Affaire Saou : la polémique qui peut nuire à Emmanuel Macron ? ….

Et la polémique qui ne va pas aider le candidat d’En Marche. Avoir dans ses rangs quelqu’un qui tient des propos radicaux, ça fait désordre. Si on rajoute les propos tout aussi polémiques, accusant la France de crime contre l’humanité et qu’il fallait présenter nos excuses, du sieur Macron, que beaucoup n’ont pas apprécié, cela risque de mettre de l’eau dans le gaz…..

La polémique autour de Mohamed Saou, responsable local d’En Marche, est devenu plus difficile à gérer pour Emmanuel Macron. Nombre de ses opposants à droite lui reprochent désormais sa complaisance envers l’islam radical.

Est-il le gros caillou dans la chaussure d’Emmanuel Macron ? Mohamed Saou, référent d’En Marche dans le Val d’Oise, est au coeur d’une polémique qui a débuté au mois de mars, pour des propos postés notamment sur Facebook. Il y a écrit : « Je n’ai jamais été et je ne serai jamais Charlie » après les attentats et a notamment défendu Recep Tayyip Erdogan après le coup d’Etat en Turquie, « quelqu’un qui a fait pour les réfugiés plus que tous les autres pays réunis ».

Le 9 avril, le président d’En Marche, clarifiait la situation dans un communiqué. « J’ai demandé à la commission d’éthique d’En Marche d’émettre un avis sur le fond des propos qui sont reprochés à M. Saou lorsqu’il n’était ni référent, ni même adhérent d’En Marche, afin de déterminer s’ils ont dépassé ou pas le cadre de libre expression qui a cours au sein de notre mouvement », écrivait Richard Ferrand qui précisait que Mohamed Saou avait accepté « de se mettre en retrait de ses fonctions ».

Vendredi matin, invité de Beur FM, Emmanuel Macron est revenu sur le cas Saou. « Il a des responsabilités. Et les messages qu’il a mis sur internet, ce sont des messages qui ont une part de gravité, qui ont touché des gens. Dire ‘Je ne suis pas Charlie’, c’est un message qui blesse aussi des gens et donc oui, il fera l’objet de la procédure comme tout militant. Il est mis en réserve, il n’est pas destitué de ses fonctions, il est référent mais ne participe pas à la campagne. Et le comité d’éthique, qui est compétent sur le sujet, ce qui n’est pas moi, traitera son cas », a déclaré le candidat d’En Marche. Des propos qui visaiant à en éteindre la polémique. Mais sur le Facebook Live de l’émission, on entend un Emmanuel Macron un peu moins virulent : « il a fait un ou deux trucs un peu plus radicaux. C’est ça qui est compliqué. Mais à côté de ça, c’est un type bien. C’est un type très bien, Mohamed. Et c’est pour ça que je ne l’ai pas viré. »

Avec Emmanuel Macron à l’Elysée, « ça sera l’islamisme en marche »

Cette sortie de l’ancien ministre de l’Economie n’a pas échappé à ses opposants qui l’accusent de complaisance avec l’islam radical. Ainsi, Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a affirmé samedi 15 avril à Perpignan qu’avec Emmanuel Macron à l’Elysée, « ça sera l’islamisme en marche, le communautarisme en marche ».

« Il est très important que les Français comprennent que si par malheur il était élu président de la République, M. Macron accélèrerait encore davantage la dérive multiculturelle dans laquelle s’enfonce la société française, et aggraverait un communautarisme déjà malheureusement en pleine progression », a-t-elle ajouté.

Et évoquant directement l’affaire Saou : « Pourquoi M. Macron ne veut pas exclure cet individu de son mouvement? Parce qu’il subit la pression », un « chantage », de la part de Marwan Muhammad, responsable du Collectif contre l’islamophobie en France, « un collectif bien connu pour ses liens avec l’islamisme », a accusé Marine Le Pen

La droite à l’unisson sur Twitter

Dès vendredi de nombreux responsables LR à l’unisson avec Le Pen et Debout la France n’ont pas manqué d’épingler l’ancien misistre de l’Economie pour les mêmes raisons.

