L’HUMUSATION: « donner la vie après sa mort en régénérant la terre”…

En ce jour du souvenir de nos défunts, un article de Galadriel, Les morts ne se décomposent plus dans les cimetières, via Conso-Globe m’a interpelée. Je le savais déjà depuis longtemps, mais le problème semble se généraliser. Sans parler des causes profondes, de cette « anomalie », c’est une initiative belge qui a retenue mon attention, l’humusation. Il va falloir faire tomber pas mal de tabou, pour que cette option, à mon avis tout ce qu’il y a de plus naturelle soit généralisée. N’est ce pas le sort, de tout ce qui meurt dans la nature et sert à la régénération des sols ? Donnez votre avis…

Img/Le-Télégramme/cercueil en carton

Img/Le-Télégramme/cercueil en carton

 

Une idée novatrice qui a besoin de votre soutien.

Lorsque nous mourons, nous n’avons en Belgique, que deux options pour notre corps: l’enterrement et l’incinération.

Or, l’une et l’autre sont très polluantes.

Mais il existe une troisième solution, que nous appelons l’Humusation:

il s’agit d’un processus contrôlé de transformation des corps par les micro-organismes dans un compost composé de broyats de bois d’élagage, qui transforme, en 12 mois, les dépouilles mortelles en Humus sain et fertile.

La transformation se fera hors sol, le corps étant déposé dans un compost et recouvert d’une couche de matières végétales broyées que les Humusateurs ajusteront pour en faire une sorte de « monument vivant« .

En une année, l’humusation du défunt, réalisée sur un terrain réservé et sécurisé qui aura pour nom “Jardin-Forêt de la Métamorphose”, produira +/- 1,5 m³ de « super-compost ».

Suivez ce lien pour comprendre comment cela se déroulera en détail.

Pourquoi choisir l’Humusation?

L’Humusation, contrairement à l’enterrement ne nécessite:

  • pas de cercueil
  • pas de frais de concession dans un cimetière pendant 5, 10, ou 25 ans
  • pas de frais de pierre tombale, ni de caveau
  • pas de frais d’embaumement, ni l’ajout de produits chimiques nocifs
  • pas de charge d’entretien régulier de la tombe pour les proches
  • et ne provoque pas de pollution des nappes phréatiques par la cadavérine, la putrescine, les résidus de médicaments, les pesticides, les perturbateurs endocriniens,….

L’Humusation, contrairement à l’incinération ne génère:

  • pas de rejets toxiques dans l’atmosphère, ni dans les égouts
  • pas de consommation déraisonnée d’énergie fossile (+/- 200 l d’équivalent mazout/personne)
  • pas de location de colombarium
  • pas de détérioration des couches superficielles du sol lors la dispersion des cendres

Au contraire, l’Humusation crée un humus riche, utilisable pour améliorer les terres.

Un processus de remise à la terre doux, respectueux de la personne et durable.

Parcourez les Questions Fréquentes pour en savoir plus.

Mais, il y a un obstacle de taille… que vous pouvez nous aider à lever!

L’obstacle à lever, c’est la loi. Sans  modification de la loi, seules l’inhumation et l’incinération sont autorisées en Belgique.

Nous avons déjà obtenu une avancée vers la légalisation de l’Humusation: le 21 Février 2014 est entré en vigueur le décret du 23 Janvier 2014 modifiant le décret du 6 mars 2009 du Code de la Démocratie locale en Région Wallonne. Ce texte de loi qui, avant le nouveau décret « cimetières » ne mentionnait que les deux pratiques funéraires reconnues, a été changé subtilement, par l’ajout de trois points de suspension:

les pratiques funéraires autorisées « sont l’inhumation, la crémation, …« 

Il « suffirait » donc de remplacer les points de suspension par « et l’Humusation » !

Comment agir? Signez la pétition en ligne –>

24 commentaires

  • gnafron

    et les « tours du silence », vous y avez pensé ?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_du_silence

    ça doit être chouette…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • gneu

    Effectivement, l’incinération est très polluante et risque d’être fatale à l’âme (voir http://lesmoutonsenrages.fr/2016/11/01/vos-infos-news-liens-et-autres-du-01-novembre-2016/comment-page-1/#comment-498623).
    L’inhumation via un cercueil est aussi une tradition débile qui ne sert qu’au croque-mort.
    L’humusation est la méthode qui respecte et sert le plus la nature : le vote pour !
    On peut aussi tout simplement enterrer sans cercueil.

  • LETURK

    Et qu’est ce qu’on fait des os ?
    quand la maison est vendue , as t’on un droit de visite mémoriel
    est ce que les héritiers ont une part sur la récolte des légumes si la maison est vendue
    Méthode Tibétaine , le cadavre est exposé sur un piton rocheux , pas de pétrole brulé, le vautour chiera la où il voudra , écologique à 100% .
    Bref FOUTAISE comme idée

  • soubiemyriam

    Que la paix vous accompagne

    Je trouve l’idée dégueulasse. Mais pouvoir être enterrée sans cerceuil se serait bien.

