« Une usine chinoise remplace 90 % des travailleurs par des robots….

On avance à grand pas, la variable d’ajustement que sont les travailleurs, ne pèse pas lourd quand le profit est la priorité. Et le revenu universel ne peut pas être la solution. Il va falloir que les « sans dents » se prennent en charge et, trouvent des solutions…

Titre original: « Une usine chinoise remplace 90 % des travailleurs par des robots. La production augmente de 250 %, le taux de défaut chute de 80 % !! »

Comme vous le savez, je suis avec une grande attention les bouleversements du marché du travail liés à l’arrivée massive d’une robotique qui atteint une efficacité décuplée par la convergence des technologies (informatique, intelligence artificielle, technique robotique pure, etc.).

Économiquement, le grand débat est double. Il y a le fait de produire dans notre pays pour que la richesse produite le soit sur notre sol et donc ne nécessite pas par exemple d’importations de l’étranger, ce qui vient évidemment nous appauvrir collectivement par le transfert de flux monétaires.

Il y a aussi le fait que la robotique c’est évidemment autant de boulots en moins dans une économie qui ne sait répartir la richesse globalement qu’à travers le travail.

À un moment où Trump parle de « relocaliser » et de « protectionnisme », ce qui se passe autour du déploiement massif de la robotique dans les usines, y compris chinoises où pourtant les coûts de la main-d’œuvre sont faibles, risque d’être l’obstacle majeur que rencontrera le président américain dans sa promesse de recréer du travail massivement aux États-Unis.

Aujourd’hui, quand on relocalise une usine, aux USA ou en Europe, on relocalise une production mais peu ou pas d’emplois !

Logique car cette relocalisation s’accompagne d’une automatisation à outrance et, désormais, les niveaux de possibilités et de qualité atteints par les nouvelles technologies permettent très clairement de s’affranchir pour l’essentiel des ouvriers.

« Une usine à Dongguan, en Chine, a remplacé la plupart de ses employés par des robots. Le taux de productivité a considérablement augmenté.

Selon Monetary Watch, l’entreprise Changying Precision Technology Company qui assemble des smartphones employait 650 employés. Désormais seules 60 personnes travaillent sur le site. Luo Weiqiang, le directeur général, indique que le nombre d’employés devrait à termes tomber à 20. Foxconn est déjà passé à cette étape l’an passé et avait déjà remplacé 60 000 salariés par des robots. »

Plus inquiétant encore un « rapport de l’université d’Oxford mentionne qu’il y a plus de 90 % de chances que les robots se substituent aux employés d’une longue liste de métiers dont des maçons, des bouchers, des vendeurs au détail, des techniciens géologiques et pétroliers, des horlogers, des secrétaires juridiques, des caissiers, des courtiers immobiliers, des prothésistes dentaires, des cuisiniers. Pour les pharmaciens, bien sûr, cela a déjà commencé »…

Bref, c’est tout le monde du travail qui va se trouver considérablement changé par cette nouvelle révolution, la révolution robotique !

Comment en profiter, comment s’en protéger ?

C’est les deux questions essentielles qui se posent logiquement à nous. Comment en profiter ? En achetant par exemple les actions d’entreprises qui sont très bien positionnées pour en bénéficier. Mais ce n’est là qu’un exemple.

Comment s’en protéger ?

Il y a deux niveaux de réflexion. Le premier c’est à titre collectif et le deuxième, à titre individuel.

À titre collectif, il sera difficile, voire bien entendu impossible, d’éviter ces pertes massives d’emplois. Il faudra inventer de nouvelles formes de répartition et aussi d’occupation, et c’est tout le sens autour du débat concernant le « revenu universel » auquel je suis profondément opposé car ce système fait l’impasse et sur la nécessité d’incitations positives au niveau de la société toute entière mais également sur la nécessité d’avoir un sens à chaque journée, sens qui passe par une activité réelle de production, de création, d’aide de l’autre, peu importe. D’où l’idée que je porte qui est plutôt celle d’un « droit opposable au travail ».

À titre individuel, c’est très différent car en fonction de votre stratégie personnelle, vous pourrez non seulement éviter les écueils de cette « robolution » mais aussi en tirer parti. Tout dépendra de votre façon de vous former et des savoir-faire que vous saurez acquérir. Saurez-vous vous préparer ou au contraire, allez-vous tout subir ?

