Pourquoi les millionnaires de la Silicon Valley se préparent à la fin du monde…

C’est une émission de France-Culture qui pose la question. Tous ces « inventeurs », sont-ils paranos? Les nouvelles technologies, qui s’ingèrent dans nos vies de tous les jours, sont inquiétantes pour nos libertés. Au nom du profit, on nous vante les mérites de toutes ces « avancées techniques » pour nous « faciliter la vie ». Mais de quoi ont-ils peur ces milliardaires ? Ont-ils conscience de l’impact de leurs « trouvailles » ? C’est assez ahurissant …

« The Walking dead », 7ème saison de la série•

Le survivalisme se répand parmi les millionnaires de la technologie.

Puisque la catastrophe se profile à l’horizon, il faut d’ores et déjà s’organiser pour survivre….

Ceux qui s’y préparent s’appellent les survivalistes. Mais le survivalisme n’est plus seulement l’apanage de quelques illuminés qui vivent en treillis au fond des bois, il est devenu courant parmi les dirigeants de la Silicon Valley et les grands investisseurs du numérique. C’est ce que raconte avec force précision un grand papier du New Yorker, qui donne envie à la fois de rire et de pleurer.

Steve Huffman, 33 ans, cofondateur de Reddit (une sorte de vaste forum estimé à 600 millions de dollars), s’est fait opérer des yeux parce qu’en cas de désastre, il veut augmenter ses chances de survie sans lunettes ou lentilles de contact. Chez lui, il a des motos, des armes, des munitions, de la nourriture stockée. “De quoi voir venir un bon moment” explique-t-il. Un ancien haut-cadre de Facebook, lui, s’est acheté quelques hectares boisés sur une île du Pacifique Nord où il a installé générateurs, panneaux solaires, et un tas de munitions. Pas trop loin de zones habitées, parce qu’il a une théorie : on ne pourra pas survivre seul, il faudra former une milice locale. Un dirigeant d’une entreprise numérique préfère ne pas avoir recours aux armes à feu, il prend des cours de tir à l’arc. Un autre, à la tête d’un fond d’investissement, a un hélicoptère avec un réservoir plein, toujours prêt à décoller, et a fait construire un bunker, équipé d’un système de filtrage de l’air. Et il affirme que beaucoup de ses amis font de même. Certains se contentent s’achètent des maisons dans diverses parties du monde, au cas où. Le lieu de repli très prisé : la Nouvelle-Zélande.

Un phénomène marginal ? Pas tant que ça, manifestement. L’un de ces néo-survivalistes estime que la moitié au moins des millionnaires de la Silicon Valley se prépare, chacun à sa manière. Mais c’est difficile à évaluer. La plupart préfère ne pas en parler, pour la simple raison que, le jour du dernier jour, ils ne veulent pas ne pas voir débarquer tous leurs voisins.

La question, évidemment, est : pourquoi ce phénomène touche-t-il plus particulièrement ces très riches de la Silicon Valley ? J’ai plein de réponses à vous proposer, pour une fois.

L’un de ces survivalistes high tech livre une hypothèse : “les gens les plus au courant des leviers qui activent la société comprennent qu’on vit en ce moment sur une très fine couche de glace.” Par exemple, eux plus que les autres savent à quel point nous sommes dépendants des technologies (l’acheminement des denrées par exemple) et combien les technologies sont faillibles (sensibles aux attaques). C’est moyen rassurant. Mais il y a une hypothèse conjointe : certains craignent un effet backlash des torts que la Silicon Valley a causé à la société américaine dans son ensemble. En gros, ces gens se sont enrichis en automatisant le travail, en reléguant des pans de l’industrie dans l’Histoire, ils craignent une rébellion contre eux (où l’on s’aperçoit que dans leur esprit, la catastrophe n’est pas forcément naturelle, elle peut être aussi humaine….). C’est plus rassurant.

Parmi les autres hypothèses, il y a les imaginaires. D’une part, l’idée survivaliste est à l’œuvre depuis longtemps dans l’imaginaire américain. Il l’est encore plus dans la Silicon Valley, où le libertarisme à l’œuvre est aussi une célébration de l’auto-suffisance (on est content d’aider les autres quand on peut, mais on compte d’abord sur soi). Et puis il y a les films (“Deep Impact”, “le Jour d’après”…), les séries (“The Walking dead”…). Tout ça activé par le fait que ces gens de la Silicon Valley passent leur temps à imaginer l’avenir – c’est ça le mantra et la réussite de la Silicon Valley, imaginer le monde de demain – et donc dans cette projection, il y a les utopies, mais aussi les dystopies. D’ailleurs, chacun semble osciller entre les unes et les autres. Alors pourquoi faire le choix de se préparer à l’avenir le plus noir ?

