Mais qu’est-ce que c’est que ces médias qui encensent les film X pour enfants???

Un nouveau film d’animation qui sort en France sous le nom de « Sausage party » est déconseillé aux enfants de moins de 12 ans, ce qui signifie qu’au delà de 12 ans, ils peuvent le voir sans trop de risques d’être choqués. Sauf que ce film fait partie de ce qui se fait de pire, vulgaire, immonde, scabreux, les allusions ne sont même pas dissimulées, et la presse considère ce film comme étant une véritable réussite! Mais il faut dire que cette même presse a également encensé le premier film de BHL qui était si mauvais que personne ne l’a vu dans ce pays (ou pratiquement…), qu’elle a glorifié « Le via d’Adèle qui n’est au final qu’un porno » limite pédophile avec gros plans de cunnilingus à la clé, elle va même jusqu’à défendre de « exposition artistique » qui elle aussi fait ouvertement dans la pédophilie et la zoophilie. Notre société part réellement en vrille…

332374

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Ma chère et tendre épouse rentre hier soir d’une dure journée de labeur (elle ne travaille pas à l’usine non plus) et se jette sur moi (ce que j’accueille toujours favorablement par principe), mais ma joie fut de courte durée…

« Mon chéri, as-tu entendu parler du film « Sausage Party » ? »… qui pourrait se traduire par une élégante « Fête à la saucisse » en français.

Ce film est interdit au moins de douze ans, ce qui veut dire, si j’ai bien compris, qu’il est autorisé aux plus de 12 ans : cela devrait donc commencer à partir de 13 ans… C’est jeune 13 ans, mais comme je suis un vieux con, je ne me rends sans doute pas compte qu’à 13 ans, on peut voir des films que même des adultes de mon âge trouvent profondément agaçants… Et non, je ne suis ni coincé ni « prude » !

En revanche, je revendique le droit à conserver une forme d’innocence et encore plus évidemment pour nos enfants.

Comme vous pouvez le voir sur l’affiche du film presque mignonne, on s’attend à un dessin-animé avec des saucisses qui se parlent entre elles dans le frigo avant de se faire assaisonner de « képcheup » (comme le prononce mon petit dernier) qui pourrait être fort drôle… En fait, pas du tout, c’est juste un film X et LGBT qui promeut des sexualités que nous qualifieront « d’adultes » (mais pas de tous les adultes non plus), histoire de rester dans les clous du politiquement correct afin de ne pas être crucifié tout de suite par la police de la pensée.

Alors comme tous les grands discours valent moins qu’une bonne vidéo, je vous propose de visionner la plus belles des scènes de ce « film » et de juger par vous-même.

Cela va sans dire mais nettement mieux en le disant, ne regardez surtout pas ce machin immonde et abject s’il y a des enfants qui traînent autour de vous et même s’ils ont plus de 12 ans !!

Alors qu’en pensent tous les bobos bien-pensants dégoulinant de « môôôôdernité » ?

Pour Le Journal du Dimanche accrochez-vous : « Une idée jaillit à chaque plan dans ce récit hilarant, trash et référencé qui passe à la moulinette de la dérision des sujets comme l’obésité, la drogue, l’antisémitisme, le conflit israélo-palestinien, le terrorisme. Jusqu’au feu d’artifice final sidérant »…

En fait, vous et moi, nous n’avons sans doute pas compris l’art subtil de l’éducation sexuelle de nos pré-ados… On est vraiment des abrutis ! Heureusement, le JDD veille à nous expliquer comment bien penser.

Pour Le Nouvel Observateur : « On a rarement été aussi loin dans le délire bouffon (sauf dans la magnifique comédie musicale sur les cafards, « Joe’s Apartment », 1996), et, bon sang, c’est marrant comme tout. La parodie d’ »Il faut sauver le soldat Ryan » est, à elle seule, hilarante. Si Mel Brooks fumait des pétards, il aurait pu signer ça. On adore »… Même en me forçant, j’ai du mal à aimer, alors de là à adorer… Mais je suis sans doute comme vous un crétin passéiste qui cherche à « retrouver une France définitivement perdue et partie à tout jamais »…

Pour L’Express, qui aux dernières nouvelles était un magazine autorisé à la vente : « Ce film d’animation est d’une inconvenance salvatrice et libératoire »… Je suppose que le journaliste voulait plus dire « éjaculatoire » que « libératoire », bien que l’un et l’autre soit sans doute lié… Effectivement, après avoir visionné cette vidéo, je suppose que vous trouverez ça très salvateur pour vos enfants de 13 ans… C’est sans doute le terme approprié.

