Décroissance : Et si on travaillait moins pour mieux profiter de la vie ? ….

On déterre un article de 2014 remis à jour par Le-Veilleur. Que des évidences qui, malheureusement pour nous, vont perdurer si nous persistons à moutonner. .

Je suis tombé hier par hasard sur un vieil article de janvier 2014, mais qui n’a pas pris une ride car intemporel, et d’autant plus d’actualité dans le contexte de la récente Loi travail qui nous a été imposée à grands coups de 49.3 par les gradés de la kommandantur élyséenne.

Que nous le voulions ou non, nous ne sommes que de passage dans ce monde, et nous devons réfléchir à ce que nous retiendrons de ce que nous avons fait de notre courte existence le moment venu de « souffler la veilleuse ». Notre routine quotidienne tend à nous le faire oublier, mais notre vie est précieuse, et si vous l’avez perdu de vue ou en doutez encore, souvenez-vous que dans l’immensité de l’univers formé de milliards de galaxies, elles-même composées de milliards de systèmes planétaires similaires au notre, la preuve formelle de l’existence de vie n’a pas encore été apportée…

Or, de cette irremplaçable expérience qu’est la vie et que nos parents nous ont généreusement offerte, à part en concéder une part importante mais incontournable à un sommeil réparateur, la plus grande partie restante consiste à sacrifier et vendre votre inestimable temps de vie à travailler. Si l’on considère les chiffres de l’Insee pour la période 2003 et 2004, la durée annuelle du travail des salariés à temps complet, hors enseignants, s’établit, en moyenne, à 1650 heures. Cela correspond à 35 heures et 52 minutes de travail par semaine pour un salarié qui bénéficie de cinq semaines de congés et de cinq jours fériés non travaillés dans l’année. Moyenne qui devra être revue à la hausse grâce à la Loi travail, du moins pour ceux et celles qui ont un emploi.

En imaginant que vous ayez commencé à travailler à l’âge de 20 ans, et jusqu’à vos 65 ans, vous aurez concédé à votre (vos) employeur 74 250 heures de votre vie étalées sur 45 longues années. Toujours selon l’Insee, en 2013, l’espérance moyenne de vie pour une femme est de 85,0 ans et de 78,7 ans pour un homme, ce qui représente que vous aurez utilisé respectivement 52.94 % et 57.17 % de votre capital vie à travailler. Nous sommes alors loin des 12 % rapportés dans le nouvelObs !

Mais travailler pourquoi au juste si l’on y réfléchit bien ? Pour reprendre la narrative de l’excellent film « Fight Club », nous vivons aujourd’hui dans une société de consumérisme. Depuis notre plus tendre enfance, nous sommes matraqués de publicités, de messages d’endoctrinement ; nous sommes poussés à toujours vouloir plus : de plus jolis vêtements, un meilleur téléphone, une plus grande télévision, une plus belle voiture, une plus vaste maison…

Nous pensons que ces « choses » que nous possédons sont le signe de notre succès. Nous pensons qu’il faut travailler dur pour montrer que nous sommes des employés modèles. Nous nous compliquons la vie avec des métiers multitâches qui ne se terminent jamais et qui nous suivent à la maison « grâce » aux nouvelles technologies. Nous menons des vies complexes pour espérer trouver le bonheur. Et pourtant nous n’avons pas besoin d’être conformistes ni de beaucoup de possessions pour être heureux.

Nous achetons des choses dont nous n’avons pas besoin avec de l’argent que nous n’avons pas pour impressionner des gens que nous n’aimons pas. (…) La pub nous fait courir après des voitures et des fringues, on fait des boulots qu’on déteste pour se payer des merdes qui nous servent à rien !

 

Éloquent non ? D’autant plus quand on sait qu’entre les tva, les multiples taxes et autres impôts, une énorme partie du salaire durement gagné va dans les poches de l’état, et contribue ainsi au remboursement d’une dette illégale, en plus de payer les trains de vie fastueux des énarques au pouvoir, mais aussi de ceux n’y étant plus, et des multiples coucheries guignolesques présidentielles. Je n’ose même pas aborder le sujet des retraites, auxquelles vous cotisez, mais dont vous-même ne bénéficierez peut être pas le moment venu…

C’est désormais une réalité, ceux qui persisteront dans la voie consumériste devront envisager de travailler plus pour gagner moins, et ce parfois dans des conditions dégradantes, alors que dans le passé, le rapport au travail dans les sociétés primitives était très différent du nôtre. C’est une évidence, à moins que vous ne soyez déjà financièrement aisé, vous ne trouverez ni bonheur ni liberté dans la société néo-libérale qui attend de vous que vous sacrifiez votre vie pour qu’elle puisse continuer à engranger des bénéfices.