Et si tout ne tenait pas à l’argent ? D’abord parce que ces gens ont tellement d’argent que, même si la catastrophe est une hypothèse statistiquement faible, ça ne leur coûte rien de s’y préparer (avoir des maisons partout et un hélicoptère toujours prêt par exemple). En un sens, il font donc un calcul rationnel. Mais il y a quelque chose de plus profond. Ces gens ont tellement d’argent que, eu égard au fonctionnement de la société américaine, ils ont tout, ils sont parés à tout. Il faut donc s’inventer une angoisse supérieure, un but ultime.

Au vu de tout ça, la seule question me semble-t-il : en cas de fin du monde, ne faut-il pas mieux crever que devoir survivre avec tous ces tarés ?

Auteur Xavier de La Porte pour France-Culture

 

 

 

48 commentaires

  • Musashi Musashi

    Leur statut ne change pas grand chose, les américains adorent ce genre de délire. Après tout, c’est un business comme un autre .

    • Arnaud M

      Oui bien sûr, c’est un délire, et ces mecs qui sont devenus milliardaires en moins de 5 ans sont des fous attardés…
      Il y a une piste, la plus évidente, à laquelle personne ne semble (veut) penser : et s’ils étaient tout simplement au courant ? …

      Regardez leur parcours, de quelle famille et caste ils viennent, d’où viennent les fonds pour le lancement, qui a fait les investissements critiques, le soutien de la CIA, etc. Ce n’est pas de l’afro américain venant de Harlem, c’est des gars qui ont fait les plus hautes écoles et viennent de famille déjà bien implantées dans l’état profond et les élites. Ils ont tout simplement accès aux informations qui sont cachées au public.

      Au lieu de les montrer du doigt et de se moquer d’eux, ont devrait plutôt se poser la bonne question de qu’est-ce qui pourrait faire croire en ce moment à un effondrement prochain du système.
      Quand on regarde, on voit très vite que nous aussi on a intérêt à se préparer ! :)

      • Musashi Musashi

        On peut se poser la même question quant au Brésil ces dernières années : « qu’est-ce qui pourrait faire croire en ce moment à un effondrement prochain du système? » réponse : leur paranoïa, le fait qu’ils savent qu’ils s’enrichissent sur le dos des plus pauvres et que tout peut craquer d’un moment à l’autre.
        Pour se préparer à ce genre de chose, il faut être un super riche, les autres seront bon à se taper dessus pour un paquet de bombons .

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        Je vous ai montré les prophéties qui programment la décrépitude de ces hyper riches qui nous ont floués. S’ils savent quelque chose, c’est cela qu’ils savent et il serait tout à fait adéquat de le leur rappeler à chaque occasion.
        https://www.biblegateway.com/passage/?search=Jacques+5%3A1-6%3BAmos+8%3A4-8&version=LSG

      • Musashi Musashi

        Ce genre de chose (prophéties) va très bien de le contexte du délire américain avec leurs religions, leurs armes et leur fin du monde du moment où ils en gardent le contrôle mais de là à y croire https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • Arnaud M

        C’est marrant, à vous lire on dirais vraiment que tout va pour le mieux sur terre, que les indicateurs économiques sont au vert, que tous les dirigeants des pays du monde ne cherchent pas la guerre, qu’il n’y a aucun séisme ni aucun volcan en activité, que les tempêtes ou les incendies ne provoquent pas des milliards de dégâts, et qu’il n’y a aucun regain d’activité météoritique, que le soleil n’émet pas d’éruptions solaires gigantesques, que les avions ne se crashent.
        Ça à l’air bien bisounours land, malheureusement ce n’est pas sur la terre actuelle…

      • Musashi Musashi

        Ce n’est pas ce qui se passe qui est le plus important mais la façon dont on l’observe ! Je ne suis de passage sur cette terre dans ma condition actuelle que pour un court instant, une fraction de seconde à l’échelle de l’univers et visiblement je ne suis pas venu avec le bagage nécessaire pour changer le monde ou le cours de l’histoire de l’humanité.
        J’ai mon lot de souffrance dans la vie quotidienne et n’ai pas besoin d’en rajouter avec des éléments dont je n’ai pas le contrôle et qui ne sont pas propres au moment présent. (voir situation du début 20ème siècle).
        La seule chose qui transcende tout ce que vous évoquez est la vie sous toute ses formes, rien d’autre n’existe, tout le reste ne sont que projections d’esprits malades ou ignorant leurs propres peurs.
        Quant à bisounours land, c’est quelque chose qui est propre aux sociétés du spectacle et je ne sais pas lequel de nous deux est le plus spectateur de ce spectacle qui nous est donné à voir ou à intégrer.