Pour L’Huma, qui ne peut sortir que parce que les subventions pleuvent :  » Un festival d’absurdités où une saucisse s’évade et tente de sauver sa peau, suivant un parcours du combattant qui louvoie entre drogue et partouze (alimentaire !). Une bonne claque aux réacs américains dopés par le succès du gros blond. »

En gros, mes amis, si vous n’avez pas aimé, adoré et apprécié c’est que vous êtes un « pauv’con de réac américain dopé par le succès du gros blond »… Vous savez, le gros blond, c’est Trump, le gros blond gros lourd pour L’Huma, Libé et les autres… C’est vrai qu’après avoir vu ce film, tout de suite, je trouve qu’il est d’une immense finesse, pas comme Trump hahahahaha !

Puis je réserve une place particulière pour l’avis éclairé et lumineux de nos passeurs de vérité, des « sachants » ultimes capables de nous faire penser comme il se doit la modernité que l’on veut vous imposer. Je pense à nos amis de Télérama, l’incarnation progressiste : « Écrite et interprétée avec une joie communicative par les sales gosses de l’écurie Apatow (Seth Rogen, Jonah Hill, Evan Goldberg, ­Michael Cera), la comédie s’achève en énorme partouze et prouve qu’avec imagination et talent les pires produits industriels peuvent frôler la métaphysique »… C’est vrai que cette scène de partouze géante où toutes les sexualités se mélangent dans tout ce qu’il y a de plus brutal et bestial (il n’y a plus d’amour là-dedans), autorisée je le rappelle aux enfants de 13 ans, on frôle le « métaphysique ».

Mais chez Télérama, ils sont beaucoup trop forts pour moi, moi je suis un vieux con, je ne peux pas comprendre des choses aussi môôôdernes et complexes, que dis-je, « métaphysiques » !

Alors pourquoi vous parler de ça aujourd’hui ?

Tout simplement parce que j’ai découvert ce film hier sur les bons conseils de ma femme qui était tellement choquée que l’on puisse non pas faire ce genre de film – le genre X est une immense industrie, nous ne sommes pas naïfs –, mais que l’on puisse laisser ce genre de film diffuser à des gamins de 13 ans cela en dit très long sur les grands malades qui nous dirigent et sur ce qu’ils veulent faire de notre jeunesse.

Car nous sommes bien face à une entreprise monumentale de destruction et de déstructuration de nos enfants. C’est insidieux et pourtant c’est violent, très violent en réalité.

Les écrans au sens large, qu’il s’agisse de la télé, des tablettes ou des jeux vidéo, entre violence et crime, sans oublier la débilité de certains programmes, occupent le temps de cerveau disponible de nos enfants en les lobotomisant et en excitant en eux ce qu’il y a de moins bon pour favoriser les instincts et pas la réflexion. La société, qui dans son ensemble rend possible par la lâcheté ou la trahison des adultes un endoctrinement jamais atteint au raffinement subtil, vise à faire des enfants des consommateurs crétins dépourvus d’intelligence et d’esprit critique.

Des consommateurs d’objets, de drogue et de sexe… Voilà de quoi assurer le contrôle social des masses et l’enrichissement du totalitarisme marchand.

Encore une fois, nos enfants méritent mieux.

Encore une fois, en tant qu’adultes, nous leur devons amour et protection. Protection de leur innocence, de leur naïveté.

Il faut du temps pour faire un homme. Du temps pour faire un citoyen. Quant à la sexualité, il est de bon sens de laisser à chacune et à chacun la liberté de vivre la sexualité souhaitée, celle pour laquelle chacun est prêt à son niveau. La sexualité est un processus différent pour chacun.

La véritable intolérance n’est pas de vouloir interdire logiquement ce genre de film merdique aux moins de 18 ans, la véritable intolérance consiste à vouloir imposer cela à tous. Cette volonté d’imposer les sexualités et qui devient tout simplement insupportable au plus grand nombre est LA violence faite sous prétexte de modernité à l’ensemble de la population.

Si c’est encore gérable lorsque cela touche les adultes, nous devons évidemment lutter contre ces tentatives lorsqu’elles touchent aux enfants.

Il n’y a pas à dire, je suis un vieux con, et très fier de l’être !

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: Insolentiae

 

20 commentaires

    • Oh, en France ils n’ont même pas besoin de ça. Toute la gauche française (qu’elle soit pro-israélienne ou pas) applaudit déjà naturellement pour tout ce qui peut pourrir au maximum nos enfants. Avant de regarder la vidéo je ne croyais pas que c’était à ce point!
      Lorsqu’un régime devient progressivement totalitaire, il encourage la débauche sexuelle pour que les gens croient ainsi qu’ils vivent dans un monde de liberté absolue.

