Quatre énormes mensonges politiques sur l’utilisation d’argent public (et là on parle en milliards…)…

Un article de février dernier, sur les mensonges de l’utilisation des fonds publics. Vous pouvez aussi lire l’article d’Éric Verhaeghe sur F. Asselineau titré: « Pourquoi François Asselineau est accusé d’être complotiste alors qu’il est surtout… »

Le montant de la dette française selon Maastricht par rapport au montant total de la dette tenant compte de ses postes « hors bilan ».

Si les débats politiques traitent de la question de la dette française en évoquant les principes de comptabilité « selon Maastricht », soit un montant supérieur à 2000 milliards d’euros, la réalité des engagements du pays seraient en réalité supérieurs à 5000 milliards d’euros. Soit plus de deux fois le montant du produit intérieur brut.

Philippe Crevel : Le 21 septembre 2007, un Premier Ministre, dénommé François Fillon déclarait à Calvi, en Corse, « je suis à la tête d’un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier, je suis à la tête d’un Etat qui est depuis 15 ans en déficit chronique, je suis à la tête d’un Etat qui n’a jamais voté un budget en équilibre depuis 25 ans. Ca ne peut pas durer ». Cela a fait l’effet d’une véritable bombe au point qu’il avait dû se rétracter. Dans les faits, il avait presque raison. En effet, le patrimoine net de l’administration publique ne s’élevait plus qu’à 267 milliards d’euros à fin 2015.

Il est passé de 70 % du PIB en 2007 à 14,9 % du PIB en 2015, une véritable chute libre qui ne prend pas en compte le passif social. Si la dette publique au sens de Maastricht est de 2160 milliards d’euros, celle dite hors bilan est de 2600 à 3200 milliards d’euros. Elle correspond aux différents engagements que l’Etat porte. Selon la Cour des Comptes qui a établi sur le sujet un rapport en 2013, « les engagements hors bilan de l’État sont l’ensemble des obligations potentielles qui, sans réunir les critères d’inscription au bilan, s’imposent à l’État et sont susceptibles d’avoir un impact significatif sur sa situation financière ». La Cour des Comptes retient quatre catégories d’engagements hors bilan :

  • Ceux pris dans le cadre d’accords bien définis, par exemple les garanties liées à des missions d’intérêt général (mécanismes d’assurance, garanties de protection des épargnants, etc.) ou la dette garantie ;
  • Ceux découlant de la mission de régulateur économique et social de l’État, comme l’aide au logement, le revenu de solidarité active ou l’allocation aux adultes handicapés pour les engagements de transferts dans le futur ;
  • Ceux qui découlent de la mise en jeu de la responsabilité de l’État (démantèlement des matériels militaires, engagements de nature fiscale, etc.) ;
  • Les engagements de retraite de l’État, au titre des fonctionnaires ou assimilés.

La grande majorité de cette dette hors bilan est constitué du passif social de l’Etat. Ce dernier comprend les dépenses de retraites pour les prochaines années. Les engagements liés au paiement futur des pensions des fonctionnaires civils et militaires représentent 1561 milliards d’euros auxquels il convient d’ajouter les retraites des fonctionnaires de la Poste, soit 128 milliards d’euros. A cela s’ajoute les engagements pris pour le financement des différents régimes spéciaux. Le passif serait proche de 300 milliards d’euros dont 137 pour la seule SNCF. Il y a également les dettes de différents organismes qui peuvent à tout moment se retourner vers l’Etat en cas de problème. C’est le cas de l’UNEDIC, de RFF ou de la SNCF. Plusieurs dizaines de milliards d’euros sont en jeu. Parmi les postes d’endettement, figurent également les engagements de l’Etat vis-à-vis des épargnants : livrets réglementés dont le Livret A, les engagements internationaux de la France (FMI, Union européenne), les engagements au titre du commerce extérieur (COFACE par exemple)…

Jean Yves Archer : A l’heure où la configuration de la campagne électorale se fait jour, il est assez stupéfiant de constater que nul n’aborde posément mais lucidement la question de la dette.

Notre défi n’est pas tant que la dette représente près de 100% du PIB. Ainsi quand un ménage ou une entreprise s’endette pour acquérir une maison ou un parc de machines, le montant de l’endettement peut largement représenter plusieurs années de salaires ou plusieurs années de chiffre d’affaires. Ce qui compte c’est de rapporter le déficit de l’Etat au niveau net des recettes fiscales. Or, la France présente un déficit budgétaire de près de 80 milliards à rapporter aux 320 milliards de fiscalité.

Nous dépensons 125% du total des rentrées fiscales ce qui a deux conséquences mécaniques imparables : la dette au sens des critères de Maastricht augmente et notre capacité à faire baisser le niveau total d’endettement est quasi-nul.

