Ils s’affairent à faire des affaires mais…. que faire ?

Il est indéniable que ce fichu système est farci de corrompus, une mafia en cols blancs qui de plus, se bat pour avoir le contrôle total du pays en décrochant le fauteuil suprême. Même si on ne peut généraliser, on sait qu’il y a trop de pommes pourries dans le panier. Ce monsieur propre qui nous a, droit dans les yeux, fait la déclaration qu’un président doit être « blanc comme neige », est en fait comme les Cahuzac, Sarkozy, Balkany, Le Pen, et Moscovici qui lui aussi, s’est fait offrir des costumes de luxe par un ami et, n’est même pas embarrassé, pensez donc c’est normal entre amis. Cette engeance nage dans le fric gagné sans trop d’efforts et, n’en a jamais assez. Puis, il y a tous les autres. Dès qu’il y a du pognon, de l’oseille, du blé, du pèze, du flouze, du grisbi à se faire, ils ne sont pas les derniers à sortir les dents et à rayer le parquet.

La dernière frasque en date, dévoilée par le Canard décidément déchaîné, est que F.Fillon aurait encaisser 50.000 euros pour arranger une rencontre entre Poutine et un milliardaire libanais. Alors, c’est bien pourri tout ça mais, pendant ce temps on ne parle pas de la situation catastrophique de notre pays, de la violence en expansion avec les agressions, meurtres, viols (Pétition contre l’acquittement scandaleux de 7 jeunes accusés de viol collectif sur une ado de 14 ans), vols dont les pages de faits divers sont remplies et, ça fait peur pour la suite.

Rien sur les dysfonctionnements dans nos hôpitaux, qui par recherche du profit, imposent des actes dangereux mais rémunérateurs, au détriment des patients, comme au CHU de Besançon, où ces faits sont dénoncés par l’éminent Pr Humbert. Voilà ce qui arrive quand on donne la direction des hôpitaux à des comptables. Sans s’étendre sur les suicides, dans le milieu médical, policier, ou chez nos agriculteurs, ni les agressions envers nos pompiers. Quand on s’en prend aux services d’ordre d’un pays, c’est pour quoi à votre avis ? Et c’est tous les jours qu’il y a des « échauffourées », sans omettre qu’il y a des risques pour notre police à se défendre, ils risques gros. On préfère aller visiter une supposée victime de violence policière, plutôt que d’aller voir sur leur lit de douleur, des policiers rescapés qui ont failli finir grillés « façon barbecue ».

Le chômage de masse est sans solution, la justice à deux vitesses, la dégradation de notre train de vie est constante. Ajoutons au tableau les taxes cachées, celles votées, les nombreux impôts divers et variés et, ils ont une imagination débordante, pour trouver de nouveaux moyens pour faire cracher le citoyen au bassinet, les radars, les péages, TVA,  enfin bref! vous le savez, le vivez et vous payez..

Pendant qu’on nous amuse avec des débats creux, les centrales nucléaires ont toujours des incidents, l’environnement se dégrade toujours plus, on bouffe de la merde, le glyphosate de monsatan est autorisé, et ce faiseur de chimères OGM, empoisonneur de la Vie, s’invite même dans les classes de nos enfants dans les cours de SVT (science de la vie et de la terre), vous allez laisser faire cette manipulation ? les élevages concentrationnaires d’animaux fleurissent, la maltraitance animale explose et n’est pas punie à la hauteur de l’horreur et, le mouton bêêêêle sa colère dans le désert.

Cette oligarchie, bien calés dans sa tour d’ivoire, loin des fins de mois difficiles, regardent distraitement la piétaille s’agiter. Le ras le bol est évident, la saturation est à son comble mais c’est avec des promesses et de belles phrases, qu’ils pensent calmer la colère d’un peuple à bout.

