« La vitesse de circulation de la monnaie s’effondre aux États-Unis et c’est très grave !! »…

Pour qui veut comprendre…

En économie, il y a quelques notions à connaître et quelques paramètres à surveiller. Cela peut sembler complexe, parfois même « ésotérique » ou incompréhensible tant tout cela est caché sous du vocabulaire abscons et pourtant je vous assure, il ne faut pas avoir peur de comprendre ce qu’est la « vélocité de la monnaie ».

Vélocité cela vient de « véloce », la rapidité donc, ou encore la vitesse.

Pour une meilleure compréhension, nous remplacerons donc « vélocité » par « vitesse ».

En quoi donc la vitesse de circulation est importante ?

Simple mes amis.

Pierre, Paul, Jacques et tous les habitants du pays imaginaire que l’on appellera « croissance » détiennent un billet dans la main. Si Pierre achète à Jacques une fois dans l’année, on dira que la vitesse de circulation de la monnaie est faible. Il n’y a eu qu’une seule transaction dans le pays « croissance ».

Si en revanche, Pierre, Paul et Jacques achètent à un qui revend à l’autre qui rachète à l’un puis à l’autre etc., la vitesse d’échange des billets augmente, MAIS il n’y a pas plus de billets.

On ne parle pas ici du nombre ou de la quantité de billets en circulation mais du nombre de fois où chaque billet existant va changer de main.

À chaque changement, il y a une transaction économique. Plus les billets changent vite de main, plus il y a de transactions commerciales, donc plus il y a de croissance… Pourtant, la quantité de monnaie n’a pas varié, c’est juste la vitesse de circulation de la monnaie qui a augmenté.

Vous comprenez donc que pour « générer » de l’inflation, il faut qu’il y ait plus de monnaie, mais aussi que la monnaie circule plus vite.

Si la vitesse de circulation de votre monnaie s’effondre, ce n’est pas bon signe, mais alors pas du tout, et c’est plutôt bienvenu en enfer qu’au paradis.

Or que se passe-t-il aux États-Unis, malgré une quantité massive d’injection de nouvelle monnaie et de billets tout neufs ?

La vitesse de circulation de la monnaie s’effondre comme vous pouvez le voir sur ce graphique.

La conclusion ?

Vous pouvez croire que tout va bien et vous endormir en faisant de beaux rêves. Ou alors vous comprenez non pas ce que l’on vous cache, car rien n’est caché, mais ce que l’on ne veut pas que vous compreniez et que l’on ne crie pas sur les toits et vous prenez vos dispositions. Au cas où !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

Effrayant ! La croissance américaine de la dernière décennie est similaire à celle des années 30

Comme tous les ans, la rémunération de Ghosn fait scandale… L’année prochaine aussi !!

Abonnement à la lettre « Stratégie » de Charles Sannat

8 commentaires

  • blackh

    Et alors ! Tant mieux ! Que la décroissance s’accélère !

  • Emy Emy

    il faut plus de tgv ça circulera plus mieux.

  • logic

    c’est plutôt une bonne nouvelle!!! enfin en décroissance!

  • Niakine Yapatchef Niakine Yapatchef

    La grande purge, enfin !
    La guerre de trente ans ça sera une partie de plaisir à coté de ce qui va arriver.

    • logic

      Comme rien n’a été préparé en terme de transition vers une économie de décroissance, il est clair que nous risquons de passer par un léger chaos.
      Mais cela ne durera pas longtemps, il ne faut pas oublier qu’il y a des stocks énorme de céréales, notamment pour engraisser le bétail (à 70%) et quand on sait que pour faire 1 kilo de boeuf il faut 100 kilo de céréales. En cas de crise, les animaux d’élevage iront se nourrir dans la nature et nous mangerons très peu de viande, voilà tout!
      On voit bien qu’il y a de quoi tenir une longue crise en cas de chaos!!!
      Le plus gros problème sera plutôt psychologique pour ceux qui n’essaye pas de savoir comment fonctionne le monde…

  • Leveilleur

    A l’heure actuelle et parce que les maîtres du monde appauvrissent sans ménagement les peuples, je ne suis pas étonné.

    Si la monnaie circulait chez les petits gens, qui plus est sont plus nombreux que les riches, et bien peut-être que ça ne s’effondrerait pas, mais seulement voilà, les pauvres et classes moyennes n’ont plus assez d’argent et les riches qui sont moins nombreux ne consomment pas assez pour faire marcher le système et faire fonctionner l’industrie.

    Cette situation est même risible tellement les riches ont tout voulu pour eux au détriment des peuples, du coup et même si la planche à billet continue de tourner, le consumérisme ne peut plus fonctionner car cet argent ne profite qu’à une caste de privilégié.

    Malgré ça, ce n’est pas une mauvaise chose si ça permet de freiner la course à la consommation qui détruit notre planète et en même temps ça oblige les dirigeants à repenser à une répartition équitable de l’argent pour ne pas que le système tel que nous le connaissons finisse par disparaitre totalement.

  • gloubiboulga

    Bonsoir, Ezra Pound dans « Le travail et l’usure » parle d’une monnaie qui perd de sa valeur si elle ne circule pas…mais le système bancaire hébraïque n’a pas apprécié. A lire..

Laisser un commentaire