Coopek monnaie complémentaire et bientôt à Paris une monnaie locale

Est ce que l’€uro va être détrôné par ces nouvelles monnaies?

Une nouvelle monnaie débarque et elle vaut bien plus qu’un Coopek

Une nouvelle monnaie complémentaire, et à parité avec l’euro, vient d’être lancée partout en France par une coopérative tarnaise…

La monnaie complémentaire numérique Coopek a été lancée le 3 octobre 2016. - Coopek

La monnaie complémentaire numérique Coopek a été lancée le 3 octobre 2016. – Coopek

D’ici quelques années, cette petite carte plastifiée pourrait être dégainée en caisse aussi vite qu’une carte bancaire classique. Sauf qu’au lieu de payer en euros, son propriétaire réglera ses courses avec des coopeks.

140 entreprises et particuliers

C’est déjà possible si vous passez par un artisan couvreur dans le Tarn, un électricien toulousain ou si vous faites vos courses au Biocoop de Montigny-le-Bretonneux. Ils sont 140, entreprises ou particuliers, à avoir ouvert un compte et être devenus utilisateurs de cette nouvelle monnaie complémentaire, numérique, et à parité avec l’euro.

Lancée dans le Tarn le 3 octobre dernier par la Société coopérative d’intérêt collectif du même nom, elle a les mêmes valeurs sociales et citoyennes que les monnaies locales qui ont fleuri un peu partout en France ces dernières années, que ce soit le Sol Violette à Toulouse, SoNantes ou encore le Stück à Strasbourg.

Lire l’article complet de Beatrice Colin sur 20Minutes

Paris: Une monnaie locale verra le jour dans la capitale à l’automne 2017

Lucas Rochette-Berlon, président d’« Une monnaie pour Paris » a affirmé que Paris aurait sa monnaie locale d’ici l’automne 2017. La maire de Paris aussi, planche sur le sujet…

Si il en existe actuellement une trentaine en France, Paris n’a toujours pas la sienne. Jusqu’à quand ? Lucas Rochette-Berlon, président d’« Une monnaie pour Paris » a annoncé ce mercredi surFrance Info que la capitale aurait sa monnaie locale d’ici à l’automne 2017.

> Lire aussi. Nantes: Au bout d’un an, la monnaie locale SoNantes compte 1000 utilisateurs

« Avoir un lien direct entre les gens qui l’utilisent »

Selon lui, une monnaie locale permet de « relocaliser l’activité et créer de l’emploi », « d’agir concrètement sur la ville, l’économie, la finance et l’écologie », « d’avoir un lien direct entre les gens qui l’utilisent et la structure qui la porte », tout en invitant le public à « participer et de voter pour les orientations de la monnaie ».

Le projet d’« Une monnaie pour Paris » a été lancé au début de l’année et une grande réunion publique entre commerçants et citoyens doit avoir lieu à l’automne, mentionne France Info. De son côté, la mairie de Paris planche elle aussi, depuis quelques mois sur un tel projet. Sans aucune concurrence, assure-t-on à l’Hôtel de Ville.

Lire l’article complet de Romain Lescurieux sur 20Minutes

 

11 commentaires

Laisser un commentaire