A défaut de ne pouvoir quitter votre travail et explorer le monde comme certains l’on fait, prenez du recul et posez-vous les bonnes questions. Il ne s’agit pas seulement ici de s’investir à faire un geste individuel de décroissance pour sauver la planète, mais bien de redéfinir vos priorités afin de sauver ce qui reste de votre courte existence en ce bas monde. Et ne vous préoccupez pas des railleries habituelles que vous risquez de rencontrer, du genre « Tu veux travailler moins pour glander plus », et qui ne sont que le résultat d’esprits trop endoctrinés par le système pour se rendre compte qu’ils en sont eux aussi les victimes.

Comme vous allez le constater dans les témoignages relayés dans un article de rue89, certains ont franchi le pas et s’en félicitent. Et vous, vous commencez quand ?
Le Veilleur


Salariés, ils ont choisi de travailler moins pour « profiter de la vie »

Ils ont choisi de travailler moins… quitte à gagner moins. Pour s’occuper de leurs enfants, planter des fleurs, s’investir dans une association ou, comme Frédéric et Laure, profiter de la vie.

Ce jeune couple, qui avait détaillé son porte-monnaie sur Rue89, expliquait avoir fait le « choix de vie » de travailler moins pour avoir plus de temps. Ils répètent d’ailleurs à l’envie le mot « temps ».

Lire la suite

Source

Article libre de reproduction à condition de laisser le lien pointant vers cette page

Voir

:Tu fais quoi dans la vie ? J’ai quitté mon travail, j’explore le monde et découvre la magie qui nous entoure

44 commentaires

  • Graine de piaf

    Il y a un moment j’entendais sur F Inter que les Français ne travaillaient pas assez d’heures par rapport à certains de nos voisins.
    Sur le fond, c’est possible, mais sur la forme, si tous les Français avaient du travail, chacun travaillant moins, le nombre d’heures actuel serait multiplié par X, chacun y trouverait son compte et le Pays irait mieux. Cela me semble beaucoup plus logique que de vouloir à toute force faire travailler davantage d’heures et plus longtemps dans leur vie, ceux qui ont la chance actuellement, car c’en est une, d’avoir un travail. Les jeunes ont besoin d’un emploi, ceux qui ont trimé ont besoin, eux, de souffler et de s’arrêter, alors est-ce si difficile à comprendre ? les petites cervelles des ministres sont-elles si atrophiées qu’elles ne peuvent envisager cette évidence ?
    J’ai entendu aussi que tous ceux qui sont de près ou de loin, surtout de près, à la tête de l’Etat, sauf un, n’avaient jamais mis les mains dans le cambouis ni les pieds dans la glaise. Ce n’est donc pas étonnant qu’ils soient si loin de la réalité !
    Pourquoi toujours élire, que ce soit au niveau local (beaucoup de Maires n’ont jamais exercé un métier, pas tous) ou national, des gens qui sortent des grandes écoles et ne connaissent rien de rien aux difficultés rencontrées par ceux qui travaillent ? les croit-on plus intelligents que nous ? plus aptes à conduire un pays ? sommes-nous à ce point tout juste des larbins bons à faire trimer ? et assez sots pour les croire sur parole ? je pense que ce dernier cas est juste, il suffit de voir comme ces futures élections font parler dans les chaumières et comment cela va se terminer dans quelques mois… le peuple va encore se faire blouser, comme d’habitude et avec son consentement qui plus est ! (sauf les ME j’espère ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif)

  • Bonjour Volti, et merci pour le relai de cette publication que je pense importante.

    Juste une petite note, une partie du texte semble être en doublon, sûrement un soucis de copier/coller, ou l’on peut lire deux fois la partie

    « Que nous le voulions ou non, nous ne sommes que de passage dans ce monde, et nous devons réfléchir à ce que nous retiendrons de ce que nous avons fait de notre courte existence le moment venu de « souffler la veilleuse ». Notre routine quotidienne tend à nous le faire oublier, mais notre vie est précieuse, et si vous l’avez perdu de vue ou en doutez encore, souvenez-vous que dans l’immensité de l’univers formé de milliards de galaxies, elles-même composées de milliards de systèmes planétaires similaires au notre,… »

    Merci encore à toi Volti, et bon week end à tous ;-)

    • Voltigeur Voltigeur

      Merci Le-Veilleur, j’ai mon ordi qui se fait vieux, la souris qui fait ce qu’elle veux et, la pôôôvre Voltigeur qui fait ce qu’elle peut.. Impossible de faire défiler avec la roulette, enregistre deux fois, ou les pages qui se mettent à défiler toutes seules, je soupçonne une entité, de hanter ce fichu vieux clou!!

