La proposition, ­poussée par Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, coûterait 27 milliards en 2022, selon les calculs de l’Institut Montaigne….

À vos calculettes…

Mélenchon-Le Pen, même combat… pour les retraites. Les candidats de la France insoumise et du Front national proposent tous les deux de ramener l’âge légal de départ à 60 ans, mais aucun ne s’est avancé à en chiffrer l’impact pour les comptes de la Sécurité sociale. L’Institut Montaigne s’en est chargé et retient une estimation médiane de 1,1 % de PIB, soit 27 milliards d’euros, à l’horizon 2022.

Pour arriver à ce chiffre, le think tank libéral part du principe que ce que proposent les deux candidats revient à effacer les grandes dispositions de la réforme de 2010. Celle-ci avait reculé progressivement l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans, et l’âge d’obtention automatique du taux plein de 65 à 67 ans à compter de 2018. La loi de financement de la Sécurité sociale de 2011 a ensuite avancé cette échéance à 2017.

L’autre paramètre important des deux programmes porte sur la durée de cotisation : Marine Le Pen comme Jean-Luc Mélenchon veulent la ramener à 40 ans, soit trois ans de moins (à partir de la génération 1973) que ce qui a été voté par le Parlement en 2014.

Réformes à la trappe

Lire l’article

Source Les-Échos

10 commentaires

Laisser un commentaire