Relevez le Défi Pour 2017 : 52 Semaines d’Économies…

Il y a longtemps que je n’avais pas été faire un tour, du côté du site comment-économiser, toujours plein d’astuces et de bons conseils. Un défi à relever pour l’année 2017, ça semble facile allez vous relever le défi?..

Faites le grossir

Que diriez-vous d’avoir une cagnotte de 1 378 € dans votre poche à Noël prochain ?

Ça pourrait être sympa pour faire face à toutes les dépenses du mois de décembre, non ?

Entre les cadeaux, les repas et les vêtements, ça va très vite !

Je vous invite donc à relever le défi des 52 semaines d’économies.

Je me suis lancé ce défi l’année dernière, ce qui m’a permis d’avoir une belle somme d’argent de côté pour les fêtes.

Et après avoir fait toutes mes courses de fin d’année, il me restait encore 700 € dans ma poche !

Comment faire

Le défi est tout simple et facile à comprendre. Voici le principe :

Chaque semaine de l’année, vous mettez de côté une petite somme d’argent :

Semaine 1 : vous mettez 1 € de côté.

Semaine 2 : vous mettez 2 € de côté.

Semaine 3 : vous mettez 3 € de côté.

– Et ainsi de suite, chaque semaine de l’année.

Résultat

Et voilà ! Dès la première semaine d’avril, vous avez déjà économisé 105 €, pas mal non ? :-)

Continuez de la même manière jusqu’à la fin de l’année pour que, en décembre prochain, vous ayez l’argent nécessaire pour les cadeaux et le festin des fêtes !

Ça peut aussi servir pour un voyage, un mariage, une voiture… À vous de voir !

Le mieux est d’utiliser un grand bocal transparent, comme celui-ci. Comme ça, chaque semaine qui passe vous verrez l’argent s’accumuler et ça vous motivera :-)

À chaque versement, pensez à barrer la semaine correspondante.

Modèles pour l’année 2017

Alors, êtes-vous prêt ? Vous aussi, relevez ce défi avec moi pour 2017 !

Vous allez voir, c’est amusant et motivant ! Surtout quand vous aurez les 1378 € dans votre poche.

Et que diriez-vous de faire jouer les enfants aussi ?

Par exemple, vous pouvez leur faire économiser 50 centimes chaque semaine. Et même en mettant quelques pièces jaunes de côté, la somme à l’arrivée sera bluffante : 689 €.

Imprimez dès maintenant les modèles ci-dessous et collez-les sur un bocal.

Modèle pour économiser 1 €

Cliquez ici ou sur l’image pour l’imprimer facilement.

Modèle pour économiser 50 centimes

Cliquez ici ou sur l’image pour l’imprimer facilement.

Programmez-vous un rappel hebdomadaire dans votre agenda pour ne pas oublier de mettre les euros de côté chaque semaine.

Et ne vous inquiétez pas si vous avez une semaine ou deux de retard. Vous pouvez commencer directement à la troisième semaine.

Dites-moi en commentaires si vous parvenez à relever le défi et à le tenir jusqu’au bout.

Source Comment-économiser

Vous aimerez aussi:

Enfin une Liste de Courses Facile à Imprimer Avant d’Aller au Supermarché.

Le Guide Pratique Pour Bien Associer les Légumes de votre Potager.

Comment Survivre à un Mois Entier Sans AUCUNE Dépense. (en fait il s’agit de ne dépenser que l’essentiel)

15 Utilisations Surprenantes du Dentifrice.

Et bien d’autres astuces surprenantes et conseils judicieux…

 

8 commentaires

  • gedeonleclodo

    Putain! Et y’en a qui cause de révolution?
    On est vraiment mal barré…

  • Si je montre ça à mon comptable, il va me mettre une trempe et rire comme un bossu (rires).

    Notez peut être qu’il utilise votre tableau et que c’est pour ça que j’ai des emmerdes avec les affaires économiques (rires).

    Orné

  • Rainette

    Sauf que certains seront obligés de piquer dans la tirelire pour mettre les 52 € à la fin de l’année http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Le veilleur

    C’est une bonne idée mais ce n’est pas difficile d’économiser si on choisit de résister à l’envie d’acheter des futilités qui ne nous sont, pour la plupart, pas vraiment utiles ou si c’est pour choisir de résister à d’autres objets qui finissent recouvert de poussières sur les étagères.

    Pour ma part, pour ne pas céder à la tentation d’acheter trop rapidement et afin de ne pas regretter mon achat, je me laisse du temps pour reconsidérer si j’ai vraiment besoin de cet objet ou si c’est un caprice qui ne représentera plus rien pour moi une fois que je l’aurai eu en ma possession.

    Doit-on posséder quantité de chose pour se sentir bien ou pour remplir nos vides intérieurs ? Quoi de plus important que les choses vitales comme manger, dormir, se laver, se chauffer, s’abriter ? le reste est bien secondaire à nos vies et parfois même inutiles !

    Après il y a des choses qui nous simplifient la vie comme l’électroménager, je ne vois pas le futile à travers ces objets si ceux-ci nous permette de gagner du temps pour partager, communiquer, rendre service ou pour notre évolution spirituelle.

    Mais se dématérialiser des choses encombrantes et secondaires apporte un ressenti de liberté beaucoup plus fort que la possession elle même. Vivre avec le stricte minimum n’est pas toujours du à la pauvreté mais aussi à un choix de vie que beaucoup de gens ont choisi.

  • tranda

    @Le veilleur

    Très bon commentaire tu as tout compris
    je pense exactement la même choses pour l’avoir mis en application depuis quelques mois
    c’est incroyable ce que l’ont peut économiser en faisant la différence entre ces besoins réels et ces envies souvent créer dans nos tête par le publicité alors qu’on en a absolument pas besoin.

  • En fait il y a l’économie: l’argent qu’on peut mettre de côté, et l’autre économie: l’argent qu’on ne dépense pas, sciemment. Les deux peuvent se rejoindre mais pas obligatoirement.
    Pour ma part, il y a bien longtemps que j’économise, dans les deux sens du terme. J’ai eu un très bon maître – ou plutôt une maîtresse – depuis toute petite. Hommage à ma mère qui m’a appris le sens de l’argent. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    L’idée est bonne, à condition de ne pas suivre ce qui est suggéré dans l’article :
    tout claquer pour les fêtes de noël (cadeaux, repas, vêtements …) ce serait ridicule.

    M.G.