Une société américaine veut ressusciter les morts avec des cellules souches…

Jusqu’où peut aller la science ? Il est effrayant de voir que les limites sont sans cesse repoussées et la ligne rouge sera franchie elle aussi, (pas sûr qu’elle ne le soit pas déjà, dans le secret des labos) si un comité d’éthique sincère, ne met pas une limite à ces Dr Frankenstein .

Les cellules souches sont au cœur de nombreuses études scientifiques. Leur utilisation pourrait permettre de recouvrer la vue, de lutter contre les troubles érectiles ou l’insuffisance ovarienne mais aussi de restaurer la mobilité après un AVC. Des chercheurs américains de la société Bioquark vont aujourd’hui plus loin, beaucoup trop loin selon certains, en prétendant injecter des cellules souches et des protéines dans la moelle épinière de patients en état de mort cérébral. Le but ? Ni plus ni moins que ramener ces individus à la vie !

Le projet, baptisé Re-Anima, n’est pas nouveau et inquiète le milieu scientifique depuis 2016. Mais selon le magazine scientifique STAT, après un premier refus d’essai clinique en Inde, les équipes de Bioquark seraient en passe de mener des tests en Amérique du sud. La société cherche maintenant à recruter 20 patients, dont il est évidemment difficile d’obtenir le consentement.

Testé pour le moment sur des animaux touchés par des mélanomes ou des traumatismes crâniens mais aussi pour lutter contre le vieillissement cutané, ce mélange de cellules souches et de protéines, baptisé BQ-A n’a jamais été testé sur des êtres humains en état de mort cérébrale. La procédure inclut également une thérapie laser et des chocs électriques destinés à recréer les connexions entre les neurones. Une utopie qui inquiète les comités d’éthique et pose de multiples questions : quel pourrait être l’état des patients, à la fois médical et psychologique, dans l’hypothèse d’une réussite de la procédure ? Comment obtenir le consentement de personnes déclarées mortes ? Qu’en est-il des familles ?

Cité par le magazine STAT, le dirigeant de la société, Ira Pastor, très confiant veut néanmoins rester prudent : « Le rétablissement total chez ces patients est effectivement notre objectif à long terme, (…), mais ce n’est pas le but central ni le critère principal de ce premier protocole » Mais alors, que proposent-ils à ces premiers cobayes et à leurs proches ? Selon la neurologue américaine Ariane Lewis, suivie par de nombreux confrères : des espoirs déçus et une déconvenue à la hauteur de ce pari fou.

A lire aussi : On pourra bientôt savoir si un malade va sortir du coma 

Source Femme-Actuelle/Santé

14 commentaires

  • nomdemon

    Ils servent à quoi tous ces savants fous, à part foutre la merde.Ce sont des malades qui, sous prétexte de faire avancer la science ressemblent pour beaucoup à des Dr Mengelé et installent le chaos. Ils feraient mieux de laisser vivre les vivants !

  • Ayus-Ved

    Les morts vivants sont de retour, haaaaaaa! gare aux monstres.

    « lutter contre le vieillissement cutané »
    Le sauna entre autre pour désintoxiquer le corps, nettoyer et assouplir la peau « avé » le gant de crins pour enlever les particules mortes.
    Et pi c’est tout !

  • Ayus-Ved

    Et c’est toujours la même rengaine en somme.
    Mettre un plâtre sur une jambe de bois.

    Sont-ils désœuvrés à ce point ou manquent-ils d’imaginations pour proposer de tels traitements.
    Ou simplement pour justifier leurs salaires

  • bob_tail

    Les pauvres servent de cobayes, puis les ‘élites’ en profiteront si leur truc fini par marcher.
    Inutile de ressusciter Mengele, puisque la relève ‘scientifique’ est là. Par contre David Rockefeller ou Zbigniew Brzeziński 2.0 c’est peut être pour demain, trop bien (quoi que…).
    C’est toujours le même défi lancé à la création par ces tordus du bulbe, celui de s’affranchir de ses lois, de les supplanter par une science sans conscience au profit des pires monstres de cette planète.
    Rien de neuf depuis Gilgamesh et Babylone en somme.

  • Leveilleur

    Impossible car une fois que l’âme est partie de son enveloppe charnelle elle ne peut pas revenir, tout au plus ce qui revient n’est pas très recommandable et je déconseille de réveiller n’importe quoi.