  • Kensei

    Vu l’état du monde actuel, le vieil adage « mieux vaut prévenir que guérir » prend tout son sens.
    Ces gens ne sont pas tarés, ils sont juste pragmatiques.
    Et c’est facile de dire un truc du genre : » en cas de fin du monde, ne faut-il pas mieux crever… », mais qui pourrait regarder son enfant crever sans rien faire ? Pas moi en tout cas.

  • Passetec Passetec

    Si li conne va les …..

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Il y a déjà un moment que certaines personnes autour de moi se préparent à quelque chose en faisant des réserves de vivre non périssables par exemple, au moins pour tenir trois mois. C’est important si l’on a une petite famille. Je n’ai parlé que de l’alimentaire, mais il y a aussi tout ce qui touche à notre vie quotidienne et qui est en très grande partie indispensable. Des « sacs de survie » sont aussi prêts au cas où elles devraient partir d’une minute à l’autre et souvent à pieds si elles n’ont pas de voiture ou pas pris la peine d’avoir un réservoir toujours plein et un bidon d’essence, il faut tout prévoir.
    Je n’ai rien fait de tel, étant une incurable optimiste, mais je conviens assez facilement que quelque chose de majeur et d’inévitable nous guette que ce soit le fait des éléments : comète, tremblement de terre, le Yellowstone qui pète, ou la folie des homme : armes atomiques, chimiques, biologiques, ou tout simplement une centrale qui fait des siennes, voire plusieurs…
    Cela peut survenir à tout moment. Toutes les prophéties depuis des centaines d’années, voire des millénaires en font mention, ainsi que, bien à notre époque, des savants qui s’en mêlent aussi.
    Quand il y a tant et tant de récits qui vont dans le même sens, on ne peut hausser les épaules en disant que c’est de la blague ou du bourrage de crâne. Même si on n’y croit pas, je pense qu’il faut raison garder et avoir l’oeil, les oreilles et la cervelle en alerte, l’un n’empêche pas l’autre… « un homme prévenu en vaut deux » dit le proverbe.

  • Leveilleur

    Je ne pense pas que l’humanité assistera à une seule grande catastrophe majeure mais sans aucun doute à des milliers de petites catastrophes disséminées à plusieurs endroits du globe comme on peut le voir depuis quelques décennies maintenant avec des inondations, coulés de bouts, tsunamis, éruptions volcaniques et solaires, tremblements de terres, sécheresses, désertifications, disparitions de la biodiversité etc…

    A moins que mère Nature décide de nous sélectionner une bonne fois pour toute d’ici la fin du siècle et cela pour ne pas mourir elle même.

    Effectivement cette belle planète sur laquelle nous évoluons est vivante et pourrait avoir à se rebeller contre cette humanité qui la détruit au seul motif du consumérisme.

    Je pense que survivront ceux qui respectent mère Nature et que l’on nomme « Les enfants de la terre » ceux dont parle « Stalking Wolf » dans ses prophéties. Cela serait logique n’est-ce pas ? Surtout lorsqu’on voit que les dirigeants du monde ne sont pas près à protéger cette planète car ils se disent qu’il y a trop de profits en jeu et après moi le déluge !

    Après tout, pourquoi ne choisirait-elle pas les humains qu’elle veut pour continuer à évoluer avec elle ? Je pense que c’est possible et que c’est elle qui décidera, pas nous.

    Il n’y a aucune sécurité de rien sur cette terre et ce n’est pas les assurances qu’on nous vend pour enrichir les assureurs qui nous mettrons à l’abri des catastrophes naturelles, ni les bunkers, malgré que cela soit mieux que rien, ni nos provisions alimentaires etc… non ce qui nous sauvera c’est le respect que l’on aura cultivé envers mère Nature, envers les animaux et les êtres humains.

    Cependant il ne nous coûte rien d’être prévoyant et de nous procurer quelques réserves de nourriture car si nous n’assistons pas à un cataclysme dans le courant de notre vie, il n’est pas exclu d’assister à une crise alimentaire ou à une guerre civile ou même mondiale tellement certains humains et dirigeants sont loin de respecter la vie.

