Amnesty International accuse des multinationales d’utiliser une huile de palme récoltée par des enfants…

question-mark-nothingBientôt les fêtes de fin d’années et, la débauche consommation de victuailles et de sucreries diverses et variées, d’aucun diront « C’est la fête des enfants, faisons leur plaisir« . Et si leur plaisir, était au prix de l’esclavage d’enfants de leur âge ? Après les oeufs Kinder, de Ferrero! celui qui produit le Nutella qui ont donné lieu à une enquête car, selon un journal britannique, deux enfants de six et 11 ans travailleraient jusqu’à 13 heures par jour avec leur maman pour l’aider à gagner l’équivalent de 1,17 euro de l’heure, en Roumanie, et ce pays est en Europe. Vous croyez qu’en Indonésie c’est mieux? Des enfants travaillent sans protection, pour aider leurs parents, dans les palmeraies, pour la récolte des noix dont on extrait l’huile de palme. Plaisir d’un instant, contre souffrance enfantine, pour le plus grand profit des multinationales, certaines admettent qu’il y a problème, mais d’autres nient farouchement. Si personne n’achète leurs produits, que vont ils faire?

C’est au consommateur de faire le bon choix ! Ils ne sont puissants, que parce que nous leur donnons la puissance, à cause de nos mauvaises habitudes de consommation. On achète sans chercher d’où ça vient, ce que ça contient et CE QUI NE SE VEND PAS, NE SE FABRIQUE PAS.. Partagez..

Selon l’ONG, des enfants âgés de 8 à 14 ans transportent des sacs pesant de 12 à 25 kilos et travaillent sans équipements de protection là où les pesticides utilisés sont toxiques…

« Des sociétés ferment les yeux sur l’exploitation de travailleurs dans leur chaîne de fabrication » et « des grandes marques continuent de profiter de pratiques illicites déplorables ». En s’appuyant sur des investigations effectuées dans des plantations de palmiers à huile en Indonésie, Amnesty International affirme que Colgate, Nestlé, Kellogg’s et Unilever commercialisent des produits de base et cosmétiques contenant de l’huile de palme dont la production est entachée de multiples infractions, en particulier l’exploitation d’enfants dans des plantations en Indonésie.

Amnesty/Twitter

Amnesty/Twitter

L’ONG s’est entretenue avec 120 travailleurs employés dans des plantations

Dans un rapport publié ce mercredi, l’ONG dénonce également le fait que des « grandes sociétés assurent les consommateurs que leurs produits sont composés « d’huile de palme durable » » c’est-à-dire qui prévient la déforestation, respecte l’environnement et les populations locales, alors qu’il n’y a « rien de durable dans l’huile de palme produite en faisant travailler des enfants et en ayant recours à des travaux forcés ».

Pour établir son rapport intitulé Le grand scandale de l’huile de palme : des abus en matière de travail derrière des grandes marques, l’ONG indique s’être entretenue avec 120 travailleurs employés dans des plantations de palmiers à huile appartenant à deux filiales du géant singapourien des matières premières agricoles Wilmar, et trois fournisseurs de cette société à Kalimantan et Sumatra, deux régions d’Indonésie qui produisent de grandes quantités de cette huile végétale.

Amnesty/twitter

Amnesty/twitter

Des femmes contraintes de travailler sous la menace de réduction de salaire

Parmi les abus constatés, des enfants âgés de 8 à 14 ans transportent des sacs pesant de 12 à 25 kilos et travaillent sans équipements de protection dans des plantations où des pesticides toxiques sont utilisés, observe Amnesty International. Certains quitteraient l’école pour toute ou partie de la journée pour aider leurs parents dans les plantations.

Des femmes seraient aussi contraintes de travailler pendant de longues heures sous la menace de réduction de salaire, et sont payées moins que le salaire minimum, gagnant seulement 2,50 dollars (2,30 euros) par jour dans les cas extrêmes.

Une pétition sur Internet

Wilmar a reconnu qu’il y avait des problèmes concernant la main-d’œuvre dans ses opérations, mais d’autres sociétés contactées par Amnesty ont nié toute violation.

