Nouvelle salve anti-opposition en Russie…

La corruption partout…

Alexeï Navalny en 2013./Wikipédia

Des centaines de manifestants interpellés lors de manifestations anti-corruption.

Le contexte a changé, mais pas la réponse: comme en 2012, le régime russe a répondu dimanche à un vaste mouvement de protestation de l’opposition en arrêtant des centaines de manifestants — dont Alexeï Navalny, figure de proue des opposants à Vladimir Poutine.

Interdite par les autorités du pays, cette mobilisation fut néanmoins l’une des plus importantes depuis le retour au pouvoir de Vladimir Poutine, il y a cinq ans. Des dizaines de milliers de personnes ont battu le pavé un peu partout en Russie pour protester contre la corruption du gouvernement russe.

La répression du mouvement rappelle les évènements survenus au lendemain des législatives russes de 2012, estime Nicolas Chibaeff, chercheur associé de la Chaire Raoul-Dandurand.

« À l’époque, on soupçonnait l’entourage de Poutine d’avoir eu recours à de la fraude, dit-il. Aujourd’hui, on accuse des membres du gouvernement d’être corrompus, on dénonce l’écart politico-économique qui se creuse entre les élites et la classe moyenne. Ce n’est pas tout à fait la même chose, mais la réponse des autorités est la même. On répond aux opposants en les arrêtant ! »

Dans la capitale, où des milliers de personnes ont défié l’interdiction opposée par les autorités, « au moins 933 personnes ont été interpellées », selon l’organisation OVD-Info, spécialisée dans le monitoring des manifestations, qui a fait état de dizaines d’arrestations en province. La police a annoncé environ 500 arrestations à Moscou. Selon l’agence Interfax, plus de 130 personnes auraient, pour leur part, été interpellées par les autorités policières à Saint-Pétersbourg.

Alexeï Navalny, un opposant de longue date qui compte défier Vladimir Poutine lors de la présidentielle de début 2018, a été rapidement interpelé au début du rassemblement organisé à Moscou. Il devrait comparaitre devant un juge lundi matin après avoir passé la nuit en détention, a indiqué sa porte-parole Kira Iarmych sur Twitter. On lui reproche notamment d’être à l’origine d’un rassemblement qui a mené à des troubles de l’ordre public. Il encourt jusqu’à 15 jours de rétention administrative.

À Moscou, les manifestants ont arpenté tout l’après-midi les trottoirs de la rue Tverskaïa, l’une des principales avenues de la capitale. La police a évoqué plus de 7000 personnes, une mobilisation rarissime pour une manifestation non autorisée. À Saint-Pétersbourg, deuxième ville de Russie, située dans le nord-ouest du pays, environ 4000 personnes se sont réunies.

« Tout le pays est fatigué de la corruption, a confié à l’Agence France-Presse Natalia Demidova, une manifestante de 50 ans. Medvedev aurait dû être limogé vu ce qui a été révélé. » « Nous sommes fatigués des mensonges, il faut faire quelque chose », a pour sa part expliqué Sergueï Timoféïev, 23 ans.

Les voleurs se défendent de cette manière. Mais on ne peut pas arrêter tous ceux qui sont contre la corruption. Nous sommes des millions.

Alexeï Navalny, opposant russe

Plus encore, avance Nicolas Chibaeff, l’importance des mobilisations observées dimanche s’explique en partie par l’exaspération grandissante de la classe moyenne russe. « Jusqu’à présent, le gouvernement pouvait compter sur le fait que, financièrement parlant, ce groupe de gens ne s’en tirait pas trop mal, soutient le chercheur. C’est entre autres ce qui explique pourquoi les Russes tolèrent depuis si longtemps d’avoir un espace démocratique aussi restreint. Mais depuis quelques mois, le contexte économique est plus difficile et les conditions de vie se sont dégradéses pour la majorité de la population. Ajoutez à cela les allégations de corruption… Les gens sont fatigués et en colère. C’est ce qui explique leur présence dans la rue. »

Rapport Profitant de cette exaspération, Alexeï Navalny avait appelé à ces rassemblements après avoir publié un rapport accusant le premier ministre, Dmitri Medvedev, de se trouver à la tête d’un empire immobilier financé par les oligarques. Cette enquête sous forme de film, vu 11 millions de fois sur YouTube, n’a suscité aucune réaction des autorités, comme les autres publiées par l’organisation de M. Navalny, qui s’est imposé comme l’opposant numéro un au Kremlin en dénonçant la corruption des élites.

