Comment choisir son sapin pour avoir un Noël un peu plus « vert »

imagename-136394329639102301Noël reste une grande fête, quel que soit le regard que l’on porte dessus, cela fait partie de notre culture, de nos traditions, de notre enfance et reste une période incontournable de cette fin d’année, du moins, pour ceux pour qui Noël représente un jour spécial.

Bien évidemment, il faut prendre en compte certains point importants, notamment que pour nombre d’entre nous, Noël a beaucoup perdu de sa magie, non pas que nous n’ayons plus notre âme d’enfant, mais beaucoup se sont rendu compte et à juste titre que cette fête comme toutes les autres soit-dit en passant, a grandement perdu de sa symbolique religieuse pour être rattachée à un autre culte bien moins spirituel, celui de l’argent. Noël n’est plus qu’une fête commerciale, un argument pour faire le maximum de profit sur le dos des enfants, ce n’est plus la célébration d’une naissance mais l’occasion de se dépenser un maximum d’argent, notre société faisant tout pour nous convaincre que le bonheur se trouve dans les cadeaux et non dans celui d’être auprès de ceux que l’on aime.

Je fais partie de ceux qui perpétuent cette tradition, pour mes enfants principalement, et pour qu’ils aient des souvenirs qui un jour leur apportera un peu de nostalgie, nous ne savons pas de quoi l’avenir sera fait, ni si à leur tour ils pourront faire vivre la même chose à leurs enfants

, alors « carpe diem » et permettons-leur cela si nous en avons la possibilité, en leur rappelant ce qu’est réellement Noël, les cadeaux n’étant que très qu’accessoires au final.C’est donc aussi pour cela que nous privilégions le cadre, les décorations intérieures, pour l’esprit de Noël…

Mais l’incontournable, le symbole absolu, reste le sapin de Noël, un Noël sans sapin est-il vraiment Noël? A chacun de répondre suivant ses convictions, mais pour ceux qui n’imaginent pas cette fête sans un arbre de Noël dans son salon, reste à savoir quel type d’arbre acheter, ce à quoi nous allons répondre aujourd’hui.

Le sapin écolo, plutôt plastique ou bois authentique?

Chaque année, 6 millions de sapins sont vendus rien qu’en France, et sur ces 6 millions, 5 millions sont en bois d’arbre, le reste étant en plastique, plus exactement en PVC. Ces sapins en plastiques ont un côté pratique indéniable, ils ne perdent pas leurs aiguilles, ils se démontent pour être réutilisés l’année suivante, sachant que leur durée de vie en moyenne est de trois ans, dernier point de positif, la solution synthétique est toute indiquée pour ceux présentant des allergies aux épicéas. Mais ces alternatives en plastiques n’ont pas que de bons côtés, puisqu’elles sont fabriquées à partir de matériaux polluants qui ne sont en aucun cas bénéfiques pour la planète et qui le sont tout autant lors de sa destruction, on peut y retrouver non seulement de l’aluminium, mais aussi des matériaux issus du pétrole. Brûlé, il émane de celui-ci des matières toxiques qui contribuent à l’effet de serre, et la plupart étant fabriqués dans des pays d’Asie, difficile alors de nier l’impact carbone du transport. Donc concrètement, si le le sapin synthétique est vert, il est très loin d’être écologique.

Dans un article de Terraeco, nous pouvons même en apprendre un peu plus sur le sujet en quantifiant la dose de carbone pour chaque type de sapin:

Ellipsos, un cabinet d’experts-conseil québécois spécialisé en développement durable, a fait en 2009 l’analyse comparative du cycle de vie entre l’arbre de Noël naturel et artificiel qu’un Montréalais achèterait. Il en ressort que « les émissions de CO2 équivalent pour le cycle de vie complet (de la plantation au recyclage) sont de 3,1 kg pour l’arbre naturel ». Pour le sapin synthétique, ce taux s’élève à 8,1 kg par an, soit 48,3 kg de CO2 pour toute sa durée de vie, qui est de 6 ans en moyenne au Canada, alors qu’on le remplace deux fois plus souvent (tous les trois hivers) en France.