      • Rires… Je vois ce dont tu parles Volti, mon ordi et ce qui y est connecté se fait vieux également, tout comme moi. Heureusement qu’en ce qui concerne l’être humain, il est censé se bonifier avec l’âge et acquérir en sagesse (quoiqu’en haut lieu, cela ne semble pas se vérifier).

        Mes amitiés à toi, et tous mes encouragements pour le boulot que tu fais :-)

      • Voltigeur Voltigeur

        Merci, tu n’es pas en reste ;) Grâce au travail de tous, nous pouvons partager et avancer! La sagesse dont tu parle, faite d’expériences est propre à chacun. Les « d’jeuns » nous traitent de vieux cons, ils ont peut être raison, jusqu’à ce que leur expérience personnelle, leur montre leurs erreurs, ils seront à leur tour les « vieux cons » des « d’jeuns » d’après et, c’est de cette façon que ça fonctionne depuis des lustres… Il faudra une mutation mentale, pour ne pas avoir à être jugés, pour ce que, ce qui est évident, soit accepté sans « oui mais ». Nous l’avons fait hier, ils le font aujourd’hui et, le feront demain et, encore longtemps avant de vraiment choisir la Liberté, dans le partage et la solidarité entre individus de bonne volonté..

      • Balou

        C’est la poussière qui s’infiltre partout même dans la souris. Ça crée des faux contacts et des collages (doubles contacts…) http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Voltigeur Voltigeur

        Je ne crois pas, je le nettoies souvent… :)

  • Quel est l’abruti qui nous rabâche qu’il est l’homme du travail ? Un de ceux qui brident l’assiette au beurre…Il est bien endoctriné le bonhomme. Pas une raison pour contaminer le pays !
    Très bon article, Volti. Il est temps de changer de paradigme. Mais Le Veilleur a bien souligné un problème que je trouve majeur: les taxes. Également pour qui n’a pas pu cotiser pour être propriétaire: un loyer. Ces deux éléments sont extrêmement pesants dans un budget et nécessite de travailler.

    Il arrivera un jour où nous en reviendrons à recréer NOTRE travail, à chercher notre nourriture, à cultiver directement, à fabriquer nos vêtements, ..en villages, en communautés, ou non. Pour que ceux qui ont encore la force fassent les travaux forts, les autres se partageant les autres tâches. Les bénéfices sont partagés.
    Loin de moi l’idée de dire que ce sera plus facile, bien entendu.
    Mais au moins nous devrions échapper à l’exploitation, et redonner du sens à notre vie.

    Il y aurait aussi l’autre version: on ne change rien, mais on taxe les robots et on partage les bénéfices avec un revenu identique pour tous. Je ne sais pas quoi en penser, ce serait sans doute une autre forme d’esclavage, un piège dans lequel ceux qui n’obéissent pas seront sanctionnés par la suppression de ce revenu. Trop dangereux.

    Quoi qu’il en soit, il n’est pas dans la nature humaine de travailler comme nous le faisons selon le système actuel. C’est totalement inhumain, contre nature.

    • JBL1960 JBL1960

      @ biquette = L’abruti dont tu parles est un abruti bien vu, parce que lui veut que les jeunes deviennent tous des milliardaires : « Il faut des jeunes Français qui aient envie d’être milliardaires », aux Échos, lors d’un déplacement à Las Vegas, le 6 janvier 2015. Tiens, c’est précisément ce que j’explique aux possédants de la terre, qu’il nous faut rompre avec ce cycle mortifère et nous désintoxiquer de cette envie de possession ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/05/27/aux-possedants-de-la-terre/ Car, à mon sens, mais je vois qu’on est bien sur la même ligne ici, c’est en dépossession volontaire qu’on y arrivera sinon, les mêmes schémas donneront les mêmes résultats ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/30/depossession-volontaire/
      Alors que nous pouvons prendre la tangente, toujours, pour la société des sociétés si chère à Gustav Landauer ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/25/pour-la-societe-des-societes/ Sans trahir quoique ce soit, c’était tout l’objet de ma dernière conversation avec Zénon. Comment on efface de nos cortex ce formatage insidieux et ancien qui est un peu sur le Travail-Famille-Patrie qui aujourd’hui est Consommes-Travailles-Surconsommes-Obéis-Et n’oublies pas de voter surtourt…

