Présidentielle en Autriche : l’Europe s’inquiète d’un effet domino…

La politique de la porte ouverte à des conséquences qui étaient prévisibles, pourquoi les technocrates n’ont pas anticipé ? Ont ils cru que les peuples accepteraient aussi facilement ?  Nos pays sont déstabilisés par cet afflux migratoire incontrôlé, par l’insécurité générée et, l’incapacité des gouvernements à agir. Le démantèlement des camps sauvages, n’est pas une solution pérenne, étant mal vue par la population. Comment va t-on sortir de cette situation ?

Deux candidats anti-système, Norbert Hofer et Alexander Van der Bellen, s’affrontent ce 4 décembre 2016 en Autriche, après l’invalidation du scrutin le 1er juillet 2016. Après le Brexit et l’élection de Donald Trump, la vague du «populisme» grossit.

Ce dimanche 4 décembre, les Autrichiens rejouent l’élection du 22 mai 2016. Pour Norbert Hofer, candidat du Parti de la liberté (FPÖ), souverainiste et anti-immigration, c’est l’occasion de prendre sa revanche sur son concurrent Alexander Van der Bellen, écologiste indépendant, élu malgré tout avec l’appui du parti Les verts.

…/….

Une victoire le 4 décembre 2016 de Norbert Hofer, qui a axé sa campagne essentiellement sur la crise migratoire en Europe qui touche particulièrement l’Autriche, constituerait un nouveau coup de semonce pour l’establishment européen comme pour les partis établis.

Après le Brexit et la victoire de Donald Trump, les partisans de l’intégration européenne s’inquiètent d’une nouvelle poussée de «populisme» et d’un effet domino : le même jour que l’élection autrichienne, l’Italie doit se prononcer par référendum sur la politique européenne et économique de Matteo Renzi, lequel pourrait bien se transformer en désaveu à l’égard du président du Conseil.

L’Europe entière a les yeux rivés sur l’Autriche, laquelle devient un peu le canari dans la mine, et sur la poussée du «populisme». D’autant que les positions de Norbert Hofer en matière de politique internationale, comme d’autres partis étiquetés à l’«extrême droite» ou «populistes» ne sont pas du goût de l’Union européenne. Le candidat du FPÖ a ainsi salué la victoire de Donald Trump et appelle à la levée des sanctions contre la Russie. «Nous sommes dans une impasse diplomatique, les sanctions sont sans effets, excepté le fait qu’elles portent atteinte à notre économie et à notre secteur agricole», a-t-il notamment déclaré lors de la campagne.

Aussi l’Autriche est-elle un peu le canari dans la mine pour les partis établis européens. L’Espagne affronte pour sa part ses troisièmes élections législatives en un an et, aux Pays bas, les élections législatives de mars 2017 pourraient bien consacrer une poussée du Parti pour la liberté, le PVV. Son chef, Geert Wilders, avait promis en juin 2016, qu’en cas de victoire, il organiserait un référendum sur la sortie de son pays de l’Union européenne. Et, puis, bien sûr, 2017 est une année électorale décisive pour les piliers de l’Union européenne que sont l’Allemagne et la France.

Lire l’article complet

Source RT.com

Pour l’Autriche, l’UE doit se préparer à la fin de l’accord sur les migrants avec la Turquie

Norbert Hofer : «L’effet domino» aura lieu, si l’UE n’apprend rien du vote des Britanniques»

 

10 commentaires

  • bonjour

    dans la logique du déroulement des élections pour finaliser l’installation du Nouvel Ordre Mondial….

  • soubiemyriam

    Que la paix vous accompagne.

    Alors déjà, qu’elle brexit??? Quand il y aura un brexit on parlera du brexit.
    L’élection de donald trump??? Ah oui c est sensé changer la face du monde etc…

    Bon en autriche c est comme ailleur. Comme en grèce par exemple… c est vraiment un non sens de voter dans un système pour changer le système. Pcq le système est bien ficelé et un candidat élu par le système restera dedans.

  • suzanna

    Les populistes du système http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Graine de piaf

    Tomber d’un système dans un autre, c’est comme Gribouille qui se jette à l’eau de peur d’être mouillé par la pluie !

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Et pendant ce temps-là http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif, Obama accumule des milliers, de migrants africains (majoritairement des hommes de 18 à 30 ans sans femme ni enfant) à la frontière mexicaine http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif …prêts à entrer aux États-Unis: http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2016/12/des-centaines-voire-des-milliers-de.html
    …quel fouteur de merde indécrottable celui-là ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif il est grand temps que tu te casses pauvre guignol http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • suzanna

    Les réactions en France démocratique.

    (cette dame est un proche soutien de François Fillon)

    Image and video hosting by TinyPic

  • Arnaud M

    De toute façon, il ne faut pas rêver, le système est bien fait, il n’autorise pas l’accession de candidats anti-système aux élections, ces soit-disants anti-systèmes c’est comme Asselineau qui s’inspire des complotistes US, il dénonce bien les travers, merci à lui pour ça, mais au final propose de rester dans la logique où une fois élu il reste président et changera 2-3 choses seulement. Le peuple reste à la merci d’un dirigeant, qui continuera à obéir aux ordres d’en haut.

    Par contre ce qui est bien, c’est de voir que le peuple commence à se rendre compte de ce qu’il passe, c’est encourageant! Il ne lui reste plus qu’à arrêter de voter quand il verra que les anti-systèmes ne changeront rien (s’ils ont fait ENA et HEC c’est bien que le pouvoir ils aiment ça) et à arrêter d’engraisser le système en réinventant quelque chose à côté.

    Faut juste espérer qu’il n’attendra pas d’avoir essayer Marine, puis Mélenchon, puis Asselineau avant de se rendre compte que c’est le principe d’élection d’un gars intouchable pendant 5 ans, ainsi que le fait de laisser 1000 humains s’enrichir plus que 7 milliards d’autres humains et d’acheter ainsi tous les présidents élus qui pose problème…