Accord européen pour installer des milliers de hotspots internet gratuits d’ici 2020….

Merci à Françoise G. La technologie est utile dans certains cas et, par obligation, nous sommes obligés de nous y soumettre, n’ayant pas d’autres moyens. Y a t-il une alternative au Wi-Fi, qui est dangereux pour la santé, transformant les lieux en gigantesques fours à micro-ondes ? OUI, voir en seconde partie.

Un scientifique a matérialisé les ondes Wi-Fi : voilà qui donne à réfléchir, n’est-ce pas !?

Belga) Les instances européennes ont dégagé un accord pour installer des milliers de points d’accès gratuit à l’internet sans fil (hotspots) dans les centres-villes de l’Union européenne d’ici 2020, a annoncé la Commission européenne lundi soir.

Le nouveau plan, accepté par le Parlement européen, le Conseil européen et la Commission européenne, verra le déblocage de 120 millions d’euros pour financer des accès à l’internet public dans 6.000 à 8.000 communes dans tous les Etats membres, a annoncé la Commission européenne. « Cette initiative WiFi4EU va améliorer la connectivité, en particulier là où l’accès à l’internet est limité », a souligné le commissaire européen chargé du Marché unique numérique, Andrus Ansip. « C’est un premier pas bienvenu, mais davantage est nécessaire pour atteindre le haut débit dans tout le territoire de l’Union européenne ».

Dans le cadre de cette initiative, les administrations communales, bibliothèques et autres organes publics pourront introduire une demande de financement pour l’installation de points d’accès locaux et sans fil à l’internet, via une procédure administrative simplifiée, explique pour sa part le Conseil européen. L’initiative WiFi4EU avait été annoncée par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dans son Etat de l’Union en septembre 2016, afin de répondre à la demande croissante de connectivité et pour donner un coup de pouce à la compétitivité en Europe. (Belga)

Source RTL.be

En complément, une discussion sur le forum Sens-de-la-vie qui a lancé un débat sur le Wi-Fi..

« Un groupe de 5 jeunes lycéennes Danoises de l’école de Hjallerup ont mené une expérience sur des graines de cresson. Ces étudiantes avaient pour objectif de déterminer si oui ou non, les ondes wifi influençaient le développement de certains végétaux. Les résultats sont effarants.

Savez-vous que l’Agence Européenne de l’Environnement, le Parlement Européen et de nombreux médecins dans le monde ont décrit le Wi-fi comme une technologie toxique ?

– Savez-vous que, de son côté, le Conseil de l’Europe préconise l’abandon du Wi-fi dans les écoles et recommande depuis 2011 la baisse des seuils d’exposition des antennes-relais de téléphonie mobile ?

En effet, les ondes Wi-fi de l’ordinateur (mais également du portable, du sans-fil DECT et du Bluetooth) travaillent sur des bandes de fréquences totalement différentes des ondes radio et télévision hertziennes, car ce sont des micro-ondes pulsées sur des très basses fréquences.

[(Le Wi-fi émet sur une porteuse micro-onde de 2,45 Giga Hertz (exactement la fréquence d’agitation des molécules d’eau utilisée dans les fours micro-ondes dont il est issu) une grande densité de fréquences très basses, qui sont “pulsées par saccades”, transmettent ainsi les informations textes, sons et images. Mais cette technologie est totalement incompatible avec la santé, même à 0,1Volt/mètre. En bref, vous vivez ainsi dans une maison transformée en un grand four à micro-ondes !!!)]

En fait, c’est la nature du signal qui est toxique et non l’intensité du Wi-fi, qui même à très faible puissance, désorganise les processus physiologiques et détruit des structures biochimiques, entraînant la perte d’étanchéité de la barrière hémato-encéphalique, une baisse de production de la mélatonine et d’acétylcholine (maîtres du sommeil, de la mémoire, de la concentration…) et des dommages génétiques irréversibles.

Il a également été prouvé que l’effet biologique de ces émissions composites se traduit par une production de protéines de stress avec résonance sur les ondes Delta du cerveau. Plusieurs études en double aveugle ont décrit le syndrome l’électro-hypersensibilité (EHS) comme un trouble neurologique sans aucun lien avec le psychisme. Plusieurs études portent même sur les animaux (cigognes, bovins, grenouilles…) et la flore. Les symptômes communs sont l’insomnie, les maux de tête, la perte de concentration et de mémoire, les troubles cardiaques et de l’humeur.

L’EHS s’étant avéré occasionner un mal être physique sur une moyenne de 6% des individus, le Conseil de l’Europe, le Parlement Européen, l’OMS et plusieurs Etats aux U.S.A ont classé l’EHS comme un trouble physiologique et non psychologique.

