En Écosse, les employés d’Amazon dorment sous des tentes pour pouvoir travailler…

Vous imaginez le boulot qu’il reste à faire, quand on a ce genre d’employeur et, que l’on veut sortir des griffes d’un vampire? Tout envoyer « bouler » pour se prendre en charge, penser à sa famille, trouver l’idée et le courage qui va le permettre, quitte à en baver en pesant le pour et le contre. Les chaînes sont serrées, les volontés bridées, les contraintes imposées et, non discutables, bosses et tais toi. Le droit des salariés dans tous ça? Le néant ? Esclave obligé et volontaire pour l’être, l’esclave qui crée la richesse du vampire mais, va-nu-pieds, l’esclave qui nourrit le prédateur et, ne mange pas à sa faim. Pourquoi te choisis tu de si mauvais maîtres?

image d’illustration Wikipédia

1 000 fois oui à la liberté d’entreprendre, 1 000 fois oui à la baisse des contraintes qui pèsent sur les petits et moyens patrons pour qu’ils puissent se consacrer à faire ce qu’ils savent faire, à savoir créer de la valeur. Créer de la valeur avec leurs salariés, hommes et femmes, les « ressources » dites « humaines ».

Mais la recherche du profit à tout prix n’est qu’une perversion comme toutes les autres.

Nous n’y prenons pas garde. Il n’y a pas d’alternative comme on dit. Si vous osez une critique, vous êtes un sombre communiste, et tous les gens « sérieux » savent que le communisme ne fonctionne pas. Si l’insulte « coco » ne suffit pas à vous faire taire, alors on passe au niveau supérieur : vous serez un fasciste.

Pourtant, la réalité c’est que le fascisme actuellement à l’œuvre n’est pas né de ceux que l’on dénonce comme des fachos, mais le travail de l’élite actuelle, de celle qui impose par tous les moyens son totalitarisme marchand abject.

Chez Amazon, les salariés vivent sous des tentes !

« Avoir un job et vivre comme un SDF, c’est ce que propose Amazon, entreprise dont les salaires forcent certains de ses employés écossais à dormir dans des tentes à proximité de leur lieu de travail.

En cette période de fêtes, vous avez probablement eu le réflexe de commander vos cadeaux sur Amazon, séduit par la livraison express, le paiement sécurisé et… les conditions de travail déplorables ? L’entreprise américaine est accusée (entre autres) d’exploiter ses employés du centre de Dumferline, dans la région de Fife, en Écosse, à tel point que certains d’entre eux sont obligés de dormir dans des tentes à côté du bâtiment pour assurer leurs 60 heures de travail hebdomadaire.

En cause, les salaires cassés (entre 3 et 5,7 euros/heure après les charges) qui ne permettent pas aux employés d’utiliser la navette de l’entreprise pour rentrer chez eux, rebutés par son prix prohibitif de 7,35 livres sterling par jour (8,7 euros). Un des salariés interrogés par le journal écossais The Courier confie habiter à plus d’une centaine de kilomètres du site et ne pas pouvoir couvrir cette distance deux fois par jour, les billets de train étant trop chers. »

« L’affaire n’a pas tardé à soulever l’opinion britannique et à susciter les réactions de personnalités politiques. Willie Rennie, leader des libéraux-démocrates (Lib-dem) écossais, a vivement critiqué l’entreprise américaine : “Amazon devrait avoir honte que ses salaires forcent ses employés à camper dehors au beau milieu de l’hiver pour joindre les deux bouts. Il est temps que la direction fasse une longue et profonde introspection pour changer ses pratiques.” Mais rien dans la succession de scandales de ce genre ne laisse penser qu’Amazon soit prêt à une telle remise en question.

Au contraire, les porte-parole de la boîte sont même enthousiastes sur les conditions de travail imposées à leurs employés. “Pendant le Black Friday [jour où le plus grand nombre de commandes est enregistré, ndlr], nous avons organisé des tombolas gratuites. Il faut que les employés s’amusent”, s’est ainsi réjoui Paul Ashraf, manager général des opérations pour Amazon au Royaume-Uni. Un discours paternaliste digne du XIXe siècle et à mille lieues des réalités du quotidien des entrepôts… »

L’hypocrisie du système !

Tout n’est que mensonge et hypocrisie, de la novlangue digne de 1984.

La réalité, c’est la volonté d’imposer à tous ce que Marx déjà en son temps appelait… le salaire de subsistance.

En deux siècles, rien n’a changé !

Charles SANNAT pour Insolentiae

Source ici

 

17 commentaires

  • Rainette

    Non mais j’y crois pas ! On vit à quelle époque ? Mais pas besoin de critiquer les British, y’a pas de travailleurs pauvres qui dorment dans leur voiture chez nous ? La honte ! C’est retour au 19è siècle.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    c’est surtout une preuve de plus que les entreprises américaines font leur propre lois et tant qu’on les laissera s’implanter chez nous ils continuerons

    BOYCOT et si ça sert à rien il faudra bien penser un jour à tout bruler

  • mirzabad

    Amazon, c’est la zone !!!

