Bilan de la pollution émise par internet….

On ne s’en rend pas compte mais, l »utilisation d’Internet est ultra polluant et, nous sommes tous de gros pollueurs.. Quelques mesures sont proposées.

Si Internet était un pays, il serait le 3ème plus gros consommateur d’électricité au monde avec 1500 TWH par an, derrière la Chine et les Etats-Unis. Au total, le numérique consomme 10 à 15 % de l’électricité mondiale, soit l’équivalent de 100 réacteurs nucléaires. Et cette consommation double tous les 4 ans !

Cette croissance du web est telle qu’elle constitue un véritable enjeu environnemental pour les années à venir. Dans un climat de transition énergétique où l’on tend vers la fin du nucléaire, il paraît essentiel de prendre en compte la consommation exponentielle du numérique, qui risque d’être dure à alimenter avec des énergies renouvelables. En matière d’émissions de CO2, internet pollue 1,5 fois plus que le transport aérien. La moitié des gaz à effet de serre produits par internet provient de l’utilisateur, l’autre moitié étant divisée entre le réseau et les data centers.

L’impact environnemental des data centers

Avec le développement du big data, les centres de données sont un véritable symbole de la croissance du numérique. Leur impact écologique, qui était encore minime il y a 15 ans, représente désormais 4% de la consommation électrique mondiale. Un data center consomme autant d’électricité que 30 000 habitants européens. Ainsi, les 182 centres de données présents sur le territoire français en 2016 concentrent 8% de la consommation électrique nationale.

Des mesures sont actuellement prises pour réduire l’impact environnemental des data centers :

  • les alimenter à 100 % par des énergies renouvelables, comme commencent à le faire Facebook, Google et Apple.
  • les localiser dans les pays nordiques, afin de profiter de l’air frais pour refroidir les ordinateurs et ainsi minimiser l’utilisation de la climatisation, qui représente 40% de leur consommation énergétique.
  • réutiliser la chaleur émise en redirigeant les flux d’air ou les circuits d’eau. En Seine-et-Marne par exemple, un centre nautique et une pépinière d’entreprises du Val d’Europe l’expérimentent avec le data center voisin.

L’empreinte écologique des internautes

N’oublions pas l’utilisateur, responsable de 50 % des gaz à effet de serre d’internet ! Nous étions 3,9 milliards d’internautes en 2016 (47 % de la population mondiale) et d’après Google nous dépasserons les 5 milliards en 2020 (+30%). Il est donc nécessaire de sensibiliser les internautes sur leur impact écologique et les gestes permettant de réduire leur empreinte carbone.

Les emails

Plus de 12 milliards de mails sont envoyés chaque heure dans le monde, émettant au total 50 Giga Watt Heure, soit la production électrique de 18 centrales nucléaires pendant une heure. L’envoi d’un mail avec une pièce jointe de 1 Mo dégage 19 grammes de CO2 et sa consommation électrique est équivalente à celle d’une ampoule pendant une heure.

Mesures possibles :

  • Garder seulement les emails nécessaires. En effet un message conservé dans la boîte mail fait tourner des serveurs, qui vont scanner nos emails en permanence.
  • Se désabonner des newsletters inutiles.
  • Compresser les pièces jointes et envoyer les photos en basse résolution.
  • Limiter le nombre de destinataires lors de l’envoi d’un email.

La navigation sur le web

Chaque heure dans le monde, plus de 140 millions de requêtes sont effectuées sur Google. D’après M. Wissner-Gross, chercheur à Harvard, chaque requête Google émet 7 grammes de CO2. Ainsi en une heure, le CO2 émis par les mails du monde entier équivaut à 1000 aller retours Paris – New York.

Mesures possibles :

  • Prendre le temps de bien formuler ses requêtes et ne pas hésiter à utiliser les opérateurs de recherche si vous naviguez sur Google.
  • Enregistrer les sites que vous visitez fréquemment en favori. Cela évite l’usage de requêtes pour les retrouver.
  • Choisir un moteur de recherche responsable, qui compense les émissions carbones. C’est le cas de Lilo ou du français Ecogine, qui financent des projets sociaux et environnementaux ou encore d’Ecosia, qui plante un arbre toute les 7 secondes.
  • Limiter l’utilisation du streaming. Regarder un film en streaming nécessite la connexion avec un serveur pendant toute la durée du visionnage. Ainsi, des études ont montré que regarder un film haute définition en streaming émet autant de gaz à effet de serre que la fabrication, le transport et la lecture d’un DVD.
  • Garder sur le cloud seulement les fichiers importants. Le stockage de données sur Internet est en forte croissance, prenant peu à peu la forme d’un nuage de pollution. L’apparence infinie du cloud entraîne le dépôt de fichiers souvent lourds, qui nécessitent l’utilisation 24h/24 de serveurs pour les stocker.