On sait le français râleur et, si ça changeait, que les moutons s’enragent vraiment ? Dans peu de temps, les urnes parleront. Renverront elles tout ce beau monde factice, expert en poudre aux yeux , dans les limbes de l’oubli ? Les français oseront ils le changement qu’ils demandent ? Auront ils enfin, le courage de s’affirmer en tant que peuple souverain maître chez lui ? Reprendront ils leur pays en main ou, vont ils laisser la place à d’autres ? Nous sommes à la croisée des chemins, si le choix est mauvais, nous n’auront plus l’opportunité de nous exprimer avant longtemps ou peu être jamais et, vu la rapidité avec laquelle les choses évoluent, la facture risque d’être super salée, combien sommes nous à voir arriver le désastre ?.

39 commentaires

  • Une solution pour sortir de ce marasme mis en place sciemment par un milieu politique corrompu c’est une solution de longue haleine. Voter Asselimeau pour l’urgence et ensuite referendum populaire pour le tirage au sort d’une assemblée constituante et pour que cela soit nous qui fassions notre CONSTITUTION.

    • cogitologue

      Une autre est de voter Melenchon, créer l’assemblée constituante, dégager la pourritude, sortir du nucléaire, sortir de l’UE, vote blanc, développement local, etc etc…Une fois que le peuple a repris son destin entre les mains, il peut définir lui-même de ses priorités.
      En tous les cas, voter pour l’un ou l’autre (les gouts les couleurs…) donnera une voix en moins au système actuel, et ça peut tout changer !
      Et pour le moment, tous les sondages indiquent une dynamique pour Melenchon alors que Asselineau, partant tardivement…n’arrive pas à décoller de 0.5 max…alors je donne ma contribution à celui qui a un programme détaillé chiffré et qui a le plus de chance de gagner à mon sens. Parce que en dehors du …je veux sortir de l’Europe…je n’entends rien d’Asselineau sur les autres sujets….bon…ok, je cherche plus trop, je me limite à ce que j’entends
      Quoi qu’il en soit…si certains se rendent compte que VOTER a du sens pour contrer le système…dans l’état actuel des choses…ce sera ça de gagner…et pourquoi pas une surprise révolutionnaire au bout de nos espérances !

      • Danielle Danielle

        @ cogitologue

        je crois effectivement qu’avant de dire que FA ne propose rien sur les sujets importants de notre quotidien, vous devriez prendre le temps d’écouter son programme très facilement accessible sur le site de l’UPR.

        Une chose est certaine, MELANCHON est une forfaiture et promet du vent puisque son « programme » de renégociation des traités n’est pas possible et que partant de ce simple fait, ses promesses sont des mensonges éhontés.

      • cogitologue

        MELENCHON ! Je pense que toi aussi tu devrais lire et écouter le programme de MELENCHON avant de dire tout et n’importe quoi ! Et tu verrais que le petit point de programme de ton protégé en fait partie ! Le lien du programme de l’avenir en commun a été redonné sur le blog récemment…ou sur le site de JLM !
        C’est sûr, si tu cherches un nom mal orthographié, tu risques pas de trouver des infos correctes !

      • Danielle Danielle

        J’ai regardé le programme de MelEnchon (orthographe rectifiée puisque cela semble être capital pour vous) il y a moins d’une semaine… S’il a re-modifié son programme depuis sur un point aussi important, je maintiens que nous sommes en droit de nous attendre au pire s’il était élu… et qu’il pourrait tout aussi facilement modifier ses promesses électorales puisqu’il n’aurait plus besoin de vos votes…

        EDIT :
        Melenchon joue l’ambiguité sur le point de l’Europe parce qu’une grande partie de son électora possible sont des jeunes de 18-25 ans qui sont majoritairement pour l’Europe.

      • Le veilleur

        cogitologue franchement je ne voterai pas pour un de droite ou pour un de gauche ni pour Mélenchon. J’ai écouté son programme et il ne me plait pas du tout ce monsieur d’extrême gauche, d’abord parce qu’il compte faire rentrer d’autres migrants alors que les Français ont déjà du mal à trouver une emploi et un logement, ensuite il veut faire un prêt de 100 milliards que le contribuable devra rembourser et tout ça pour investir dans des panneaux solaires, des éoliennes et aussi pour le fonctionnement de l’administration.
        Autrefois j’étais emballé par son discours mais plus maintenant et je suis d’accord avec Danielle, aujourd’hui je doute de son bon sens.

