Hymne à la paix …

Un joli texte de Jean Henrion**, pour apaiser les colères….. Partagez!

Hymne à la Paix

Lorsque les peurs marchent sur le ventre de la terre, lorsque les semelles de la haine piétinent les douces prairies de l’âme humaine, alors je crois au plus fort dans la paix.

La paix ne s’emporte pas, elle ne vient pas violemment envahir la frontière de mon être, elle ne déclare rien, elle ne déclame rien. Elle descend en moi comme le voile transparent de la brume d’été qui couvre le dos de la terre sensuelle.

Elle se pose dans la corbeille de mes paroles, elle s’échange comme un baiser fraternel, elle rayonne comme le clair soupir des cerisiers en fleurs.

Son masque n’est pas porté, sa chevelure n’est pas teinte, aucun trait tendu ne vient briser l’harmonie de son visage.

La paix ignore qu’elle est la paix, elle coule comme un parfum entre les rives du vent, pénètre entre les fissures du cœur comme un ruisseau disparaissant au cœur de la roche et s’en allant parler aux choses mystérieuses qui sont enfouies là depuis l’aube des temps.

La goutte d’eau précieuse qui scintille sur le dos de la colombe, un chant d’amour qui s’élève d’une oasis, c’est la paix.

La paix ne se souvient plus de la guerre, elle ne se souvient plus du mensonge, elle a oublié le poignard des paroles, l’acide des regards, elle est revêtue du manteau royal du présent.

Elle fleurit dans un pays qui s’est désaltéré à l’oasis de l’amour.

Elle ne parle pas, elle ne crie pas mais s’harmonise avec le cœur comme une réponse qui épouse une question.

La paix éclaire l’âme, illumine le cœur, agrandit l’esprit.

La porcelaine de ses doigts fins soigne les fleurs et arrache les comptes.

Elle est le matin qui respire, l’épanouissement du pétale du jour, la robe de la moisson qui tournoie dans les bras de l’été, et les mots que j’ai choisis pour parler à un cœur humain qui vient déjà vers moi.

Jean Henrion 24 décembre 2016

https://jeanhenrion.com

** Qui est Jean Henrion ?

Je m’appelle Jean Henrion. J’ai plusieurs formations, tailleur de pierre au départ, j’ai ensuite bifurqué vers la théologie, puis vers les lettres. Je parle aussi bien l’allemand. J’ai créé un blog ou je traduis tantôt des articles allemands, tantôt j’en écris aussi. Parfois je reprends aussi des articles de divers sites. Il y a de très bons philosophes allemands contemporains mais qui ne sont guère traduits et je voudrais les faire connaître. Voilà un peu les orientations de mon blog. J’ai aussi, en tant que théologien, travaillé sur la comparaison entre l’islam et le christianisme. Je suis également auteur de poésies.

8 commentaires

  • Ayus-Ved

    La  »science  » du silence

    Écoute le silence en toi
    Pourquoi le silence ?

    L’entité s’écoute …serait’elle double pour ainsi s’écouter ?

    Ce quelle entend , ce sont les parasites quelle a sécrétés .
    Ils viennent dans le champ de la conscience …et s’y brulent !

    La force qu ‘ils contenaient rentre dans le noyau central , l’entité , c’est là le but de cette  »science  »du silence .

    L’entité ne sera plus mue par ses parasites .
    Elle sera libre …

    En attendant d ‘être ainsi devenus nous -mêmes – écoutons le silence .

    Marcel Cens

  • Ayus-Ved

    La respiration

    Trouver la pratique qui nous ressemble , avec la douceur et la profondeur , rencontrer la partie apaisée en nous , en quête de sens et de calme

    Nous recherchons tous la paix intérieure et cette pratique nous permet d’accueillir avec plus de sérénité toutes les situations que la vie nous présente dans notre quotidien et tout au long de notre existence.

    L’attention et la respiration, clés de sérénité

    Nous pratiquons tous dans nos vies une forme d’attention, lorsque nous lisons, conduisons … Quoi que nous fassions dans notre quotidien, nous devons le faire à travers l’attention, être présent. C’est aussi naturel que manger, dormir …

    Le hic ? Nous avons pour la plupart d’entre nous pris l’habitude de poser notre attention vers des objets extérieurs. Quand le mental est tourné vers le monde extérieur, il perçoit l’extérieur, quand il est tourné vers l’intérieur, il perçoit le monde intérieur. C’est aussi simple que ça

    La prise de conscience du parcours de la respiration dans le corps, une voie royale pour se tourner vers soi et permettre à son mental de ralentir sa conciergerie.