Le meilleur choix est donc un véritable sapin en bois d’arbre, un sapin végétal, celui qui sent bon et qui perd ses aiguilles! Bien évidemment, vous allez me dire que cela a un coût, mais aussi surprenant que cela soit, la qualité n’est pas toujours la plus chère dans le cas présent, certains sapins synthétiques pouvant même revenir bien plus cher qu’un sapin végétal. Nous pouvons néanmoins partir sur une base de 60 euros en moyenne le sapin, ce qui, il faut bien le reconnaître, représente tout de même un budget conséquent suivant les moyens financiers du foyer.

 

Quel sapin végétal privilégier alors?

Pour que notre sapin soit vert et pas uniquement au niveau de sa couleur, le meilleur choix resterait donc le sapin végétal. Mais là encore, le choix étant tellement grand que quelques conseils sont toujours les bienvenus. Le mieux, c’est avant tout d’acheter du local, voire du national, et cela tombe bien, la France compte plusieurs producteurs situés principalement dans le Morvan et le Jura. Ceux-ci ont adopté un mode de production écoresponsable, et ils ont même leur association: l’Association Française du Sapin de Noël Naturel.

Quitte à faire les choses, autant les faire bien, vous pouvez privilégier des sapins de Noël certifiés Plante Bleue ou Fleurs de France qui sont issus de « productions agricoles raisonnées ». Pour ceux qui ne connaissent pas la « production raisonnée » comme moi il y a encore quelques minutes, ce type de production « privilégie les éléments naturels qui permettent de limiter les ravageurs, de même, on choisit les substances chimiques les moins nocives pour l’Homme et l’environnement » (source de la définition ici). Attention tout de même, production privilégiée ne signifie pas bio, il existe des sapins labellisés bio, cultivés sans pesticides tout spécialement pour les fêtes de fin d’année, mais ces sapins-là sont cultivés dans les Pyrénées Ariégeoises. Le petit plus, il est possible de les commander en ligne, et les premiers prix sont abordables.

Une dernière chose, nous parlons ici du meilleur choix de sapin, allant même vers le plus NATUREL possible, alors s’il vous plaît, oubliez ces arbres floqués, ceux qui sont recouverts de neige artificielle, ce n’est pas forcément des plus jolis, mais cette neige renferme des composés qui peuvent polluer votre intérieur, et les arbres floqués ne sont pas recyclables en fin de vie. Au pire, si réellement vous tenez a avoir de la neige artificielle sur votre arbre, faite-là vous-même, la méthode est simple, n’est pas dangereuse ni polluante, et n’empêchera pas le recyclage de l’arbre.

De plus, en achetant « français », cela aide les économies locales et contribue à l’embauche de main-d’œuvre, ce qui à l’heure actuelle n’est pas rien!

 

Un sapin c’est bien, mais comment s’y retrouver dans la jungle?

On parle de sapin, mais il existe plusieurs espèces, et savoir faire le bon choix n’est pas toujours le plus facile. Le choix peut se faire « au jugé », celui-ci ayant de jolies branches, celui-là est plus vert, ce dernier étant un peu plus grand, mais si c’est pour vous retrouver avec un arbre complètement dépouillé d’épines le soir du 24 Décembre, à quoi bon… Déjà que le chat risque de ne pas l’épargner…

Deux espèces en particulier sont populaires en France, le Nordmann et l’épicéa. Comme le précise l’article  Quel sapin choisir pour un Noël plus vert ? du site Consglobe, article qui d’ailleurs est à l’origine de celui que vous lisez également, à chaque espèce ses particularités:

L’épicéa présente des aiguilles fines et une croissance rapide. Il est traditionnellement cultivé en France. Il est apprécié pour sa bonne odeur et sa forme plus harmonieuse. En revanche, ses aiguilles tombent facilement.

Le Nordmann, originaire du Caucase, a un prix plus élevé que celui de l’épicéa mais il est dense, perd moins ses aiguilles et présente une très bonne résistance car il se dessèche plus lentement. Cependant la  majorité des Nordmann vendus en France sont importés du Danemark. Il existe des sapins Nordmann cultivés en France : ouvrez l’oeil !

Maintenant, devez-vous acheter le sapin en pot? Coupé? Avec ses racines? La plupart des sapins en vrai bois d’arbre dont on fait des planches, comprenez par là végétaux et non synthétiques, sont achetés coupés. Les acheteurs d’épicéas ont généralement une préférence pour les sapins « en motte » et « en pot », contrairement aux amateurs de Nordmann qui ont une préférence pour le support type trépied. Sachez tout de même que les épicéas vendus en motte tiennent moins sur la longueur, les racines sont souvent trop pauvres et coupées net. En optant pour un sapin élevé en pot, l’arbre durera plus longtemps il pourra même être replanté. Mais cela dépend également d’un critère dont nous n’avons pas parlé dans l’article pour l’instant, le lieux de vie. En vivant en appartement et sans avoir de jardin, le choix qui sera le plus judicieux pour les uns ne le sera pas pour autant pour vous…

 

Et quand doit-on l’acheter ce fameux sapin alors?