      • cogitologue

        Pas de problème @LeVeilleur ! Tu as le droit et chacun son choix…je peux également changer d’avis, rien n’est arrêté non plus…Tu fais des phrases pour donner ton avis sans insulter, sans animosité…et je trouve ça vraiment top ! Ca change…Je me bats moins pour la candidature de Melenchon que pour le ton utilisé sur le blog par certains.
        Il y a trop d’émotions dans les posts de certains, on dirait des enfants qui ne sont pas devenus adultes…
        Mais certains ne l’ont pas compris…on peut débattre sans se battre ou insulter à tout va..et certains en plus qu’abusent et ne valent pas mieux par exemple que les journalistes ou politiques qu’ils dénoncent ! Donc, merci pour ton post de dialogue sain, respectueux et tolérant. Vraiment, j’apprécie ta réponse simple, courte… !

      • Voltigeur Voltigeur

        Je me pose une question, pour le cas où il ne serait pas au second tour, pour qui appellera t-il à donner les voix à ton avis ? :)

      • cogitologue

        Je sais pas…il n’aime pas MLP, mais pas Fillon ou Macron non plus…donc je suppose …qu’il ne donnera ps de consignes cette fois…mais ce n’est que mon avis….en attendant…on se concentre sur le 1er tour ! Je rêve d’un JLM / FA au 2° et je crois que dans ce cas je m’abstiendrai peut-être ! lol

      • Voltigeur Voltigeur

        Choix cornélien… :)

      • cogitologue

        A chaque fois que j’épluche une banane pour la manger, je ne sais jamais par quel bout commencer…ni si c’était la première bouchée, ou la dernière…la meilleure !

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        « pour qui appellera t-il à donner les voix à ton avis ? »

        Mais à un nouveau capitaine de pédalo, comme d’hab.

      • cogitologue

        MELENCHON @azerty

      • Rik22

        A propos de gouts (et de couleurs), encore faut-il aimer le gout des farines animales dont Mélenchon a voté en faveur de la réintroduction :
        http://www.youtube.com/watch?v=O6U3Fm5Gqec
        Son visage laisse penser qu’il a peut-être même abusé de cette substance pourtant réputée très nocive.

      • cogitologue

        Ah ben c’est sûr, de ce côté là chez Asselineau, aucun mauvais choix, aucune possibilité de se tromper puisqu’il n’existait pas…n’a jamais eu la chance de pouvoir voter lui !! ou n’avait pas le cran de se présenter pour défendre ses idées ?
        Vas-y poste ta photo…on pourra comparer par rapport à LA référence ! et te donner notre avis !

      • Rik22

        http://www.youtube.com/watch?v=O6U3Fm5Gqec
        il ne s’est jamais excusé publiquement de s’être trompé, c’est son choix, mais cela suffit à le discréditer définitivement, c’est son « sang contaminé » à lui et à ceux qui en font l’apologie

      • cogitologue

        Il était où Asselineau pendant ce temps ? Il a fait quoi pour sauver les animaux et donc les humains de cette substance pourtant réputée très nocive ?

      • Rik22

        Mélenchon a dû faire bien pire pour que tu ne sois pas choqué par cet empoisonnement collectif.
        J’imagine la réaction de ceux qui te lisent et dont les proches souffrent déjà des conséquences de cet empoisonnement.

      • engel

        Ce n’est plus le même homme ce Melenchon!

        Alors soit, il a vu la vierge et le bien lui ait soudainement apparu.
        Soit, il nous prend pour des poissons rouges, ou des cons…, ou les deux.

  • Danielle Danielle

    Je suis les propos de Thierry65 et je vote Asselineau. La seule VRAIE solution immédiate à une grande partie des horreurs lues dans l’article ci-haut.