L’OMS, en 2011, a même classé ces ondes en “cancérogène possible”. En outre, il existe aujourd’hui de nombreux travaux scientifiques qui démontrent que ce type d’onde peut occasionner le cancer du cerveau, de la thyroïde, de la glande parotide … etc. Depuis les années 60, les militaires appellent ces effets sanitaires le “syndrome des micro-ondes”

Fin 2009, en Italie, un jugement de Cour d’Appel a finalement établi officiellement un lien de causalité entre téléphone mobile et cancer, mais il va falloir, comme à l’époque du tabac et de l’amiante, effectuer des opérations de matraquage pour remettre en question cette technologie que l’on prétend jusqu’alors inoffensive…

[(N’est-il pas inquiétant de noter que l’amiante avait cessé d’être couverte par les assurances américaines dès 1919, et les ondes de la téléphonie mobile et du Wi-fi depuis le début des années 2000 ! Or, les informations réelles sont souvent étouffées par des versions officielles à base d’expertises truquées sous influence.)]

Cependant, on peut lire dans les polices courantes des compagnies d’assurance, que font partie des exclusions générales :

– les dommages de l’amiante,
– les dommages du plomb,
– les dommages des ondes électromagnétiques,
– les dommages des OGM.

Malgré cela personne ne se pose de questions ? Aussi entend-on dire que si c’était si dangereux, ça se saurait, et qu’il n’est pas possible qu’une technologie autant utilisée puisse continuer d’exister en occasionnant tous ces dommages… C’est ignorer qu’en Angleterre, en Allemagne et en Autriche, le Wi-fi a été interdit dans les écoles et que le gouvernement allemand recommande depuis 2007 d’éviter le Wi-fi pour raisons sanitaires (mais en France on ne risque rien…).

Il se dit aussi que si le Wi-fi provoquait le cancer, il y aurait déjà des millions de cas vu qu’il a pénétré le monde entier depuis 2005. C’est ignorer que de très nombreux cas existent déjà, et qu’il faut quelquefois 20 ans entre le début d’une exposition et le développement d’un cancer…Et dans ce cas il est bien sûr facile de nier l’existence de la cause à effet.

Ainsi, en attendant la reconnaissance officielle de sa toxicité, nous vous recommandons de désactiver le Wi-fi (activé par défaut sur les Box internet) et d’utiliser un câble de connexion filaire. On comprend que dans un contexte de déni, vous ne serez pas encouragés à arrêter votre Wi-fi, si pratique et si moderne, surtout si vous ne “sentez rien” et avez l’impression de “revenir en arrière”. Mais souvenez-vous que c’est souvent après coup que la vérité éclate.

Nous vous encourageons à prendre cette responsabilité sans attendre, pour vous, vos proches et surtout vos enfants qui sont les plus sensibles. Notez que sur le plan technique, une connexion filaire est plus stable, plus rapide et aussi non accessible aux piratages et interférences avec le voisinage direct. Vous trouverez ici les conseils pour remplacer votre Wi-fi par une connexion filaire, y compris entre deux étages : cfr -> http://www.robindestoits.org/_a227.html

Mais, évidemment, le prix à payer est d’accepter un « petit bordel » de fils de connexions sur votre bureau au lieu d’avoir une place nette.

A ce sujet, je m’étais laissé séduire il y a quelques années par la solution clavier et souris sans fil ; et je m’étonnais que je ne puisse rester plus d’une heure devant mon ordinateur sans subir une poussée de tension et de sévères palpitations. Cela a duré au moins six mois, m’handicapant sérieusement dans mon travail jusqu’à ce qu’un problème technique me pousse à racheter un clavier et une souris 1er prix……..et miracle, plus de problème ! En fait, c’était l’émetteur sur mon bureau qui m’arrosait de plein fouet au niveau cœur. Tout cela, c’est cher payé pour juste un problème pratique de filasse et de place nette !

Michel Dogna

Voir un graphique de la pénétration des ondes dans le corps humain en fonction de leur fréquence fréquences
SOURCE
Voir aussi : Comment désactiver le wifi (Wi-Fi) chez soi ? (amessi.org)
Téléphonie mobile, ondes electromagnétiques et santé : tous les posts du forum ! (4 Pages)

Ne manquez pas la suite

Source Le-Sens-de-la-Vie

18 commentaires

  • C’est dingue le maillage électronique de l’Europe d’ici 2020.
    Pour les centres villes Wifi.
    Pour le reste du pays : 5G, et le tout en déploiement pour 2020.

