Europe et banquiers associés dans la plus grande arnaque de tous les temps…

À force de le dire, ça finira bien par être compris. On a pas fini de faciliter les transactions puisque, le numéro de mobile remplacera l’Iban bancaire en Europe en 2018. Merci Dubitatif.

Contraints d’emprunter sur le marché privé, les Etats, dépossédés de leur droit régalien de frapper monnaie, appelée la monnaie fiduciaire (pièces et billets), sont emprisonnés dans un système suicidaire, otages des agences de notation, officines au service exclusif des fonds d’investissement et autres fonds de pensions (principalement anglo-saxons), hautement spéculatifs. En favorisant le profit facile et la cupidité des banquiers, l’Europe a ouvert la boîte de Pandore.

Résultat : la croissance de l’économie réelle européenne est en berne, depuis le traité de Lisbonne, en 2007 (merci Messieurs Sarkozy et Fillon qui ont bafoué le référendum du 29 mai 2005), faute, pour les investisseurs et entrepreneurs, de pouvoir de trouver les capitaux suffisants, nécessaires au financement de leur développement.

Autre conséquence : les particuliers se retrouvent, comme les Etats, couverts de dettes, sans savoir que les banques qui leur ont prêté l’argent, n’ont en fait débloqué qu’un montant « virtuel », en quelque sorte une monnaie « fantôme », qui n’est un jeu d’écriture comptable. L’argent des épargnants n’abonde plus les crédits. Ce ne sont pas les dépôts qui font les crédits, mais l’argent scripturaire, créé d’un simple clic sur un clavier d’ordinateur.

Même le FMI préconise le contrôle étatique de la monnaie

En abandonnant leur souveraineté monétaire, les Etats de la zone euro ont transféré leur pouvoir à la Banque Centrale européenne, laquelle est elle-même tenue de respecter l’article 104 du traité de Maastricht, confirmé par l’article 123 du traité de Lisbonne, qui lui interdisent de financer directement les Etats.

Inconscients, ou complices des banquiers, les dirigeants européens n’ont cessé d’accorder des privilèges aux banques, depuis le traité de Maastricht. Résultat : le système financier, au bénéfice d’une poignée de profiteurs, étouffe les sociétés humaines, sans que l’individu lambda ne comprenne grand-chose aux problèmes financiers qui le minent, alors qu’il n’est que la victime d’un système mafieux.

Sortir de ce système infernal, dans lequel 90% de la monnaie est en réalité « fausse », en tout cas, non garantie en valeur, impose que la création monétaire redevienne le monopole des Etats, par le biais de leur Banque Centrale. Avec comme mesure corollaire l’indispensable nationalisation des banques et des établissements financiers. En 2012, même le très libéral FMI préconisait le contrôle étatique de la création monétaire

Baisse des réserves obligatoires et limitation de la garantie des dépôts

Mis en place, en 1999, dans la zone euro, le pourcentage des réserves obligatoires que les banques sont tenues de déposer à la Banque Centrale, a été baissé de 2 à 1% en janvier 2012. Un cadeau colossal fait aux banques par l’U.E., soi-disant, pour leur permettre de dégager des marges. Résultat, la garantie des dépôts des particuliers s’est trouvée amputée.

Au lieu d’exiger des banques de maintenir une garantie intégrale -équivalente à la valeur de l’argent présent en compte- la Commission Européenne a, au contraire, sous couvert de renforcer leur protection, décidé de la limiter, en faisant payer en partie les déposants, en cas de défaillance de leur banque, pour les comptes supérieurs à 100 000 € (1). Une arnaque scandaleuse.

« On ne gouverne pas à la corbeille »

Conscient du danger que représentait la mainmise de la finance sur l’économie réelle, pendant dix ans de présence à l’Elysée, le Général de Gaulle, qui clamait « on ne gouverne pas à la corbeille », a favorisé la croissance par une politique industrielle active (les plans), avec de grands projets monétisés par l’Etat. Une période pendant laquelle la bourse et les spéculateurs ont été au régime sec, tandis que le taux de croissance moyen annuel dépassait les 5%.

Les Suisses veulent retirer aux banques le pouvoir de créer la monnaie

A la suite d’une votation, qui a recueilli plus de 100 000 signatures, les Suisses voteront pour retirer aux banques le pouvoir de créer la monnaie. Au-delà du symbole, une prise de conscience qui devrait éclairer quelques prétendants avisés au trône républicain français, en cette année d’élection présidentielle, à haut risque pour d’autres.