    J’en parle souvent, je le sais, mais cette « justice » est en très grande partie responsable d’un nombre trop important de ces horreurs. Une grande majorité de « juges » doivent être destitués et d’urgence !

    • Voltigeur Voltigeur

      Tiens un petit plus Corruptions et forfaitures judiciaires:Mise en accusation de 4 hauts magistrats
      http://politiquedevie.com/wp-content/uploads/2017/03/communique-10-mars-2017-version-du-11.pdf

      • Danielle Danielle

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif Merci Volti de me redonner un peu d’espoir. J’aurais tant à dire sur cette « justice » alors que j’avais un immense respect pour cet Ordre avant d’avoir été obligée de les regarder dans les yeux en vains… Ceux que j’ai croisé par obligation, n’avait ni âme, ni foi et pas d’autre loi que celle des instructions de falsification de dossier dans le cadre de graves violations des droits fondamentaux d’êtres humains. Bref ce communiqué m’encourage à continuer mon combat et si FA est élu, j’y croirais encore plus.

      • engel

        « On ne peut pas en vouloir au scorpion de piquer, mais bien plus à ceux qui l’introduit dans le lit et vous force à y rester. »

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      Destituer les juges ne suffira pas, il faudra les châtier pour tout ce qu’ils nous ont fait en injustice et en refus de nous servir des droits de l’homme pour nous défendre.
      Ils méritent donc ce qui est écrit dans le psaume 58 :
      https://www.biblegateway.com/passage/?search=Ps+58&version=LSG

      • Danielle Danielle

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifeffectivement, après les avoir destitué en urgence, il faudrait les faire juger par de Vrais juges parce que je veux croire qu’il y en a. Mais lorsqu’un dossier est pris en main par un réseau mafieux de magistrats, il est quasi impossible d’en sortir.

      • engel

        Les vrais juges indépendants ne peuvent-être qu’issus du peuple.
        …Comme c’est déjà le cas pour les cours d’assises.

        MAIS, MAIS, MAIS, sans que ces juges ne puissent être sous l’influence d’un président, magistrat professionnel.
        ….Qui lui, connaît toutes les ficelles psychologiques pour influencer « son » jury populaire.

        – D’autant plus facile que le jury est constitué exclusivement de personnes qui ne connaissent absolument rien en droit et qui siègent là, pour la première et sûrement la dernière fois de leur vie.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
        Alors, dans pratiquement tous les cas, ces personnes délèguent inconsciemment au « papa président » (l’autorité reconnue, au sens freudien du terme), le choix de ce qui est « juste et bon ».

        En clair, il faudrait, au strict minimum:
        – Une interdiction pour sa personne, ou tout autre professionnel, d’assister aux délibérations populaires.

        Mais bon, faute d’une révolution du type maoïste, c’est pas pour demain…

      • Danielle Danielle

        L’idée n’est pas farfelue engel et si un référendum d’initiative populaire se mettait en place, tu pourras le proposer http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    on peut licencier 500.000 personnes..

    Zorg 2.

  • quelques solutions ….élection reportée…..coup d’état……..loi martiale……

    toujours les mêmes discours de veille de match dans la courre de récrée : c’est qui qui va gagner….

  • à seigneur tout honneur…

    je remercie un Monsieur qui sait tout , qui connaît tout….qui m’a enfin ouvert le yeux et les oreilles et qui de part ses conseils avisés m’a donné une leçon de grand civisme……..il se reconnaîtra aisément dans ces propos.(MDR)….pour la première et la dernière fois de mon existence j’irais peut être voter…pas pour une girouette (enfin je l’espère), pas pour un escroc (j’ose encore l’espérer), pas pour un complice de voleurs (l’espoir fait vivre)….je voterais utile….