Sources :

  • Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)
  • Internet : la pollution cachée. France 5

Article et infographie proposés par Fournisseur-energie.com

20 commentaires

  • Daniel PIGNARD

    La responsabilité de l’homme sur l’influence climatique est à peu près inexistante et les effets de serre du CO2 sont minimes.
    http://www.pensee-unique.fr

    • Ayus-Ved

      Il ne faut pas oublier les déchets , du type barreau d’uranium et autres, que personne ne sait pas quoi en faire et donc on les cachent sous le tapis.
      Le taux de radio-activité a été multiplié par plus de 10 sur terre depuis 50ans … ce sont des approximations!
      La polution zéro n’existe pas, sauf ce qui n’est pas fabriqué ou consommé.

    • Libertaire22170

      Exact, le principal responsable de l’effet de serre, et de loin, étant la vapeur d’eau, autrement dit les nuages.

    • dereco

      « La responsabilité de l’homme sur l’influence climatique est à peu près inexistante et les effets de serre du CO2 sont minimes. » est faux, archi faux, un vrai mensonge de l’armada des trolls payés par les lobbys de carburants fossiles, criminels, pour sortir des manipulations criminelles !!

      Raz le bol de ces trolls fous criminels !

      Nos enfants avec un réchauffement, inexorable impossible à stopper, même en supprimant tout CO2 dans l’air respiré, nous reprocherons nos décisions criminelles folles, pendant des millénaires, avec l’Antarctique fondant sans fin, les mers remontant de 70m inexorablement, comme la remontée passée de 120m inexorable il y a 10000 ans fondant la calotte de glace sur l’Amérique du Nord.
      Ils se retrouverons comme il y a 30 millions d’années sans glace aux pôles Sud et Nord, toutes les côtes et grandes villes sous l’eau, état d’équilibre normal avec le CO2 que nous sommes en train de dégager.
      Sans la vapeur d’eau la terre serait une boule de glace comme il y a 600 millions d’années.

      Le climat de la terre est très instable, comme un flip flop, et le moindre effet comme le CO2, fait basculer, fondant les glaces très vite, inexorablement, alors que la glace ne peut revenir que très lentement sur plus de 100 mille ans.

      RAZ le BOL des trolls payés par des criminels fous.

      • Daniel PIGNARD

        30 millions d’années…600 millions d’années… 100 mille ans. Comme je l’avais déjà remarqué, le besoin d’argumentation ne vous étouffe pas, tout les chiffres qui passent à votre portée et qui confortent vos idées sont de la science pour vous. En plus l’invective outrancière est une pratique courante chez vous.
        Et vous pensez vivre vieux ?

      • boco

        Non !!!!!!!!!!!!!!!!!
        7 jours seulement, faut pas déconner ! Il n’y a pas bien longtemps.
        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Ayus-Ved

    Ben oui, évidement!

    Toujours cette référence, il y a d’autres moteurs de recherche qui sont très bien,. Citoyens conditionnés, vous avez dit, ah bon, mais non! mais non!
    DuckDuckGo
    Ixquick
    Qwant
    Framabee

    Si vous avez thunderbird
    Compacter régulièrement les dossiers. La corbeille, ce n’est pas nécessaire.
    Clic D → Compacter
    1. Détachez les pièces jointes à garder, compactez après.
    2. Effacez les messages inutiles, puis videz la corbeille.
    3. Compactez les dossiers : Envoyés, Brouillons, Modèles, Indésirables, ainsi que les dossiers que vous avez crées.
    Tout ceci est vrai pour une majorité d’autres MUAs.

    La vidéo consomme beaucoup d’énergie …savoir faire la part des choses utiles, est-ce pour autant vital ?