    Ajoutons y le nouveau Iban Européen qui sera votre numéro de téléphone, mise en oeuvre 2018…

    Pour ce qui est du Denmark, Pays Bas et Finlande, vu leurs lois anti wifi (écoles, crèche, taille antenne…) je suis curieux de la suite.
    Faudrait voir si discrètement, il y aurait moins d’antenne à Neuilly par exemple…
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Enfin un article qui aborde un peu le sujet des UHF de façon un peu plus réaliste.
    Je répète une fois encore que ce ne sont pas les OL, OM, OC, HF ou VHF qui sont nocives, sauf a grande puissance c’est a dire a partir du KW, mais les UHF c’est a dire les hyper-fréquences. .
    C’était déja enseigné dans les écoles d’électronique dans les années 70, dont l’enrea
    Ecole Nationale de Radio Electiricité Appliquée fait partie.

    PS: les UHF commencent a 470 Mhz.

    • Tu penses quoi de l’utilisation des ondes millimétriques 5G?

      Temps pourris ici, soleil chez toi?

      • Plus tu montes en fréquence, plus tu réduis la longueur d’onde.
        La puissance utilisée en radio fréquence n’est pas nocive tant que tu restes dans des champs radio électrique de basse intensité.

        Les UHF commencent a 470Mhz et commencent a devenir nocives, mais tant que le champ est faible c’est supportable.
        Les radios fréquences « classiques », qui englobent de 10 Khz a 860 Mhz limite de la télévision hertzienne, ne sont pas très gênantes sauf a proximité immédiate des antennes.
        La 3G, 4G, 5G sont nocives, non par la puissance mais par l’effet induit dans les cellules.
        Plus tu augmente la fréquence plus tu te rapproche des rayonnements ionisants qui eux sont très dangereux.

        Quant au soleil, ici il est timide et reste derrière les nuages de pluie.
        Il était temps, cela commençait a manquer d’eau. Les réserves vont remonter.

  • Yanne Hamar

    Merci pour cet article et pour les explications à la portée de tous. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Childeric

    Il faut cesser de raconter n’importe quoi sur les ondes radio en prenant pour base des études bidon faites par des étudiants boutonneux.

    http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/2013/06/02/wifi-et-cresson-ne-maltraitons-pas-la-science/

    Comparer les ondes radio émises par un routeur WiFi et un four à micro-ondes c’est n’importe quoi. Un four à micro-ondes génère une énorme puissance, de l’ordre de 1000 watts, dans un espace confiné. Un routeur wifi émet de l’ordre de 0,1W c’est à dire 10,000 fois moins, et dans toutes les directions. Les ondes radio perdent environ 30dBW par mètre, c’est à dire que leur puissance est divisée par 1000 à chaque mètre.

    A 1 mètre, les 0,1W du routeur sont devenus 100 micro watts. Encore un mètre et c’est 0,1 microwatt. C’est extrêmement faible. Pour comparer, le soleil nous expose à 1000W au mètre carré environ, pas dans les mêmes fréquences, certes (longueurs d’ondes de 500nm au lieu de 10cm), mais les UV sont dangereux car ils cassent l’ADN.

    Je suis de formation ingénieur en radiofréquences, j’ai travaillé des années dans des laboratoires où il y avait des ondes radio du matin au soir et le personnel n’avait pas de problème de santé particulier.

    Depuis des décennies il y a dans les villes des émetteurs radio puissants, pour la TV par exemple. Il n’y a pas à ma connaissance d’effet nocif qui ait été noté.

    A mon sens c’est du pur fantasme, du niveau des OVNIS, de la mort de Elvis etc. Essayons d’être un peu plus sérieux.

    Pour rigoler un bon coup, lisez plutôt cet article :
    http://www.tomsguide.fr/actualite/antenne-relais,7061.html

    • La puissance reçue décroît comme le carré de la distance. Tout a fait vrai.

      Mais lorsque que l’on a des antennes hyperfréquences au dessus de la tete ou a proximité et qui sont regroupées dans des carénages de protection, a raison de 60 a 100 W par antenne je doute que cela soit très sain pour la santé.
      De meme que je ne doutes pas que tu n’hésiteras pas a débloquer la sécurité de ton four micro ondes et a y mettre la téte pendant son fonctionnement.

      Le Boutonneux a 63 ans et a fait ENREA.
      Il a bossé pour LGT Laboratoires Généraux de Télécommunication. Filiale Thomson spécialisée dans la fabrication des emetteurs recepteurs militaires.

    • samedi soir

      du coton OGM…? (pour le cresson de gauche)

    • Ayus-Ved

      « Comparer les ondes radio émises par un routeur WiFi et un four à micro-ondes c’est n’importe quoi. »

      C’est du n’importe quoi si tu prends les mots au pied de la lettre, Effectivement on ne grillera pas en 3 ou 5mn, mais en réalité à petit feu tout en douceur .