    Bon c’est l’heure du « siton »

  • BA

    Népotisme, voiture de fonction… Jean-Luc Mélenchon attaqué sur son passé d’élu local.
    Inéligibilité à vie des élus condamnés, interdiction d’embaucher les membres de sa famille… Jean-Luc Mélenchon s’est montré intraitable sur l’intégrité des élus lundi soir lors du grand débat de TF1. Pour son vieil ennemi Christian Schoettl, élu de l’Essonne, le candidat de «La France insoumise» est pourtant loin d’être irréprochable en la matière.

    Christian Schoettl – prononcez «cheutl» – est maire de Janvry, un village champêtre du nord-est de l’Essonne, et ancien conseiller départemental du coin. Aujourd’hui, il bat la campagne dans la circonscription de Limours-Longjugmeau, avec le soutien d’une partie de l’UDI. Mais ce n’est pas ce qui l’a fait connaître : ce centriste doit surtout sa renommée à ses coups d’éclat en justice. Il a notamment fait condamner à dix-huit mois de prison avec sursis et 15.000 euros d’amende Xavier Dugoin, l’ancien président RPR du conseil général, qui avait subtilisé 1.200 bouteilles de vin au département. Aujourd’hui, c’est à Jean-Luc Mélenchon qu’il s’attaque. Interview.

    Capital : Vous ne partagez donc pas la conviction de Jean-Luc Mélenchon, selon qui la droite mériterait d’avoir un candidat «plus présentable» que François Fillon ?

    Christian Schoettl : Ça va bien les rodomontades ! Jean-Luc Mélenchon est une espèce de matamore qui dénonce les dérives de ses adversaires en oubliant qu’il a fait à peu près la même chose. Quand je l’ai entendu, le 1er mars, déclarer depuis Concarneau, dans le Finistère, que les électeurs de droite «auraient le droit d’avoir un candidat qui puisse être présentable», j’ai pensé qu’il avait perdu la mémoire ou qu’il avait un sacré culot. Alors, on va lui faire une piqûre de rappel, et lui parler de sa propre désinvolture. Parce qu’en décembre 2009, c’est sa fille Maryline qu’il a fait embaucher par le conseil général de l’Essonne.

    Capital : Et pourquoi n’aurait-il eu pas le droit de le faire ?

    Christian Schoettl : Mais parce qu’elle n’a pas été embauchée comme collaboratrice du groupe socialiste au conseil général. Là, le recrutement aurait été à la discrétion du politique, comme pour les attachés parlementaires d’un député. Mais en 2009, c’est en tant qu’agent administratif que Maryline Mélenchon a été engagée. Pour réaliser ce recrutement, la collectivité territoriale devait respecter les règles, notamment d’impartialité, qui s’appliquent à toute la fonction publique.
    Quand une administration a un poste vacant, elle doit publier une offre d’emploi, recevoir les candidats et recruter le plus compétent, sans bien sûr se préoccuper de savoir quelle est son appartenance politique. Or, à l’issue de cette procédure de recrutement, qui voit-on arriver à un poste de «chargée de coopération» ? La fille d’un ancien vice-président du conseil général, par ailleurs toujours sénateur de l’Essonne. La fille de l’ami des présidents socialistes successifs du conseil général – à l’époque, c’est Michel Berson qui est à sa tête. Vous avouerez que c’est quand même une étrange coïncidence. D’autant plus étrange, que ce n’est pas la première.

    Capital : Vous voulez dire que ce n’est pas la première fois que Maryline est embauchée grâce à son père ?

    Christian Schoettl : Son premier job, elle le décroche comme agent administratif à la mairie de Viry-Châtillon, toujours dans l’Essonne. On est en 1998 et elle a 24 ans. Son père est déjà vice-président du Conseil général. C’est, avec Julien Dray, l’un des leaders de la Gauche socialiste, un courant du PS qui entraine dans son sillage pas mal d’élus de l’Essonne. Justement, le lieutenant de Jean-Luc Mélenchon s’appelle Gabriel Amard, et c’est le maire de Viry-Châtillon. Mieux : on le surnomme «monsieur gendre», parce qu’il est le compagnon de Maryline. Si ce n’est pas du favoritisme, je voudrais qu’on me dise ce que c’est.