L’acheter, c’est une chose, mais quelle est la meilleure période pour cela? Passé un temps, j’en achetais même en été, mais c’était pour les accrocher au rétroviseur de la voiture, parfum vanille, une petite odeur disparue au bout de 25 minutes, une couleur pas vraiment naturelle, mais c’est du passé, et ce n’est pas le genre de sapin qui nous intéresse…

À quelque chose prêt, il est presque aussi facile de trouver un sapin à l’approche des fêtes de Noël que du muguet pour le 1 Mai, mais là encore, il y a des pièges qu’il faut savoir éviter. Vous pourrez trouver sans trop de difficultés un sapin dans le centre commercial le plus proche, dans un magasin de bricolage, dans les jardineries, chez des fleuristes, et j’en passe…

Mais les centres commerciaux ont tendance à stocker les sapins parfois un mois avant la date habituelle de coupe habituelle, et donc certains producteurs se voient contraints de pulvériser un fixateur pour coller les aiguilles et les maintenir artificiellement en forme. Ce fixateur, quel impact sur l’air ambiant de votre foyer? À quel point est-il polluant? Si réellement vous voulez privilégier la qualité et le naturel, sachez éviter ce type de piège. La période de coupe se situe généralement durant la première quinzaine de Décembre, alors oui, cela sera peut-être la course au final pour préparer le sapin, pour le décorer, mais c’est aussi cela le prix de la qualité. Ne faites pas dans la précipitation.

Le mieux reste quand-même de s’adresser à un vendeur qui connaît son produit et donc c’est le métier, optez donc pour les fleuristes, les jardineries ou les pépinières, et au pire, comparez les prix…

 

Et après la fête?

Rendons à César ce qui appartient à César, et faisons de même avec Consoglobe puisque je me suis beaucoup aidé de leur article pour rédiger celui-ci,. C’est donc leur article qui va conclure celui-ci, en vous proposant quelques solutions pour recycler le sapin en question:

Après les fêtes, deux options principales s’offrent à vous concernant le devenir de votre sapin : le replanter ou le recycler.

Replanter son sapin

Vous avez un jardin ? Pensez à replanter votre sapin de Noël si vous l’avez choisi en motte. Mais attention, cela ne se fait pas n’importe comment.

  • Évitez de placer votre sapin près d’une source de chaleur. Placez le plutôt à la lumière, près d’une fenêtre.
  • Arrosez-le de temps en temps et humidifiez ses branches à l’aide d’un brumisateur.
  • N’abîmez pas les bourgeons avec des décorations trop lourdes ou de la neige artificielle.
  • Gardez le moins longtemps possible votre sapin dans votre maison et sortez-le progressivement afin d’éviter des modifications brusques de températures.
  • Creusez un trou d’une quarantaine de centimètres et ajoutez un peu de terreau et de terre de bruyère. L’usage d’engrais n’est pas recommandé.

Vous n’avez pas de jardin ? Une société française, Treezmas, a eu une bonne idée pour donner une seconde vie aux sapins : le sapin est livré chez vous, et après Noël il est récupéré et redonné à des pépiniéristes normands qui vont en prendre soin jusqu’au Noël suivant.

Seconde option : recycler son sapin

Si votre sapin est endommagé et ne peut être replanté, il doit être recyclé. Généralement, l’arbre est broyé et servira à faire du paillage pour les jardins de votre ville.

  • Sachez que certaines municipalités ou associations locales collectent les sapins pour les recycler. Renseignez vous sur le site web de votre ville sur lequel l’info figure généralement.
  • Pensez à emballer votre sapin avec le Sac à Sapin proposé par Handicap International et en vente en grande distribution. En plastique végétal 100 % compostable, il peut servir de décoration et être pris par la suite en charge par la déchetterie. 3,73 euros sont reversés à l’association Handicap International.