    2016 : l’agenda des cataclysmes.

    https://www.youtube.com/watch?v=TguMuc-6WP4

    2015 : L’Agenda Des Cataclysmes.

    http://www.dailymotion.com/video/x4l2rc0

    Les prophéties de Stalking Wolf.

    https://www.pierre-lassalle.org/les-propheties-de-stalking-wolf/

    • enebre enebre

      Une sélection quelle ironie, C’est la vie elle-même qui génère la mort et l’étend toujours plus loin.

      Un jour les petits oiseaux qui lorsqu’ils auront la possibilité d’utiliser d’autres outils que des brindilles, pensez-vous qu’ils ne les utiliseraient pas ? Même si ce sont des bâtons de dynamites, ils les utiliseront que ce soi pour annihiler le prédateur de sa nidification ou pour extraire les termites de leur termitière.

      Je penses que ceux qui resteront avec Mère Nature, seront les plus violents et les plus experts dans l’art de tuer son prochain, les plus aptes à extraire le plus des ressources de notre planète, les plus convainquant à assujettir le plus de personne à leur volonté.

      Bien sûr ce n’est pas un avenir idéal pour tous, mais certainement oui pour ceux qui vaincront, et nous ni personne n’y échappera.
      C’est dans la nature des choses et principalement de la Vie de générer la mort et la destruction.

      L’aptitude à se cacher à également bien fait ses preuves pour la survie contre les méchants prédateurs, en exemple la cafards et les rats, ça fait partie du lot.

      Désolé pour cette info…

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      La prophétie du cataclysme qui amènera le grand Roi :
      https://www.biblegateway.com/passage/?search=Luc+17%3A22-37&version=LSG
      Et voici comment règnera le Grand Roi :
      https://www.biblegateway.com/passage/?search=Esaie+32&version=LSG

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Je ne crois pas qu’il y ait une sélection parmi les humains, car nous sommes tous partie prenante dans la destruction de notre belle Planète, que ce soit par nos interventions ou par laxisme en laissant faire. Tous responsables, même si nous ne sommes pas tous coupables.

  • Panique et anxiété suscitent la construction de bunkers de luxe pour les super-riches de Los Angeles (et d’ailleurs)
    http://www.brujitafr.fr/2016/10/panique-et-anxiete-suscitent-la-construction-de-bunkers-de-luxe-pour-les-super-riches-de-los-angeles-et-d-ailleurs.html

    + L’exode massif a commencé : liste de 500 grands PDG qui quittent leurs postes ….

    Alors que Donald Trump divise la société américaine et reprend la course aux armements, les milliardaires de Wall Street et la Silicon Valley ne pensent qu’à une seule chose : où se planquer si jamais advenait l’apocalypse, qu’elle soit nucléaire, climatique ou surtout sociale et politique.

  • Apres le magasine Ca m’intéresse.
    Apres Pixel et les Décodeurs du monde.
    Maintenant au tour des journaleux de FCulture de venir se sourcer sur LME…
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • gneu

    Entre ce qu’ils prétendent et ce qu’ils font réellement…

    N’oublions pas que ces gens savent très bien qu’entretenir la peur est la meilleur façon de nous vendre leur merde…

    Et si certains se « préparent » peut-être effectivement à qqch, soyez certains que leur préparation n’a rien à voir avec les gadgets qu’on nous vend sur les sites « survivalistes » : ils se construisent des bunkers et nous vendent des pierre à feu !…

    Bref, partout et toujours : tout est fait pour que chacun reste à se place ; c’est le but ultime des dominants. C’est le conservatisme qui dirige le monde (et pas l’argent) !

    • Le conservatisme peut il se faire sans argent?

      • gneu

        non mais l’argent n’est qu’un moyen de maintenir la pression sur le peuple et de faire en sorte que les dominants conservent leur place. Ceux qui ont déjà des milliards et qui peuvent acheter tout ce qu’ils veulent ne souhaitent pas spécialement avoir encore davantage d’argent, ils souhaitent juste pouvoir conserver (eux et leur descendance) leur position.
        C’est cela que je voulais dire par « ce n’est pas l’argent qui gouverne le monde ». La loi qui gouverne le monde, c’est « la peur d’être rétrogradé » et celle-là, elle s’applique vraiment à tous les humains. C’est cette peur qui a empêché plein de gens de voter pour un vrai changement comme le proposait F. Asselineau et au final, par conservatisme, les gens votent pour le système. C’est cette loi qui nous empêche d’avancer. Pas l’argent. L’argent n’est qu’un moyen, ce n’est pas une finalité.
        Si j’ai le temps un jour, j’écrirai un petit billet sur ce sujet !