    • JDC

      « Il arrivera un jour où nous en reviendrons à recréer NOTRE travail, à chercher notre nourriture, à cultiver directement, à fabriquer nos vêtements, ..en villages, en communautés, ou non. Pour que ceux qui ont encore la force fassent les travaux forts, les autres se partageant les autres tâches. Les bénéfices sont partagés.
      Loin de moi l’idée de dire que ce sera plus facile, bien entendu.
      Mais au moins nous devrions échapper à l’exploitation, et redonner du sens à notre vie. »

      Je partage complètement ton point de vue. C’est un modèle qui permettrait de retrouver l’autonomie et de redonner du sens à notre vie.
      Même si, comme tu le précises, ce ne sera pas forcément facile c’est parfaitement réalisable.
      Il “suffira” de trouver des personnes motivées et déterminées.
      Le phénomène est d’ailleurs déjà en cours même s’il est peu visible pour l’instant.

      C’est un thème qu’il serait très intéressant de développer.

      « Il y aurait aussi l’autre version: on ne change rien, mais on taxe les robots et on partage les bénéfices avec un revenu identique pour tous. Je ne sais pas quoi en penser, ce serait sans doute une autre forme d’esclavage, un piège dans lequel ceux qui n’obéissent pas seront sanctionnés par la suppression de ce revenu. Trop dangereux. »

      Je crois beaucoup moins à cette seconde option car ,comme tu l’indiques, ce serait dangereux du fait de la dépendance à ce système.
      D’autre-part ,je ne crois pas que les actuels possesseurs des moyens de production accepteront de partager les bénéfices engendrés par la robotisation.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    ça fait des années que j’ai fait ce choix qui va de paire avec une moindre consommation.
    le travail est une pure invention de l’homme ça a détruit nos relations avec la vie et la solidarité.

    va demandez au gars qui vie encore au fond de la jungle s’il travail pour vivre

    de plus le travail occupant une majeure partie de notre journée ça empêche quasiment de réfléchir sur sa condition et sur l’endoctrinement général.

  • Le veilleur

    J’aime cette citation qui dit: vivre pour travailler ou travailler pour vivre ? c’est à nous de choisir !

    Saviez vous qu’il y a très longtemps le mot « carrière » était attribué à la voie spirituelle que l’initié devait emprunter pour évoluer dans les sphères de conscience ? Ensuite dans l’Antiquité et jusqu’au début du 20ème siècle, le travail était considéré comme une activité réservée aux esclaves ! Puis, les Américains sont arrivés et ont décrété que le travail était le plus grand idéal de l’être humain. Et bien sûr qu’il fallait travailler pour gagner un maximum d’argent pour nourrir sa famille. Hum !

    La réalité est que notre société matérialiste et ultralibérale a tué tous les idéaux qui faisaient la grandeur de l’humain et les a remplacés par le travail… obligatoire ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en passant la majeure partie de votre temps à travailler, c’est-à-dire à gagner de l’argent, et le reste de votre temps à le dépenser, vous devenez l’esclave des banques (vous savez, le crédit !).

    Travailler d’accord mais à condition que cela apporte quelque chose à notre évolution spirituelle, sinon il faut trouver le courage de quitter son job pour chercher ce qui nous correspond le mieux ailleurs. De plus il est bien connu que plus nous gagnons de l’argent et plus nous en dépensons, vivre avec moins ou le minimum vital n’est pas un mal en soi, bien au contraire, surtout si cela permet de préserver la planète de la surconsommation ou de nous attribuer plus de temps pour les choses importantes de la vie (partages, créativités, services…)

    Témoignages : ils ont osé tout plaquer. Et après ?

    http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Bonheur/Articles-et-Dossiers/Changer-de-vie-le-reve-les-realites-les-conseils/Temoignages-ils-ont-ose-tout-plaquer.-Et-apres

  • Salutations!

    Super article du Veilleur, qui, à une époque de doute, m’a remis sur les rails.

    Avec ma compagne nous avons fait comme l’exemple cité dans l’article: retour au Moyen Age(pour nos amis…) , nous avons décidé qu’un seul d’entre nous travaillerai, l’autre s’occupant des enfants.

    Puis cela collait avec notre vision de la retraite: vu l’incertitude de pouvoir y accéder à 65-75 ans, vu qu’à cet âge tu as le physique et le tempéremment radicalemment opposé à celui de la vingtaine, nous avons choisi d’être Intermittent du travail, ou plutôt de prendre notre retraite anticipée, pour profiter(pas au niveau Profit$) pleinement( càd ETRE au lieu d’AVOIR.) de nos jeunes années, et le travail nous occupera plus tard, quand les enfants seront grands et distants..

    On ne panique pas, pourquoi?
    Tant que des clandestins chinois ou afghans migrent, ont un emploi, payent des impôts malgrès leur illégal statut TOUT EST POSSIBLE!