    Les respirations profondes : explorer les différentes parties de notre corps pour nous permettre d’accueillir peu à peu notre assise silencieuse. Une première étape avant de se poser peu à peu dans son centre, le Cœur, lieu de transformation où nous nous éveillons peu à peu à notre partie apaisée.

    Accessible à tous !

    Auteur x

  • Merci Volti, c’est un très beau texte, inspirant. Rien qu’à lire il fait du bien.
    Ayus-Ved, tout à fait ça. On en revient toujours à la méditation !

  •  » Nous recherchons tous la paix intérieure et cette pratique nous permet d’accueillir avec plus de sérénité toutes les situations que la vie nous présente dans notre quotidien et tout au long de notre existence.  »

    Je viens d’essayer cette technique…mais quelque chose doit clocher, en effet je n’arrive pas et je vous prie de m’excuser, je suis novice en la matière, je n’arrive pas disais-je à prendre les enfants massacrés à Manchester avec la sérénité nécessaire…même la tuerie du Bataclan et les morts de Nice ou Bruxelles me restent en mémoire et ma colère est toujours aussi vive. Suis je normal docteur?
    Aidez moi, je vous prie, à oublier ces horreurs, aidez moi à rester serein devant la barbarie. Merci d’avance.

  • La sérénité…y a que ça de vrai!
    Donc messieurs les adeptes à la sérénité, si demain on égorge votre enfant, ce que je ne vous souhaite pas, surtout, surtout restez serein que diable!
    Si cela devait vous arriver…appelez de toutes vos forces la paix intérieur, laissez la descendre en votre cœur, écoutez son doux chant et… … hop plus de douleur, envolée la douleur. youpi tralala, tralala youpi. C’est beau la méthode Coué…hein!
    J’en ai entendu des conneries mais la ça dépasse tout.

    • Ayus-Ved

      la bête elle soufre, Il faut l’euthanasier!

      Tu a besoin de vomir ta haine et tu a trouvé un moyen de te justifier pour cela, pauvre type!

      Il suffit de regarder sur RI pour comprendre le vomi nauséabond que tu régurgite à longueur de temps et sur tout les sites ou tu écris.

      Enfant gâté qui n’est pas satisfait de son jouet et qui fait sa crise …petit merdeux sans envergure!

      Tu n’es qu’une merde, et quand on est une merde on lui chie dessus.

      Si tu t’attendais à une autre réponse, c’est que tu encore plus taré que je le pense !

  • Bon Volti.. O.K je me suis laissé emporter, j’ai oublié de rester serein mais promis lors des prochains événements sanglants ( probablement commis par des  » déséquilibrés  » ) je respirerai lentement, je laisserai la paix m’envahir, j’écouterai aussi la musique des sphères ( très important la musique des sphères…oui oui et après récitations de quelques mantras apaisants, ben je serai forcément plus serein qu’aujourd’hui.
    Sans rancune les moutons? Que voulez vous je débute moi!…

    • Voltigeur Voltigeur

      Ce poème n’a rien à voir, avec la colère que l’on peut ressentir a la vu des évènements. Il est proposé par un intervenant qui écrit son ressenti et, traduit des articles de philosophes étrangers pas connus chez nous. Vois sa dernière traduction https://jeanhenrion.com/terrorisme-sera-vaincu-decadence-dalexander-grau-philosophe-allemand-285.html . Nous savons que nous sommes mal barrés, et malheureusement il y a peu ou pas d’actions, pour peser sur les gouvernements qui nous imposent cet état de fait. Nous aurons l’occasion de râler encore, car comme l’a dit un certain Valls « il va falloir s’y habituer ». Il ne tient qu’à nous de refuser l’habitude, de voir des cinglés semer la mort chez nous et ailleurs en disant « nous ne céderons pas à la peur ». Cette peur est bien présente et, il suffit d’un rien, pour que la panique gagne ceux « qui n’ont pas peur ». Passé le désespoir, les bougies et les hommages, on passe à autres choses en attendant le prochain carnage. Si personne ne veut agir, car personne n’a compris la puissance d’un peuple en colère, qu’est ce que moi je peux y faire ? Pourtant la colère gronde http://democcident.centerblog.net/