      Les ondes numériques posent un problème, car et ceci tout le monde peut faire ce constat (sur son PC) c’est qu’elles arrivent à traverser les murs de 50cm ce qui signifie quelles sont aussi capable de traverser tous corps composés de chairs et d’os, donc les cellules en sont très sensibles, car il fonctionne aussi par impulsion électrique et est baigné dans un champ électrique.

      Les émissions analogiques n’étaient pas aussi pénétrantes, et pas considérées comme dangereuses, alors que depuis une vingtaine d’année tout fonctionne sur des bases numériques, c’est un état de saturation permanente de jour comme de nuit .

      ERS electromagnetic regulation System
      Un dossier écrit par Michel Sérafino
      téléphonie mobile – antenne relais – ligne haute tension – Wifi

      Antennes-relais GMS du 17 04 2002
      Tous en danger ?
      Aux arbres citoyens
      Daniel Comblin – Annie Gaspard – Paul Lannoye
      avec la collaboration de Robi Turpel (AKUT asbl – Luxembourg)
      Dossier édité par le Groupe des Verts/ALE
      au Parlement Européen, décembre 2001

    • dereco

      Les antennes relais pour mobiles émettent des kW comme des fours micro-ondes grand ouverts sur nos têtes en puissance crête sur nos têtes, comme les wifi de longue portée ( 1000 fois plus qu’un routeur dangereux à 1m lui ), de plus modulées à des fréquences complexes, entre autres identiques à celles de notre cerveau du Hertz à centaines de Hertz, une vraie folie.

      • dereco

        « Les émissions analogiques n’étaient pas aussi pénétrantes », parce que continues, de faible puissance venant de loin de nous, alors que les ondes de mobiles, wifi, sont pulsées de forte puissance crête, dirigées pour pénétrer loin, par leur puissance sur quelques secondes ( très visible sur ma télé TNT bloquée quelques secondes par la 4G autour de 800MHz ).
        Donc notre cerveau et nos cellules sont soumis à des chocs violents aux fréquences typiques du cerveau par les antennes relais mises partout à des niveaux proches, voire bien plus, du maximum autorisé en puissance crête.
        La 5G à fréquences du mm pénétrera moins les bâtiments et donc on y mettra plus de puissance.
        A 800MHz la pénétration est meilleure et c’est la raison pour avoir donné cette fréquence de la télé TNT aux opérateurs de la 4G, qui ainsi nous bloquent la télé TNT faites pour le 800MHz.

    • dereco

      Lorsque Childeric sera « victime d’une antenne inactive » mais en réalité active, il sera trop tard pour changer d’avis, croyant aux mensonges, comme pour l’amiante sans dangers à quelques fibres par litre d’air, ou le diesel propre.

  • Yanne Hamar

    La gratuité des hotspots va-t-elle durer longtemps ? Quand on ne pourra plus s’en passer ça deviendra sans doute payant.

  • Bonjour à tous,
    Le wifi sans danger ? A ceux qui le pensent, je vous invite à visionner ce reportage Suisse : très instructif !
    http://www.rts.ch/play/tv/temps-present/video/etre-connecte-peut-nuire-gravement-a-la-sante?id=8633496

  • Avec tout ça, je n’ai toujours pas compris ce que peut être un hotspot.

    On peut toujours se battre pour des chiffres. En attendant, des EHS sont obligés de quitter leur logement pour tenter de trouver des zones blanches qu’un abruti s’est juré de couvrir. Mais abrutis aussi sont ceux qui se plaignent que leur téléphone « ne passe pas » et qu’il faut faire quelque chose. Il faut réfléchir un peu plus loin que le bout de notre nez.
    L’article parle bien du problème des EHS, sachant que nul ne connaît son seuil de tolérance. Et là, chiffres ou pas chiffres, la souffrance, c’est du pareil au même.

    Quand au « potentiellement cancérigène », j’ai appris par un spécialiste en radioprotection, que le « potentiellement » a été très mal traduit de l’Anglais: le mot (que j’ai oublié) signifie « selon les situations », donc essentiellement selon le temps d’exposition, car c’est lui plus que la puissance, qui influe sur l’organisme.

    Abrutis aussi ces membres d’un collectif contre le projet d’une antenne-relais près d’un collège. « Nous ne sommes pas contre, mais pas là ». Merci pour les voisins !!

    Mais si vous visitez le site d’ENEDIS dont le rêve est la ville connectée, vous aurez compris. Alors progrès ou non, ne nous laissons pas piéger par les sirènes du tout connecté. D’ici peu ce sera trop tard.