Nouveau scandale sanitaire dans un élevage de 160 000 poules pondeuses….

Nous n’avons pas le droit d’appeler au BOYCOTT de la marque LUSTUCRU  de chez PANZANI, qui fabriquent leurs produits, venant de ce genres d’élevages , ils auraient trop à y perdre, alors on prend le gauche avec une PETITION À SIGNER, pour les obliger à intervenir auprès de leur détestable fournisseur « l’élevage des Œufs Geslin » ou de changer de fournisseur ? C’est un véritable scandale, de détenir des animaux dans de telles conditions. Des cadavres, des poux, des poules malades, aucun nettoyage et les pâtes vendues un certains prix quand même, avec force « pub » vantant les mérites du produit, sont fabriquées avec les œufs (qui pourraient être contaminés??) en provenance de ces mouroirs infâmes. Faites tourner, nous ne sommes pas des rebuts de la société, que l’on nourrit avec des déchets, en torturant les animaux.. Et les fabricants de brioches vendéennes, où se fournissent ils en oeufs ? Merci Planète Bleue.

Des cocottes heureuses

Voici l’article et le rapport de L214

PETITION À SIGNER

Des conditions d’élevage déplorables

Les images, tournées début mai 2017 dans un élevage vendéen de la société Les Oeufs Geslin, montrent des poules poussées aux limites de leur résistance physique et des conditions sanitaires alarmantes.
Dans un bâtiment contenant 80 000 poules (l’élevage compte deux bâtiments), des poules sont déplumées jusqu’à l’extrême. Des parasites prolifèrent sur les oeufs et sur les cadavres de poules gisant dans les cages. Certaines poules, gravement blessées, présentent un cloaque infecté et purulent. Les poules malades ou mourantes ne reçoivent aucun soin.

Ces images rappellent le scandale qui avait touché, en mai 2016, le Gaec du Perrat dans l’Ain, qui approvisionnait la marque Matines et dont les oeufs étaient vendus en grande distribution. L’indignation publique avait amené Matines à retirer 2 millions d’œufs des rayons des supermarchés.

→ Enquête de mai 2016, GAEC du Perrat

Une plainte pour maltraitance est déposée ce jour auprès du Tribunal de Grande Instance de la Roche-sur-Yon.

Pour Brigitte Gothière, co-fondatrice de L214 : « Infliger une telle souffrance à des animaux ne peut se prévaloir d’aucune excuse, quand la majorité des citoyens se prononce largement contre l’élevage en cage. La situation de cet élevage est catastrophique, mais voyons plus loin : c’est l’élevage en batterie dans son ensemble qu’il faut abolir sans attendre. »

La politique du groupe Panzani dénoncée

Parallèlement à la révélation de ces images, L214 lance ce matin une campagne publique adressée au Groupe Panzani, détenant la marque Lustucru Sélection.
L’association a en effet obtenu les preuves que le groupe s’approvisionne en oeufs auprès de la société Les Oeufs Geslin pour la confection de ses pâtes fraîches.

Malgré plusieurs tentatives de contact de L214 avec le n°1 des pâtes alimentaires français pour encourager l’enseigne à adopter une politique plus attentive aux conditions de vie des poules, le géant agroalimentaire n’a jamais, jusqu’ici, accepté d’entamer un dialogue.

Brigitte Gothière : « Il nous semble important de mettre aujourd’hui ces images à disposition du public et le groupe Panzani devant sa responsabilité face à la cruauté de l’élevage en cage. Nous lui demandons de s’engager à exclure tous les œufs de poules élevées en cage de ses produits, comme l’ont fait ses principaux concurrents. »

La liste des entreprises engagées s’allonge

Les récents scandales touchant l’élevage en batterie et les attentes grandissantes des citoyens ont convaincu, en moins d’un an, de nombreuses entreprises du secteur alimentaire à exclure les œufs de poules en cage de leur chaîne d’approvisionnement.

Carrefour, Leclerc, Auchan, Casino, Lidl, Aldi, etc. : presque toutes les enseignes de la grande distribution ont annoncé, ces derniers mois, leur engagement à ne plus commercialiser d’oeufs de poules élevées en cage, à date butoir (2020 ou 2025).

Tous les secteurs répondent aujourd’hui présent : l’hôtellerie (AccorHotels, InterContinental, Louvre Hotels…), la restauration collective (Sodexo, Elior, Compass…) et commerciale (Subway, Burger King…) et les produits élaborés (Barilla, Giovanni Rana, Lu, Amora…).

Les démarches de L214 auprès d’un grand nombre d’enseignes devraient encore permettre à la liste de s’allonger au cours des semaines qui viennent.