    Pourquoi ce choix?
    J’ai bossé avec des gens en fin de vie , trois regrets:
    ne pas avoir d’enfant, ne pas avoir pris le temps, ne pas avoir pris de risques…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Passetec Passetec

    Une fois que tout sera robotisé il n’y aura plus d’emplois !!!!
    Peut-être un petit revenu universel pour que les gens puissent consommer …
    Et beaucoup de vaccinations pour diminuer la population ….
    Une population totalement dépendante et soumise …
    Seule l’anarchie permettra aux gens de s’en sortir.
    Anarchie : dans son vrai sens et non pas comme ce mot est compris par la majorité.

    Pour les anarchistes, l’anarchie n’est pas synonyme de chaos, mais correspond à une situation harmonieuse résultant de l’abolition de l’Etat et de toutes les formes de domination et l’exploitation de l’homme. Elle est fondée sur l’égalité entre les individus, la libre association, la fédération ou l’autogestion, voire parfois le collectivisme. L’anarchie est donc structurée et organisée, sans qu’il y ait une quelconque primauté de l’organisation sur l’individu.

    • Voltigeur Voltigeur

      Comme idéal social et comme réalisation effective, l’Anarchie répond à un modus vivendi dans lequel, débarrassé de toute contrainte légale et collective ayant à son service la force publique, l’individu n’aura d’obligations que celles que lui imposera sa propre conscience. Il possèdera la faculté de se livrer aux inspirations réfléchies de son initiative personnelle ; il jouira du droit de tenter toutes les expériences que lui apparaîtront désirables ou fécondes ; il s’engagera librement dans les contrats de tous genres qui, toujours temporaires et révocables ou révisibles, le lieront à ses semblabes et, ne voulant faire subir à personne son autorité, il se refusera à subir l’autorité de qui que ce soit. Ainsi, souverain maître de lui-même, de la direction qu’il lui plaira de donner à sa vie, de l’utilisation qu’il fera de ses facultés, de ses connaissances, de son activité productrice, de ses relations de sympathie, d’amitié et d’amour, l’individu organisera son existence comme bon lui semblera : rayonnant en tous sens, s’épanouissant à sa guise, jouissant, en toutes choses, de sa pleine et entière liberté, sans autre limite que celles qui lui seront assignées par la liberté – pleine et entière aussi – des autres Individus.

      Ce modus vivendi implique un régime social d’où sera bannie, en droit et en fait, toute idée de salariant et de salarié, de capitaliste et de prolétaire, de maître et de serviteur, de gouvernant et de gouverné.
      VOIR

  • Zeitgeist Zeitgeist

    Bonjour à tous !

    Je sais que je me répète…. mais il me semble logique que nous devrions toute la planète se mettre moins d’heure de travail par personne afin de donner le reste des heures à ceux qui veulent travailler.

    C’est simple mais super simple ! Il suffit de répartir les temps de travail par rapport aux machines qui ne doivent plus remplacer la main de l’homme mais la soulager… ainsi lui faire diminuer le temps de travail.

    Je met un extrait de mon texte qui saoul Volti depuis 5 ans, car tjs le même !!

    Et si pour boucler les fins de mois, l’humanité tout entière se mettrait sur le même pied d’égalité ??? hein !?
    On supprime l’argent monnaie, puis on le remplace par de l’argent chronomètre.
    Ainsi, s’il faut 5min pour produire 1kg de tomate, ou 2h pour fabriquer une TV, ou 24h pour produire une voiture, et ben tu travail le temps chronomètre désiré pour t’acheter ce que tu désire…. non ?
    Simple pourtant !! Y a plus qu’à ajouté un coefficient raisonnable pour les égos et les frustrés selon le travail accompli… Ex : Médecins, etc..
    Comme cela toute la planète serait presque sur la même longueur d’onde , le même pied d’égalité.
    Fini les injustices de revenus abyssales !!

    ABE
    A+

  • Perso, je rappelle que le travail est une torture.
    Et je ne suis pas né avec un marteau a la main …………. :)

  • JBL1960 JBL1960

    http://www.20minutes.fr/lyon/1995063-20170113-drome-poste-demande-jeune-factrice-decedee-pourquoi-cesse-travailler L’erreur, due visiblement à un bug informatique, a provoqué un vif émoi. Selon Le Dauphiné et France-Bleu Drôme Ardèche qui révèlent cette affaire, La Poste a adressé en fin d’année dernière un courrier à l’une de ses salariées pour lui demander la raison de la cessation de son contrat de travail. C’est le compagnon de la factrice, qui a travaillé à Portes-les-Valence pendant une dizaine d’années, qui a ouvert le courrier, envoyé deux mois après le décès brutal de la jeune femme âgée d’une trentaine d’années et mère de deux enfants.

