Pour quitter Internet, cliquez sur ce bouton!

Puisque la surveillance de masse fonctionne toujours très bien sur la planète notamment via internet malgré les révélations d’Edward Snowed, que tout le monde écoute le reste de la planète et qu’aucune grade figure politique n’a le moindre courage pour protéger ne serait-ce qu’un minimum sa population, alors autant continuer…. Ou quitter internet, tout simplement, ce que je ne vous conseille pas puisqu’il s’agit tout de même du meilleur moyen à l’heure actuelle pour s’informer, et pour consulter ce magnifique blog que vous lisez en ce moment!

zveghcLe quotidien Le Monde a d’ailleurs résumé en quelques lignes à quel point le drame de la surveillance de masse a de l’avenir: « « Le Royaume-Uni vient de légaliser la surveillance la plus extrême de l’histoire des démocraties occidentales. Elle va plus loin que certaines autocraties. » Trois ans et demi après ses révélations sur la surveillance de masse exercée par la NSA américaine mais aussi le GCHQ britannique, le lanceur d’alerte Edward Snowden a exprimé sa déception après l’adoption, par le Parlement britannique, d’une nouvelle loi sur le renseignement jeudi 17 novembre« .

Pour ceux qui malgré tout souhaitent quitter internet et faire de cette page l’une des dernières lues avant disparition totale, il existe un outil intéressant: Deaset, qui permet de retrouver tous les sites sur lesquels vous avez pu vous inscrire durant ces années de navigation, et de se désinscrire le plus simplement du monde.

Envie de « partir d’Internet » le plus rapidement possible ? Des développeurs suédois ont mis en place un outil simplifiant les désabonnements et désinscriptions à tous les services qui ont un jour croisé votre vie numérique. sic…

S’il vous prend un jour l’envie angoissée de vite claquer la porte de cet « appartement communautaire », ne retenez qu’une seule adresse : deseat.me.

 

Développé par les Suédois Wille Dahlbo et Linus Unnebäck, ce service vous propose d’effacer toute votre existence en ligne en seulement quelques clics. D’abord, vous vous connectez au site via votre compte Google. Deseat recense ensuite toutes les applications et services pour lesquels vous vous êtes un jour créé un compte. Ensuite, une liste de ces comptes apparaît, et avec elle, les liens renvoyant vers les formules de désinscription. Notons qu’unroll.me propose depuis plusieurs années déjà de se désinscrire des newsletters qui polluent nos boîtes mail.

Quelques clics plus tard, vous vous « libérez » de ces abonnements. En général, ça ne prend pas plus d’une heure à se désinscrire de tout. Fatigué des réseaux sociaux et stressé par le tumulte des listes de diffusion, Deseat pourrait vous permettre d’amorcer un petit retour vers la tranquillité.

Article en intégralité sur Mashable.france24.com

 

2 commentaires

  • criminalita

    Encore un moyen de nous réduire, de nous isoler, de nous séparer. Tout quitter c’est aussi la mort des banques, plus de transactions n y de prélèvements.
    Auraient-ils prévu un moyen de connecter que les pucés ou disons les privilégiés. Avec l’agenda 21, pour moi cela signifie 2100 ou 21ème siècle, l’extermination des 3/4 de la race humaine commence par faire un choix des convertis au NOM.
    Avec FF ou tout autre poli.ouille la mise en place de cet État tueur se fera en douce. A moins d’un réveil civil menant à une guerre ou nous devons éviter de nous tromper sur qui est l’ennemi.
    Encore des actions soit disant islamistes pour nous entredéchirer.
    Quand l’élection Lepéniste ou Fuyoniste aura lieu sachez que le passage d’une comète le 05 avril 2017 sera le signe qu’utilusera le NOM pour créer des attentats et démarrer cette guerre civile, suivie de la mondiale car d’autres pays viendrons soit disant nous aider.

  • PointP

    Quitter internet c’est aussi:
    – Abandonner toute d’information neutre
    – Retourner à l’information TV…
    – Ne plus être au courant du dysfonctionnement de la politique actuelle
    – Ne plus voir d’alternative à cela
    – Laisser les banques et les personnes corrompues décider de notre sort.

    Bref, soit beau, va travailler et laisse nous faire notre business!

Laisser un commentaire