Du nouveau au réacteur 2 de Fukushima Daiichi…

Un article de Pierre Fetet de Fukushima-Blog, sur la situation du réacteur n°2 de la centrale japonaise, avec mises à jour. Comment résoudre ce désastre ? Tepco pense mettre 40 ans pour le démantèlement (?). Souhaitons qu’une solution soit trouvée d’ici-là…

Les investigations menées par Tepco fin janvier 2017 ont permis de visualiser une partie de l’intérieur de l’enceinte de confinement du réacteur 2 de Fukushima Daiichi. A cette occasion, Tepco a fait semblant de s’étonner de deux choses pourtant très prévisibles : 1) le corium a pu faire un trou dans une plateforme métallique située juste en dessous de la cuve du réacteur. 2) l’endroit est excessivement radioactif : 530 Sieverts/h (dose létale quasi immédiate), mesure de radioactivité la plus haute jusqu’à présent révélée par Tepco.

Le trou d’un mètre de côté observé le 30 janvier (photo Tepco)

Cette découverte a été rendue possible grâce à une caméra conduite à distance. Ce n’est pas la première fois que Tepco fait des recherches dans l’enceinte de confinement du réacteur 2, mais les images obtenues jusqu’alors n’étaient pas aussi explicites.

Les employés de Tepco ont utilisé un accès existant destiné au remplacement des barres de contrôle qui ne peut se faire que par le bas. Pour cela, une ouverture est aménagée dans l’enceinte de confinement suivie d’une passerelle qui permet d’accéder à la cavité située juste en dessous de la cuve. A cet endroit, les systèmes de commande des barres peuvent être vérifiés lors des visites d’entretien et les barres de contrôle peuvent être remplacées si besoin. Voici par exemple une photo d’une inspection du dessous de cuve du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima Daini, le 8 février 2012.

Les barres de contrôle sous le réacteur 4 de Fukushima Daini (Reuters/Kyodo)

Ces barres sont nécessaires au bon fonctionnement du réacteur car elles permettent de réguler sa puissance. Le 11 mars 2011, les barres sont remontées automatiquement dans les réacteurs de Daiichi et ont stoppé la réaction en chaîne.

Aujourd’hui au réacteur 2 de Fukushima Daiichi, le paysage du dessous de cuve est tout autre, voilà ce qu’on peut en voir :

Commandes des barres de contrôle du réacteur 2 de Fukushima Daiichi (photo Tepco)

Voir l’article complet, images, schémas et mises à jour.

Auteur Pierre Fetet pour son Blog-Fukushima

3 commentaires

  • dereco

    Le syndrome Chinois frôlé à 3 milles Island est bien arrivé 3 fois à Fukushima.
    Il faudra des siècles, voire des millénaires pour en sortir.
    C’est une folie de vouloir continuer le nucléaire en France, votez pour ceux qui veulent en sortir vite et aussi pour cesser toutes les saletés chimiques de toutes sortes qui nous tuent lentement par centaines de milliers.

    L’Europe n’est pas du tout la cause de ces folies criminelles, et bien au contraire elle nous invite à imiter l’Allemagne pour en sortir vite, avant un désastre qui arrivera tôt ou tard, car nos techniciens ne sont pas infaillibles à perpétuité, même si on essaye de nous faire croire qu’ils sont bien plus intelligents que les Japonais!

  • Libertaire22170

    Nul besoin de rester en Europe pour sortir du nucléaire, ce que tu dis est ridicule.

  • MiracleBoy

    personne ne veut du nucléaire … c’est juste une mafia qui donne des milliards à des hommes politiques pour qu’ils ferment les yeux … le silence coute de plus en plus cher , mais au final ils payent toujours