Malgré des interdictions dans 72 des 99 villes où étaient prévues des actions, les Russes sont sortis dans la rue, brandissant parfois des chaussures de sport (le film évoquant les baskets colorées de M. Medvedev) ou des canards en plastique, en référence à la maison miniature dont disposerait selon M. Navalny le chef du gouvernement pour ses canards dans l’une de ses résidences.« Climat de peur »

Depuis son lieu de détention dimanche, Alexeï Navalny s’est dit « fier » de ses partisans et jugé les interpellations « compréhensibles » : « Les voleurs se défendent de cette manière. Mais on ne peut pas arrêter tous ceux qui sont contre la corruption. Nous sommes des millions », a écrit sur Twitter l’opposant qui sillonne ces dernières semaines la province pour faire campagne malgré nombre d’incidents.

…/…

Lire la suite

Auteur Florence Sara G. Ferraris pour Le-Devoir

29 commentaires

  • Libertaire22170

    Mouais, même si je n’approuve pas les méthodes, ce type ne m’inspire pas confiance. Il m’a tout l’air d’un bon toutou de la CIA : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexe%C3%AF_Navalny

  • Danielle Danielle

    Effectivement on peut s’interroger sur le personnage et notamment sur les financements anonymes de ses campagnes électorales.

  • Arnaud M

    Personne ne fait le lien entre les manifestations anti-Tump (qui ne veut pas armer l’OTAN contre la Russie en Ukraine et en Syrie), manifestations pilotées par les ONG Soros, et les manifestations anti-Poutine, qui est une plaie pour ceux qui aimeraient récupérer tranquillement l’Ukraine (Soros) et la Syrie (Soros) ?

  • Navalny est un petit copain de Soros et veut déclencher une révolution de couleur en Russie. Un petit tour dans centre de vacance en Carélie lui ferait du bien.

  • Petite précision sur cette « vague »:
    Kremlin: des adolescents payés pour participer à la manifestation à Moscou.
    « Selon certaines informations, des mineurs participant à la manifestation à Moscou se sont vu promettre des récompenses financières en cas d’interpellation par les forces de l’ordre. Il existe des preuves qui le confirment »

    https://fr.sputniknews.com/russie/201703271030639124-kremlin-manifestation-moscou/

    C’est un scandale? Et quand les pays « saoudiens » ont envoyés 400 mercenaires armés massacrer des policiers et attaquer une caserne en Lybie c’était une manifestation pacifique d’apres nos médias.

  • Il faut regarder plus loin que le bout de son nez . Cette manifestation au motif très emblématique n’est qu’une énième tentative des auteurs des révolutions dans les différents satellites de l’ex-URSS de reprendre la main. Qu’on les appellent révolutions de couleurs ou pas. La réponse de Poutine envers cette manifestation menée par quelqu’un lui-même condamné et poursuivi pour corruption est parfaitement appropriée. Il faut tuer dans l’œuf les velléités de Soros et Mc Cain de renverser Poutine pour le remplacer par des larbins aux ordres du mondialisme et faisant le jeu des multinationales. On a déjà vu ce que ça donnait sous Elsine, ou en Ukraine post révolution orange et post Maidan. C’est vraiment l’avenir que nous devrions souhaiter à la Russie ?

  • Melkyseddek

    Ce qui est pratique pour Poutine, c’est que n’importe quel opposant à sa politique peut être gratifier de partisan de Soros, ou de membre de la 5ème colonne pro occidentale.. Comme si Poutine incarnait le principe de l’incorruptibilité..

    C’est oublier son passé d’agent du KGB, les allégeances qu’il a faites lorsqu’il était en bas de l’échelle et adjoint au maire à St Petersbourg, oublier qu’il s’est lui même servit des Oligarques avant de tous les « virés », emprisonnés pour fraude fiscale, corruption ou qu’ils s’exilent à Londres alors qu’il a fermé les yeux pendant toute une période avec Eltsine, le summum du corrompu et qu’il s’empare du siège de président.. C’est oublier comment il est lu même devenu le « patron » officieux de Gazprom en y plaçant Medvedev à sa tête, comment il a fait un pacte avec Eltsine pour accéder à la Présidence en accordant l’immunité au clan mafieux Eltsine. Comment il a fait taire à long terme certains vrais journalistes indépendants (Anna Politkovskaya) qui savaient que Poutine s’était arrangé pour s’enrichir personnellement, ainsi que on laquais, Medvedev et autres consort du FSB..

    C’est un grand stratège, très bon communiquant mais n’allez surtout pas croire que ce type de personnage est plus blanc que blanc.. Il a redresser son pays, l’a modernisé, lui a redonner sa stature internationale, des corps d’armées viables mais si vous croyez un seul instant que Vladimir Vladimorovitch n’a pas beaucoup de sang sur les mains. (2 guerres en Tchétchénie ou il n’a pas fait dans le détail, en faisant la différence entre civils et terroristes) +/- 200 000 morts!!!!