    A la lecture de cet article, j’ai décidé de les boycotter…
    Etant donné que l’appel au boycott (d’Israël) est devenu un délit en France, qu’il soit clair pour tous ceux qui liront cet article que cette décision n’engage que moi, et que par conséquent, je n’incite personne à m’imiter…

    Dans un registre similaire, ça me rappelle que dans la fin des années 80 début 90, j’ai bossé pour le Club Med, et même si ça paraît dur à croire, les GO n’étaient pas mieux traités sur le fond: taillables et corvéables 24/7, la famille T. avait l’art de faire bosser son personnel « au black »… Leurs « esclaves » étaient expédiés avec des visas touristes dans les pays où se trouvaient les villages, et signaient sur place des contrats d’embauche bidons, qui, une fois tous les frais (hébergement nourriture) plus les dépenses (bar, habillement, divers) déduits, faisaient repartir les GO une main devant une main derrière…. Mais le nec plus ultra de tout ça, c’est que pendant les saisons faites à l’étranger, aucune cotisation retraite n’a été versée en France par le Club… Donc, tout bénef pour GT…Et des années de plus à bosser pour que les ex-GO aient le nombre de trimestres requis…

    Club Med: la galère… si je veux…

  • Voila ce que c’est de choisir les bons maîtres lors des élections
    Ne rêvez pas Choisissez en un autre et vous aurez les mêmes résultats.

    Le criminel c’est l’électeur…..

  • Le veilleur

    Si les employés maltraités avaient le courage de faire grève tous en même temps, ces choses-là n’arriveraient pas car un patron a besoin de ses salariés pour faire marcher ses affaires, tout seul il n’arrive à rien.

    Mais qui donne du pouvoir au patron hein ? c’est bien ceux qui se soumettent parce qu’ils pensent qu’ils n’ont pas d’autre choix ?! Les plus couillons dans l’histoire ce sont ces salariés qui acceptent n’importe quel boulot sous n’importe qu’elle condition pour garder un job et n’ont pas l’idée de faire autres choses.

    Je suis désolé mais pour moi c’est ça la misère. Si le travail devient l’esclavage c’est parce que des hommes s’y soumette, certains cherchent à se donner bonne conscience en se disant qu’ils doivent nourrir leurs progénitures mais au fond d’eux ils ne sont pas heureux car ils s’oublient dans un travail qui les dénigre et un jour, si l’on a pas trouvé le courage de partir avant, ce genre de situation finit mal.

  • Rainette

    « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » Etienne de la Boetie, discours de la servitude volontaire.
    « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire » Albert Einstein.
    A méditer.
    Ceci dit il me reste des choses à faire moi-même pour changer le monde http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Marie Dubois

    Cette photo semble t’il n’a rien a voir avec le sujet. Ce serait un campement de tentes de sans-abris à Seattle (loin de l’Ecosse) Tent city. ( “Nickelsville” homeless encampment (named after Seattle Mayor Greg Nickels) towards the end of its 3-month stay in the parking lot of the University Congregational United Church of Christ in the University District, Seattle, Washington. (Photo crédit: Wikipedia) C’est la photo d’une église aux USA ! Le nom apparait en haut dans l’angle droit du bâtiment. Alors où ça Amazon ? Attention au détournements de photos ou alors qu’il soit donné les références des images. S’il n ‘existe pas d’images en rapport avec le sujet de l’article pourquoi en utiliser qui n’ont rien à voir ? Nous sommes assez manipulés avec les images. (Via Louis Quelkepar)

  • BA

    Etats-Unis : record historique battu !

    En décembre 2016, un chiffre historique : 95,102 millions de citoyens étasuniens n’ont plus été comptabilisés dans la population active !

    Aux Etats-Unis, c’est facile d’obtenir des bons chiffres du chômage : il suffit de faire disparaître des statistiques officielles 95,102 millions de citoyens étasuniens en âge de travailler !

    Record historique !

    Ils ne travaillent pas, ils sont sans emploi, … mais ils n’apparaissent plus dans les statistiques du chômage !

    C’est ça, le plus important !

    Regardez ce graphique ahurissant :

    « Not in labor force » = nombre de citoyens étasuniens qui ne sont plus comptabilisés dans la population active :

    http://data.bls.gov/timeseries/LNS15000000

  • Lilith Lilith

    N’oubliez pas que c’est nous consommateurs qui créons se genre de phénomène , pour ma par j’ai fait le choix de ne rien acheter en ligne et cela même si c’est plus cher, quand les gens me disent que je perd du temps en allant chez un bouquiniste ou un disquaire je leur rétorque que je prend du plaisir et que je créer de vrais emplois…….

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      pour les livres je ne sais pas mais pour les disques cd dvd ce sont les boites de prods qui s’en mette plein les poches. les abus de certains crée des dérives chez d’autre car aux vus des prix de vente proposé que si on peut gagner quelques euros les gens sont contents certes au détriments de gens généralement sérieux et passionné pour le si peux d’indépendant qu’il reste…..

      Pour les bouquins l’occasion c’est plus mon truc vieille boutique qui sent le vieux papiers

  • laspirateur

    Ca devrait en dégoûter plus d’un d’aller voir chez Amazon! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    Faut-il s’attendre à voir de plus en plus de conneries dans ce genre?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

Laisser un commentaire