Par ailleurs, il y a une étrange omerta qui affecte la dette hors-bilan de l’Etat qui se monte à plus de 3.200 milliards d’euros et recouvre pour moitié les retraites futures des fonctionnaires (qui ne sont pas comptablement provisionnées annuellement) et pour une autre moitié toute une série de cautions et engagements donnés. Par exemple lorsque la SNCF emprunte, elle obtient la garantie de l’Etat. Idem lors du scandale de management qui a concerné la banque DEXIA. Idem, c’est bien l’Etat qui apporte sa garantie  » personnelle  » aux bonnes fins de l’endettement bancaire de l’UNEDIC….soit près de 40 milliards.

En pure réalité financière, la France a une dette inclusive qui représente 265% du PIB et l’équivalent de 19 années de pression fiscale.

La hausse constatée sur les effectifs de la fonction publique territoriale, sans que celle ci ne soit justifiée par un transfert de compétence de l’Etat.

Au cours de ces dernières années, entre 2002 et 2013, et selon la Cour des comptes, les effectifs de la fonction publique territoriale ont progressé de 27.5%. Pour justifier cette hausse, les pouvoirs publics indiquent régulièrement qu’elle serait le fruit de transferts de compétences de l’Etat vers les collectivités. Pourtant, cette hausse comprend 243 000 fonctionnaires pour les seules communes et établissements communaux, et comme l’explique la Cour des Comptes : « ces entités n’ont pas fait l’objet de nouveaux transferts de compétences de la part de l’Etat à la différence des départements et des régions »

Philippe Crevel : 1,984 million de personnes travaillaient, à la fin de l’année 2015, en France, pour les collectivités territoriales contre 1,22 million en 1996. Entre 2002 et 2013, les effectifs de la fonction publique territoriale ont progressé de 27,5 %, soit plus de 400 000 agents La croissance a été forte au sein des communes et des établissements intercommunaux, près de 250 000 fonctionnaires en plus en dix ans. Les transferts de compétence peuvent expliquer la moitié de l’augmentation sachant que les collectivités locales sont censées réaliser des gains de productivité.

Or l’absentéisme et le clientélisme expliquent une partie de l’envolée des effectifs. Mais derrière un fonctionnaire se cache une famille d’électeurs. Comme un des premiers financeurs des collectivités locales, c’est l’Etat, c’est-à-dire le contribuable national, il y s’ensuit une forte déresponsabilisation des autorités locales.

Jean Yves Archer : Il y a quelques années, l’ancien Crédit Lyonnais ( dont les contribuables ont une mémoire cuisante ) invoquait, pour slogan publicitaire, le «  pouvoir de dire oui « .

La classe politique locale, confrontée à la violence de la crise économique, n’a pas résisté aux demandes des citoyens et a cédé au pouvoir de dire oui. Ainsi, des milliers d’emplois locaux surnuméraires ont été créés avec un impact net sur la fiscalité locale qui s’est emballée depuis 15 ans. Raymond Barre avait rencontré un tollé de la bien-pensance lorsqu’il avait dit en 1976 :  » La France vit au-dessus de ses moyens « . Désormais, tout le monde comprend qu’il avait techniquement raison.

Auteurs Philippe Crevel et Jean-Yves Archer

Source Atlantico

Voir aussi:

La Cour des comptes soulève un scandale à 300 millions d’euros dans l’Education Nationale

Les perles du rapport de la Cour des comptes sur les dérives des collectivités locales (2013)

Marine Le Pen et son père sous le coup de deux procédures de redressement fiscal

 

4 commentaires

  • Norbert

    Pourquoi François Asselineau est accusé d’être complotiste alors qu’il est surtout…

    AHAHAHAHAH (lol)ce monsieur n’a stritement rien compris ou plus exactement voulu comprendre du phenomene Asselineau.!

    Sa conclusion( le reste etant sans interet):

    -«  » » » » »Il suffit en effet d’écouter Asselineau pour comprendre que ses idées sont inoffensives.
    (sic..re sic……c’est pas du tout ce que pense ceux qui l’ecoutent pour la premiere fois))

    –Que propose, en effet, Asselineau, sinon de sortir de l’Union Européenne pour recréer la France des années 60 (seulement vrai en partie car c’est ce qui marchait bien et remis au gout du 21 eme siecle) ),

    –celle où les banques étaient nationalisées, et où notre économie, détruite par l’occupation allemande, fut rebâtie à partir d’une prolifération de services publics dont plus aucun Français ne supporterait le retour
    (il n’a rien compris il ne veut pas nationaliser les banques sauf si elles demandent l’aide de l’Etat)).

