Les nouvelles scientifiques et autres découvertes….

Même si l’avenir de la France et des français dépends des ploutocrates et de la con-fiance accordée à leurs « promesses », le monde continue de tourner, (il a même du faire un tour à l’envers, pour générer autant de folies). Un petit coup d’œil sur les découvertes récentes.

Terre dans espace

Espace

Découverte d’un objet inattendu en orbite autour de notre galaxie.

Une équipe de chercheurs annonce la détection d’une galaxie naine cachée en orbite autour de notre propre galaxie. Une découverte qui suggère que beaucoup de ces galaxies sombres pourraient se tapir dans l’espace profond. Lire l’article

Cette semaine, la Nasa joue littéralement avec le feu dans l’espace.

Au début de cette semaine, la deuxième phase de la mission Saffire a été lancée. Elle consiste à étudier comment le feu se propage dans l’espace afin d’assurer la sécurité des astronautes. Alors depuis le lundi 21 novembre, des feux sont volontairement déclenchés à bord du vaisseau cargo Cygnus. Lire l’article

La Nasa publie de sublimes images au plus près de la planète naine Cérès et de ses taches lumineuses

Dawn, la sonde de la Nasa, orbite toujours autour de la planète naine Cérès, si intrigante notamment en raison des mystérieux points très lumineux que certains de ses cratères arborent. La Nasa nous offre une toute nouvelle collection d’images au plus près de la planète naine, et c’est superbe… Lire l’article 

Planète

Cette espèce de fourmis cultive des plantes depuis 3 millions d’années

Si l’on connaissait la capacité de certaines espèces de fourmis de cultiver des champignons pour nourrir leur colonie, des chercheurs démontrent pour la première fois que l’une d’elles cultive aussi différentes plantes, et ce depuis bien avant l’apparition de l’Homme. Lire l’article

Découverte d’un fossile d’oiseau de 130 millions d’années dont les plumes ont conservé leurs couleurs

En Chine, une découverte remet en cause les délais de préservation de certains composés biologiques jusque-là estimés par les scientifiques. En effet, cette découverte concerne un oiseau fossilisé de 130 millions d’années contenant encore les molécules qui lui ont donné ses couleurs. Lire l’article

Voici la première araignée à se faire passer pour une feuille séchée !

Il y a quelques années en Chine, une équipe de zoologistes a découvert par accident une araignée utilisant une technique de camouflage exceptionnelle. En effet, celle-ci se « transforme » en feuille séchée afin de se faire toute discrète. Lire l’article

Évènements sismiques, climatiques…

Séisme en Nouvelle-Zélande, les dégâts sur la faille de Kekerengu filmés par un drone

Il y a tout juste une semaine, l’île Sud de la Nouvelle-Zélande faisait face à un puissant tremblement de terre d’une magnitude de 7,8 qui a notamment provoqué un glissement de dix mètres entre les deux lèvres de la faille de Kekerengu. Un drone a filmé les dégâts sur cette faille. Lire l’article

L’incroyable vague de froid qui touche le Kazakhstan, 30°c sous les normales !

Alors que la température moyenne pour cette période de l’année est habituellement de — 5 °C à Astana, la capitale du Kazakhstan, le thermomètre affichait des températures extrêmement froides au cours de ce week-end, atteignant les -34 °C. Lire l’article

En Arctique, il fait 20 °C de plus que d’habitude, du jamais-vu

Que se passe-t-il en Arctique ? Au mois de novembre, la banquise, en pleine nuit polaire, a l’habitude de s’étendre après le minimum estival. En 2016, voilà du jamais-vu : par endroits, elle a continué à se rétracter. Et pour cause : par moments, les températures ont remonté. La courbe ci-dessous, publiée par l’Institut météorologique danois, montre en effet des hausses au mois de novembre. Dans certaines zones, les températures de l’air mesurées ont atteint -5 °C, au lieu de -25 habituellement à la même date. Lire l’article

