Les tarifs bancaires vont nettement augmenter en 2017

Les banques qui peuvent se permettre tout et n’importe quoi, qui multiplient les abus (à lire ou à relire absolument) et dont la situation financière générale est catastrophique, ont besoin d’argent! Et qui va payer? Pas besoin de vous laisser un temps de réflexion pour trouver la réponse tant celle-ci est évidente: dans nos poches, bien évidemment! Bon, ce ne sont pas toutes les banques qui vont augmenter leurs tarifs, seulement quelques unes dont La Poste qui bat même un record: augmentation de 93% des frais de tenue de compte…

Mauvaise nouvelle à l’approche des fêtes de fin d’année. À compter du 1er janvier 2017, les banques appliqueront une nouvelle grille tarifaire, avec à la clé une forte hausse des tarifs bancaires. Une manière pour les établissements bancaires de compenser la baisse des marges en raison des faibles taux d’intérêt. C’est en tout cas la raison invoquée par le secteur pour justifier ces augmentations, détaille Le Figaro qui révèle l’information dans son édition du mercredi 7 décembre.

Dans l’éventail des banques commerciales existant, la palme de l’augmentation en flèche revient à la Banque postale. Si ses frais de tenue de compte restent modestes par rapport à d’autres, ils vont presque doubler passant ainsi de 6 euros à 12 euros par an. Une hausse de 93%. La BNP arrive ensuite en deuxième position. Si ses frais n’augmentent pas, elle reste malgré tout la deuxième banque la plus chère du marché.

Se succèdent ensuite le réseau Banque Populaire, la Caisse d’Épargne, le Crédit mutuel et le Crédit agricole, bon dernier qui voit ses frais de tenus de compte majorés de près de 5%.

Source et suite sur Rtl.fr

Il y aurait bien quelques petites astuces pour réduire ses frais bancaires comme le signale le Figaro, mais le mieux reste indéniablement de quitter sa banque et de vivre en se passant ce ces institutions qui méritent en règle générale le même traitement que pour les banquiers islandais: la case prison!

Alors pourquoi ne pas sauter le pas et quitter sa banque? Il n’est jamais trop tard, sauf que pour certains, cela risque d’être plus difficile que pour d’autres… Et au pire, vous pouvez toujours vous inspirer de ces quelques idées:

  • Arrêtez de consommer. À l’heure actuelle, consommer est vain si ce n’est pour faire circuler l’argent, ce n’est plus en consommant que la croissance des pays pourra être relancée.  Quand on parle de consommer, on parle d’acheter d’acquérir nombre de produits qui ne sont pas indispensables, et qui ne procureront qu’une joie momentanée, si vous devez acheter, faite-le en pensant durable, réellement utile, que cela soit un investissement et non du gadget.
  • Stoppez les crédits si vous en avez en cours et que vous avez la possibilité de vous en débarrasser, sinon, n’en prenez aucun, cela se retournera irrémédiablement contre vous. Si une banque le peut, la première chose qu’elle fera sera de monter les taux d’intérêts des crédits, et de saisir qui ne pourra pas payer ou le fera en retard. Souvenez-vous de ce qui est arrivé il y a quelques années aux Etats-Unis avec les crédits et les expulsions, parfois même pour des retards de paiement de moins de 10$.
  • N’utilisez que le cash: payez en liquide, tout ce que vous pouvez payer en argent liquide, faites-le! Ils sont en train d’organiser la disparition de l’argent sonnant et trébuchant pour mettre en place une économie intégralement électronique, complètement dématérialisée qui donnera tous pouvoir à la finance. Comment mieux contrôler l’argent puisque celui-ci ne sera plus en circulation dans la réalité?
  • Retirez votre argent des banques: chaque euro stagnant sur un compte est un euro qui pourra être ponctionné en cas de difficulté des banques, cela a été acté, cela s’est déjà produit notamment à Chypre, et cela se reproduira dans nos pays. Ne laissez que le minimum, pour les prélèvements programmés, le reste, retirez-le.
  • Videz tous vos placements. Le moindre placement est une somme d’argent vouée à disparaître. Que cela soit votre assurance-vie, votre capital-retraite, votre PEL ou tout autre placement, sa sécurité ne se trouve plus dans une banque. À l’heure actuelle, il n’y a pas que les banques qui font faillite, les assurances aussi, et si cela arrive, votre argent, il aura complètement disparu!
  • Achetez de l’or, mais du vrai, du lourd, pas de « l’or-papier » ni-même de l’or vendu en bijouterie de centre commerciaux à 9 carats. Ils vendent du 9 carats!!! Où sont passés les produits en or 24 carats? L’or est une manière de garder ses économies, du moins une partie, en dehors du système sur la longueur, c’est un métal qui se revendra toujours en cas de besoin, et surtout, surtout, ne vendez pas ce que vous avez, cela partirait dans les paradis fiscaux, et l’or est racheté à un prix dérisoire, une véritable arnaque.
  • Ne spéculez plus, ne misez plus rien en bourse, non seulement les marchés sont complètement trafiqués, mais c’est également le moyen de perdre beaucoup en un minimum de temps.
  • Payez, oui, mais à la dernière échéance. Pourquoi se priver finalement lorsqu’on en a la possibilité. L’état et les collectivités payent constamment (lorsqu’ils le font) avec un maximum de retard, nous, si nous le faisons, nous avons des pénalités, alors autant le faire dans les temps, mais à la toute dernière échéance.
  • Renégociez vos crédits, et s’il fait des difficultés, insistez, faites lui perdre son temps, mais revoyez les taux à la baisse.
  • Ne déclarez vos impôts que sur papier, cela les forcera à embaucher pour traiter la déclaration.
  • Refusez tout paiement à distance, que cela soit les cartes bancaires dotées du système NFC aisément piratable comme le paiement par mobile. De plus, chaque alternative au cash favorise la dématérialisation de la monnaie.
  • Convertissez vos économies si vous le pouvez en couronne norvégienne, monnaie qui ne s’effondrera pas si l’euro le fait, la conversion est possible jusqu’au 31 Décembre 2015, après, il sera trop tard.
  • Ne payez plus en chèque. Les banques retardent les encaissements pour faire travailler l’argent avant de traiter la demande et de verser celui-ci à son destinataire.

Issu de l’article Comment « faire chier » vos dirigeants, l’Union Européenne, la finance et les banques, plein de pays et bien plus encore, en toute légalité

 

4 commentaires