Certaines enseignes recyclent également les sapins de Noël achetés. Il y a quelques années, l’enseigne Ikea permettait aux clients de ramener leur sapin de Noël pour qu’il soit recyclé, en partenariat avec l’Office National des Forêts. Il semblerait toutefois qu’ils aient arrêté cette initiative et ne proposent plus à leurs clients qu’un bon d’achat, pour ses sapins Nordmann.

Source: Consoglobe

 

19 commentaires

  • donarmando

    Il y aussi cette nouvelle solution que je viens de découvrir :

    http://treezmas.com

    il s’agit de louer son sapin en pot qui sera replanté ensuite (livraison et récupération par la boite apparemment).

    Sinon puisque le sujet parle de noël je vais vous poser une question. Je ne sais pas si je deviens parano, mais l’absence du père noël m’a sauté aux yeux cette année ! A part afflelou ou le personnage apparaît clairement, dans les autres pubs ont voit l’ambiance de Noël, les cadeaux, les enfants … mais le père noël en lui même est absent, contrairement aux autres années où il était omniprésent. Dans les catalogues on peut voir un vieil homme barbu en tenu de cosmonaute rouge, mais pour moi c’est une allusion au personnage. Bref je me demande si on est pas simplement entrain de faire disparaître la figure légendaire du père noel ! Je deviens parano lol

    • engel

      …Quoi de plus normal, en somme.
      Le père-Noël est associé* à la fête chrétienne de la naissance du christ.
      Donc, il serait bien « dans l’air du temps satanique actuel » de détruire ce dernier vestige de nostalgie déiste positive! ..Source d’une dernière cohésion familiale bien précaire.

      …. »Et qu’on me remplace tout ça par une grandiose fête orgiaque à la surconsommation. »

      *) Depuis peu.

      • Libertaire22170

        Je t’avouerais que le père Noël ou Jésus, je n’en ai rien à carrer mais pour le côté sataniste ça me dérange un peu. Ces histoires sur les élites satanistes sont elles réellement fondées ?

        • Anatole

          réellement fondées ?! Avez-vous entendu parler du Pizza-gate, affaire de pédophilie sataniste aux états unis, où Hillary Clinton (entre autres Bushs) se trouve mouillée jusqu’au cou ?

          • Libertaire22170

            Ok je me suis renseigné et j’avoue que c’est flippant. De plus, l’empressement des médias à déclarer que les accusations sont fausses mais sans aucune preuve me dérange énormément.

    • Je vois pourtant bien des pères noël dans les magasins. J’ai même dit bonjour à l’un d’eux ! Il n’était pas tout seul, sinon je lui aurais fait la bise…

  • Libertaire22170

    Bon alors ça commence à bien faire cette histoire de carbone alors qu’il ne représente qu’un pourcentage ridicule des gaz à effet de serre, le plus répandu étant la vapeur d’eau c’est à dire les nuages. Enfin c’est plus difficile de nous taxer sur les nuages.

    • chris68

      Tout à fait par contre le pétrole s’épuise et là c’est pareil : un sapin en pétrole venu de Chine représente plus de pétrole qu’un sapin en bois venu de France. Même si le trajet en bateau Shanghai-Le Havre représente moins que le trajet moyen intra-hexagonal en camion. Mais tous les sapins en plastique chinois ne sont pas fabriqués à Shanghai, et la Chine c’est grand… De même les acheteurs de sapin français n’habitent pas tous en Normandie, sans compter que beaucoup doivent passer par Rotterdam.

  • Achetez des sapins en pot et plantez les après les Fêtes dans votre jardin.

    L’abattage des sapins (entre autres) devenus trop grands à proximité des maisons représente une partie non-négligeable de mon chiffre d’affaire. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Autrement, si vous aimez la nature, participez à une journée de plantation sur votre commune, voire dans votre département, afin de reboiser des parcelles…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Thibaultraa

    Désolé, c’est une faiblesse de ma part, j’ai pas pu m’en empêcher.
    Il est vraiment rigolo ce sapin.

    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/15267744_10154384772884006_7450376258185021257_n.jpg?oh=e0d66ba357a7672c16aecbe319388bdf&oe=58FA8180

    • engel

      Mais, mais,… où sont les quenelles enguirlandées par le crif?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Thibaultraa

        En fait on les voit pas bien sur la photo, mais elle sont là, avec une petite ficelle, suspendues aux branches, il n’y a qu’a les cueillir pour les cuisiner à notre gout et se régaler. Et pendant que nous , on se régale, eux, ils se prennent la tête. Espèce de bachibouzouk, d’ectoplasme et de moules à gaufres. Troglodites!!!