    Un portable est dans plus de 90% des cas largement suffisant pour l’utilisation que l’on en fait, et ne pose aucun problème pour regarder une vidéo, si ce n’est ces vieux bourins du type simple cor 1,6ghz ou moins, ce sont des modèles anciens!
    Les cartes mini ITX pour PC de bureau, consomme environ 30W au lieu de 150, 300 voir 600W et donc cette sur-consommation n’est pas justifié dans la majorité des cas.
    Elles sont aussi performantes pour le surf, les fichiers audios et vidéos
    Préférez les disques 2,5 pouces au lieu des3,5 pouces, qui consomme aussi bien moins(5 à 10 fois moins) 0,5w en veille et 5w en fonctionnement, il y a encore mieux, ce sont les SSD à moins de 30euros un 32Go, bien plus rapides et silencieux.
    Avec une distribution légère du type Ubuntu, mint, debian, etc … en version Xfce

    • Libertaire22170

      Tu as raison, ce matériel convient tant que tu ne veux pas jouer aux jeux vidéo sur ton ordinateur.

      • dereco

        Les jeux marchent sur portable aussi assez récent.

      • Ayus-Ved

        Je n’ai jamais compris, pourquoi certaines personnes achétent un PC puissant, gourmand en énergie et cela dans le seul but de jouer, la il y a quelque chose qui m’échappe, mais bon, c’est comme router en 4×4 en centre ville, c’est quoi? le but du jeu … bof!

        ET les consoles ,… vous en faites quoi?

      • sombre

        Certains jeux nécessite des configuration puissante pour pouvoir être joué.

        Ces mêmes jeux n’existe pas nécessairement sur console.

        Presque tout le monde à un ordinateur maintenant. Si tu rajoute une console : cela fait deux appareil, alors que possiblement l’ordinateur peut faire les deux fonctions. Cela peut expliquer pourquoi il y à un intêret à avoir un  » gros ordinateur.  »

        Hormis le jeux, avoir un ordinateur puissant peut être utile pour l’edition numérique (il existe des carte graphique pour professionnel qui dépasse… les 4000€ l’unité) comme la photo ou la vidéo.
        Un pc de jeu s’en sort maintenant très bien dans ces domaines.

        Un PC de jeux est gourmand en jeu. Sa consommation n’est pas la même lors de la navigation sur internet. Bien sur elle excéde de loin les PC  » éco  » basé sur du matériel avec une faible consommation, lors de cette navigation. Mais ces mêmes PC éco sont dans l’incapacité de faire tourner les jeux

        … bref je tourne en rond je sais mais pour résumé :
        Ce n’est pas comparable à un 4×4 : un 4×4 n’est pas plus confortable qu’une autre voiture pour rouler en ville. C’est gros, sa se gare pas où tu veux.
        Un 4×4 est à la base utile pour des terrains irrégulier. Un PC de jeux : pour le jeu.
        Une voiture electrique : pour le côté écologique / économique. Un pc à faible consommation également

      • Ayus-Ved

        Ok, merci Sombre pour les explications clairs et précises!

        Coté professionnel, ok ! Il est normal d’utiliser des outils performant.
        Pour les autres c’est la société du loisir dans ses excès, et pas uniquement dans ce domaine, complètement déconnecté de la réalité.
        Donc si vous n’êtes pas accrocs aux jeux, ce gros matos ne vous sert strictement à rien.

      • Ayus-Ved

        C’est la différence au niveau de la consommation qui ne sera pas négligeable.

  • Graine de piaf

    Wow ! je ne me doutais pas de tout ça ! j’en apprends de belles ce matin, moi qui suis une mordue d’Internet ! Même si j’ai pas mal réduit sa consommation ces derniers mois, je passe encore plusieurs heures par jour devant l’écran. Il meuble ma solitude…
    Je vais mettre cet article de côté afin de mieux l’étudier.

    Merci Volti.

    • dereco

      Oui, utiliser un portable (40W max ) et pas le cloud, qu’un disque dur local en plus pour les vidéos, quelques watts et aucun risque de perte de données, inévitable sur le cloud.

  • jules vallés jules vallés

    Superhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif je sais tout sur la pollution internet, en me connectant sur internet…. sinon, je fais comment, grâce à la presse (la décroissance) et la pollution papier et encre + transport des journaux!

  • laspirateur

    Sans oublier les gamers avec tous les jeux en lignes et consoles connectées à des serveurs externes! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif