Alep: ce que les télévisions vous montrent, ce que les médias vous expliquent et ce qu’il en est réellement…

Alep va être libérée, les djihadistes chassés par l’armée syrienne, mais il y a néanmoins un petit souci: cela ne peut se terminer qu’en massacre, en véritable bain de sang qu’il faut absolument condamner. Il ne faudrait pas que la bonne nouvelle soit totalement bonne non plus…

Scène de liesse pour la libération d’Alep. Source de l’image: Twitter

En fait, le gros problème, c’est que la lutte contre Daech n’a jamais été aussi efficace que depuis que la Russie se battent ensemble, et ceci est intolérable, inacceptable! La véritable puissance militaire censée représenter les héros de ce conflit, ce sont ceux composant la « coalition », arabo-occidentale formée initialement par 22 pays, et qui en compte à l’heure actuelle une soixantaine de pays, dont les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, l’Australie, le Danemark et le Canada, mais aussi des pays arabes comme l’Arabie saoudite, la Jordanie, Émirats arabes unis, le Maroc, etc… Tous les pays n’ayant pas engagé les mêmes moyens.

La lutte contre Daech a commencé il y a longtemps déjà, et ce sont deux pays qui ne font pas partie de la coalition qui ont obtenu les résultats les plus impressionnants en quelques mois seulement, la Russie et les forces gouvernementales syriennes. Le souci, c’est que la Russie est une menace constante et grandissante pour l’OTAN, que ce pays peut être accusé d’ingérence dès que cela a un côté pratique comme c’est le cas actuellement avec la victoire de Donald Trump, que ce pays est visé par moult sanctions qui doivent être maintenues coûte que coûte, et qu’il est hors de question que Poutine et ses troupes soient reconnus pour ses résultats dans le conflit syrien.

Quant à Bachar Al Assad, c’est indéniablement un dictateur fou qui n’hésite pas à s’en prendre à sa population pour lutter contre les contestataires alors qu’il serait si simple pour lui de régler la situation: ne plus être président et laisser sa place à plus démocrate que lui. Le fait qu’il ait été réélu récemment avec 88,6% des voix n’y change rien, ce n »est pas un bon prédisent, et de ce fait, il ne doit en aucun cas être encensé ni félicité pour l’efficacité de ses troupes.

Deux pays qui ont fait mieux qu’une coalition d’une soixantaine de pays, quel affront, surtout pour l’orgueil de l’aigle américain! Alors Alep est pratiquement libérée, mais à quel prix? La réponse à cette question dépend de qui présente la facture (ici elle est surtout présentée par l’ONU), et comme il faut donc minimiser la bonne nouvelle, les médias n’hésitent pas à rivaliser en titres chocs:

  • Francetvinfo.fr: Syrie : à Alep-Est, des habitants racontent « la fin du monde »
  • Le Parisien: Syrie : «massacres», «exécutions sommaires», les témoignages glaçants venus d’Alep: « Les témoignages sur les atrocités commises par les troupes de Bachar al-Assad à Alep se multiplient alors que la ville syrienne est sur le point de tomber aux mains du régime« .
  • Le Monde: A Alep, l’écrasement de la rébellion syrienne: « L’armée syrienne affirme être « dans les derniers instants avant la proclamation de la victoire ». Dans la ville, les combattants anti-Assad ne contrôlent plus qu’une minuscule poche ».
  • Le Figaro: Nuit d’enfer à Alep, entre la vie et la mort: « Encerclés par les miliciens pro-régime, retranchés dans deux quartiers situés à l’Est de la ville, quelques dizaines de milliers d’Alépins ont passé la nuit entre la vie et la mort. Ils racontent leur cauchemar éveillé ».
  • L’Avenir: Alep: l’ONU accuse les forces syriennes d’avoir tué au moins 82 civils dont des femmes et des enfants
  • Le Figaro: «L’humanité semble s’être totalement effondrée à Alep», selon l’ONU
  • RTL: Syrie : l’ONU dénonce des « atrocités » à Alep, sur le point de tomber: « Alors que le régime de Bachar al-Assad est sur le point de reprendre entièrement Alep des mains des rebelles, Ban Ki-moon s’est alarmé lundi sur le sort des civils ».
  • Europe1: Alep : « Nous sommes victimes d’un des pires massacres de l’histoire moderne »

Maintenant, si l’on regarde les médias russes qui certes ne sont pas des plus neutres non plus, nous pouvons avoir un autre son de cloche, et c’est justement en confrontant les différentes regards de disponibles sur l’événement que nous pourrons nous forger une opinion qui nous soit propre. C’est également en écoutant les différents sont de cloche que l’on pourra pointer les incohérences et les faits qui se recoupent.

Après des mois des batailles acharnées, l’armée de Damas a enfin annoncé le 13 décembre que seuls certains quartiers d’Alep «dont la superficie ne dépasse pas trois kilomètres carrés» restaient entre les mains des terroristes.

«L’armée a commencé la libération du dernier bastion des terroristes dans le quartier de Slaheddine. Les terroristes essayent de riposter en utilisant des mortiers. Mais pendant les 48 dernières heures, les troupes gouvernementales ont libéré 11 nouveaux quartiers d’Alep et, pour le moment, Damas contrôle plus de 98% du territoire de la partie est de la ville. Il est possible qu’on assiste à la libération complète d’Alep dans un futur proche. On attend des annonces officielles», a fait savoir le Centre russe pour réconciliation des parties au conflit en Syrie.

D’après les informations présentées, au moins 375 terroristes ont déposé leurs armes et quitté l’Est d’Alep pendant les dernières 48 heures. En outre, 7 796 civils, dont 3 946 enfants, sont aussi passés à la partie ouest de la ville contrôlée par le gouvernement. Tous ont été accueillis dans des centres humanitaires déployés sur place.

Au-delà de la lutte anti-terroristes dans l’est d’Alep, l’armée syrienne poursuit le «nettoyage» des quartiers déjà libérés. Depuis le 12 décembre, un périmètre de 16,3 hectares a été déminé grâce à l’aide des militaires russes du Centre international de déminage, a fait savoir le Centre russe pour la réconciliation.

«Au total, on a déminé 1 225 objets explosifs, dont 1 182 bombes artisanales, 48 bâtiments, dont cinq écoles», a-t-on précisé.

Les manifestations de joie inondent les rues d’Alep

Après l’annonce par Damas que la reconquête des quartiers d’Alep-Est était entrée dans sa «phase finale», des centaines de gens sont descendus dans les rues pour célébrer leur liberté.

Une grande partie d’entre eux défilait dans les rues, les enfants dans leurs bras, scandant «Allah, la Syrie et Bachar» et en brandissant des portraits de Bachar al-Assad et des drapeaux syriens.

Lire aussi : Scènes de liesse et d’euphorie dans les rues d’Alep alors que la libération est «imminente» (VIDEOS)

Les Nations Unies craignent pour les civils

Même si 98% des quartiers d’Alep sont déjà libérés, les atrocités se poursuivent sur ces trois kilomètres carrés occupés par les terroristes. D’après les témoinages des civils cités par l’AFP, dans le quartier d’Al-Machad, toujours sous contrôle de l’opposition dite «modérée», de nombreux civils s’entassaient dehors faute d’abris. Des femmes et des enfants dorment dans la rue, adossés à leurs valises. Les gens ont faim et sont à la recherche de pain.

Le porte-parole du secrétaire de l’ONU sortant, Stéphane Dujarric, a tiré la sonnette d’alarme sur la situation de la population dans les zones insurgées.

Issu de l’article Les troupes gouvernementales syriennes entament la libération des derniers quartiers d’Alep sur Russia Today

À lire également: Scènes de liesse et d’euphorie dans les rues d’Alep alors que la libération est «imminente» (VIDEOS)

À chacun de prendre les informations disponibles et de faire la part des choses, où s’arrête la propagande et où commence la véritable information? Qui croire, qu’accepter et que rejeter? Bien sûr, il y a un autre moyen de s’informer et d’avoir un regard bien plus proche de la réalité, mais cette solution demande un certain investissement: se rendre sur place!

Mais en puisant dans les connaissances acquises au fil du temps sur les différents sujets, en se basant sur les images véhiculées des différents protagonistes, et tout particulièrement de la Russie et de la Syrie, alors on peut se faire une image précise de la situation.

Ce qu’il faut retenir au final, c’est que les troupes d’Al Assad ainsi que les russes sont peut-être responsables de massacres, nous ne le saurons peut-être jamais précisément, mais il ne faut pas oublier quelques petits points importants, entre autres non listés ici :

Alors, Alep libéré, une bonne nouvelle ou pas?