    Nous sommes une variable d’ajustement… La liste des licenciements mondiaux ne veut rien dire d’autre, à mon sens, sinon que continuer le bouzin n’y changera rien ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/10/les-nomines-pour-direct-chez-paul-emploi-sont/

  • vision2d

    bonjour les Me. OUI nous sommes en décalage total avec la vie.Je pose une simple question: »quel est (sont)le(s) abrutis du cerveau qui a (ont)dit: »IL FAUT TRAVAILLER POUR GAGNER SA VIE….??? »pour moi,bien sur qu’il faut planter manger etc etc et, si l’intelligence va avec, on ne parle plu de ce travail OBLIGATOIRE qui profite toujours aux même.Je pense que ça leur donnent un sentiments d’éternité.Mais l’éternité qu’est-ce que c’est? Tot ou tard, le revers de la médaille fera plonger le monde dans un miasme autre que délétère.

  • Kool

    Vu les nombreux imperatis de notre societe (surtout si on a des enfants), j’essaierais quelque-chose de plus realiste et donc qui depend plus de nous (nos choix, nos attitudes, etc…):

    « Et si on travaillait MIEUX pour mieux profiter de la vie. »

  • Bonsoir,
    Travailler oui, mais pour moi pas pour un boss (soupire). J’ai travaillé toutes ma vie jusqu’à présent alors que je ne me considère pas pour le plus courageux loi s’en faut. Et j’ai 43 ans, enfin travailler à ma manière en générale, même si j’ai été comme employé de 1997 à 2010 et depuis je suis à mon compte fini de bosser pour les autres je ne saurai plus jamais ! Donc je peux très bien bosser 6 jours sur ma semaine ou 4, faire des journées de 5 h ou de 8 h. C’est malléable je compte en cota de chiffre d’affaire minimum par jours et non les heures. Je peux partir à 8 h comme à 10 h, c’est la liberté !

    Mais sinon dans la vie il faut faire quelque chose, glander c’est pas bon pour le moral. Mais c’est très large, une activité ça part vraiment dans tout les sens possible, mais faire quelque chose.

    Cela dépend aussi du tempérament de tout à chacun, pour prendre mon exemple, je ne sais pas rester en place plus d’une heure, il faut que je bouge un moment. Après ma journée de boulot par exemple, je rentre puis je part au sport et ainsi de suite.

    Je ne dort que 5 h en semaine de boulot, quand je conge, là je peux aller jusqu’à 8 h pour la récup.

    Je dois aussi préciser que je ne compte pas bosser à se rythme jusqu’à 60 ans, à 50 ans je lèverai le pied.

    A terme j’aimerai aussi créer une nouvelle activité plus proche des gens avec Akasha.

    Je ne suis pas du tout arriviste ou carriériste ni matérialiste, mais je part du principe que je n’ai pas envie de tirer la langue toutes les fin de mois sous prétexte qu’on est anti système et contre la surconsommation, j’ai envie d’être à l’aise et de justement ne pas à devoir penser à des choses bassement matérialiste par manque de moyens. Voilà pourquoi je bosse ainsi.

    Le but dans la vie, c’est d’être épanouis, et plus on l’est, et mieux on est disposé à aider son prochain.

    Orné

  • fabdelasalade

    C’est surtout les conditions du travail qui on changer….
    Je vous mets un p’tit documentaire en 3 épisodes….
    https://m.youtube.com/watch?v=n7LWLNR6F7I

    Bisous…

  • logic

    Salut à Tous :)

    De la bactérie à la baleine bleu, du mycélium au sequoia, aucun être vivant sur terre ne doit travailler pour se nourrir ou construire son habitat !!! à part l’homme bien sur !

    Tout ça, parce que 99 % des humains se sont laissé imposer le concept de « propriété » par 1 % des autres….. Faut être C.n quand même, non ?

    Mais l’absurdité ne s’arrête pas là !
    Quand on calcule la surface disponible sur la terre ferme arable (hors désert, lac, haute montagne, etc..) il reste encore 2,5 hectares par humain, soit 25000m2 (environ 25 stades de foot)

    En permaculture, on nourrit facilement un humain avec 200m2 de jardin cultivé (je n’invente rien, allez voir la production de la ferme du Bec-héloin par exemple), donc avec 25000m2 on peut nourrir 125 personnes !