En attendant les suites données à cette enquête, l’ONG a lancé une pétition et demandent à Colgate-Palmolive, Kellogg’s, Nestlé, Reckitt Benckinser, Procter & Gamble et Unilever « qu’ils exigent de Wilmar, le géant de l’huile de palme, qu’il mette fin aux abus à l’encontre de ses travailleurs ». Elle encourage aussi les consommateurs à interpeller directement ces grands groupes sur Twitter pour leur demander d’arrêter d’utiliser une huile de palme produite dans ces conditions de travail.

Source 20Minutes

Et une autre pétition pour avoir le droit de filmer dans les salles de gavage des canards et des oies

À l’attention : du Ministre de l’Économie, en charge de la consommation, associations de défenses des consommateurs

Un  membre du service d’enquête de l’association Animal Cross a été arrêté et sa caméra confisquée alors qu’il tentait de filmer une salle de gavage dans le département des Landes, le 20 novembre 2016. Les consommateurs de foie gras ont le droit de savoir comment se passe effectivement le gavage pour pouvoir effectuer un achat en toute transparence.

La pratique du gavage est cause d’une intense souffrance pour les animaux, assimilable à de la torture, puisqu’on introduit de force en un temps record une très grosse quantité de nourriture dans le corps de l’animal. De ce fait, elle est interdite par les lois européennes.
Comme dans les abattoirs, nous demandons à ce que des caméras soient installées en permanence dans les salles de gavage et que les images soient accessibles aux consommateurs.

Alors qu’il ne viendrait à personne l’idée d’interdire de filmer un agriculteur qui irrigue son champ ou donne du foin à une vache, les gaveurs censurent toute image sur la pratique du gavage. Cette omerta n’a que trop duré.

20 commentaires

  • samedi soir

    Le travail des enfants dans des pays en voie de développement est une problématique plus complexe qu’il n’y parait.
    Nous voyons cela avec nos yeux d’européen, et cette situation nous apparait scandaleuse, elle l’est d’ailleurs.
    Néanmoins ce travail est une ressource complémentaire pour les familles, presque une chance pour les parents.
    L’exploitation de la misère locale par des grande firmes d’agro, est plus bas que tout.
    L’article le dit bien.
    La solution principale réside dans l’information des consommateurs, ce que vous faites très bien d’ailleurs. Dire encore et encore que ce produit (comme d’autres créés dans les mêmes conditions) n’est fait que dans la souffrance.
    Merci de votre info.

  • Pour le foie gras qui doit être boycotté sans condition il existe une alternative, le faux-gras ! Et de plus c’est délicieux.

    http://fauxgras.be/

    Orné

    • odc

      D’accord avec cette « alternative » au foie gras … Mais de la a dire c’est « délicieux » !!
      Tous les convives qui ont essayé ce « faux gras » chez moi l’année passée,ont réagis pareils …
      MAUVAIS et pas a la hauteur, pour motiver les troupes d’arrêter le foie gras.

      A choisir, niveau gout, je préfère encore un bon pâté de foie de canard (pour autant qu’il ne soit pas gavé bien entendu)

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Sans compter, Volti, que les produits des marques que tu cites sont pleins de cochonneries, je n’en offrirais même pas à mon pire ennemi !

    L’exploitation de la misère a toujours existé hélas, mais à notre époque cela est devenu vraiment inadmissible car on ne peut pas dire  » je ne savais pas « ! Alors si on achète ces produits c’est en toute connaissance de cause et on ne devrait plus pouvoir se regarder dans une glace !

    ORNE as-tu déjà goûté ce « faux » foie gras ? Je n’en ai jamais vu ici dans les magasins bio. D’ailleurs les adresses sur le site ne parlent que de magasins en Belgique. Carrefour ici n’en vend pas, je vérifierai quand même cette semaine, des fois que…

    • Bonjour Graine de Piaf,

      Oui on a déjà goûté plus d’une fois, on le prend en chaque période de fin d’année depuis 2013. Et franchement on aime bien et plusieurs de nos invité qui dans un premier temps était dubitatif, on trouver ça bon aussi au point que certains l’on adopté.

      Bon j’ai présenté cette marque parce que Gaya est une association qui fait énormément pour les animaux donc je leur fait une pub bien méritée. Mais il existe d’autres marques sinon on peut aussi le commander via leur site.

