Que conclure du beau « NON » italien par rapport au futur de l’euro et au futur des chefs d’entreprise français ?

Dans le petit monde de la finance, ils sont de plus en plus nombreux à avoir prédit la fin de l’Euro et de l’UE, car concrètement, jamais aucune monnaie commune n’a survécu au fil des siècles, cela s’est toujours terminé par un effondrement, quant à l’UE, l’euroscepticisme ne cesse de prendre de l’ampleur, et les votes contestataires se multiplient mettant actuellement dans un état de panique jamais égalé les européistes de tout poil. Il suffit de regarder ce que l’UE a réellement apporté aux citoyens: toujours plus d’austérité, la privatisation et la vente des pays morceaux par morceaux, et une finance toujours plus vorace et dangereuse…

La disparition de l’euro n’est donc plus une simple probabilité, et le vote italien ne pousse vraiment pas à l’optimisme…

Le non italien stimule la death_of_the_euro___andy_venturaprobabilité de la fin de l’euro à horizon 7 ans.
Nous avons tous des idées différentes sur l’avenir, la France, nous mêmes. Mais quand il s’agit d’argent, nos avis perso doivent disparaitre au profit d’une approche par distribution gaussienne des évènements.

En macro économie, la monnaie est la pierre angulaire avec les taux d’intérêts et l’inflation.
Tout simplement parce que les humains ne sont pas égaux, ne travaillent pas de la même manière, avec les mêmes cultures et n’obtiennent pas les mêmes résultats en terme de production et de temps qui passe.
L’évolution des monnaies reflète ces différences en ajustant la valeur des choses en fonction de la valeur économique des humains et leurs aptitudes à produire.
Aujourd’hui, l’euro a détruit ce paramètre d’ajustement.


Quelle est la probabilité qu’on le réinstaure en faisant disparaître l’euro ?
Voyons les alternatives à conserver l’euro.
1 – On augmente les déficits budgétaires nationaux pour compenser le non ajustement de la devise.
Probabilité ?
Très très très élevée à moyen terme. A horizon 3 à 5 ans, c’est de l’ordre de 100% la probabilité qu’un tel évènement arrive.

2 – On quitte l’euro.

Probabilité ?
Si le déficit budgétaire devient ingérable, ou plus exactement, quand le déficit budgétaire deviendra ingérable, c’est la solution qui aura 100% de probabilité. Même si on peut aussi compter sur le ras le bol des salariés privés européens qui en ont marre de servir de chairs à dividendes allemands… et qui voteront en conséquence pour accélérer le process de destruction de l’euro comme on le voit avec le BREXIT ou le referendum italien.

3 – L’Allemagne accepte de redistribuer ses immenses excédents commerciaux qu’elle capture de manière artificielle sur les marchés internationaux GRACE à l’euro
Probabilité ?
L’Allemagne qui accepte de payer les fonctionnaires français et italiens plutôt que de sortir de l’euro ? Franchement, la sortie de l’euro est plus probable. Les Allemands ne tolèreront jamais qu’on paye des gens adminstratifs à rien branler avec leur pognon. Cette mesure ne passera pas au niveau du peuple allemand si rigoureux sur un plan collectif.

4 – Les Français acceptent de faire commes les Espagnols, baisser les salaires de 30% pour rétablir la compétitivité puisque la monnaie ne le permet pas.
Probabilité ?
Pour moi, c’est au niveau macro économique la solution la plus fiable si on veut sauver l’euro. Et c’est la solution qui déclenchera une révolution sur un plan social, car les français sont nettement moins dociles que les espagnols. Donc probabilité 5% d’un tel évènement.

La dernière question est de savoir quelle est la probabilité que l’euro grimpe face au dollar américain ?
Quel évènement pourrait bien booster les cours de l’Euro contre USD ? Je me pose cette question tous les mois. Je n’en ai trouvé aucun. Mais la réalité économique nous fait toujours mentir.
leuro a du souci

Je crois qu’il y a 10% de probabilité. Donc le double de la probabilité que les français acceptent de baisser leur salaire de 30%…

A l’attention des chefs d’entreprise
Si vous avez envie de réussir, quitter la France s’impose.
3 raisons.
1 – la devise qui ne marche plus
2 – un code du travail qui rend l’embauche et la recherche de compétences humaines ultra instables alors que c’est le fondement de la productivité (notez bien que je n’ai pas dit SI VOUS ETES TRAVAILLEUR INDEPENDANT)
3 – le niveau de fiscalité confiscatoire et sans espoir d’amélioration qui affaiblit votre capacité bénéficiaire structurellement (donc qui rend les couts d’acquisition de nouveaux clients monstrueux, voire insoutenables et surtout qui vous expose si facilement à la concurrence mondiale qui elle peut encore acheter les prospects)

Charles Dereeper

PS : je vous rappelle que j’ai fait une formation pour alerter les épargnants français sur le piège de l’euro qui ne permet pas de stocker à long terme la valeur et le pouvoir d’achat de leur patrimoine de manière sécurisée. Les infos sont ici

Source: Objectif-Eco

 

3 commentaires

  • je conclus que tous les commentateurs se sont plantés sur le sujet du référendum.

    • C’est malheureusement assez habituel ici…

      Mais aussi , erreur sur QUI remporte la victoire.

      Mes cousins me disent 43% d’abstentions sur 71% d’inscrits…..

      A quand un gouvernement autoproclamé par les abstentionnistes?
      Quand on pense au nombre d’abstentionnistes qui cautionnent le système malgrès des victoires à répétition…

      • Il y a déjà eu débat sur la question sur deux sujets, raison sans doute pour laquelle ça ne poste plus.

        Sinon perso que se soit par ma famille paternelle à Naples ou celle de la miss à Turin et Trapani, ils étaient tous farouchement opposé à Renzi et ses nouvelles mesures. Qu’il y ait eu une forte abstention n’est pas nouveau en Italie mais ils ne s’en sont jamais beaucoup inquiété car ils savent pertinemment qu’ils en feront toujours comme bon leur semble, par exemple le travail au noir doit être le plus haut de l’UE et pourtant pratiquement jamais sanctionné et même encouragé. Il n’y a pas de contrôle technique pour les voitures, les assurances sont des plus rudimentaires, et etc… Les loyers en banlieue sont très bas, et pour les proprios, pas de cadastres, il y a pleins de choses ainsi en Italie suivant les régions, c’est plus du descend dans le sud au fait.. Le nord est plus bourgeois (sourires) Et plus Forza Italia du coup (rires).

        Orné