    Il tient le pays d’une main de fer, tout en ayant verrouillé l’appareil d’état et les grosses entreprises aux mains du FSB (KGB un jour, KGB toujours) et qu’il n’a pas constituer un (gros) pécule au passage, c’est que vous ne connaissez pas bien les principes de la real politik..

    Le problème est que depuis que Poutine est revenu très fort sur la scène international en énonçant certaines vérités et en s’opposant aux USA, il ‘est donné une forme de légitimité démocratique en Russie et l’image consensuelle d’homme fort, incorruptible.. Homme fort, certainement, démocratie, cela n’est absolument pas vrai, l’incorruptibilité, encore moins..

    Un très bon article sur la réalité des faits du régime Poutine

    http://www1.rfi.fr/actufr/articles/095/article_59716.asp

    Ainsi qu’un très bon documentaire qui date déjà, et qui n’est pas de la propagande occidentale mais qui est factuel et très bien renseigné..

    http://www.youtube.com/watch?v=UY2YtxZ9zBc

    • Il est vrai que les terroristes tchétchènes faisaient des cadeaux en offrant la vie éternelle.
      Et pour faire bon poids bonne mesure
      « Le Navalny-Businessman, celui d’avant le blogger/défenseur des droits de l’homme/futur candidat aux élections présidentielles, avait juste organisé le vol de 10 000 m3 de bois, s’enrichissant illégalement au passage d’un peu plus de 16 millions de roubles. »

      http://russiepolitics.blogspot.fr/2013/07/affaire-navalny-oui-il-y-eu-des.html

      • Melkyseddek

        Je ne dis pas que Navaltny n’est pas celui que vous dénoncez, j’insiste sur le fait que Poutine reste un personnage tout aussi dangereux que certains personnages que nous possédons ici ou ailleurs en Occident, peut être plus dangereux même.. Ce propos peux vous dérangez, je l’assume et cela n’enlève en rien les choses qu’il a faites pour la Russie mais… Il y a un mais et je n’ai pas une vision aussi consensuelle que vous sur le personnage Poutine, malgré toutes les bonnes apparences, et les jolis discours..

      • Poutine est très dangereux, on le sait, Soros, la gauche et la CIA nous le répètent chaque jour. C’est curieux qu’on ne nous fasse jamais ce type de discours sur Obama, Hollande, Blair ou Cameron qui ont pourtant montré leur pouvoir de nuisance.

    • Balou

      Russie: Vladimir Poutine a déclaré ses revenus 2011

      Le premier ministre et président élu Vladimir Poutine a perçu en 2011 3,662 millions de roubles (près de 94.287 euros), contre 5,042 millions (129.231 euros) en 2010, selon une déclaration publiée jeudi sur le site officiel du gouvernement russe.

      https://fr.sputniknews.com/politique/20120412194279758/

      Bref, Poutine se gave moins, si on peut dire, qu’une quantité phénoménale de députés européens :

      Quels sont les députés les mieux payés dans l’Union européenne ?

      https://fr.sputniknews.com/international/201604131024208493-deputes-mieux-payes-europe/

    • Balou

      Les auteurs d’un livre sur Poutine publié aux USA tentent de détruire les stéréotypes

      https://fr.sputniknews.com/culture/20130214197532855/

    • Danielle Danielle

      Melkyseddek rassurez-vous, il faut être un gamin pour croire qu’un politicien est un Saint.

      Beaucoup, même parmi ceux qui l’admirent sont parfaitement conscients qu’il n’a pas fait que des choses biens.

      Mais pour redresser un pays comme le sien surtout après le passage d’un Eltsine qui a bradé son pays à qui en voulait, pas certaine que beaucoup auraient pu faire mieux en gardant les « mains propres ».

      Tous les dirigeants du monde ont du sang sur les mains ou des morts sur la conscience. Après, l’Histoire jugera de ceux qui ont fait ces horreurs par « nécessité » et ceux qui l’auront fait uniquement pour acheter leur prochaine Rolex !

    • Balou

      Politkovskaïa : l’organisateur du meurtre accuse Zakaïev et Berezovski
      29.02.2012

      Le meurtre de la journaliste russe Anna Politkovskaïa aurait été commandité par l’émissaire des séparatistes tchétchènes Akhmed Zakaïev et l’oligarque Boris Berezovski, rapporte le journal Kommersant se référant aux dépositions de Dmitri Pavlioutchenkov, ancien officier de police accusé d’avoir organisé l’assassinat.

      https://fr.sputniknews.com/politique/20120229193546909/

      • Melkyseddek

        Bien pratique, ce petit lien de « Sputniknews ».. A savoir qu’entre le meurtre datant de 2006 et 2014, cela fait 8 ans, que le « présumé » coupable fait remonté l’affaire aux deux commanditaires Zakaiev et Berezovski, mais est incapable de préciser les motifs ni le mobile..