15 commentaires

  • Nous vivons les dernières manipulations des médias maintream, enfin sur le dossier sur Alep du moins. Car après ça va être plus compliqué avec l’afflux de témoignages contradictoires et certainement un regains d’intérêt de certains vrais spécialistes qui auront à cœur de remettre l’église au milieu du village. Mais se sera surtout dans un ans ou deux qu’on aura vraiment la vérité et peut être même des commissions parlementaires mis en place pour tirer tout ça au clair. Ou certains responsables devant un tribunal internationale comme La HAYE. Bien que les américains ne le reconnaissent pas, ils sont pas con (sic).

    Mais il y a un nouveau bémol et pas des moindres, 4000 djihadistes ont repris Palmyre. Les américains et leurs alliés ont eu « la bonne idée » d’interrompre leurs frappes sur Raqqa et plusieurs divisions de fantassins ont pu ainsi attaquer Palmyre par surprise. Ils en ont besoin pour justement recevoir des renforts, des armes et une logistique frontalière avec la Jordanie, l’Irak et le Liban. Sans ça c’est une fin irrévocable encore plus rapide que prévu pour Daech.

    Les américains le savent et on fait ce qu’il fallait pour repoussé cette issue irrévocable.

    Orné

  • gerard.gutknecht

    Il y a une vidéo youtube de Alep libéré, au dessous dans vos infos du 13 décembre

    https://www.youtube.com/watch?v=IPbqb3QOQU0

  • lumpenproletariat

    Il y a que les Ricains qui ont eu le sarcasme et le cynisme d’inventer le concept de « guerre propre »…

    La guerre, c’est : du sang, des boyaux, de la cervelle éclatée, de la merde, des viols, des massacres, des traumatismes sur 20 générations, une odeur putride, des explosions, des bruits, des cris de douleur.. Pas besoin de l’avoir fait pour m’imaginer… Bonjour, l’ambiance…

    L’aboutissement absolu de l’horreur la plus totale, et là, j’avoue que j’ai toujours pas compris, dans laquelle des mecs ont prétendu vouloir mettre des règles…
    Il y a des règles à la guerre comme dans un match de foot. Le mec d’en face veut objectivement ta peau, mais tu dois malgré tout répliquer avec des règles… Surement, une façon de voir issue d’un officier d’état major… En tout cas, le principe, à chaud, dans le feu de l’action, m’échappe…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    Enfin, vouloir mettre une dose de civilité dans un tel rapport humain…
    En tout cas, d’où que ça viennent, les gens, qui n’ont rien signé pour être au milieu de tout ça, je leur envie pas leurs places…

    • Yanne Hamar

      Ce concept de « guerre propre » c’est comme les gibiers « prélevés  » par les chasseurs. C’est du même tonneau. La barbarie aseptisée est plus acceptable par le grand public .

      • lumpenproletariat

        « La barbarie aseptisée est plus acceptable par le grand public . »

        C’est sur qu’elle permet de mieux enchainer sur un « Plus belle la vie »…
        Enfin, tant que Céline Dion ne ferra pas verser des tonneaux de larmes… tu connais la suite…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Peu-important

    A quand le concert de Poutine sur les tombes des civils d’Alep ?

    • Rik22

      Dès que les vapeurs des gaz chimiques livrés par les Ricains et autres se seront dispersées.
      Pour l’instant, ils doivent s’occuper des officiers occidentaux dirigeant les mercenaires djihadistes, capturés à Alep

  • Peu-important

    Alep libéré comme Palmyre ?
    Un couac de plus pour Poutine.

  • Bonom

    Bien, maintenant le peuple libéré pourra nous raconter sa version…

    Finalement la prophétie HOPIS était vrais.

    Peu-importe, Peu-important, la « toile » a déjà remporté sa bataille face aux merdias « alignés ». Et la vérité se diffuse inexorablement. Peu-importe le temps que ça mettra, notre conscience et notre intelligence seront plus fortes que ta propagande colonialiste. En somme, parles à ma mainhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • ROY