    Donc sur beaucoup moins que 2,5 hectare, un être humain peut avoir toutes ses ressources a vie, nourriture, matériaux de construction, plantes médicinales, etc. etc.… environ 2000m2 suffirait amplement.

    Imaginez, un couple avec 2 enfants, ça leur ferait 8000m2 !!!

    Bref, non seulement il ya de la place pour tous les humains, mais on pourrait nourrir 125 fois plus d’humain.

    La vérité, mes chers, c’est qu’on nous fait croire le contraires depuis des générations, et surtout on a réussi a nous faire croire qu’il fallait travailler pour avoir notre part de cette terre !!!!!!!!

    C’est ce qu’ont compris les seigneurs d’antan, il y a bien longtemps, aidé par les religions , les traditions, etc..! Rendre pauvre le pauvre par le non accès à ses ressources l’oblige à travailler (pour le seigneur bien sur puisque tout lui appartient)

    Le travail n’existe que parce que les ressources sont artificiellement rare, ne l’oubliez jamais ;)

    Peuples du monde, réveillez-vous, et réclamez votre bout de terre !

    Par exemple, une vidéo éducative sur cette vérité…. ce serait un bon début pour la prise de conscience !

    Mais curieusement, aucune vidéo sur la surface disponible sur terre par habitant !! étonnant !

  • Graine de piaf

    Et j’ajoute qu’une famille de 4 personnes se nourrit très bien et toute l’année avec seulement 100m2 de jardin. j’en ai lu de nombreuses preuves.

    • logic

      En ce qui concerne la production potagère, sans aucun doute, mais si l’on veut être autonome en poissons, œufs et fruits par exemple, je conseille le double ;)

    • totoche

      @ graine de piaf
      Je fais mon jardin, sans produit chimique depuis 30 ans comme mon grand père avant, je peux fous affirmer qu’avec beaucoup de travail et 5000 m2, je ne me nourris pas toute l’année même en faisant des conserves et en congelant, mon voisin à la même surface et il n’y parvient pas non plus, pourtant lui a une chambre froide. Le pire c’est que cela coute très chers, beaucoup plus chers que d’acheter des boites et des surgelés.
      Si, vous avez essayez, vous ne pouvez pas l’ignorer ou alors vous ne savez pas compter, dans mon entourage, je ne connais absolument personne qui se nouris intégralement de son argent, c’est trop chers tout simplement. Avec 100 mètre carré, vous aurez trois bonnes récoltes en bio vous nourrirez une personne en fruut et légume pendant un mois et encore en congelant avec de si faibles volumes vous ne ferez pas de conserve.
      Ce que vous évoquez, c’est du rêve fantasmé, et encore je n’évoque pas le repos de la terre, il faut laisser la terre sans rien planter au moins unee fois tous les 3 ans,pour que le mileu se re-équilibre.
      Ce que vous appelez permaculture c’est ce qui est mis en oeuvre de plus des milliers d’années par les cultivateurs, pour y parvenir, il faut passer des dizaines d’heure par semaines à travailler la terre et à l’enrichir, pour vous nourrir même avec 5000 mètre carré, il faut sortir le carnet de chèque et beaucoup travailler.
      Je le fais,. je pense savoir de quoi je parle,

      • Tu utilises quelles types de semences?

      • totoche c’est toi qui parle juste. 5000 m/2 ce n’est pas suffisant pour une famille de quatre. Je n’osais pas le dire de peur de passer pour un empêcheur de rêver en rond mais pour bien s’en sortir il faut au moins un hectare et vendre ( comme je le faisais ) son surplus…en douce.
        Et il y a le troc, ça c’est appréciable! J’échangeais deux douzaines d’oeufs contre une plaquette de beurre ou un lapin contre quatre côtelettes de porc…
        J’ajoute que je n’ai jamais été aussi heureux qu’à cette époque, je me sentais libre, non dépendant du système et les amis m’enviaient.
        N’hésitez pas, pour ceux qui le peuvent, lancez vous, c’est une belle aventure et le calme… ça n’a pas de prix.

      • Graine de piaf

        @ Sorry Totoche, je n’ai pas relu mon message, il s’agissait de 1000 m2 et non 100 !
        J’ai vu des vidéos magnifiques où toute une famille de 4 personnes vivaient sur cette surface, elles sont encore sur le Net je pense, il suffit de les chercher. Elles étaient relayées par des blogs c’est là que je les ai connues. Il faut dire qu’il n’y avait pas un centimètre carré de perdu. Les jardins étaient splendides.