      – Il y a cette marque, mais je n’ai aucune idée de ce que ça vaut : http://www.regalvegan.com/site/products/faux-gras/

      Orné

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Bonjour Orné, et merci pour ta réponse. Tu m’as donné là une bonne idée et je vais voir ce que je peux trouver de bon. Bon dimanche à toi et à ta Douce.

      • odc

        Excellent, j’avais pas encore lu les commentaires suivants.
        Voila c’est fait et belle contradiction entre tes convives et les miens.
        MDRRR

        Comme quoi les gouts et les couleurs ca se discute pas.
        Bon dimanche a tous.

      • Graine de piaf Graine de piaf

        @ odc, moi aussi je suis un peu… disons incertaine, je préfère et de loin me priver d’un produit que j’aime, celui-ci ou un autre d’ailleurs, que me contenter d’un ersatz qui ne me satisfera pas vraiment, même si c’est bien imité.
        Maintenant tu parles de vos convives respectifs, il aurait fallu que ce soit la même marque afin que le verdict soit juste. A chaque marque sa qualité ou ses défauts. Je pense que tu es d’accord.

      • odc

        Salut Graine de piaf, oui entièrement d’accord.
        Seul hic, c’est que je pense que Orne et moi avons présenté le même produit « Faux gras de Gaya » a nos convives. :-D
        Bref, essaye le et vois ce que tu en penses.
        Goiedag allemaal.

  • Il me semble important de remarquer qu’Amnesty International a des « actionnaires » (des gentils donateurs désintéresser se battant pour la prospérité de l’humanité) plutôt louche. Des gens comme la fondation Ford et Rockefeller de mémoire.
    On voit bien ici le rôle de cette association pseudo-humaniste :
    Cibler un problème et focalisé l’esprit des masses sur ce qui est pathétique et soigneusement éviter la cause des causes.
    En somme, la bonne vieille stratégie qui consiste à lancer un cailloux dans un sens afin d’alerter l’ennemi et passer par l’autre côté.
    Toujours aussi fort nos oligarques !

    L’exploitation de l’huile de palme et le travail des enfants sont les conséquences d’un monde néolibérale fasciste dans lequel les multinationales ont pris le pouvoir. Chose qu’Amnesty International ne dira jamais clairement, préfèrent proposer des « pétitions » sans aucune efficacité.
    Au mieux le problème sera déplacé ailleurs ou mieux masqué.

  • Liloup

    On boycotte un maximum de produits à l’huile de palme mais le problème est qu’il y en a partout.

    Je voulais acheter du savon vert à la boutique bio; lorsque j’interroge la commerçante, elle me répond que le savon contient de l’huile de palme, et ce serait de la faute des clients, parce que soi-disant, ils les préfèrent; les savons vendus auparavant sans huile de palme seraient moins onctueux !
    Je crois plutôt que les raisons sont économiques, les savons de merde étant fabriqués en quantités industrielles; les autres n’ont plus de place dans le marché… :-(

    Et l’huile pour mettre dans les bagnoles, avec quoi croyez-vous qu’elle est fabriquée ? On est parfois bien obligé d’en utiliser, et en quantité importante ! Par quoi pourrait-on remplacer ?

    Sinon les méthodes de ces industries demeurent les mêmes : colonisation, esclavagisme.
    Et tant que personne ne s’y oppose, cela marche par la force… :(

    • http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      Alors qu’on pourrait faire autrement que « colonisation, esclavagisme », ça rapporterai seulement beaucoup moins à des gens déjà bien riches pourtant.

      • Personnellement je suis certaine d’éviter l’huile de palme, même ceux des produits d’entretiens ou cosmétiques… Mais malheureusement ça a un coût… Ils savent bien du coup que tout le monde ne pourra le faire, sans compter l’ignorance qui règne dans le monde diététique ou cosmétique. Par-exemple combien savent que leur far à joue ou rimmel est testé sur animaux ?

        Akasha

    • clegiru

      En fait les savons au coprah donc graisse ou huile de coco, sont les savons végétaux les plus onctueux et moussants.
      Ceux qui se rasent à l’ancienne avec du savon à barbe le savent bien.
      C’est juste que pour les industriels, l’huile de palme coûte moins cher donc plus rentable.

    • Anatole

      L’huile dans les bagnoles, comme vous dites, n’est pas végétale mais minérale. Très indigeste, mieux vaut éviter de confondre…