En 1922, Henri Ford déclarait :

« Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. »

Auteur Verdi pour Agoravox

(1) Directive « DGSD2 » adoptée le 16 avril 2014 (2014/49/UE) transposée dans le droit français depuis fin 2015

A lire  : « La dette publique, une affaire rentable », A-J Holbecq et P Derudder, Editions Yves Michel, texte publié en août 2011

Pour une monnaie à l’abri des crises : émission monétaire uniquement par la banque centrale

Loi de 1973 : ne pas tomber dans le panneau du complot

17 commentaires

  • BA

    Record historique battu !

    Pour empêcher l’effondrement total du système européen, la Banque Centrale Européenne a été obligée de racheter 24,7 milliards d’euros en une semaine !

    Vous avez bien lu : 24,7 milliards d’euros en une semaine !

    Pour empêcher l’effondrement total du système européen, la BCE est obligée de racheter :

    – des obligations d’Etat pourries, qui n’ont plus aucune valeur,

    – et aussi des obligations d’entreprise, dont la valeur dépend de la soi-disant « croissance économique », qui ne cesse de baisser en Europe.

    Problème :

    1- Les pays membres de la zone euro sont en faillite, et ils ne pourront jamais rembourser leur dette publique.

    2- A part en Allemagne, les entreprises privées de la zone euro ne connaissent pas la soi-disant « croissance économique », qui aurait dû créer des millions d’emplois dans la zone euro. Rappelez-vous des promesses qu’on nous avait faites au moment de la création de l’euro.

    3- Toute la zone euro est en faillite, et il n’y a plus que la Banque Centrale Européenne pour empêcher l’effondrement du système.

    4- Malheureusement, une banque centrale n’a jamais pu, ne peut pas, et ne pourra jamais empêcher une crise financière. Lors de la prochaine crise financière, c’est toute la zone euro qui explosera, et sa banque centrale explosera avec elle.

    Lundi 16 janvier 2017 :

    La BCE a acheté pour 24,7 milliards d’euros d’actifs en une semaine, un record.

    http://www.boursorama.com/actualites/la-bce-a-achete-pour-24-7-milliards-d-euros-d-actifs-en-une-semaine-un-record-3171a89d1668028ae8b5e02891fdf5fe

    • mirzabad mirzabad

      « La BCE a acheté pour 24,7 milliards d’euros d’actifs en une semaine, un record. »

      Pardon, mais si on part du principe que ces « actifs » n’existent que grâce à de la monnaie fiduciaire, c’est à dire crée ex-nihilo, la banque centrale n’a rien fait de plus (en raccourci) que d’annuler une ligne de crédit virtuel, qu’elle pourra à loisir, et en fonction des besoins conjoncturels « ré-éditer » tout aussi bien….
      On a bien vu récemment, qu’elle prêtait « à taux négatifs » pour « aider » le marché, personne alors ne se souciait de savoir qui en payerait le déficit…

      Les états ne feront pas faillite….
      J’ai lu attentivement « La dette publique, une affaire rentable », A-J Holbecq et P Derudder, Editions Yves Michel, texte publié en août 2011, ainsi que « les dix plus gros mensonges sur l’économie » des mêmes auteurs.

      Il en ressort qu’en dehors des montagnes de pognon que peuvent créer les ordinateurs, et que les états au final ne possèdent que « virtuellement » il existe un tas de chose qui font qu’un pays est un pays qui ne sont pas quantifiées dans ce que les banksters essaient de nous voler…
      Les montagnes, les paysages, l’art de vivre, la cuisine, l’air qu’on respire, et un tas d’autres choses…

      Là, pour l’instant, l’eau dort encore…
      Essayez de la réveiller, Banquiers véreux, et vous verrez que tous vos plans et agendas tomberont à plat sous la colère du peuple….

      • laspirateur

        Eh oui, l’argent ça n’existe pas! Il y a juste des entourloupeurs qui croient que les gens leur appartiennent car ils les ont enfermé dans leur système bancaire. Il est toujours temps de se réveiller!
        Ou de se rendormir!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • criminalita

    Il ne faut pas oublier que le but de ces voleurs est de ramasser un max. Ils ont prévu avec leur taux négatif de gratter sur le pactole des fonds en placements. Assurances vie et 2eme pilier vont fondre de plus en plus vite. Je plains mes copains suisses qui espèrent retirer à leur 65 ans leur 2eme pilier. C’est une source de revenu nécessaire pour votre retraite, sans elle c’est la misère. J’imagine que les politiques vont encore prolonger l’âge de la retraite à 67 ans et puis tant qu’ils y sont pourquoi pas jusqu’aux calendes grecques.