    Capital : Que peut-on faire, selon vous qui connaissez bien les collectivités locales, pour empêcher ces dérives ?

    Christian Schoettl : C’est une question de sens moral : les élus devraient être irréprochables. Mais que voulez-vous, ils ont toujours vécu très confortablement de l’argent public ; ils n’ont jamais connu les fins de mois difficiles des autres Français. Alors ils dépensent sans retenue les impôts payés par leurs concitoyens.
    Voyez Jean-Luc Mélenchon, encore lui. J’ai là une facture adressée en décembre 1998 au Conseil général par une petite boite de communication événementielle, l’agence Eventissimo, et signée de Mélenchon lui-même. La commande concerne la «conception» artistique d’une carte de vœux, mais sans la fabrication ni l’impression. Cette simple «création» a coûté 94.671 francs soit 18.489 euros aux contribuables essonniens ! Et vous savez qui était la patronne d’Eventissimo ? Je vous le donne en mille : Isabelle Thomas, l’égérie du mouvement étudiant de 1986 contre la loi Devaquet, et animatrice l’aile gauche du PS avec Jean-Luc Mélenchon.
    La facture de l’agence Eventissimo :

    Capital : Vous avez d’autres histoires de ce type ?

    Christian Schoettl : Malheureusement oui ! Et ils montrent que Mélenchon a toujours fait preuve désinvolture avec l’argent public. Nous sommes toujours en 1998. A l’époque, il est chargé de l’information et de la communication au conseil général. Il passe commande d’une campagne de relations presse pour vanter les mérites de la Fête de la République à Euro RSCG, l’agence amie des socialistes, que dirigent Jacques Séguéla et Stéphane Fouks. Eh bien, ces 7 journées d’attachée de presse ont coûté 98.972 francs, soit 19.329 euros au conseil général ! Un beau cadeau aux copains.
    La facture d’Euro RSCG :

    Capital : En 2007, vous avez enfin obtenu une décision de justice contre Jean-Luc Mélenchon…

    Christian Schoettl : En effet. J’avais attaqué Mélenchon parce qu’en 2004, d’avril à juin, il avait utilisé pendant trois mois un véhicule avec chauffeur du conseil général. Or il n’y avait plus droit puisqu’il n’était plus au Conseil général. Cela s’apparente à un détournement de fonds public dont il a bénéficié, lui, et personne d’autre. J’ai porté plainte ce qui a conduit le procureur de la République à lui signifier un rappel à la loi sous la forme d’un avertissement solennel.
    L’avertissement du procureur de Créteil :

    Capital : C’était peut-être pour un usage professionnel ?

    Christian Schoettl : J’en doute. Jean-Luc Mélenchon était devenu sénateur. Pourquoi n’utilisait-il pas le généreux pool de voitures du Sénat si tel était le cas ? Vous savez, Mélenchon est un professionnel de la politique, qui a toujours vécu de la générosité des contribuables.
    Tenez, un dernier exemple : entre 2000 et 2002, lorsqu’il était devenu ministre délégué à  l’Enseignement professionnel, il n’a quasiment jamais plus mis les pieds au Conseil général. Mais plutôt que de démissionner, il a continué à percevoir une indemnité de 2.300 euros par mois. Au total, c’est 57.500 euros d’argent public qu’a perçu le conseiller fantôme. On en pense ce qu’on en veut, mais si la France de Mélenchon est insoumise, Jean-Luc n’est pas indifférent au fric.

    http://www.capital.fr/a-la-une/politique-economique/nepotisme-voiture-de-fonction-jean-luc-melenchon-attaque-sur-son-passe-d-elu-local-1215807

  • Pyramidion

    Celui qui me paraît le plus intègre est quand même celui dont on s’efforce de qualifier de complotiste (sans pouvoir argumenter, justifier l’utilisation de cet adjectif bien évidemment).