Dans tous les cas, il s’agit là de grands sujets que je vais aborder de façon régulière, que ce soit dans mes lettres STRATÉGIES bien sûr ou comme aujourd’hui, dans le cadre de mes articles accessibles à tous sur Insolentiae. Je vous invite donc, pour celles et ceux qui ne l’auraient pas fait, à vous abonner gratuitement à la lettre d’information du site insolentiae.com.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

21 commentaires

  • Je m’en fout c’est pas ici.
    Je m’en fout c’est loin
    je m’en fout j’ai mon petit boulot.

    je m’en fout ………..
    Je m’en fout plus je suis a la rue

    • peanuts

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gifon nomme cela Karma,
      l’ économie de base pour qu’ un peuple vive ensemble, c ‘est le commerce en petit magasin et l’ artisanat,
      désormais on a mis dans la téte des gens qu’ ils pouvaient vivre sans travailler,
      c’ est vrai, mais seulement en politique ou en créant de grandes distributions en détruisant le principe de base .

      A vivre avec un ego surdimentionné et des oeillères , voila le resultat,

      Les grecs ont tout compris.

  • Daniel PIGNARD

    Le gros problème avec l’auteur de cet article, c’est qu’il ne donne pas la solution et qu’il contribue ainsi à nous faire voir un avenir des plus noirs puisqu’il refuse les envols prophétiques.

    • dereco

      La solution est comme pour le passé des révolutions techniques, agricoles et industrielles qui ont déjà énormément réduit le temps et la pénibilité du travail avec des souffrances et luttes très dures changeant toute notre vie en 300 ans ( simplement 6 vies mises bout à bout ) :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_industrielle
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Canut
      changer et s’adapter en changeant tous les métiers et habitudes .
      Les métiers vont continuer à disparaitre comme autrefois ( exemples passés : tisserands manuels en très grand nombre faisant un métier dur et répétitif disparus mécanisés à l’extrême, labourages et moissons des champs, etc.. ) et donc les robots vont remplacer encore des métiers répétitifs plus complexes avec reconnaissance d’objets complexes et manipulations apprises, conducteurs de véhicules, toutes les usines, mais il restera à réparer, faire fonctionner et surtout à concevoir et programmer ces robots de plus en plus complexes en structure et intelligence artificielle, ce qui demande un énorme travail de recherche et conception de haut niveau, car nous n’avons pas de robots pour programmer sans bugs les logiciels complexes.
      Les microprocesseurs très puissants sont devenus très peu chers, (un million de fois moins chers ), ce qui permet des robots complexes peu chers si vendus en grand nombre, mais ils restent très chers à concevoir et à programmer et donc il reste plein d’emplois de haut niveau .
      Les possibilités et nécessités en recherche se multiplient, en sciences et biologie et donc nous devons nous adapter comme par la passé, à ce progrès accéléré, avec robots de toute sortes, vrai esclaves, et beaucoup de chercheurs et ingénieurs pour toute la compréhension et imagination réelle inaccessible aux robots actuels..
      Les robots futurs seront des animaux et plantes modifiés génétiquement pour nous servir dans peu de temps, lorsque on comprendra un petit plus le fonctionnement des neurones, même dans les fourmis, capables de s’orienter dans un labyrinthe mieux que nous !!
      On ne comprend strictement rien du tout aux codes secrets électriques et chimiques échangés entre deux neurone isolés, infiniment plus complexes que les codes secrets cryptés en https des cartes bancaires !!
      Donc il reste beaucoup de travail intelligent et moins de travail bête et fastidieux, comme celui il y a 50 ans des poinçonneurs de tickets de métro, faisant des petits trous que j’ai connus gosse !!!
      Il faut donc, comme par le passé, lutter pour que ce progrès soit utilisé pour notre bien, notre progrès et pas pour nous exploiter, voire nous tuer avec la malbouffe, les saletés chimiques et pollutions., pour des profits criminels, comme Trump veut faire.

      • Daniel PIGNARD

        Même les emplois de compétence nous sont confisqués en les donnant en Inde ou en Chine, et cela sans contrepartie pour les ingénieurs qui les ont développés. Il sera donc nécessaire de faire un gros ménage dans les hautes sphères de commandement pour réintégrer ces emplois chez nous et pour nous dédommager des savoirs faire inventés par nous mais donnés sans notre avis à des nations qui nous dépouillent sans contrepartie pour les inventeurs et développeurs. On leur fera payer tout cela le moment venu.

  • Bl@ck Sheep

    Donc pour Charles, il faut acheter des actions d’entreprises, et donc participer au système spéculatif, et dire non au revenu universel, car pour donner du sens à une journée il faut avoir « une activité réelle de production ». Il compte se présenter aux élections ? Car là dans le n’importe quoi il tient le bon bout.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      « car pour donner du sens à une journée il faut avoir « une activité réelle de production » »

      Ça, c’est ce qui a été encré dans la tête des gens depuis des siècles, voir de millénaires, et ça fonctionne ! Aujourd’hui chacun est persuadé que le sens de la vie c’est le travail. Mais au fait, qui en a décidé ainsi à la base ? la bible peut-être ? On va faire plaisir à Pignard !

      Genèse 3:19 « C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière »

      Voila le genre de connerie dont ce sont servi les plus malins d’entre les hommes pour asservir le reste de la population. Aujourd’hui rien n’a changé, sauf les chaînes qui ne sont plus autour du coup, mais dans la tête des gens …

      M.G.

      • Mata Hari Mata Hari

        Bonjour les ME http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        @ Mouton Grain
        – Genèse 3:19 « C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière »

        Cette phrase dans le contexte historique de la Genèse n’a rien à voir avec le fait d’être asservi !
        A cette époque, et jusqu’à l’ère industrielle, une grand majorité de l’humanité travaillait la terre ( et certains le font encore actuellement ) pour se nourrir, comme nos grand-parents cultivaient leur jardin pour manger au quotidien, ils gagnaient donc bien leur pain quotidien » à la sueur de leur front « . Pendant des siècles à part quelques petites échoppes, boutiques et marchands ambulants, les supermarchés et autres commerces n’existaient pas ! Les gens élevaient quelques poules pour les oeufs, une vache ou deux pour le lait, quelques cochons pour la viande, quelques cultures de blé pour le pain, et quelques fêves et autres rares légumes pour manger, ainsi que ce qu’ils cueillaient dans la nature ( fruits, baies, glands, châtaignes, herbes médicinales ) et une peu de chasse et de pêche. Il n’y avait pas l’abondance et la variété de produits que l’on trouve maintenant !

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        @Mata Hari, on est bien d’accord. Ce que je mettais en avant, c’est le fait que les écritures ont été détournées de leur sens premier et utilisées contre l’Homme pour l’asservir, même si effectivement dans le contexte de la genèse cette phrase, qui n’était qu’un exemple parmi tant d’autres, n’a à priori aucun rapport avec l’asservissement.

        Sinon, pour le reste, merci de ne pas me faire passer pour plus idiot que je ne le suis, je sais pertinemment que les supermarchés n’existaient pas à l’époque ou l’Homme vivait encore au rythme des saisons, en harmonie avec la nature. D’ailleurs, on y reviendra, de gré ou de force …

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif M.G.

      • Mata Hari Mata Hari

        Mon Cher Mouton Grain http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
         » Sinon, pour le reste, merci de ne pas me faire passer pour plus idiot que je ne le suis  »

        Loin de moi l’intention de te prendre ou de te faire passer pour un idiot, il est certain que tu ne l’es pas, que tu aies pu penser cela venant de moi, me désole sincèrement ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif
        J’apprécie énormément tes interventions sur ce blog http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
        Quand je parle de supermarchés qui n’existaient pas à l »époque, çà ne s’adressait pas à toi spécialement, c’était une image de comparaison entre des époques et une généralité dans mon propos !

        Bises amicales http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

  • triadeus

    la solution : taxer les robots

  • logic

    La solution, c’est surtout d’arrêter de penser comme le système.

    Si l’on veut vivre dans un monde plus juste, il faut commencer par arrêter de consommer dans un premier temps, et dans un deuxième temps s’autonomiser.

    C’est la seule et unique solution pour faire tomber le système esclavagiste qui dure depuis des millénaires….

    Arrêter de consommer et s’autonomiser induit automatiquement le développement d’une économie locale, résiliente, durable, équitable…

    A mon avis, le plus gros problème aujourd’hui est le conditionnement de l’humain qui le pousse constamment à penser comme le système qui le maintient en esclavage ;)

  • Pimpin

    Donc l’avenir c’est la fabrication de robots. Qui les conçoit ces robots ? qui les construit ? qui les installe ? qui les programme ? qui les entretient ? Tant que ce ne sont pas des robots ….conçus, construit, installés, programmés, entretenus, par qui …?

  • MiracleBoy

    je pense que le phénomène sera un peu comme les premiers ordinateurs … celui qui aura le monopole sera sollicité , les réseaux occultes vont se battre pour son contrôle .. au début ça sera un peu bugué ça fera rire toute le monde .. et après ils auront une armée robotisée des flics robotisés .. armés encore + c… obéissants au moindre geste .. pas besoin de travailler sa conscience par un code pénal corrompu .. le robot n’a pas besoin de croire qu’il fait le bien .. car il ne ressent aucun sentiment ..

  • MiracleBoy

    dés l’instant ou ils n’auront plus besoin d’autant d’humains , et qu’ils auront des robots pour faire le ménage :) .. plus besoin de créer des groupes terroristes pour maintenir la peur .. plus besoin de payer des gens une fortune pour qu’ils ferment leur gueule .. aux postes clefs .. plus besoin de plein de choses qui aujourd’hui sont les derniers freins à la dictature mondiale ..

  • MiracleBoy

    le mode de consommation actuel est une aberration et ils le savent , car nous fabriquons du jetable , nous détruisons en même temps notre nature donc notre autonomie . le but des consommables est tout autre que l’argent bien que ce soit le principal vecteur de la consommation .. il s’agit la de contrôler les ressources et de leur fixer un prix .. alors que comme l’eau ou l’énergie , tout ceci est un bien commun de l’humanité .. les animaux ne payent pas l’eau qu’il boivent , ni la nourriture qu’ils mangent .. pourtant petit à petit cette abondante nourriture que la nature procure se fait rare pour eux .. les espaces sont sacagés .. c’est un contrôle de territoires .. si encore la consommation était reglementée et que nos frigos ne tombaient pas en rade 1 jour après la date de garantie .. on en serait peut etre pas aussi cons .. donc en réalité ils ont tellement pollué la planète pour avoir ces pouvoirs qu’ils savent que si ils continuent à vendre des merdes ils signent leur propre arret de mort puisque la planète suffoque et que les ressources sont limitées .. donc un jour ou l’autre la conso va s’arreter . les gens seront livrés à eux mêmes avec ce qu’il restera de la nature .. et pendant ce temps la ils auront toute la technologie pour faire ce qu’ils veulent .. tout automatisé ..

  • criminalita

    Si vous avez vu Oblivion c’est même prophétique. En zone 17 on peut lire la date du 5 mai 2017 ou tout avait basculé

  • Zeitgeist Zeitgeist

    Je ne suis pas d’accord avec ce qu’il dit Le Charles !!! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    ***
    Comment s’en protéger ?

    Il y a deux niveaux de réflexion. Le premier c’est à titre collectif et le deuxième, à titre individuel.

    À titre collectif, il sera difficile, voire bien entendu impossible, d’éviter ces pertes massives d’emplois. Il faudra inventer de nouvelles formes de répartition et aussi d’occupation, et c’est tout le sens autour du débat concernant le « revenu universel » auquel je suis profondément opposé car ce système fait l’impasse et sur la nécessité d’incitations positives au niveau de la société toute entière mais également sur la nécessité d’avoir un sens à chaque journée, sens qui passe par une activité réelle de production, de création, d’aide de l’autre, peu importe. D’où l’idée que je porte qui est plutôt celle d’un « droit opposable au travail ».
    ***

    IL parle de sens dans sa vie http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif!?!?!? Il n’y a que le fric pour ce Sannat ?!?!?! Que le mot » travail » dans SA tête ???

    Il sait ce que vivent les 99,8% de la populasse ? Suis pas sûr……

    Il dit n’importe quoi !!!! Si nous avions un revenu universel ISSU de NOTRE fabrication de robots pour nous remplacer, nous aurions par exemple + de temps chrono pour nous consacrer à une VRAIE créativité http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    Il y a 60 ans nous étions 3 milliards, aujourd’hui + du double !!!

    Qui peut me prouver qu’il y a autant de places de travail dispo que de demandeur d’emploi dispo aujourd’hui ???

    A quoi sert cette guerre du chômage si c’est une cause perdue aujourd’hui, et pire pour demain ?

    Nous sommes voués à être + demain sur Gaïa, n’est-ce pas ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif
    10 – 15 – 50 milliards ?

    Il est voué à y avoir + de robots pour nous remplacer dans le futur, n’est-ce pas ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Donc en se posant ces 2 questions l’être humain ne souhaite pas sortir la tête de son trou du cul et ce décider à « réellement » solutionner ce paradoxe ??? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    Pour nos enfants…. ;-)

    Pleaaaase !!