Après la découverte de comptes truqués, l’Etat au secours de la maison mère de William Saurin….

Comptes truqués et, c’est avec l’argent public qu’ils vont sauver les 3200 salariés ? Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond, quand on voit le nombre de PME/PMI en faillite. On sauve les « gros » et les « petits » ? Combien de chômeurs sur les 90 pages des sociétés en faillites…

Près de 3.000 emplois sont en jeu. Après la révélation de comptes truqués, L’État a promis ce mercredi d’aider financièrement le groupe Financière Turenne Lafayette, propriétaire des marques William Saurin, Garbit et Madrange, pour lui éviter la liquidation judiciaire.

Le décès le 30 novembre de Monique Piffaut, propriétaire et actionnaire unique de Financière Turenne Lafayette, a été le déclencheur de la découverte du maquillage des comptes de ce groupe inconnu du grand public qui détient aussi les jambons Madrange et Le Foué de Paul Prédault.

3.200 salariés des 21 sites industriels

Nommé début décembre président du groupe en remplacement de Monique Piffaut, Eric le Gouvello, spécialiste de conseil en stratégie, avait diligenté un audit sur sa situation économique et financière. « Les premières constatations laissent apparaître une présentation trompeuse des comptes depuis plusieurs années, dans un contexte très dégradé pour la filière agroalimentaire en général et pour certaines filiales du groupe en particulier », a indiqué la société dans un communiqué.

> A lire aussi : Non, la patronne de William Saurin n’a pas légué sa fortune à son caniche (mais à une association)

Ces révélations sont un coup de tonnerre pour les 3.200 salariés des 21 sites industriels français du groupe qui visait un chiffre d’affaires de 900 millions d’euros en 2016.

Plusieurs pistes de financement

L’État a annoncé qu’il allait tout faire pour éviter sa disparition en assurant une aide en trésorerie. « S’il y en a besoin il y aura un soutien financier de L’État pour s’assurer qu’on évite un scénario de liquidation judiciaire. Pour nous c’était important d’apporter cette assurance aux fournisseurs, aux clients et aux salariés », ont indiqué mercredi les ministères de l’Agriculture et de l’Économie, lors d’une conférence téléphonique. […]

Lire la suite

Source 20Minutes

Un commentaire