Le loup pourrait s’habituer à l’homme et l’approcher de très près…

J’ai vu la semaine dernière sur ARTE, un reportage sur les bergers italiens qui disaient, n’avoir pas de problème avec les loups. Il n’y a que chez nous que le loup agit en « terroriste », où est ce sous la pression des chasseurs et bergers que cet animal dérange ? Il deviendrait même « agressif », alors que sa prudence lui fait éviter l’humain comme la peste, « sus au loup » semble devenir le maître mot. La raréfaction de mouflons, chamois, chevreuils? Il faut bien qu’il mange et nourrisse ses petits, à moins que la tuerie ne soit autorisée qu’avec un fusil. Il n’y a déjà plus grand chose de sauvage..

Le loup entend-il devenir le meilleur ami de l’homme ? Comme d’autres animaux prédateurs, le canidé peut « manifester une familiarisation envers les humains » et s’approcher parfois près des hommes, estiment l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et le Centre d’études et de réalisations pastorales Alpes-Méditerranée (Cerpam) au terme d’une enquête menée dans les Alpes-de-Haute-Provence.

> A lire aussi : Dans les Hautes-Alpes, Jean-Michel Bertrand a filmé «le vrai loup, le sauvage»

Le Cerpam et l’Inra ont recueilli le témoignage d’éleveurs, chasseurs, randonneurs et acteurs du territoire en 2015-2016 sur l’éventuelle présence de loups et leur comportement, à Seyne-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). Dans cette commune entourée de « montagnes boisées et dépeuplées, mais dont les parties hautes constituent des alpages dégagés où montent l’été essentiellement des troupeaux ovins », qui n’est pas classée comme une zone de présence permanente de loups (ZPP), un adolescent de 16 ans avait raconté en juin 2015 avoir été menacé par des loups.

Changement de comportement

Les faits s’étaient produits la nuit, lorsque ce fils d’éleveurs bovins ayant subi plusieurs attaques de canidés s’était rendu dans un pré jouxtant l’habitation familiale, alerté par les beuglements du troupeau. Les témoignages du jeune garçon et de son frère aîné, venu l’aider, « apparaissent à la fois sincères, crédibles et cohérents », estiment l’Inra et le Cerpam.

> A lire aussi : Un nouveau loup tué… percuté par un 4×4

Aux « rencontres des humains avec des groupes de loups, et parfois de près » se sont ajoutés « des signes tangibles de reproduction sur zone » des canidés, évoluant probablement en meute, selon l’Inra et le Cerpam : la raréfaction depuis trois ou quatre ans de chamois, chevreuils et mouflons ainsi que l’augmentation de la prédation sur des veaux et des vaches, « en alpage comme sur des prés en vallée », résument les deux organismes.

Les chercheurs ont également recueilli la parole de chasseurs et d’éleveurs qui constatent un changement de comportements des animaux sauvages comme domestiques, « très inquiets voire paniqués ».

> A lire aussi : Il tue un loup pour protéger ses brebis

« Il y a eu un processus assez long et interactif de modification des comportements de plusieurs catégories d’êtres interagissant de part et d’autre de la lisière, loups, ongulés, bétail, humains, jusqu’à une approche menaçante d’un humain vulnérable par des loups de nuit », analysent les deux organismes.

« Ces évolutions ont des conséquences pour le territoire : une baisse d’attractivité cynégétique et récréative, si ce n’est déjà un risque en matière de sécurité civile, une atteinte à la viabilité des élevages de bovins conduits à l’herbe », concluent le Cerpam et l’Inra.

Source 20Minutes/Planète

5 commentaires

  • un lien intéressant à ce sujet :

    sur le site de Jean-Marc Landry

    « Si l’élevage se porte mal, le loup est bien loin d’en être la cause; il est peut-être la goutte qui fait déborder le vase, mais surtout, un bouc-émissaire de choix, qui évite de se poser les vraies questions sur ce que nous voulons pour le futur. Dans notre assiette, mais aussi pour la Nature. Laisser disparaitre le pastoralisme et tirer sur le loup, c’est abdiquer face aux responsabilités de notre espèce s’agissant de son propre avenir, qui passe nécessairement par la préservation du vivant dans son ensemble et une agriculture respectueuse et durable. »

    https://fjml.life

  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

    En février 1999, voici ce qu’on pouvait lire dans un article intitulé « figure libre » sur une revue chrétienne :
    « Le loup est un animal plutôt pacifique, ce sont les hommes qui lui ont fait cette réputation pour pouvoir l’éliminer en toute bonne conscience »… »C’est comme ça entre autre, qu’on a crucifié le Galiléen et exterminé les Juifs »
    L’Est Républicain du jeudi 23 juin 2011 nous annonce qu’un loup attaque de nouveau dans le Haut-Doubs. A chaque apparition, il a tué ou blessé une dizaine d’ovins. Dans la nuit de lundi à mardi, un éleveur de Chapelle d’Huin compte 13 agneaux blessés, un tué et un disparu.
    Un autre loup circule aussi dans les Vosges (La Bresse). Courant Avril en 15 jours il a fait six attaques nocturnes entraînant 26 victimes dans le petit village de Ventron.

    Chacun pourra voir où se trouve la vérité. Même les moutons enragés utilisent l’image du loup déguisé en brebis tout comme le faisait Jésus-Christ.
    Pour la réintroduction du loup voulue par certains, je me suis déjà prononcé pour la réintroduction de la vermine dans leur lit ou leurs vêtements afin que la leçon soit bien apprise.

  • Le comportement des hommes politiques en ce moment est bien loin de celui des loups qui semblent beaucoup plus civilisés que les Zélus en rut autour des élections.

  • J’adore les loups, cet animal est si majestueux ! Il peut être l’ami de l’homme si il le respecte et le comprends, certaines civilisations le respectaient et le vénéraient quand d’autres le craignaient le chassaient !

    Je me sent louve dans mon fort intérieurs car comme elle, je suis combative et aimante.

    Il y a une très belle histoire d’amitié entre un loup et un homme, c’est une bd de Alix, «  Les Légions Perdues »

    Alix sauve la vie d’un loup qui est prisonnier d’un piège, ensuite le loup et sa meute va venir plusieurs fois en aide à Alix et ses amis. On le retrouve aussi dans une autre histoire, mais je ne me souviens pas du titre.

    Akasha.

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      Je vous cite les conseils de Voltigeur :
      « Du factuel, du concret.. essayez vous allez voir c’est bénéfique!! »

      En fait, tout comme je l’ai fait dans mon commentaire plus haut avec mes citations des victimes du loup.