  • gnafron

    j’ai regardé « la vie d’Adèle » à la télé il y a quelques mois. je m’attendais à un semi-navet
    avec quelques scènes émoustillantes, style Emmanuelle, alors qu’en fait, c’est un petit bijou du cinémahttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • laspirateur

    Télé sionisme quand tu nous tient! Le mind control les enfants, ils font de votre cerveau un énième orifice!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • Boarff !!!

    Alors que les parents offrent des tablettes à leurs mômes de 3 ans, et qu’ils les collent devant la télé pour pouvoir déjeuner en paix ; que les gamins sont considérés comme des ados dès 13 ans, et qu’ils s’échangent des vidéos pornos ou les adresses de sites dans les cours de récré, je ne m’offusque plus de rien.

    Vaut mieux qu’ils aillent au ciné plutôt que de faire des tournantes dans des caves…

    Cela fait déjà un bon moment que le sexe et le cul sont le premier sujet de préoccupation des individus…

    Suffit de se renseigner sur le nombre de sites porno et sur cette industrie…

    Préférer le sexe plutôt que l’Amour, ben, tant pis pour eux…

    • laspirateur

      Oui mais qui va les détourner de ces chemins sataniques? Toi, moi? Les merdias? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • laspirateur

        Une prophétie dit que ce monde prendrait fin quand les gens se mettrait à baiser à tous les coin de rue! C’est imminent avec la prochaine génération, on partagera un nourrisson dans l’orgie sexuel! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

      • Bonjour laspirateur http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        Ben, tu sais, sur ce sujet, comme pour les autres qui participent de notre société, nous ne pourrons rien y faire tant que nous n’aurons pas le pouvoir…

        Nous pouvons nous offusquer, rire, pleurer, râler, hurler, cela ne changera rien au fait qu’une minorité nous a mis sous tutelle par le biais du système électif.

  • Rockman

    Dans le même genre, il y a un film d’animation nommé « Hell and Back », sorti récemment, mais dont personne n’a parlé.
    Ce film n’a quasiment aucune trame de fond, ce ne sont que des dialogues vulgaires voire carrément graveleux. On n’y parle que de b…, de c… et de se faire sodomiser par des arbres.
    Disponible sur tous les sites de streaming, onglet animation à côté de « Cendrillon » ou « Le monde de Nemo ».
    Misère!!!

    • soubiemyriam

      Et oui les enfants sont ciblé et depuis un moment. Toujours à cuisson lente et maintenant la température est bonne pour nous cuire.
      Parler à vos enfants. Mettez sous la protection de Dieu. Apprenez leur l amour et donner leur l’exemple.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Pourquoi se priveraient-ils de salir l’esprit des enfants quand les parents eux-mêmes sont totalement inconscients et s’en fichent ? la préservation de l’enfance n’est plus à l’ordre du jour, ni dans les médias, ni dans les plus hautes sphères et encore moins chez les parents.
    Nous pouvons toujours essayer d’alerter, on se fait traiter de « rétrograde » « il faut vivre avec son temps » « ils en voient bien d’autre à la télé » comme s’ils ne pouvaient pas exercer leur droit de regard sur l’écran ! tout leur est bon pour se dédouaner. Je suis scandalisée… mais cela ne sert à rien. Heureusement que mes enfants ont bien éduqué les leurs, sans tabous mais en fonction de l’âge et de la compréhension de ces jeunes êtres, et je suis certaine que si, un jour, ceux-ci ont eux-mêmes des enfants – ce qui n’est pas prouvé vu leur solide état d’esprit – ils sauront faire de même.

  • mat40

    Interdit aux moins de 17 ans aux États-Unis, le film est interdit aux moins de 12 ans en France.

  • Heuu Charles SANNAT fait erreur là. c’est interdit aux moins de 12 ans donc à 12 ans, les gamins peuvent y aller, pas 13 ans. Je l’ai vu cet aprem en rip pour savoir de quoi on parle (vais quand même pas me déplacer ou payer pour voir une daube pareil). En fait, c’est encore pire que je pensais et que le décrit cet article. Il y a même des scène de viols et de cannibalisme.