  • Il est joli, ce cercueil en carton.
    Je m’étonne que cette technique élimine les produits chimiques et médicamenteux. Sinon, je trouve l’idée sympa.
    Mais on m’a expliqué la procédure officielle qui amène à éliminer toutes les humeurs du corps avant de l’enterrer. Sachant que l’âme peut y séjourner encore quelques jours, je trouve ce procédé violent, inhumain, irrespectueux. On peut demander à ce que cela ne soit pas fait, qu’on laisse le corps entier en fait.
    Il est bon aussi d’accompagner la personne pendant son trajet vers l’au-delà, en lui parlant, en le rassurant, en le poussant vers la Lumière, laissant tomber tout ce qui est derrière lui, et qui ne lui servira plus à rien. Seule compte la Lumière ! D’ailleurs, elle est accompagnée aussi par des êtres venus la chercher, des proches en général.
    Si toutefois notre émotion ne nous submerge pas pendant cette période…

    • voltigeur voltigeur

      On parle d’éliminer l’enveloppe charnelle le plus naturellement possible, les considérations du devenir de l’âme et l’accompagnement du défunt, sont du domaine métaphysique et n’entrent pas dans le sujet. :) C’est pourquoi je dis qu’il faudra éliminer pas mal de tabou.

      • gnafron

        et priver Rouletabille d’une dernière bière ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

      • J’ai hésité à te répondre (à enfoncer le clou) mais par affection je respecte ta décision, nous sommes d’accord. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

        • voltigeur voltigeur

          Mis à part ça, est ce que cette autre façon de faire est bonne ou pas? Si je vois ce que deviennent les animaux dans la nature, c’est un peu ce principe qui est préconisé, mais avec une gestion adaptée à l’humain qui ne meurt pas n’importe où.. :)

          • gneu

            Seulement, il faudra faire attention que des enfants ne viennent pas jouer sur ces tombes à ciel ouvert.
            Idéalement, je veux bien être inhumé donc enterré, mais sans cercueil, dans une couche de déchets végétaux, également enterrés. Cela me parait être le bon compromis.
            Mais les croque-mort et autres marbreries ne vont pas laisser faire !

  • gnafron

    sinon, le « soleil vert », c’est bien aussi !!!

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil_vert http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Planete bleu Planete bleu

    Moi je trouve sa génial, le prix des cercueils en carton sont vendu à des tarifs compris entre 100 et 600 euros tandis que les cercueils en bois les tarifs sont compris entre 800 et 3000 euros.
    En Scandinavie, il teste des cercueils en papier mâché recyclé, sa existe déjà pour les animaux de compagnie

    Cercueils en carton : atout et limite

    https://obseques.ooreka.fr/astuce/voir/276253/cercueils-en-carton-atouts-et-limites

    Des cercueils en papier mâché pour animaux de compagnie

    http://www.directmatin.fr/environnement/2013-02-19/des-cercueils-en-papier-mache-pour-animaux-de-compagnie-392630

  • bonsoir

    p’tain faudra faire gaffe à qui l’on met dessous , car j’en connais beaucoup qui risquerait de faire pourrir le composte…(pourritiques, banksters, religieux…)

  • ecs

    Moi je ne signe pas, p

  • ecs

    Perso, je ne signe pas, non que je sois contre, car au bout du compte, la dépouille devrait suivre le chemin que son occupant ‘vivant’ avait décidé de prendre. Mais il reste encore bien trop de question en l’air.
    1) la sécurisation du site : nos cimetières sont sécurisés depuis la nuit des temps, barrières, pointes, portails, murs, etc…. ca c’est bien entendu sur papier, car dans la réalité, ce sont de vraies passoires, l’actualité nous donne tous les jours des cimetières vandalisés, pourquoi pas les cimetières dont ont parle ici ?
    2) l’accès possible a la dépouille : en effet, un bon vieux trou avec une bonne dalle est un obstacle à la curiosité en RG, rien a ce jour ne donne des garanties quand au respect des corps.
    Je n’en veux simplement comme preuve que les jeux pervers qui étaient en cours au cimetière de for. es. t près de bruxelles, ou des agents communaux s’amusaient avec les cadavres. Ici dans cette nouvelle idée, l’accès au corps est encore plus facile, et aucunes garanties , aucunes, ne peut dire : vos défunts sont en sécurité.
    3) le concept caché : il est vrai que l’émission télé, semble apporter une nouvelle solution, mais après etre passé sur le site de cette association, il en découle quoi? un compostage, servant a alimenter les sols forestiers aux alentours de ce centre, et fournir des arbres pour le reboisement en bordure des déserts??!!
    Arrêtez svp vos fantasmes, rêves, ou pilules qui font rire!! – s’il n’y a rien de mercantile la dessous, sachez que les sols forestiers autour de votre futur centre n’ont pas besoin de compost humain, que le reboisement des forets subtropicales est une affaire qui dépend des ministères de l’agriculture des zones concernées, pas des morts européens.

    Cette invention n’est qu’une attitude spirituelle rien d’autre, et un nid à virus, bactéries,….
    Quand aux os et dents, ils résistent au traitement, il faut ensuite les récupérer, les passer a la broyeuse comme dans la crémation.