        Cela se réfère aux déclarations d’une personne qui se réfère lui même à des informations extérieures de personnes tierces.. : http://fr.sputniknews.com/politique/20120229193546909/

        Poum, reconnu coupable, cela arrange tout le monde, surtout le Président puisque la journaliste avait pas mal de dossiers..

        Mais bref, peut être as tu raison Balou, je relève juste et c’est mon unique but, que Poutine est un homme dangereux, qu’il s’est construit patiemment une image forte, qu’il a bien sûre fais des choses bonnes pour la Russie, mais que ce n’est pas une démocratie non plus, Poutine lui même l’ayant reconnu et assumer.. Il a mis la main dans le camboui, et pour fricoter avec des loups, faut pas être un agneau.. Et c’est le meilleur des loups russes.. Le reportage le souligne bien, et c’est assumer d’ailleurs..

    • Pour etre dans votre ligne de pensée, je vais pleurer sur le sort d’un français mal aimé.
      Pauvre Bernard Tapie. snif. Et je vais continuer avec ce pauvre Flamby et pour finir je vais larmoyer a propos de Christine Lagarde.

      • Melkyseddek

        Faut comparé le comparable tout de même.. Bernard Tapie ne dirige pas un pays et n’a pas fait la guerre à d’autres pays, ni Lagarde, Ayons de la mesure en comparaison.. C’est évident pour la même raison en Tchtchénie que Poutine, lors des 2 conflits, n’a tuer que 200 000 terroristes.. Pas d’enfants, pas de personnes âgées ni de femmes.. Le fait de prôner une chose n’empêche pas d’être un tantinet critique

      • Bellerophon

        #Thierry65
        Période d’observation ?

  • Balou

    Manifestations en Russie : un choix de civilisation… pour la France ?

    Les interpellations lors d’une manifestation non autorisée à Moscou ne doivent pas servir de prétexte aux participants à la campagne présidentielle en France pour «tomber dans des excès» en oubliant que la Russie est un partenaire incontournable de la France en Europe, estime Jacques Myard, député Les Républicains.
    […]
    « Lorsqu’il y a une manifestation où il y a des interpellations, toutes les démocraties au monde, tous les États de droit procèdent parfois aussi à des arrestations. Ce n’est pas ça l’essentiel. L’essentiel, c’est de savoir ce qu’il advient derrière et s’il s’agit uniquement de mises en garde à vue pour un temps court où s’il s’agit véritablement d’un procès politique. En l’occurrence, rien ne permet de dire qu’il s’agit d’un procès politique », a noté M. Myard.

    https://fr.sputniknews.com/international/201703271030647688-manifestations-russie-interpellations-myard-france/

  • Balou

    Lavrov qualifie de «double standard» la réaction de l’Occident sur la manif à Moscou

    Le ministère russe des Affaires étrangères a rejeté les critiques des USA et de l’UE à propos des interpellations lors de la manifestation non-autorisée à Moscou. Alors que l’Occident juge que l’épisode représente un affront pour les valeurs démocratiques, le ministère russe des Affaires étrangères pointe du doigt la politique du double standard.

    […]
    « Vous parlez de la réaction du public, et moi, franchement parlant, je n’ai entendu que la réaction des fonctionnaires dans plusieurs capitales européennes, ainsi qu’à Washington. Alors, quand les mêmes événements provoquent des réactions différentes, l’idée des fameux doubles standards vient de nouveau à l’esprit », a commenté le ministre russe des Affaires étrangères.
    […]
    Et d’ajouter:« Je ne me rappelle pas que quelqu’un se soit fait du souci, au moins en public, en raison des décisions prises récemment en Allemagne, aux Pays-Bas et en Autriche, où les autorités ont tout simplement interdit de tenir certaines réunions. Et personne ne s’est inquiété à ce sujet, personne n’a rien dit », a déclaré M. Lavrov.
    […]
    https://fr.sputniknews.com/russie/201703271030638877-moscou-interpellations-manifestation-lavrov-reaction/

  • Cela vient d’une publication qui n’est pas « Poutinienne »., et qui fait reference a des publications opposantes.

    http://russiepolitics.blogspot.fr/2014/12/navalny-ou-quand-la-lutte-contre-la.html
    http://russiepolitics.blogspot.fr/2013/07/affaire-navalny-oui-il-y-eu-des.html

    « Aujourd’hui, le Parti de Navalny compte 40 sections régionales. Le business étant rentable, pourquoi s’arrêter là? Ainsi, le soi-disant combattant toute catégorie de la corruption a mis en place un schéma qui non seulement fonctionne grâce à la corruption, mais encore la favorise. Ironie du sort? Non, simple escroquerie politique. Seulement, la presse occidentale et les ONG de défense des droits de l’homme préfèrent en parler comme d’un prisonnier politique, victime d’un régime totalitaire. Ca en rappelle un autre … »