      • logic

        Bonjour totoche

        je vois que je vous êtes dubitatif et je pense que vous manquez juste d’information et d’expérience concernant la permaculture.

        je vous conseille donc d’aller voir en premier lieu les travaux de la ferme du Bec héloin (ferme en permaculture suivie par l’inra, qui d’ailleurs est passé dans le film « DEMAIN »).
        Cette ferme en permaculture a réussi a produire 54000 euros de légumes sur 1000m2 ! un producteur bio vend en moyenne ses productions aux environs de 3 euros le kilo. Ce qui dans le cas précis nous donne 54000/3= 18 tonnes de fruits et légumes sur une année. Soit environ 50kg/jours, soit environ des fruits et légumes pour 10 personnes! Donc, nous arrivons bien à 100m2/personnes en ce qui concerne les fruits et légumes.

        Je vous conseille de voir également la très bonne chaine youtube « permaculture agroécologie etc… » qui a mon humble avis est le meilleur support français a même de transmettre la philosophie originelle de la permaculture.

        Pour ma part, je pratique la permaculture, associé à l’électroculture, ainsi qu’au bienfaits de la Terra preta.

        Si sur 5000m2 vous n’etes pas autonome, c que votre jardin n’est pas en permaculture!!!

        Concernant le travail a fournir, si vous étiez adepte de la permaculture vous sauriez que ce type de culture préserve non seulement la nature, mais tous les êtres vivant, humain compris!! et que donc la mise en pratique passe en grande partie par l’optimisation et le non agir!

        Il faut toujours pratiquer avant de critiquer, sinon notre jugement non seulement ne sert a rien, mais décourage les autres…

        Logic

  • yanomami

    Que cet article me parle! J’ai été élevée dans le culte de la valeur travail. mais aujourd’hui, à 40 ans, je remets vraiment en cause cette valeur.
    Depuis cette année, je suis à mi-temps et compte y rester. Je cuisine le plus possible maison avec des produits locaux. Je fabrique moi-même mes cosmétiques et produits ménagers. Qu’il est doux de tourner le dos au consumérisme.

  • sombre

     » Toujours selon l’Insee, en 2013, l’espérance moyenne de vie pour une femme est de 85,0 ans et de 78,7 ans pour un homme, ce qui représente que vous aurez utilisé respectivement 52.94 % et 57.17 % de votre capital vie à travailler. Nous sommes alors loin des 12 % rapportés dans le nouvelObs ! »

    Est-ce que les heures de sommeil sont comptés ? Les temps de trajets ?
    Peut-on rajouté les tâches nécessaire à notre survie ? (aller faire ses courses, bain/douche/toilettes/rasage/faire le plein de la voiture/répondre à la paperasse en tout genre que demande l’état / gérer son budget )

    J’imagine que, comme dis plus haut, ça laisse peu de temps pour se dés enraciner de l’idéologie dominante.

    • totoche

      @sombre
      Parce que vous pensez que l’espérance de vie donnée par l’insee est vrai ?
      L’insee, c’est de la politique, votre espérance de vie est bien inférieur au chiffre de l’insse, c’est vérifiable pour peu d’effort, allez vous plongez dans les archives de l’état civil de votre commune et faites les calculs vous même, vous allez voir, que l’espérance de vie en France est plutot du coté des 70 ans..

  • gedeonleclodo

    Blahblahblah, n’importe quoi!
    Retraite jusqu’à 25-30 ans, après tu bosses jusqu’à ce que tu crèves!
    Jeunesse, force de l’age, le vrai moment pour en profiter, sex, drug and rock and roll.
    Après, tu rembourses en bossant, si t’en as envie, faut pas déconner non plus!

  • pokefric pokefric

    Moins d’heures de travail pour tous et augmenter le nombre de travailleurs pour combler.
    Moins d’argent,de revenus en fin de mois,moins de dépenses inutiles,moins de caprices,c’est aussi accepter de partager .
    Plus de temps libre pour tous,plus de gens heureux.
    En gros,c’est un peu ça,une fois les notes payées ,pas trop d’argent à dépenser ailleurs,mais est ce bien utile ?
    L’argent est il guide de bien vivre,je ne le pense pas,conformisme quand tu nous tiens…
    Bisous volti et bon courage pour gérer le blog,encore merci pour tout le temps que tu y passe.

  • Graine de piaf

    Mon cousin s’est engagé dans l’armée à 18 ans, 25 ans après il a pris sa retraite, il a 80 ans maintenant et n’a jamais retravaillé, il est heureux comme un poisson dans l’eau. Au début cela a été un peu dur car il avait 4 jeunes enfants, mais année après année, devenus assez grands pour voler de leurs propres ailes, sa vie a été plus facile.
    Comme il a beaucoup été au Tchad et autres endroits sa retraite était plus importante que s’il était resté en France.