    Laissons les morts en paix, ils ont fait leur mission sur terre et s’ils en sont partis c’est parce que leur mission était fini. Ils reviendront dans une autre vie et quand ils le décideront mais cela par les voies naturelles pour évoluer au sein de la matière et non par cette science que nous avons aujourd’hui et qui n’a rien de sage ni de mature.

  • Jadis

    Mouais, nous en France on a déjà un mort vivant…
    Pas besoin de la science, la formule est très simple:
    politique+rentier de la ripoublique= (roulements de tambour) Valéry Giscard d’Estaing!
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • sombre

    Alors
    – » Ils servent à quoi tous ces savants fous, à part foutre la merde »
    Hormis le fait de dégager du pognon, ce qui quoi qu’il en soit est le cas de n’importe quel inventions/découvertes un tant soit peu utile à l’humanité, à … n’importe quel individus ayant eu un accident, par exemple, entrainant un état de mort cérébral.

    – » Et c’est toujours la même rengaine en somme.
    Mettre un plâtre sur une jambe de bois. »
    Bon je voie que Perceval et Karadoc sont réunis. Sinon le principe c’est de sortir quelqu’un de l’état de mort cérébrale en supposant que justement cette état ne soit pas définitif. C’est un plâtre pour une jambe cassé du coup, pas une jambe de bois. La jambe de bois, c’est un état définitif, c’est incurable. C’est … du bois. bref.

    –  » Les pauvres servent de cobayes, puis les ‘élites’ en profiteront si leur truc fini par marcher.
    Inutile de ressusciter Mengele, puisque la relève ‘scientifique’ est là. Par contre David Rockefeller ou Zbigniew Brzeziński 2.0 c’est peut être pour demain, trop bien (quoi que…). »
    Ils vont avoir du mal à en trouver des cobayes vu qu’il faut leurs accords … et qu’ils sont en état de morts cérébrale. Cela dis, ils ont pas grand chose à perdre, les cobayes, vu qu’ils sont … en état… de mort … cérébrales.
    Donc oui, si le procédé une fois mise au point coute du pognon les hyper riches en profiteront surement en premier avant qu’il y est éventuellement une démocratisation.
    Maintenant pour en profiter, encore faut-il qu’ils soient un jour en état de mort cérébrale et pas … juste mort, tout simplement.

    • Ayus-Ved

      Vous n’avez rien d’autre à faire ?

      • sombre

        C’est à dire ? Poster des commentaires ?
        Je trouve le temps pour ça oui. Je trouve même le temps pour partager mon point de vue de manière développé. C’est quand même mieux que de balancer 4 lignes de bullshit …

      • Ayus-Ved

        C’est cela même !

        Mais à part passer votre temps à faire des reproches à droite et à gauche pour vous justifier, vous savez faire quoi d’autres?

        Et les lapins, vous en pensez quoi ?
        Bien ?, mal ? je ne sais pas ?

  • kiani77

    « Les pauvres servent de cobayes, puis les ‘élites’ en profiteront si leur truc fini par marcher » C’est ainsi va la vie

    https://www.vpnmag.fr/

  • Des essais sur les animaux ? ben voyons… encore et encore… On les tue pour ensuite essayer de les ressusciter. N’importe quoi !

    Un mort ressuscité est un mort vivant. Son programme s’est arrêté et on doit le laisser partir en paix.
    Quel espoir débile on laisse aux proches avec ce genre d’expériences !

    • sombre

      Mais c’est pas des morts vivants mdr ! I

      Le système pulmonaire, le cœur … le reste en gros, est fonctionnel.
      On dis pas qu’on réanime un mort après avoir fait un massage cardiaque !

      Maintenant c’est clair que çà serait de l’inédit si ça marche et que c’est pas anodin, je comprend que ça puisse même faire peur et spécialement foutre la trouille aux religieux… vu qu’apparemment l’âme se situerait maintenant dans le cerveau (et pas, au hasard, dans le cœur le ventre ou le genou) mais les appareils d’assistance respiratoire, les défibrillateurs … c’est pas neuf neuf non plus.

      Bref, c’était « ressusciter les morts » qui à du en perturber pas mal.
      Faudrait peut être changer le titre par  » Génial ! On pourra bientôt faire redémarrer un cerveau à l’arrêt  » pour voir si ça change les commentaires …

  • Graine de piaf

    Ressusciter les morts ? et puis quoi encore ? et on va nous dire qu’il y a trop de terriens bien vivants ceux-là !!
    Ils sont fous ces savants ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif
    Et qu’ils foutent donc la paix aux animaux, ce ne sont pas des joujoux ! grrr!!!
    A côté d’eux Mengele était un enfant de chœur !