Source Actu-Orange

18 commentaires

  • Libertaire22170

    Tout ce qui peut flinguer les chances de Macron est le bienvenu.
    Même si ça vient du FN …

    • dereco

      Macron ratisse large et ce qui plait aux uns déplait encore plus aux autres dans son ratissage large, pour avoir plein de votes.
      Après, si élu, il aura plein de grèves et manifestations des uns contre les autres, et décevra tous les uns et autres, comme Hollande, dans une France divisée.

  • Libertaire22170

    Macronium, le pokemon Européiste :

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Les pro-Macron se moquent de tout ça, il est leur idole un point c’est tout ! et comme ce sont souvent les mêmes qui sont pour l’intégration de tous les « réfugiés »….

  • Pyramidion

    Slt les LME ! J’veux bien qu’on ait de grosses réticences sur le cas Marcon et son parti fantoche, mais il est évident que ce parti n’ayant aucun vécu ne peut maîtrisé la com de chacun de ses membres ou partisans et au vue du faible nombre des ces adhérents il est d’autant plus facile de sortir une brebis galeuse pour le jeté en pâture. Macron dit beaucoup d’inepties mais s’agissant de ou du colonialisme je ne vois pas où se trouve son erreur ( même si c’est évidemment dans un but électoral qu’il a tenu ces propos), je n’ai jamais a ma connaissance entendu parlé d’une conquête ou d’une guerre qui s’est faite la fleur au fusil. Je conçois tout a fait que ce ne soit pas un sujet qui devrait avoir sa place dans une présidentielle mais nier ces faits est juste du déni des faits historiques pour ne pas dire autre chose. Comme dirait l’autre ; a éviter les sujets fâcheux en les glissant sous le tapis on fini par se prendre les pieds dedans. Tout comme dire qu’il défend l’islamisme ou l’islamisation c’est encore une fois une caricature qui pret a sourire, comme tous les dirigeants une fois élu il laissera les ghettos s’enfoncer dans leur crasse point.

  • Planete bleu Planete bleu

    Macron – Histoire d’une Haute Trahison – Les preuves accablantes

    http://www.youtube.com/watch?v=Wn72T4dTFho

  • Ayus-Ved

    De la Fondation Saint-Simon à Emmanuel Macron
    Le 16 04 2017 par Thierry Meyssan Réseau Voltaire | Damas

    La subite apparition d’un nouveau parti politique, En Marche !, sur la scène électorale française, et la candidature de son président, Emmanuel Macron, à la présidence de la République ne doivent rien au hasard. Les partisans de l’alliance entre la classe dirigeante française et les États-Unis n’en sont pas à leur coup d’essai.

    La suite sur Réseau Voltaire

  • boco

    Il ne connait même pas le colonialisme positif ! Nul !

    Tellement positif que dans les 50 pays les moins développés de la planète on retrouve presque toutes les colonies françaises, anglaises, espagnoles…

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Ayus-Ved

    Macron « forcera » Poutine à le respecter en cas de victoire
    Publié le 15 avril 2017

    Emmanuel Macron s’est rendu célèbre par d’une part la platitude de son « programme », d’autre part par ses hurlements lors de ses réunions publiques. Aujourd’hui il déclare au magazine « Jeune Afrique » qu’en cas de victoire, il « forcera » Vladimir Poutine « à le respecter ».

    Notons d’abord que Vladimir Poutine respecte tous les chefs d’état sans que ceux-ci n’aient besoin de le menacer, y compris les moins respectables, au nom de la Diplomatie. Macron n’a donc pas de souci à se faire et au lieu de pousser de nouveaux hurlements, pourra utiliser son énergie pour relever son pays.

    https://rusreinfo.ru/fr/2017/04/macron-forcera-poutine-a-le-respecter-en-cas-de-victoire/

    La photo de présentation vaut son pesant de cacahouètes!