France, 2017 : le clitoris apparaît de manière complète dans un manuel de SVT….

Ahhh! l’éducation sexuelle de nos enfants à l’école. Quand on lit l’article, c’est affligeant. Nos jeunes filles sont très mal informées, quant aux garçons, ils sont paraît-il mieux lotis grâce au porno. Éducation ou enseignement ?

via la page Facebook SVT Égalité

La question de la représentation des organes génitaux, et en particulier de l’organe génital féminin, est récurrente depuis quelques années : chaque rentrée scolaire, les manuels observés ne manquent pas d’afficher des représentations erronées, et les résultats se font d’ailleurs sentir dans les classes. Selon un rapport du Haut Conseil à l’égalité entre femmes et hommes sur l’éducation à la sexualité publiés en juin 2016, une fille de 13 ans sur deux et une fille de 15 ans sur quatre ne savent pas qu’elles ont un clitoris, tandis que 83 % d’entre elles ignorent sa fonction.


On remarquera que 68 % des garçons du même âge, interrogés, le savent. Sans verser dans le stéréotype, il est probable que le porno sur Internet, avec les défauts qu’on lui connaît, a pris le relais des manuels de SVT…

En effet, en 2016, sur les huit manuels de SVT publiés en France, aucun ne représentait correctement le clitoris : il est figuré sur les schémas par un point, carrément abstrait, ou, au mieux, par le seul gland, l’extrémité de cet organe. Pire encore, deux manuels l’ignoraient franchement.

En cette rentrée 2017, grande nouvelle : un manuel de SVT, celui des éditions Magnard, propose une représentation anatomiquement correcte du clitoris, comme le révèle le site spécialisé sur ces questions SVT Égalité. « Tous les autres (Belin, Bordas, Didier, Nathan, Hachette, Lelivrescolaire) ont recyclé leurs éternels schémas faux : sans clitoris, ou le mentionnant sans le représenter, ou en le réduisant à un organe de quelques millimètres (alors qu’il en fait 10 cm en moyenne). Pourtant, l’anatomie complète du clitoris (non seulement son gland mais également les bulbes du vestibule et les piliers) est connue depuis… le XVIIe siècle ! », indique l’équipe de SVT Égalité sur Facebook.

Pourquoi s’acharner à publier de fausses informations — ou des informations erronées, du moins — alors que les données sont disponibles ? D’après l’enquête menée par BuzzFeed l’année dernière, Syndicat national de l’édition et Conseil supérieur des programmes se renvoient la balle sur la question, expliquant que les programmes et directives en la matière ne sont pas assez précis sur le sujet pour qu’une réponse ferme soit donnée.

…/…

Lire la suite

Auteur Antoine Oury pour Actualites.com

17 commentaires

  • Jadis

    Lol… Il était temps.
    Oh les nanas, 6mm muahahaha!
    La loose quoi (micro pénis) https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Éducation ou enseignement ?

    Dans le cas du sexe, on dira plutôt « initiation ».

    Orné

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Déjà que cette matière devrait être limitée dans l’enseignement général puisqu’elle fait l’objet de cours spécifiques en anatomie. Mais de plus en plus un constat s’établit, d’une part le domaine familial semble déficient dans cette éducation (et pas que dans ce domaine d’ailleurs), et d’autre part, le scolaire lui subtilise son droit et outrepasse très souvent les limites de la décence morale.

    Néanmoins, une question devient dès lors inéluctable, mais où se situent-elles alors ? Sachant que les règles et valeurs de moralité sont de plus en plus bafouées par un nombre toujours croissant.

    • Haha !
      Oui ben je peux te dire que peu sont capable de le trouver se fameux point G…. Déjà faudrait qu’ils soient capable de trouver le bonne route, puis on en reparle ! Les hommes sont vraiment des maladroits doublé d’égocentrisme pour la majorités ! Des « bons coups » j’en ai rencontré très peu, la plupart sont fort en gueule mais une fois qu’il s’agit d’assurer on ne trouve plus personne !

      Le plus pratique pour le trouver et le stimuler correctement, c’est encore à la main que ça fonctionne le mieux, bien que effectivement les positions préconisées fonctionnent aussi pour les plus adroits ;)

      Sinon pour les schéma, ce n’est pas ce qui est le plus choquant de montré le clito… Mais bien de la façon dont tout est explicités sans aucun discernement et cas par cas, les enfants sont tous logé à la même enseigne alors que chacun a sa sensibilité sur les questions sexuelles ainsi que son propre développement. Toutes cette soupe manque clairement de finesse !

      Akasha.

  • Pour être honnête sur les termes employés, il faudrait parler d’éducation à la reproduction. La sexualité c’est tout autre chose…

    • totoche

      @dekloo
      La sexualitè est naturelle, c’est du domaine de la spontanéitè avec des variabilitè individuelles. Si ce n’était pas le cas nous ne serions pas là pour en parler. Par contre, il est possible d’évoquer une certaine dègèrescence, il y a 200 000 ans les hommes comme les femmes ont su se donner du plaisir sans avoir de cours d’anatomie.
      Les anormaux sont ceux qui ont besoin d’explications , pas les autres sinon tout medecin est capable d’expliquer cela.
      une classe mixte ou non n’est pas forcement le lieu pour se genre d’apprentissage.

  • Bl@ck Sheep

    Comment ??! Une représentation fidèle de l’organe du plaisir féminin ??
    Hérésie dans notre société patriarcale !

    • totoche

      @black cheets
      Ce serait donc a cause du patriarcat que les femmes ignorerait leur corps ? IL y auraitbdonc des hommes qui les surveilleraient lorsqu’elles se lavent, vont aux toilettes ou ont des dèmangeaisons seules ou en embrassant un garcon.
      D’expèrience, les femmes en plus de connaitre leur clitoris savent en jouer seule ou en couple. Aprės, il y a des cas comme il y a de tout dans la nature.

  • totoche

    Bon, le constat,est simple c’est qu’un organe n’est pas ètudié correctement, mais c’est le cas du reste du corps humain.
    L’anatomie humaine est complexe, rien que sur ce sujet il est possible de travailler durant des annèes sans tout comprendre.
    Pourquoi ètudier, plus le clitoris que le pancrèas, le foie, la glotte, l’intestin grèle ….?
    Je crois que toute personne qui se tate normalement constate qu’il y a des endroits qui « chatouillent™ plus que d’autres ?