    Tant qu’il y aura des yankees en Syrie la paix n’est pas pour aujourd’hui…
    La Cia manipule à droite à gauche, partout en fait…
    Nous sommes en plein flou médiatique qui ne fait apparaître que les images qu’ils veulent bien faire apparaître, la vérité est tout autre…
    Le temps viendra où les yankees seront virés de ce pays et là il n’y aura plus de conflits car toutes les révoltes, les guerres apparaissent étrangement liées à des maîtres de l’art…
    Laissons ces pays se déterminer comme il se doit; et la paix reviendra.
    Mais la guerre c’est aussi le commerce des armes et des appropriations de richesses (pétrole etc) par des moyens plus ou moins détournés.
    Les yankees n’iront pas faire la guerre dans un pays pauvre, ceci écrit je me rappelle du séisme à Haïti les yankees sont arrivés pour prendre possession du bâtiment présidentiel, alors que Cuba envoyait ses médecins…c’est ainsi résumé en une image ce que sont ces gens là, en plus clair : la pire des racailles !
    Quant à Palmyre c’est voulu, Daech a bien des facilités pour s’emparer de territoires, à croire qu’ils sont cousins…c’est quelque peu satirique mais pas si loin d’une certaine réalité.
    Il faut reconnaître que depuis que les russes sont intervenus nous sommes plus près d’une fin du conflit que d’un pourrissement de ce dernier.
    En ce qui concerne une « guerre propre » on a déjà des exemples dans d’autres pays (qui n’étaient pas pourtant responsables de l’attaque des tours et du Pentagone)…. le droit d’ingérence s’est banalisé, c’est inquiétant pour l’avenir.
    Et, quand ce sera un peu plus calme, les yankees reviendront en Ukraine, et peut être aurons-nous aussi une « guerre propre »…
    Faisons confiance à Cazeneuve qui dans ses propos ferait bien d’avoir une orientation politique qui ne soit pas calquée sur les intérêts des U.S.A. et d’Israël…ce Monsieur ferait bien de s’occuper effectivement de la détresse sociale des plus pauvres en France, de ceux qui sont dans la rue et de tous les autres.
    Les paroles ne sont que des paroles et pendant ce temps là progressivement, insidieusement les marionnettes mettent en place la privatisation des services publics, la casse de la sécurité sociale (qui avait été mise en place au lendemain de la 2 ème guerre mondiale) et tout ceci ce sont des orientations programmées ayant pour origine (comme par hasard les U.S.A.)…Bien avant le TAFTA il y a à considérer l’AGCS (1).C’est une guerre qui est menée contre notre système social, c’est une guerre qui ne dit pas son nom, mais qui fera plus de mal dans le temps avec pour objectif la déstabilisation de notre pays.
    Ce qui explique que les hommes politiques actuels ne sont que des marionnettes, qu’ils soient de droite ou de gauche il faut tous un sale boulot, un travail de traîtres.
    Il faudra bien qu’ils payent un jour toutes leurs saloperies.

    1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_général_sur_le_commerce_des_services

  • Merci pour cette article résumant les différents points de vues Benji http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    Personnellement, il me semble qu’il s’agit d’une stratégie du choc et qu’importe le camp, car l’argent et le pouvoir n’a pas de nation.

    Le pilonnage d’Alep semble véridique et il n’en faut pas plus pour faire le bonheur de certains. (reconstruction)
    Que les futures investisseurs soient russophile ou américanophile, ça ne change pas grand chose, au final se sont encore une fois les civiles qu’ont morflés.
    Soumis par la terreur, un peuple est malléable comme de la pâte à modelé.

    Les oligarques se frottent les mains. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • ROY

      C’est une vérité, une réalité : les civils payent le prix fort de toutes ces guerres.
      Des guerres qui à notre époque ne devraient pas exister.
      La France aussi recherche des intérêts, mais ils apparaissent bien relatifs quand l’on connaît le coût final… et puis acheter des munitions aux U.S.A. c’est la honte.
      Pendant ce temps dans notre pays une autre forme de guerre (celle-ci insidieuse) s’applique à nous déstabiliser économiquement, et, qui est derrière ? …Tout simplement les banquiers et tous ceux qui veulent tirer profits de toutes choses.
      Ceci écrit, l’impact d’une guerre sur l’environnement est complètement occulté.
      On va interdire la circulation de véhicules plus ou moins polluants mais rien sur la pollution pulvérulente qui fait le tour de la terre et que nous pouvons respirer ( l’Uranium 238 notamment restera 4.469.000 d’années pour sa demi vie, la moitié ensuite… mais comme c’est la durée de vie de notre Soleil, après lui c’est le néant pour tous)…
      Quant à la durée de vie de notre civilisation elle ne dépassera certainement pas celle des égyptiens de l’antiquité, à force de tout détruire (1) il ne reste que ruines.

      1) Destruction de notre système social notamment.