Emmanuel Macron ne donnera pas la liste de ses donateurs

Macron président 2017

Source de l’image: Crise-economique.net

Il vient de se déclarer candidat à l’élection présidentielle de 2017, ce qui n’est vraiment pas une

surprise, mais d’entrée de jeu, le candidat Macron commence les cachotteries en refusant de fournir la liste des donateurs, considérant qu’il est « hors-système » et que la loi protège l’intimité des donneurs. Seulement, par souci de transparence, il serait très intéressant de savoir quels sont les GROS donateurs qui souhaitent absolument voir ce « bébé de la politique » élevé avec un biberon estampillé Rothschild, QUI veut absolument l’installer au plus haut niveau de la politique en France. Ses « amis » du laboratoire d’idées (Think tank en anglais) « En temps réel » qui réuni certains grands noms de la finance?

Suivant l’ex-ministre de l’économie, il y aurait plus de 10.000 donateurs, avec une majorité de « petits donneurs » ayant contribué au mouvement politique à hauteur de 40 ou 50 euros, voire moins, et 5% de donneurs qui auraient donné plus de 1000 euros. Gageons tout de même que les « petits donneurs » ne sont pas les mieux informés non plus, puisque Macron, c’est avant tout une volonté de mettre fin au statut de fonctionnaire en France, ce sont deux lois qui sont passées de force sans aucun vote ni aucune démocratie, systématiquement imposées avec l’article 49.3 brandi par Manuel Valls, deux lois dont le but est de « libéraliser totalement les marchés », c’est à dire à préparer le terrain pour la mise en place du TAFTA dans le pays. Macron, c’est également (une honte!) la vente d’Alstom Énergie à General Electric avec maquillage de la vérité à la clé, c’est également le soutien de la fusion entre le français Technip et l’américain FMC Technologies, mais aussi un bilan déjà catastrophique, puisque son idée de « Bus-Macron » s’est déjà pris le mur. En effet, l’autocariste est déjà en faillite, l’entreprise n’était pas rentable.

(Boursier.com) — Emmanuel Macron a refusé vendredi de publier la liste des donateurs de sa campagne pour l’élection présidentielle de 2017. La question lui avait été posée la veille par l’ex-ministre de l’Education et candidat à la primaire de la gauche Benoît Hamon. « Si tu es hors système, acceptes-tu de rendre publics et transparents les donateurs de ta campagne ? », avait-il demandé à l’ancien ministre de l’Economie sur BFM TV.

« C’est de la démagogie », a répondu l’intéressé mercredi. « La loi, parce qu’elle protège l’intimité, m’empêche de donner les noms de celles et ceux qui ont donné », a-t-il dit au micro d’Europe 1.

Hors système ?

« Je suis en effet hors système », lui a répondu Emmanuel Macron vendredi. « J’ai créé un mouvement en avril dernier et ce mouvement n’a aucune subvention publique, donc chez moi on ne vit pas du contribuable. »

Source et fin sur Boursier.com

Certaines de ses promesses peuvent être intéressantes, cela ne suffit pas à faire de lui un bon candidat, surtout que comme beaucoup, il échouerait au test des 12 questions. De plus, n’oublions pas que c’est de la politique, alors les promesses…. Beaucoup ne seront pas tenues au final.

10 commentaires

Laisser un commentaire