L’implosion des marchés mondiaux a commencé et ne peut pas être arrêtée…

Ça se précise et ça va faire mal, c’est ce qu’il ressort des nouvelles économiques vues par des experts.


Le monde ne le réalise pas encore, mais l’implosion des marchés mondiaux a commencé et ne peut pas être arrêtée. Pourtant, les réseaux financiers continuent de se concentrer sur la hausse du marché boursier des États-Unis et le dollar et cela montre un état d’esprit devenu totalement fou.

Pourquoi ? Parce que l’augmentation rapide du dollar et plus largement du marché boursier américain ne représentent pas une économie saine, mais révèle plutôt l’enflure de la tumeur cancéreuse financière des États-Unis. Plus elle croît rapidement, plus elle mettra en danger leur économie.

Je suis complètement surpris par le manque de sagesse dans la communauté des analystes médiatiques et des médias alternatifs. Alors que de nombreux analystes mainstream sont probablement payés pour diffuser de la propagande financière ou économique positive, une bonne partie des médias alternatifs n’a aucune idée du facteur clé qui conduit le monde tout droit vers la falaise.

En outre, de nombreux investisseurs en métaux précieux jettent leur bon sens dans les toilettes et entrent dans la frénésie boursière la plus surévaluée de l’Histoire. Heureusement, ceux qui lisent les articles du rapport SRSrocco, en particulier sur l’énergie, comprennent qu’il n’y a que quelques investissements futurs idéaux qui valent la peine d’être détenus… Alors ils ACHÈTENT et GARDENT leur or et leur argent physique.

Les investisseurs qui continuent de vendre du papier ou de vendre des métaux précieux physiques jouent à la roulette russe sur les marchés. Ils le font parce qu’ils croient que le business as usual va se poursuivre indéfiniment, ou du moins pendant de nombreuses années. Ainsi, 99% des investisseurs mondiaux placent leurs fonds dans des actifs soutenus par la Fed et les banques centrales :

Malheureusement, le président élu Donald Trump ne sera pas en mesure de détourner le puissant Titanic  américain de l’énorme iceberg de dettes. C’est juste une question de temps.

Comme je l’ai dit dans mon article, le pic et le déclin des réserves internationales met en garde contre la déflation massive des actifs à venir, l’économie mondiale a déjà frappé le mur et est maintenant en train d’imploser. Bien que cela puisse être lent au début, ce phénomène va prendre de la vitesse au cours des prochaines années.

Dans cet article, j’ai affiché ce graphique montrant la baisse du prix du pétrole aux États-Unis qui coïncidait avec la baisse des réserves internationales :

Le prix du pétrole WTI tombe en dessous de 100 $ au début d’août 2014 … jusqu’à maintenant. Ainsi, la baisse du prix du pétrole a créé une surproduction d’énergie et de produits des pays producteurs qui ont dû liquider leurs réserves pour compenser les pertes. En dessous de cette ligne de coût, la dévaluation des réserves internationales va se poursuivre.

J’ai également publié le tableau de Hugo Salinas Price sur la chute des réserves internationales :

Réserves monétaires des banques centrales

Pour rappel, le pic et le déclin des réserves mondiales des banques centrales ont eu lieu juste au moment où le prix du pétrole des États-Unis est tombé en dessous de 100 $. Encore une fois, ce n’est pas une coïncidence. Toutefois, je n’ai pas montré ce qui est arrivé aux bonds du Trésor américain. Ce graphique, tiré de TradingEconomics.com, présente les achats nets d’obligations et de coupons du Trésor américain :

La liquidation des bons du trésor américains coïncide avec l’effondrement des prix du pétrole

Ce tableau nous fournit deux indicateurs importants :

1-La vente de bons du Trésor et de coupons des États-Unis en valeur nette est la plus élevée depuis plus de 35 ans. Bien que le marché ait été vendeur net de papiers du Trésor américain dans le passé, les volumes étaient très petits par rapport au montant récent.
2-Au cours de la crise financière mondiale de 2008-2009, le montant net des ventes des papiers du Trésor américain a été assez faible par rapport à ce que le marché connaît depuis 2014, et surtout cette année. Ce qui signifie que la situation financière sous-jacente est bien pire qu’en 2008-2009, mais le marché ne l’a pas encore réalisé.

…/…

Lire la suite

Source SRSrocco REPORT publié par Le-Saker-Francophone

Note du Saker Francophone

Cet article est en lien avec les prospectives annuelles de James Howard Kunstler. L’auteur est un vendeur de métaux précieux avec un léger biais commercial, mais ce qui est intéressant, c’est de retrouver les mêmes raisonnements de l’autre côté de l’Atlantique chez un Charles Sannat en France, avec son site insolentiae.com qui analyse l’actualité financière avec l’idée qu’il faut sortir de ce monde financier et propose des services autour de l’or.

À chacun de juger, mais force est de constater que depuis quelques années, la réalité leur donne plutôt raison. On attend toujours le plan pour sortir de cette impasse et il n’est pas sûr que Trump ait toutes les clés.

15 commentaires

Laisser un commentaire