      • Raisonnement super intéressant…

        N’hésites pas pour la suite!
        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • soubiemyriam

        que la paix vous accompagne.

        oui super raisonnement à méditer!

  • Je me disais bien!

    La premiere fois que j’ai lu un article de ce style c’est en 2009!

    Il apparait une année sur deux, l’autre étant les bases survivalistes dans les Rocheuses, ou Nouvelle Zelande!

  • logic

    le psychopathe a besoin de contrôler son environnement, c’est pour ça qu’il amasse des milliards et même si avec cet argent il est tranquille pour 1000ans, et bien il continu a amasser, c’est sa peur primale de l’inconnu qui le pousse à cela…. le survivalisme découle de la même peur.
    Une entreprise qui ne progresse pas est vouée a disparaître par manque de compétitivité, c’est donc aussi pour cela qu’il sont a fond dans la technologie et cherche a nous vendre des nouveaux produits plus inutiles les uns que les autres…. car leur peur de la ruine rejoint leur peur primale de l’inconnu..

  • .article35. .article35.

    Bonjour à tous.
    Je ne sais pas si la réalité va vraiment rejoindre les pires films de science fiction. Mais on est en bonne voie.
    Ce qui est certain dans ce cas c’est que quelle que soit la profondeur du bunker, le stock de conserves ou le nombre de mercenaires en protection , les milliardaires ne survivront pas . Ou du moins pas longtemps.
    Ceux qui vont survivre seront des tribus du bush, des villages perdus dans les hauteur népalaises , les montagnards d’ Afghanistan et tous ces petits groupes qui n’ont pas été dénaturés par la sacro-sainte civilisation et son progrès . Pour ceux là la disparition de NOTRE monde risque même de passer inaperçue . Notre accoutumance au confort , aux énergies , à l’assistance d’état sera notre point faible .
    On peut résumer tout ça en deux mots : SÉLECTION NATURELLE.

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Tout dépend d’où viendra, et de quelle sorte, sera le cataclysme !…

      • .article35. .article35.

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif GDP .
        Évidement. L’impact sera différent s’il s’agit de la chute d’un géocroiseur ou d’un effondrement économique . Mais dans tous les cas , l’individu qui ne compte que sur la technologie et l’argent pour survivre sera perdant . Le survivant sera celui qui trouvera sa pitance sous une pierre et saura bouffer du rat crevé . Qui saura rester des jours sans se laver et ne comptera que sur lui même .
        De toutes façons quoi qu’il en soit je valide la formule:  » Au vu de tout ça, la seule question me semble-t-il : en cas de fin du monde, ne faut-il pas mieux crever que devoir survivre avec tous ces tarés ? ». https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • GROS

    Chouette, c’est le cataclysme de la semaine. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Le nouvel ordre mondial dans la série « The Walking Dead »

    http://www.fawkes-news.com/2017/01/le-nouvel-ordre-mondial-dans-la-serie.html

    La propagande est partout…

    • Incorporated: le nouvel ordre mondial est symbolisé par la régence des entreprises sur le monde.

      Person of interest: le nouvel ordre mondial est symbolisé par the Machine puis surtout par Samaritain (pour comprendre mon délire sur la 5G et l’IA il faut voir cette série. Les premiers algorythmes n’ont pas pu être fait sur les premiers ordis, mais bel et bien sur le réseau analogique de telecom. L’IA ne saurait naître via nos ordinateurs, mais via la superpuissance de calcul offert par la 5G).

      Black mirror: le Nom est symbolisé par la naiveté et l’idiotie des utilisateurs de technologie.
      On retrouve ce concept dans certains épisodes de la 4eme dimension ou Au delà du réel .

      Bref depuis que j’ai vu les derniers Xfiles je suis sur d’une chose:
      La complotite est un argument de vente , les clins d’oeuil multiples touchent et fanatisent tel ou tel public.

      En vrac : Lost, 4400, Bo, Jericho, Survivors , Outcast…

      La plus symbolique série à ce jour restant Hannibal…..