→ Voir la liste des entreprises engagées contre les cages

Source et article complet  L214

PETITION À SIGNER

14 commentaires

  • Cette boite est aussi fournisseuse dans cette association de petites entreprises.
    Mauvaise image de marque pour la brioche de Vendée.

    http://www.association-brioche-vendeenne.fr/index.php/adherents/adherents-fournisseurs

    En tous cas plus de brioches Tresse Dorée.

    • kalon kalon

      Je viens d’écrire un p’tit mot à la brioche vendéenne afin de leur proposer d’aller visiter la casserie d’œufs Geslin ! :-)

  • Passetec Passetec

    L’eusses-tu cru ????

  • Mouton hardos

    Bonjour,
    Attendez avant de crier au loup, et sans défendre l’industriel à tout prix, loin de là, une plainte va être déposée contre l’Asso. L’industriel donne sa version et que le bâtiment incriminé et seulement celui-là est en quarantaine pour cause d’épidémie chez ces poules, ce qui explique leur état vu qu’elles vont de toute façon crever mais que l’abattage ne peux se faire qu’à certains moments de la journée (nuit ou je sais plus).
    A vérifier quand même avant de pendre l’industriel…et s’il ment, pendaison :)
    Après, ces conditions de captivité sont légales, réglementaires, et si l’on ne veut plus que les bêtes vivent dans ces conditions, on ne mange plus d’œufs, ou uniquement Bio ou plain-air, la première option étant pour moi. Ça ne dépend d’aucune loi en vigueur, juste du respect pour la vie, sachant que je suis né omnivore, c’est ma nature.

    • Voltigeur Voltigeur

      En admettant, L214 a filmé en caméra caché, et il n’y a pas de raison de dissimuler la mise en quarantaine d’un bâtiment qui est infecté, s’il l’est vraiment. Si ça n’a pas été signalé et qu’une plainte est déposée, c’est qu’il y a un manquement grave à la législation en vigueur. On en voit trop de ces « manquements » pour ne pas être suspicieux. Ils gagnent leurs vies en utilisant les animaux, qu’ils les respectent au moins. ;)

      • Mouton hardos

        Tout à fait d’accord, mais nous ne savons rien de la mise en quarantaine, il faut donc attendre les infos qui suivront obligatoirement avec la plainte. Tu peux pas accuser l’autre d’infraction, de violation de propriété et déclarer en même temps qu’il y avait quarantaine sans preuves.
        Donc, juste patiente, et pendaison si mensonge……
        De toute façon, une solution solution pour éviter ces situations, manger bio bon pour nous, les plantes et les animaux.

      • Voltigeur Voltigeur

        C’est évident qu’il faut changer les façons de consommer, mais même en quarantaine avec abattage de nuit, comment tu explique les cadavres en décompositions avancée ? Ça veut dire que les « responsables » ne nettoient pas tous les jours, et un hangar en quarantaine laissé en l’état, c’est un bon moyen pour propager l’infection dans les autres bâtiments.. Je suis sceptique sur cette histoire.. :)

  • polemile

    Ca fait plus d’une cinquantaine d’année que les cages de ponte existent. Ce que vous découvrez dans cette vidéo est inhérent à ce type d’élevage. Les services vétérinaires considèrent que ce sont des animaux sains aptes à être consommés par les humains. Seule crainte épidémiologique: les salmonelles et la peste aviaire.
    C’est pourquoi le contrôle vétérinaire spontané est obligatoire pour le dépistage des salmonelles dans les locaux des cages de ponte. En effet la salmonellose transmise par les oeufs de poules est une infection très grave.
    En ce qui concerne la grippe aviaire, vous connaissez les procédures.
    Alors, il n’y a pas que l’élevage Guérin et Lustucru qui sont concernés, ce sont tous les élevages de ce type.
    J’ai entendu dire que notre nouveau président allait prendre l’initiative de mettre fin à ce type d’élevage, ce sera d’une façon légale, le temps que les éleveurs puissent transformer leurs installations.
    Ca s’appelle tuer les cages dans l’oeuf.

  • Ces scandales sont inadmissibles aujourd’hui. Même s’il s’agissait de poules condamnées, il est impensable de les laisser crever comme cela.

    Pétition signée.

    Attention aux oeufs dits bio: certaines marques proposent des oeufs bio, et d’autres non bio. Un peu bizarre quand même, non ?

  • criminalita

    Les coqs ne doivent pas être trop d’accord de voir crevé leurs poules dans ces conditions.

  • Chèvre intello

    -Comment ça va, ma poule ?
    -Laisse-moi trente secondes avant de répondre, je cocotte dans une batterie.