  • laurentlaurent

    Non mais ça ne choque donc personne dans ces merdias de voir un enfant saucisse et une enfant pain de hot dog qui baisent au milieu d’une partouze d’adultes, poussés par l’ambience ? c’est quoi le message derrière cette idée ? alors parce que c’est un dessin animé, on peut autoriser des concepts qui seraient punis par la loi si cela se faisait dans un film… c’est vraiment ahurissant l’aveuglement de ceux qui ne veulent pas voir le côté répugnant de ce film…

    • Ben, faut pas t’affoler Laurentpuissance2,

      actuellement, dans notre société, les mômes échganges des vidéos hard-crad sur leurs Aie-phone…

      Alors une partie de baise ou une partouze de saucisse et de pain à chienne-chaude, cela les fait doucement rigoler…

      Bon, ma fille de 24 ans m’a dit être un peu choquée du truc, mais, il faut savoir relativiser.

      Ce dessin animé est super soft par rapport à des hentaï japonais que j’ai entraperçu dans mes aventures internetiennes….

      « Cacher ce sein que je ne saurai voir »…

      Le cul et la baise sont des fonctions primordiales de notre espèce.

      Le souci vient de sa perversion, dès lors qu’elle contrecarre la survie de l’espèce.

      « Baisons ! Baisons ! C’est le plaisir des Dieux ! »

      Faire l’amour vaut mieux que faire la guerre, non ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • Bonsoir Fenrir et tout les blacksheeps http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

        Ah ça c’est sûr, si on pouvais tous faire l’amour entres toutes ethnies et toussa ^^ le monde ne pourrait que s’en porter mieux.

        Le sexe est important pour notre équilibre, l’épanouissement et même l’élévation spirituel quand il est pratiquer en connaissance de cause comme le tantrisme ou le sex magik. Mais il y a un MAIS.

        On ne peut pas brûler les étapes et c’est ce qu’il se passe avec tout leurs trucs malsain. Qui se trouve à toutes les étapes, dans les pub, les clips, les feuilletons pour jeunes, la téléréalité, le net bien sûr… Et maintenant se « nouveau » style de dessin-animé. Je met nouveau entre guillemet car c’est en effet fort copier sur ce que les japonais font depuis des années dans les Hentai comme tu le fais remarquer à juste titre.

        Donc le soucis majeur dans cette histoire est que le sexe est abordé chez les plus jeunes de façon beaucoup trop abrupte en brûlant trop d’étapes, celle de la découverte innocente qui font appel à leurs sens et propre imaginaire vu que tout leur est livré crument. Et pour un épanouissement sexuel sain, notre propre imaginaire est primordiale.

        Passer ainsi de la non connaissance totale de ce qu’est la pratique sexuelle à pratiquement la pratique du hard sexe est dangereux pour leur développement psychologique.

        Au début on fait l’amour de façon maladroite puis on se « contente » de peu on en reste au fondamentale si je puis dire dans des labse de temps relativement court parce que c’est ainsi. Puis au fils que l(on prend de l’expérience on découvre d’autres trucs on devient plus exigeant et ainsi de suite.. Je suis de la génération des 30-40 ans et c’était ainsi que les choses se passait encore.

        Mais dorénavant avec l’accès facile que les jeunes ont ils voudraient déjà partouzé ou pratiquer la sodomie très jeune et changer sans cesse de partenaires aussi puis un autre soucis c’est dans l’état d’esprit qu’ils sont pour le passage à l’acte qui me fait froid dans le dos. Il n’y a plus aucune magie…

        Et croyez moi je suis loin d’être Mijaurée, j’ai toujours beaucoup aimer le sexe, je l’ai fait pour la première fois à 13 et demi…. Avec un type bien plus vieux que moi et avec le recul je ne pense pas que c’était bien… Pas pour l’acte en lui même car je n’ai pas été traumatisée par ça, mais plus pour quelque chose de plus profond. Je pense que ça a affecté mon équilibre, il m’a fallu des années pour enfin me poser un peu, j’ai collectionné les aventures car j’étais dans l’impossibilité de trouver de la stabilité.

        Donc imaginons ce que ça va faire sur les nouvelles générations ? Confronté à cette industrie du sexe hyper hard comme je viens de le décrire ?

        Akasha.

  • tobor tobor

    À mon sens, la sexualité doit se découvrir en réponse à des pulsions et non s’apprendre. Tout ce courant de sur-sexualisation des enfants signe effectivement la décadence de la société occidentale.
    Néanmoins, les valeurs plus éthiques, celle des vieux cons, se transmettent quand-même aux jeunes générations par leur simple adéquation avec le sujet. C’est uniquement possible dans le cadre d’un respect mutuel entre parents et enfants. Sinon ils/elles sont livrés aux merdias/écoles.

  • Rik22

    Interdit aux moins de 17 ans aux USA et aux moins de 12 ans en France… est-ce réellement une surprise ?
    http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/05/24/24332477.html