Sciences

Greffe de tête humaine sur un corps : le patient s’habitue à son futur corps grâce à la réalité virtuelle

Les neurochirurgiens Sergio Canavero et Ren Xiaping sont bien décidés à réaliser la toute première greffe de tête humaine de l’histoire et selon eux, l’opération aura bien lieu en 2017. Les deux hommes n’en sont pas à leur premier coup d’essai. Quand Ren Xiaping affirme être parvenu à expérimenter la procédure sur des milliers de spécimens de souris, un singe et même un chien, le second annonce quant à lui avoir trouvé un premier candidat humain volontaire : Valery Spiridonov, 31 ans, un jeune homme russe qui souffre de la maladie de Werdnig-Hoffman, une affection provoquant une dégénérescence progressive musculaire. Lire l’article

Ils ont créé un mini-intestin humain fonctionnel à partir de cellules souches

Une équipe américano-française est parvenue à créer en laboratoire un mini-intestin humain fonctionnel à partir de cellules souches pluripotentes. Une véritable prouesse qui pourrait avoir à terme des applications multiples en matière de médecine régénérative. Lire l’article

Des chercheurs ont identifié un anticorps qui neutralise 98% des souches du VIH

Des chercheurs ont découvert un anticorps produit par un patient séropositif qui neutralise 98 % de toutes les souches de VIH testées  y compris la plupart des souches résistantes à d’autres anticorps de la même classe. Lire l’article

Le jeune sang humain aurait-il des vertus anti-âge ?

Le jeune sang aurait-il des vertus régénératrices sur le vieillissement ? Dans la culture populaire, cette pratique relève plutôt de mythes et de la littérature macabre, mais des chercheurs se penchent sur les éventuels bienfaits du jeune sang pour prévenir des maladies neurologiques associées au vieillissement. Lire l’articleun autre ICI

Insolite

Le pirahã, langue la plus « étrange » au monde selon ce linguiste

Les Pirahãs vivent le long de la rivière Maici dans la jungle amazonienne du Brésil et selon un linguiste norvégien, ce peuple parle le langage le plus « étrange » du monde. Ne suivant aucune conception traditionnelle du langage humain, le pirahã peut aussi être sifflé ou dansé, par exemple. lire l’article

Son objectif : devenir la femme la plus grosse du monde…Si pour beaucoup de femmes, maigrir est le but ultime, ce n’est pas le cas de Monica Riley qui a décidé il y a deux ans de cela d’embrasser ses rondeurs et d’atteindre un objectif : devenir la femme la plus grosse du monde. Si à 27 ans, son poids culmine à 318 kilos, elle souhaite ne pas s’arrêter en si bon chemin et aller jusqu’à 450 kilos et devenir si grosse avant ses 32 qu’elle ne pourra plus se mouvoir, nécessitant l’aide de son copain pour se laver, se nourrir et vider le contenu du système de toilettes qu’ils auront encastrés dans le lit pour l’occasion. lire l’article

Sources Sciencepost et Futura-sciences

9 commentaires

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Bonjour,

    Concernant les tremblements de terre, selon l’analyse d’une équipe de chercheurs, sur les dégâts occasionnés par les derniers séismes, ils ont constaté qu’il y a toujours un affaissement des terrains.
    Habituellement confronté à une surélévation en finale des mouvements lors de ces évènements, qu’il devient surprenant de constater que le plus souvent ces derniers temps, c’est l’inverse qui se produit. Mettant ainsi un terme à une idée préconçue que les affaissements seraient dus à une succession d’intempéries, puisque le dénivelé est essentiellement rocheux et non terrien.

    • criminalita

      Le noyau terrestre serait-il en train de refroidir ce qui fait sa rétractivité. Une idée simpliste mais est-ce le refroidissement terrestre et non climatique.

