Moscou fustige les nouvelles sanctions américaines contre la Russie et la Syrie…

Mise à jour: Très bon documentaire ajouté!

Pas de trêve des confiseurs pour les bellicistes. On se demande si la paix en Syrie est vraiment ce qu’ils veulent. Oublier le pétrole et mettre tout cet argent, dans la recherche pour des énergies propres serait autrement plus valorisant.

De nouvelles sanctions qui ne passent pas. « Cet élargissement des sanctions américaines contre la Russie (…), au moment où des attaques sanglantes à Ankara et à Berlin devraient unir les personnes raisonnables dans leur résistance à la menace terroriste, témoigne de la perte totale par Washington du sens de la réalité », a affirmé ce samedi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Les Etats-Unis « essayent ainsi de nous punir pour le soutien du gouvernement syrien dans la lutte contre le terrorisme qui menace non seulement ce pays, mais le monde entier », ajoute-t-il.

L’administration américaine a annoncé vendredi avoir placé sur leur liste noire économique six ministres syriens, dont celui des Finances Mamun Hamdan, et des responsables de la banque russe Tempbank pour leur rôle présumé dans les « violences » commises par le régime du président Bachar al-Assad.

Moscou accuse

Ces nouvelles sanctions sont annoncées alors que le régime syrien vient d’annoncer avoir repris la ville d’Alep après une intense campagne de bombardements, signant sa plus grande victoire, rendue possible grâce à ses alliés russe et iranien, depuis le début de la guerre qui a fait plus de 310.000 morts en cinq ans dans le pays.

Le communiqué accuse Washington d’avoir une « aspiration si forte à changer le régime en Syrie qu’il est prêt à aider n’importe quelles forces destructrices », parmi lesquelles le groupe djihadiste Fateh al-Cham (ancien Front al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda).

Mais « nous ne céderons pas face aux sanctions », affirme le communiqué, en assurant que les compagnies russes visées continueraient de « fonctionner normalement ».

Le Trésor américain avait déjà annoncé mardi de nouvelles sanctions contre la Russie pour son rôle présumé dans le conflit en Ukraine, ciblant des entrepreneurs et banquiers russes ainsi que des entreprises de transport.

Source 20Minutes

Trump, nucléaire, Syrie… Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine

Voir également: Conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine : les meilleures réponses en vidéos

C’est aussi le moment de vous proposer un excellent documentaire sur Vladimir Poutine qui est un homme d’état puissant , charismatique et qui aurait flanché depuis longtemps déjà face aux très nombreuses attaques et accusations dont il a été victime ces dernières années. Si je souligne ainsi la qualité du documentaire, c’est que celui-ci initialement diffusé le 15 Décembre sur France2, ne se limite pas à relayer l’opinion « que nous devrions avoir de lui » mais « ce qu’il est réellement« .

Ce n’est pas quelqu’un de tout blanc non plus, mais il n’est pas la menace absolue contre l’OTAN qui nous a été martelée ces derniers mois, et personnellement, je ne comprend toujours pas comment il a réussi à garder son calme suite à certaines de celles-ci, des éléments d’ailleurs présentés dans le documentaire.

Avec l’intervention russe en Syrie le 30 septembre dernier, le monde a changé d’une manière sans doute aussi radicale que lors du 11 septembre 2001. Un tournant décisif de l’Histoire s’écrit à un rythme de plus en plus soutenu. Ennemi à abattre un jour, partenaire incontournable le lendemain, Vladimir Poutine souffle le chaud et le froid mais avance toujours ses pions. Après la Tchétchénie, la Géorgie et l’Ukraine, voici ses armées en Syrie, pour la première fois hors de son territoire depuis la chute l’ex-URSS. Allié préférentiel des grands émergents, de la Chine à l’Iran, il s’affirme également comme un modèle de rechange à l’extrême droite et parfois de la droite, comme de l’extrême gauche de l’échiquier européen.

 

Source: France2.fr

11 commentaires