    –Car la critique du libéralisme a bon dos, mais qui supporterait encore ce système où toute décision bancaire est prise par Bercy
    (archi-faux il n’est pas question de s’en servir a outrance mais de mettre sous controle les multi-nationales pour eviter la fuite de capitaux et la destruction de l’emploi par des delocalisations sauvages),

    — et spécialement par le corps des inspecteurs des Finances dont Asselineau est issu? » » » » »
    (les cliches ont la vie dure)

    Accusation gratuite..Asselineau ne veut pas renationaliser les banques ni toute l’economie loin s’en faut.
    Car,selon Asselineau, l’Etat doit etre un garde-fous contre les interets prives qui veulent tout privatiser ….nuance

    —«  » »Car il ne s’agit pas d’autre chose. Asselineau est nostalgique de l’époque où son corps d’origine était tout-puissant et décidait de tout en France. Il a compris, à juste titre, que l’intégration dans l’Union Européenne remet en cause ce capitalisme français de connivence où l’Etat et les grands intérêts privés se tiennent par la barbichette pour gouverner le pays en toute opacité. Certes, ce que propose l’Union à la place de ce système n’est pas mieux.
    (Ah quand meme!!,,,, surtout que le peuple s’est apercu que c’etait 1000 fois pire)

    — Mais, contrairement à ce que l’élite croit, Asselineau n’est pas un dissident. Il est pour un retour à l’Ancien Régime républicain, fondamentalement étatiste et grand consommateur de services publics. » » » »
    (Il n’y a bien que lui pour le penser…il n’a pas l’air d’apprecier la revolution en douceur d’Asselineau.
    Il a choisi de minimiser l’effet Asselineau et le traiter de passeiste).

    —«  » »Asselineau aime une petite France. » » »
    Quel faux cul!
    Alors que c’est exactement le contraire …il veut .restaurer la grandeur de la France(Alors qu’actuellement elle est engluee dans l’UE…la France a disparut et subit les GOPE dans une souverainete tres mal partagee) et la remettre dans le concert des grandes nations independantes..

    —«  » »Pas de quoi fouetter un chat, ni inventer un complot. » » »
    Monsieur l’Europeiste verhaeghe… con-vaincu ….il n’y a pas de complot ….c’est vrai…..il n’y a que les verites qui vous derangent et derangent toute l’oligarchie.

    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-francois-asselineau-est-accuse-etre-complotiste-alors-qu-est-surtout-eric-verhaeghe-2988883.html#S02ym4RUZMzYgB5j.99

    • Salut Norbert!

      On en est tous convaincus ici!

      Vous allez pas nous la faire à Chaque vidéo qui sort, parce qu’elles seront Quasi Toutes anti UPR!!!

      Tu devrais rejoindre les hordes de commentateurs sous les vidéos youtube. OU aller sur les sites d’oppositions, de réinfos ( je te trouve pas sur EetR, ni sur RT, ni sur Lemonde, etc…)

      Je te recommande les analyses du BINGO/UPR de Penseur Sauvage, très pertinent et surtout très synthétique!

      Et sinon faites des montages Viraux comme A**el le PO étudiant à Toulouse, que j’imagine tu as déjà rencontré, après suis pas encarté alors, bon, http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif !

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • République démocratique du Congo : Etienne Tshisekedi : «Opposant historique» ou l’Histoire à l’envers

    « Paix à son âme ! Le président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS)
    est mort le 1er février 2017 à Bruxelles. La presse internationale a consacré des éditions
    et émissions spéciales à l’illustre disparu présenté à l’unisson comme « l’opposant historique » du Congo.
    Comme si ce douloureux décès les avait tous plongés dans une amnésie collective,
    nos grands journalistes et leurs experts de circonstance ont oublié de nous parler de la période où Tshisekedi,
    premier docteur en droit de son pays, était devenu l’un des principaux maîtres à penser
    et exécutant zélé du dictateur sanguinaire Joseph-Désiré Mobutu qui en fera son Premier ministre.
    Durant ses 84 ans sur terre, Tshisekedi a dit non à tout, à tous,
    sauf aux capitalo-impérialistes qui pillent son pays et tuent ses compatriotes. »

    http://www.investigaction.net/republique-democratique-du-congo-etienne-tshisekedi-opposant-historique-ou-lhistoire-a-lenvers/

    Congo : l’ingérence occidentale divise le pays (05 Octobre 2016)