  • Grand marabout Grand marabout

    la loi “Sapin 2” referme le piège sur les détenteurs d’assurance-vie

    La loi Sapin 2 contient un amendement qui met votre assurance-vie à la merci de fonctionnaires ;
    ils pourront fixer les rendements et geler remboursement et avance. Cet amendement, déjà adopté par l’Assemblée, sera débattu prochainement au Sénat.

    Au mois de janvier, la presse invitait les épargnants à se réjouir : le rendement net d’inflation des fonds euros des contrats d’assurance vie avait augmenté en 2015. Mettant en perspective le rendement de ce compartiment depuis 2000, je suis maintes fois revenu sur les risques qui pèsent sur le contrat d’assurance-vie.

    Les derniers mois ont été si abondants en nouvelles qu’une mise à jour me semble s’imposer.

    Le 16 mars 2016, l’allemand Munich Re, deuxième réassureur mondial (c’est-à-dire l’assureur des sociétés d’assurance) annonçait qu’il “allait augmenter ses réserves d’or et de cash pour contrer les taux d’intérêts punitifs de la Banque centrale européenne”.

    Le 2 mai 2016, le ministère des Finances allemand indiquait vouloir abaisser le taux plancher que peuvent proposer les assureurs-vie de 1,25% à 0,9%.

    Mais revenons à la France.

    Le 1er novembre 2015, François Villeroy de Galhau, ancien dirigeant de BNP Paribas, prenait le relais de Christian Noyer à la tête de la Banque de France, en dépit des critiques d’un collectif de 150 économistes ayant signalé un risque de conflit d’intérêts.

    Son avis sur l’avenir de l’assurance-vie est-il plus rose que celui de son prédécesseur ?

    “Il faut d’abord répercuter progressivement la baisse des taux d’intérêt sur la rémunération de l’épargne sans risque. C’est pourquoi […] il faudra poursuivre résolument la baisse des rendements de l’assurance-vie investie en fonds euro, au-delà des baisses annoncées cette année.”

    Le 13 juin 2016, Michel Sapin déclarait, en tant que président du Haut conseil de stabilité financière (HCSF), que “dans le contexte actuel de développement des taux d’intérêt négatifs […] l’ajustement à la baisse des rémunérations des contrats d’assurance-vie intervenu en 2015 a été insuffisant au regard des circonstances macroéconomiques et financières actuelles, et en particulier des rendements prévisibles des actifs sous-jacents”, d’où la nécessité de poursuivre “la mise en adéquation des rendements des produits d’épargne avec l’environnement financier actuel”.

    Cette déclaration prend toute sa dimension au vu du Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, dit “Sapin 2”, adopté le lendemain en première lecture à l’Assemblée nationale.

    Ce texte fourre-tout est prétendument censé permettre à la France de rattraper son retard en matière de lutte anti-corruption.
    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=25&t=10045

    • .article35. .article35.

      Bonsoir à tous.
      @ Grand Marabout
      Au sujet des assurances vie; ma compagne a reçu ce matin ce message de la banque postale ;
       » Vos contrats d’assurance vie sont momentanément indisponibles . Pour toute demande merci de vous rapprocher de votre conseiller . Toutes nos excuses pour la gêne occasionnée . »
      C’est le cas de dire que ça sent le sapin dans tous les sens du terme .
      Pourtant ce n’est pas faute de lui avoir expliqué en long en large et en travers . Du coup je passe moins pour un parano. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • Mon assurance-vie s’appelle Maverick…

        Calibre 12 chambré à 76, 5 coups…

        Pour celles et ceusses qui ont confié leur pognon en rêvant de s’enrichir, ben, c’est couillon.

        Perso, au quotidien, j’investis dans les croquettes du Patou et de la Meute.

        L’investissement dans le stock de plomb étant déjà réalisé…

        Bon courage à toutes et tous.

        Ragnarok approche…

      • xc

        Bonjour article35
        J’ai vu (pour autre chose) mon conseiller financier de la Banque Postale, et j’ai profité de l’occasion pour lui demander pourquoi les contrats d’assurance sont indisponibles sur le site de la banque. Il m’a répondu que c’était parce que le calcul des intérêts était en cours.

      • .article35. .article35.

        Bonsoir XC
        Merci pour cette précision . Je vais tout de même suivre ça de près .http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      • dereco

        La banque postale, ex ccp, continue pareil, pleine d’absurdités, après lui avoir dit adieu il y a pas mal d’années !!