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Bonjour Criminalita,

        Refroidissement ! Non pas du tout question, ce phénomène entraine en réalité, plus de mouvements de circonvolution dans la masse mantellique. Leur effet se répercute sous la lithosphère et à des endroits pas nécessairement habituels, parfois même anciennement ciblés.
        Le nombre de forts séismes est moins important cette année, par contre on constate une nette augmentation des séismes inférieur à 6.0, et ce sans pour autant voir un soulagement des tensions accumulées, ce qui signifie une hausse de l’activité au sein des couches inférieurs et lorsqu’elles se libèrent tardivement l’effet dévastateur est un peu plus conséquent. Soit moins de 7.0 et plus mais ils deviennent plus fort laissant place à des magnitudes supérieures. Et vu leur faible profondeur alors, ils génèrent de plus amples dégâts.

  • criminalita

    Merci plume d’aigle mais ce qui reste mystérieux pour moi c’est aussi le pourquoi de telle ou telle profondeur du séisme. Cette profondeur varie en fonction de quoi? Du type de sol, de la masse de roche en action ou d’autres facteurs inconnus ou non mesurables tel les impacts magnétiques solaires ou carrément le frottement des océans ? Par contre je vois les volcans comme des boutons de fièvre qui font des éruptions avec un corps malade.

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Re …

      Moult raisons peuvent faire varier la profondeur, ça peut aller d’une faiblesse liée à la constitution des couches, de leur composés successifs, de leur tassement, de leur histoire géologique, de leur densité, des variations dans celle-ci, et entre elles aussi, les paramètres de base sont très nombreux. Maintenant, il est clair que s’il y a déjà des fissures ou un autre séisme ou encore un simple déplacement, il va de soi que l’attention sera plus vite attirée, ce qui n’est pas forcément une bonne attitude d’étude. Ce qui n’est pas rare sur le terrains, un mouvement peu survenir à quelques mètres d’un ancien qui lui, se sera stabilisé tout en fragilisant la nouvelle zone.
      D’autre part, et j’ai déjà abordé ce sujet, il y a le fait qu’on a imposé un tramage des plaques et des failles, sur base des mouvements connus de l’homme moderne. Ce qui a soustrait à sa connaissance, l’existence de failles beaucoup plus anciennes, qui n’ont plus bougé depuis des éternités. Et au fil du temps elles se sont retrouvées enterrées au plus profond des entrailles, mais peuvent subir de ce fait, une plus longue accumulation d’énergie sans devoir bouger. Mais celles-là, étant plus proches de la base de la lithosphère, lorsqu’elles bougent, c’est décisif et conduit généralement à leur déchirure, vu qu’elle sont ramollies par la proximité ou leur pénétration dans le manteau. (Ex : 2011 Japon).
      La tendance des spécialistes, est de dire que la croûte terrestre est dure, mais c’est faux. Elle reste toujours élastique mais d’apparence dure en plaque continentale ou en plancher océanique, et plus malléable et cassante dans leur coude de subduction et enfin devient nettement plus élastique au fur et à mesure qu’elle s’enfonce dans le manteau. Ce qui, dans les deux premiers cas, l’effet de la masse des océans et de leurs mouvements a un impact dessus, d’ailleurs au même titre qu’un ouvrage d’art tel qu’un barrage, peut avoir une incidence sur toute une région. Le sous-sol subit de nouvelles contraintes une fois que la colonne d’eau s’amasse. Les masses se sont mises en places avec un certaine masse par-dessus elle durant de smillions d’années et on vient lui imposer une masse plus importante en un ou deux ans !! Faut pas rire ! Et je suis persuadé que c’est ce qui s’est produit à Fréjus, le sol à bougé et déstabilisant la structure qui a finit par céder !
      L’avantage avec le champ magnétique solaire, il y a certes, les EMC mais ce que l’on oublie c’est que ce champs fonctionne en permanence et ne semble pas impacter la croûte sinon que lors des EMC qui sont un véritable coup de butoir.
      Enfin les volcans se forment là où le magma se trouve un passage vers la surface, fractures anciennes ou suite à un séisme, une faiblesse dans les roches, une érosion progressive occasionnée par les mouvements dans le manteau, les points chauds, etc.

Laisser un commentaire