        A table, bon appétit.

    • Anatole

      Les Parisiens en avaient eu un splendide sur la place Vendôme, mais il s’est dégonflé…

  • Planete bleu Planete bleu

    Et voici des idées pour le décorer

    http://www.youtube.com/watch?v=OMv5mylNuYM

    Pour les parents qui ont de jeunes enfants, méfier vous des jouets que vous achetez à vos enfants pour noël

    High tech. Quand le jouet connecté se transforme en véritable espion

    http://www.ouest-france.fr/high-tech/high-tech-quand-le-jouet-connecte-se-transforme-en-veritable-espion-4660348

  • je ne comprends pas le calcul qui est fait dans l’article! pour les sapins en plastique, le poids de CO2 se multiplie avec l’âge du sapin ? Si je garde mon sapin 10 ans, il va générer 80 kg fr CO2 ? Il y a une erreur quelque part, non ? Plus il vieillit, plus il consomme ?
    Dans ce cas il faudrait le changer tous les ans ? Non….il y a quelque chose de pas logique.

    Le mien a bien les 10 ans et il fera encore quelques années. J’ai trop mal à voir tous ces arbres coupés qui vont finir déplumés, près d’une poubelle ! (ici c’est comme ça)

  • Graine de piaf

    Pendant plus de trente ans, habitant en montagne je n’avais nul problème pour avoir un sapin. D’abord, les premières années c’est la mairie qui les fournissait gratuitement, ceux qu’elle me portait avaient 2m50 de hauteur ! cela lui permettait d’éclaircir les plantations afin que les autres poussent plus aisément, puis elle a arrêté car il n’y avait plus rien à éclaircir, donc j’en prenais autour de chez moi, là où ils étaient trop serrés et auraient fini lamentablement complètement étouffés entre eux.

    Mais voilà, j’ai déménagé et maintenant je dois me contenter d’un sapin en plastique que ma fille a bien voulu me prêter car elle en a deux, et j’ai de la chance car c’est le plus gros, le plus beau, elle n’a pas la place pour le mettre chez elle.
    Seulement ce n’est pas du tout la même chose qu’un vrai. Pour conserver un vrai, d’abord, je faisais tremper la partie dénudée du tronc pendant plusieurs jours, dehors, dans un seau d’eau, ainsi il s’imbibait bien, ensuite, je le mettais dans un pot avec de la terre gardée constamment humide – je précise que c’étaient toujours des sapins sans racines – ainsi il restait bien vert souvent jusqu’à la fin Janvier, entre temps j’avais enlevé les décorations cela faisait un bel arbre dans le salon.

    J’aime Noël, pour son ambiance et pour ce qu’il représente pour moi, mais les traditions se perdent et mes enfants, ayant des enfants adultes eux-mêmes, ne se sentent plus concernés.

    Aussi je pense avec tristesse à tous ceux qui vont se retrouver seuls pendant ces fêtes, à leur sentiment de solitude quand ils sont « oubliés » par leurs familles s’ils en ont une, même s’ils sont en maison de retraite, ce n’est pas pareil du tout, et puis il y a aussi ceux qui seront seuls chez eux, bien des larmes vont couler ces soirs là.
    Aussi je vous prie instamment si vous avez un voisin ou une voisine qui sera seul(e) ces soirs-là, passez-lui au moins un petit coup de fil, si vous saviez le bien que cela lui fera… peut-être que cela vous arrivera aussi un jour qui sait ?

    A propos des jouets pour les petits, pourquoi ne pas changer la date de la distribution comme cela se fait dans d’autres pays, ainsi le côté spirituel et profond de cette fête pourrait être conservé ? je sais, cela n’est pas dans « notre » tradition, mais c’est possible.

  • Anatole

    Nous des sapins, on en a plein le jardin. Certains font dans les 30m de haut, pas facile pour leur mettre des guirlandes, alors on préfère en couper un jeune et le mettre dans le salon. Il faut en éliminer pas mal chaque année car ils pousseraient les uns sur les autres et ça ferait des arbres atrophiés.

  • Il y a un sapin que j’aimerai bien mettre dans le jardin, mais je ne sais pas comment le déraciner du gouvernement. :)