  • Grand marabout Grand marabout

    Les Français du Royaume-Uni ont eu une désagréable surprise en ce début d’année. Les expatriés qui cotisent à des fonds de pension britanniques ne pourront plus transférer leurs avoirs en France lorsqu’ils y retourneront pour prendre leur retraite. C’est le résultat d’une mesure du gouvernement intervenue le mois dernier. Plus aucun produit d’épargne retraite français n’est considéré comme compatible avec la réglementation fiscale britannique.
    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0211672724744-les-fonds-de-retraite-des-francais-bloques-au-royaume-uni-2055826.php#ke35BJTy1EoQYbLv.99

  • Et si on a pas de portable? Ni de fixe?
    Ils vont nous obliger comment?
    Je vais me plonger dans des recherches, mais cela fleur bon les soubresaults du Système non?

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • .article35. .article35.

      Bonsoir ADD.
      « Et si on a pas de portable? Ni de fixe?
      Ils vont nous obliger comment? »
      Si nous n’avons ni portable ni fixe……ils s’en foutent . Une fois passée une « loi » n’autorisant que les payements virtuels , le seul sanctionné en cas d’incapacité de règlement informatique sera le quidam de base . Ils ne nous obligerons à rien. Dans un système où la seule façon légale de payer sera par moyen informatique , celui qui n’en aura pas ne pourra faire aucune transaction . » Pas de bras, pas de chocolats ». Les réfractaires n’auront plus que deux solutions : rentrer dans le rang ou vivre en dehors du système ( pour les qlq uns qui en auront la possibilité) avec les chiens de garde aux trousses . Tout cela est très bien pensé et même si en Inde ça cafouille grave , les lésés( pour ne pas dire autre chose) sont encore les populos de base . Ceux qui organisent la suppression du cash n’ont pas commencé à cogiter hier matin. ils ont des décennies d’avance sur nous . Ce qui pour nous est une nouveauté est pour eux un programme déjà ficelé .

    • cogitologue

      Tu donnes la réponse toi-même dans ta question « Ils vont nous OBLIGER comment ? ».
      Tu veux des aides, tu devras avoir une carte, un compte, tu veux acheter des graines, tu devras avoir une carte. Simple… donc si tu veux pas mourir de faim ou de soif, ou faire le plein ou acheter un billet d’avion qui sera électronique et validé par présentation de ton téléphone…ben tu te tais et tu te plies aux règles !
      Et puis à part les 2 ou 3 moutons …. »enragés » …encore…;réfractaires…du site, quasi tout le monde l’utilise sans problème…

    • dereco

      Sans portable, on mourra de faim vite !!
      Exactement comme votre voiture de plus de 10 ans qui ne vaut plus rien avec la vignette noire, même si vous n’avez presque pas roulé avec, comme moi !!

    • Bon, merci de ces réjouissantes infos…

      @article35
      Si je comprends bien , faudra vivre comme les sauvages du Meilleur des mondes.. Ou s’adapter ma spécialité!

      @cogitologue.
      Et oui , j’ai un téléphone à touche bien au chaud à la maison ou dans la boite à gants.
      Mais bon , hors de question de ployer genou face au système…
      Je paye pas les autoroutes ou l’essence,entre autre.
      Et encore une fois je me servirais d’un prete nom pour rester debranché de la matrice…

      @dereco:
      Fuis la ville!
      En tout cas va y avoir un sacré business de voitures importées de paris en province!

  • vision2d

    Bonjour les ME, Fenrir, moi aussi mon assurance vie à un nom :Baikal MP 153 .Le rêve de beaucoup sera peut être, mais je pense surement l’oursin dans le gosier,morbleu!!!!ça doit et fera très mal…mon assurance vie est ma campagne ,je me débrouille quand au stock de plombs et autres oui Fenrir depuis longtemps je fais la fourmi.Depuis des lustres toutes ces grandes discussions sur le système n’apportent toujours pas la solution miracle.Ce n’est pas quand on a marché dans la m…e qu’il faut râler , nos grands protecteurs nous ont laissé mijoter dans une fosse à purin et nous avons ce « bon » jus au ras des narines,eux de toute manière ont prévu leurs arrières. « Vous n’entendez que ma voix, vous êtes calmes et détendus,calme et très détendus…. »J’aime cette formule de ce Monsieur…,vos paupières sont lourdes ,mais pour la majeur partie c’est le cerveau qui est lourdement endormis » Bref FENRIR la simplicité à du bon…?Bonne journée à vous