Pénurie de vaccins contre les hépatites A et B: Priorité à certaines populations…

Encore une pénurie de vaccins…

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a dressé la liste des populations prioritaires pour recevoir le vaccin de l’hépatite B, en tension d’approvisionnement depuis janvier…

La France a des difficultés depuis janvier pour s’approvisionner en vaccins contre l’hépatite B. Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) en réserve la distribution pour adultes aux établissements de santé. L’organisme liste aussi  dans un avis publié ce jeudi les patients non-hospitalisés « prioritaires » pour obtenir le vaccin sur ordonnance.

Parmi ces « populations prioritaires » figurent des professionnels soumis à la vaccination obligatoire, c’est-à-dire les professionnels de santé, étudiants en médecine et militaires à l’incorporation.

Une seule dose de vaccin

Le vaccin est également disponible pour les patients en attente de greffe, les malades dialysés ou présentant une insuffisance rénale chronique, ou encore les personnes amenées à résider en zones de moyenne ou de forte endémie de cette hépatite virale.

La liste des vaccins disponibles figure sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé. Pour économiser les stocks de vaccins disponibles, le HCSP préconise de n’utiliser qu’une seule dose de vaccin selon les cas, au lieu des deux ou trois habituelles.

> A lire aussi : Il boit cinq bouteilles de boissons énergétiques par jour et développe une hépatite aigüe

Enfants prioritaires

Concernant l’hépatite A, en tension d’approvisionnement depuis mai 2016, le HCSP maintient la recommandation d’une seule dose. Les personnes à vacciner en priorité sont les enfants âgés de 1 an et plus, nés de parents issus de pays « de haute endémicité » de la maladie, et les personnes de l’entourage de un ou plusieurs cas confirmés.

Le cas des voyageurs est soumis à examen. Si les conditions de leur séjour les exposent à un risque élevé de contamination par le virus de l’hépatite A, ils peuvent s’en prémunir. Les adultes prioritaires sont invités à se rapprocher de leur médecin.

> A lire aussi : Une épidémie d’hépatite A causée par des tomates séchées

Source 20Minutes/Santé

6 commentaires

  • En clair, les vaccins sont moins rentables que la vente des comprimés pour traiter l’hépatite vendus plus de 500 fois son cout de fabrication, frais de recherche compris.

  • LA VÉRITÉ SUR LE MERCURE DANS LES VACCINS
    http://www.brujitafr.fr/2017/03/la-verite-sur-le-mercure-dans-les-vaccins.html

    Robert Kennedy, Jr. a été nommé à la tête d’une nouvelle commission sur la sécurité des vaccins par le président Donald Trump, et les puissances en place ne sont pas heureuses. Time Magazine sort les gros canons pour tenter de froisser la réputation de Robert Kennedy Jr. aux yeux du public. Il est issu d’une famille d’icônes politiques et humanitaires de l’histoire moderne, il n’est donc pas étonnant que le Time ressente le besoin de le détruire.
    Le Time affirme faussement qu’en ce qui concerne les constituants des vaccins, « le thimérosal n’est tout simplement pas là » alors qu’en fait, après l’entrée en vigueur de l’interdiction, les anciens stocks de vaccins contenant le conservateur au mercure a été autorisé pour la vente et peut encore être utilisé.

  • Passetec Passetec

    Vivement la pénurie totale de tous les vaccins !!!!

  • dereco

    Le paracétamol ou doliprane, sans exagérer du tout, en dessous de la dose limite, pour des petites douleurs persistantes, peut aussi finir en hépatite aigüe, mort ou transplanté du foie !!

    L’hépatité A était subie par presque tous autrefois (eaux, aliments sales ) et l’ immunisation est définitive pour la vie et le vaccin en principe protège d’un mort fulminant sur mille !!

  • boco

    Dépêchez vous de vous faire vacciner, avec un peu de chance vous allez trouver la bonne dose qui vous va si bien et que vous méritez ;-)

    Manip. déguisée ? …

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • ROY

    Certains vaccins contre l’hépatite C ont été mis à l’index par des chercheurs car ils étaient soupçonnés d’être à l’origine de cancers du foie…
    Que préférez-vous ? Prendre le risque d’une hépatite C ou d’un cancer du foie ?
    Quant aux vaccins contre les hépatites A et B et bien c’est une bonne chose qu’il y ait une « rupture des stocks » car bien que Marisol Touraine fait tout pour que la population soit vaccinée, il y en a assez de toutes ces opérations de préventions sanitaires qui en fait ne servent que les intérêts de laboratoires privés.
    La Santé aujourd’hui si tu veux la garder évite de prendre des poisons.
    Je supporte encore les effets d’un vaccin contre la grippe aviaire, et je sais ce que c’est d’être pendant 6 mois à la limite de la paralysie totale des membres inférieurs et supérieurs. Ne plus pouvoir s’asseoir, ne plus pouvoir se baisser, s’habiller même…
    Moi les vaccins il ne faut plus m’en parler, il suffit d’aller sur le site belge « Initiative citoyenne » pour se poser encore bien plus de questions.

Laisser un commentaire