      :)

  • J’aime bien la conclusion de Volti …
    « Au vu de tout ça, la seule question me semble-t-il : en cas de fin du monde, ne faut-il pas mieux crever que devoir survivre avec tous ces tarés ? »
    … et je pense que plus ils s’enterreront tôt mieux ce sera pour nous ! dans le présent ou dans le futur.
    Ils ont peur de ce qu’ils ont généré et ils ont peur des 999/1000.
    Ils ne ressentent même plus ces sentiments comme l’amour ou la compassion, ne savent plus partager.
    Et bien qu’ils s’enterrent le plus tôt possible nous fera le plus grand bien !

    • GROS

      Moi je pense « il vaut mieux » plutôt que « il faut mieux », mais bon… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Tout à fait juste « ne vaut-il pas mieux » est plus adéquat que « ne faut-il pas mieux » , et puis le « conditionnel », < > aurait pu aussi être employé, mais toujours est-il qu’avec ces petites retouches, j’ai bien aimé cette conclusion de Volti.

      • Voltigeur Voltigeur

        Si c’est dans l’article c’est le journaliste qui l’a écrit pas moi. :)

  • Lilith Lilith

    Et si tout bonnement les supers riches jouaient a ce faire peur? après tout peut-être s’ennuient -ils et puis l’aventure sans risque réelle :-) en plus d’agence de camps de survie il existe également des agences qui organisent des kidnappings ou intrusions au domicile, des chasses enfin tout ce qui peut procurer le grand frisson……..

  • ll me paraîtrait sage de laisser les riches où ils sont. Ils font ce qu’ils veulent après tout, on s’en fiche, on n’y peut rien.
    Ce qu’on peut voir, c’est que, en suivant plusieurs situations de près, quelque chose nous arrive et les hostilités peuvent se déclencher à tout moment, maintenant ou dans quelques mois. La saison n’a jamais été aussi chaude !

    Donc, si certains veulent continuer à jouer les cigales, libres à eux de le faire.
    Les fourmis se préparent, mais l’intelligence voudrait de ne pas s’accrocher à quelques réserves. On fait ce qu’on pense devoir faire en fonction de sa conscience de la situation, et de ses finances, et puis c’est tout. Si c’est le moment d’aller voir de l’autre côté, c’est ok. Sinon, on aura de quoi survivre pendant quelques temps.

    Même si une prophétie (ND de l’Apocalypse) nous dit que les survivants regretteront de ne pas être morts ! (pour répondre à la dernière phrase du sujet)
    Il est de la nature humaine de survivre, notre cerveau biologique est conçu en ce sens. Et je suis bien d’accord sur le fait que ce sont les plus débrouillards, avec le meilleur moral, déjà habitués au manque de confort, qui s’en sortiront le mieux.

  • samedi soir

    Vous reprendrez bien un doigt de Rothschild avec votre Silicon carné?

  • samedi soir

    Les gens ne se supportent déjà pas à l’air libre, alors enfermés…

  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

    Voici la parabole qui convient pour ces milliardaires :
    https://www.biblegateway.com/passage/?search=luc12%3A16-31&version=LSG

    • Arnaud M

      Pas mal ces paraboles, autant c’est chiant la messe à l’église, autant là l’évangile prends son sens. Pas besoin de rituels et fioritures inutiles. Merci.

  • soubiemyriam

    que la paix vous accompagne.

    juste une reflexion de pauvre sans BAD.

    Si les riches se préparent à se planquer, serait il une bonne chose pour les pauvres de se préparer à gouverner.

    Si chaos il devait y avoir alors nous aurions l’occasion de renverser les choses.

    Ce qu’ils attendent c’est le chaos pour imposer leur NOM. Le premier qui proposera de l’ordre, de l’organisation dans les domaines de la bouffe, de la justice, de la protection des vies sera alors sacrée roi. Mais si on se planque (nous les réveillés) comme ils voudraient qu’on le fasse, alors notre éveil aura servit à queudale.

    Et puis la mort c’est la vie, vous pouvez essayer de la fuir mais elle vous rattrapera où que vous soyez.

    Bon j’ai confiance en Dieu et ça aide pour s’élever au dessus de la peur. Gloire à Dieu.

    • Arnaud M

      Tout à fait ! :)
      Etre prêt psychologiquement pour ne pas hurler inutilement son désespoir avec la masse. Expliquer ce qui se sera passer, proposer un modèle de reconstruction pour éviter de pointer dans les camps de travail que les riches sont en train de créer avec les sous et le travail qu’on leur donne.
      C’est le fait de savoir en avance que des grosses catastrophes arrivent, de s’y préparer qui leur donne leur puissance (dixit ce que m’a avoué un franc-maçon high level).