Une proposition de loi pour limiter l’alcoolisme chez les marins…

Oups!! Nous avons des déclarations qui valent leur pesant d’or. Après l’alcoolisme et le tabagisme des gens du nord (qui ont dans les yeux le bleu qui manque à leur décor), celui qui se plaint que les soins ne sont pas à la hauteur, bla-bla-bla, voilà que la Royal (non! pas la marine du même nom) mais la ministre de « l’écologie » assistée d’Alain Vidalis, secrétaire d’état pour les transports etc.. vont mettre un tour de vis dans les abus des marins, grands consommateurs d’alcool devant l’Éternel. (un cerbère prévu?) Ce pauvre peuple de sans dents, incapable de se réguler dans ses excès, devra être soumis à la tutelle ministérielle qui se propose d’instaurer une loi (une de plus) pour pallier aux accidents et autres désagréments induits par l’alcoolisation des pré-cités.

Rien sur les conditions de travail, la précarisation et le reste. Vous n’avez pas fini de nous prendre pour des cons?? Il y a beaucoup à dire sur le vécu de ces corporations. Dans les salons BCBG, c’est la cocaïne qui est en première ligne (désolée trop facile), pour les autres rebuts de la société, c’est salle de shoot, alors! drogue chère ou drogue prolétaire? C’est l’état qui s’engraisse vu le pourcentage des taxes sur le tabac, l’alcool et tout le reste. Faudrait atterrir les sinistres abrutis!! La France part en couille quenouille, à cause de vos décisions, de vos pas de danse avant/arrière, de votre propension à aller du côté du sens du vent pour conserver vos privilèges et, ça commence à bien faire…

Une mesure que le capitaine Haddock n’aurait pas approuvée. La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal et le secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche Alain Vidalies ont déposé mercredi au Parlement un projet de loi qui vise à protéger la santé des marins. Ce texte, qui doit ratifier une ordonnance du 8 décembre 2016, a pour principale mesure l’instauration d’un taux limite d’alcool dans le sang pour les gens de mer.

Ainsi, cette « réglementation sur l’alcool en mer est construite dans une logique analogue à celle du Code de la route », car « une concentration d’alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,50 gramme par litre est interdite » a précisé le secrétariat des Transports, de la Mer et de la pêche à l’AFP. Cette restriction sera valable pour les marins faisant partie de l’équipage et les pilotes maritimes.

> A lire aussi : Un risque de refroidissement de l’Atlantique Nord plus fort que prévu, selon des chercheurs du CNRS et de l’université de Bordeaux

Des politiques de « bateau sec »

Cette réglementation est « nécessaire », selon Patrick Beaulieu, le secrétaire général de l’Union professionnelle des personnels de l’administration de la mer (UPPAMER), car les « abus d’alcool et de drogue sont réguliers » dans la profession. Ces derniers étant dus selon lui à la difficulté de la vie des marins, « jour et nuit sur le pont ». Il rappelle toutefois que des moyens de contrôle de la santé et notamment de la consommation d’alcool des marins existent déjà pour éviter les accidents.

…/…

Lire l’article

Source 20Minutes

Note**catégorie insolite, ce qui donne le ton, les bateaux ont perdu le gouvernail et la boussole** comme la France, seuls les ministres ont la solution pour que ça dure, perdure et surtout à la dure!!

 

20 commentaires