    « La semaine dernière, des troubles ont éclaté à Kinshasa. Soutenue par l’Occident,
    une partie de l’opposition appelait la population à manifester.
    Ces troubles constituent un prétexte pour que Bruxelles,
    Paris et Washington s’immiscent plus encore dans les affaires du Congo.
    Pour l’Occident, Kabila doit partir le plus vite possible.
    Mais que veut la population congolaise ? »

    http://www.investigaction.net/congo-lingerence-occidentale-divise-le-pays/

    Lulingu (RD Congo) 2016 – Groupe Malonga – Chant pour la Paix

    http://www.youtube.com/watch?v=FKcnnZdvI0I

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Affaires Areva : Olivier Fric, le mari gênant d’Anne Lauvergeon

    « Pendant qu’Anne Lauvergeon brillait au firmament de l’industrie et du pouvoir,
    Olivier Fric menait discrètement ses affaires en Suisse. Aujourd’hui,
    la justice s’interroge sur son rôle dans le rachat d’une société minière
    qui aura été le plus mauvais investissement – et le plus contesté – de sa femme à la tête d’Areva.
    Hervé Gattegno et Philippe Vasset racontent cet embarrassant mari dans le numéro d’août 2015 de « Vanity Fair ». »

    http://www.vanityfair.fr/actualites/france/articles/areva-anne-lauvergeon-olivier-fric-un-mari-genant/27208

    Alexei Yablokov – Octobre 1933 – Janvier 2017

    « Independent WHO – Santé et Nucléaire souhaite rendre hommage à Alexei Yablokov
    que nous eumes l’occasion de connaître non seulement comme un scientifique courageux,
    incorruptible et indépendant mais comme un être humain très bon.
    Notre mouvement a été inspiré par le fait de savoir que de tels scientifiques existaient.
    En 2008, Alexei Yablokov nous a honorés de sa présence
    en participant à la Vigie d’Hippocrate devant l’OMS à Genève.
    Qui mieux que lui pouvait se tenir debout devant le siège de l’Organisation mondiale de la santé
    – qui fait autorité internationalement –
    et exiger son indépendance des lobbys nucléaires s’agissant des conséquences des radiations sur la santé ?
    Il a aussi participé au Forum Scientifique et Citoyen sur la Radioprotection
    que nous avons organisé à Genève en 2012.
    Nous lui sommes reconnaissants d’avoir soutenu notre mouvement.
    Nous saluons le courage et l’intégrité d’Alexei.
    Sa connaissance des effets environnementaux de Tchernobyl
    sur la santé est probablement inégalée mondialement.
    Et nous sommes conscients que ceci était juste un de ses domaines d’expertise.
    Alexei était un intellectuel imposant.
    Notre lutte pour l’indépendance de l’Organisation Mondiale de la Santé
    et pour la vérité des conséquences de Tchernobyl sur la santé a dépendu,
    dans une très large mesure, du travail d’Alexei Yablokov, qui,
    avec Vassili Nesterenko et Alexei Nesterenko,
    a réuni la collection la plus complète et à jour de preuves sur le sujet.
    « Chernobyl: consequences of the catastrophe for people and the environment »,
    publié tout d’abord en russe puis en anglais par l’Académie des Sciences de New York
    restera pour toujours un témoignage. Cet ouvrage a été traduit en français et en japonais
    et il devrait être exigé que toutes les administrations de santé publique du monde le lisent.
    Nous sommes environ 400 personnes à avoir participé à la protestation pacifique
    et silencieuse devant l’OMS à Genève . Nous sommes tous attristés par le décès
    de ce grand homme que fut Alexei et nous souhaitions nous associer à tous les hommages
    qui lui sont rendus pour dire notre sympathie à sa famille et ses amis. »

    http://independentwho.org/fr/2017/01/24/alexei-yablokov1933-2017/

    Chris Busby, rejustifications Euratom, la fin de l’industrie nucléaire en Europe

    « Dans cette vidéo du 15 décembre 2016,
    le Dr Busby explique comment quiconque en Europe
    peut utiliser de nouvelles et importantes informations
    sur les effets sanitaires de la radioactivité
    pour déclencher la « clause-suicide » de la loi EURATOM de 1996
    sur les normes de base en matière de sécurité
    et exiger une nouvelle justification des expositions aux rayonnements ionisants.
    Il explique que la loi actuelle justifie des niveaux d’exposition
    qui pourraient causer 630 décès par cancer chaque année à Paris.
    C’est beaucoup plus que le nombre de victimes des attentats de Paris.
    Le Royaume-Uni a sa propre version du mécanisme de justification
    et a même créé un site Web pour l’Autorité de Justification,
    bien qu’il soit encore soumis à Euratom malgré le Brexit car Euratom a précédé l’UE. »

    http://www.youtube.com/watch?v=2Flawp9f4Gg

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

Laisser un commentaire