Nucléaire : La France choisit de multiplier par 100 le taux de référence en cas d’urgence !…

Nous sommes vraiment au bord du gouffre et, on disserte sur le sexe des anges. Accepterez vous de vivre avec les radiations, comme les japonais? De manger contaminé comme à Tchernobyl? C’est ce qui risque de nous arriver, avec cette multiplication par 100 du taux de « radiations acceptables » en cas d’accident nucléaire et ce, sans possibilité d’indemnisation ou de recours. Comme ces « experts » sont dans l’incapacité de protéger la population, ils pondent des lois irresponsables, mettant le peuple en danger, tout en se déresponsabilisant, « on a suivi la loi et appliqué les textes » diront ils, quand l’irréparable sera là. Vous le savez, nos centrales sont pleines de malfaçons et de problèmes multiples et variés. L’ASN informe des incidents. Voici la liste des « incidents » pour le mois d’octobre 2016. Vous pouvez regarder tous les mois il y en a. Souci de transparence, peut être! Mais c’est plus qu’inquiétant, avec ces nouvelles dispositions. Sachez que, sur 12 réacteurs contrôlés, cinq doivent être arrêtés.
Nucléaire Tchernobyl Fukushima atomique

26 octobre 2016  Non-respect des conditions de rejet des effluents radioactifs gazeux

Centrale nucléaire de Golfech – Réacteurs de 1300 MWe – EDF

Le 21 octobre 2016, l’exploitant de la centrale nucléaire de Golfech a déclaré à l’ASN un événement significatif pour l’environnement relatif au non-respect des conditions de rejet des effluents radioactifs gazeux lors d’une manœuvre d’exploitation courante.

19 octobre 2016  Indisponibilité des capteurs de niveau d’eau de la piscine du bâtiment réacteur

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse – Réacteurs de 900 MWe – EDF

Le 30 septembre 2016, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cruas – Meysse a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité des capteurs de niveau d’eau de la piscine du bâtiment du réacteur 3.

17 octobre 2016 Indisponibilité du système de blocage en insertion des grappes de régulation de la température

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse – Réacteurs de 900 MWe – EDF

Le 29 septembre 2016, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à une indisponibilité du système de blocage en insertion des grappes de régulation de la température du réacteur 4.

17 octobre 2016 Détection tardive de la perte de fiabilité du système de refroidissement

Centrale nucléaire de Chinon B – Réacteurs de 900 MWe – EDF

Le 7 octobre 2016, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de la perte de fiabilité du système de filtration de l’eau nécessaire au refroidissement du réacteur 1.

14 octobre 2016 Endommagement de la vanne d’un conteneur d’hexafluorure d’uranium …

Usine de préparation d’hexaflorure d’uranium (usine Areva NC) – Transformation de substances radioactives – COMURHEX

L’exploitant des usines de conversion d’AREVA NC (ex-COMURHEX) de Pierrelatte a déclaré à l’ASN le 5 octobre 2016 un événement significatif pour la sûreté relatif à l’endommagement de la vanne d’un conteneur d’hexafluorure d’uranium durant son refroidissement.

14 octobre 2016 Découverte d’une vanne d’isolement enceinte en position ouverte

Centrale nucléaire du Tricastin – Réacteurs de 900 MWe – EDF

Le 7 octobre 2016, la centrale nucléaire du Tricastin a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au maintien en position ouverte pendant tout un cycle de fonctionnement d’une vanne de traversée de l’enceinte du réacteur 1.

14 octobre 2016 Fuite significative sur une cuve de nitrate d’uranyle

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée le 7 juillet 2016 par AREVA NC d’une fuite sur une cuve de nitrate d’uranyle au sein de l’établissement de Malvési sur la commune de Narbonne.

11 octobre 2016 Non-respect des règles générales d’exploitation

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux – Réacteurs de 900 MWe – EDF

Le 20 septembre 2016, l’exploitant de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation lors de la réalisation d’un essai périodique de bon fonctionnement sur un tableau électrique du réacteur n° 2.

10 octobre 2016 Dépassement des paramètres de la concentration en uranium et du pH autorisés

Usine de préparation d’hexaflorure d’uranium (usine Areva NC) – Transformation de substances radioactives – COMURHEX

AREVA NC (ex-COMURHEX) a déclaré à l’ASN le 30 septembre 2016 un événement significatif pour l’environnement relatif au dépassement des valeurs autorisées en termes de pH et de teneur en uranium, au niveau du point de rejet des eaux pluviales et des eaux de refroidissement de l’installation nucléaire de base (INB) n° 105.

05 octobre 2016 Défaut de montage d’assemblages du RRI et des RRA des réacteurs 1, 2, 3 et 4 de Paluel

Centrale nucléaire de Paluel – Réacteurs de 1300 MWe – EDF

Le 27 juin 2016, lors de la maintenance réalisée dans le cadre de l’arrêt du réacteur n° 1, EDF a mis en évidence qu’un assemblage de tuyauteries n’avait pas été monté conformément aux exigences définies de tenue au séisme pour ces matériels. Le même écart a ensuite été détecté sur les autres réacteurs du site.

Voici le texte de ces nouvelles mesures, proposé par Galadriel des Brinsd’Herbe.

GRAVISSIME ! Lisez bien ce communiqué de presse de la CRIIRAD, c’est sidérant ! Vous verrez l’importance qu’ont nos vies pour le pouvoir et ces autres salopards qui sont entrain de vous faire de l’œil pour accéder au trône en mai 2017.

Mettez-le vous bien dans le crâne, cette information vous le prouve par A+B : Nous ne sommes rien pour eux que des matricules, des statistiques, des chiffres dans des colonnes. Nous ne sommes vivants que lorsqu’ils ont besoin soit de nous flatter ou de nous manipuler pour obtenir notre consentement, soit de nous écraser lorsque nous leur crions que nous existons.

Nos existences, nos souffrances, nos problèmes : ils s’en foutent. Ils se foutent que ces ploucs sans-dents vivent ou meurent vous en avez la preuve ci-dessous :

BON SANG, REVEILLEZ-VOUS !

La France est en train de transposer en droit national les dispositions de la directive 2013/Euratom.
Pour la gestion des situations accidentelles et post-accidentelles, la directive européenne demande aux États de fixer des niveaux de référence. Il s’agit de déterminer quel niveau d’exposition aux rayonnements ionisants sera pris en référence pour décider de la nécessité d’engager (ou pas) telle ou telle action pour protéger la population.

Par exemple, à partir de quel niveau de risque, les habitants des zones contaminées pourront espérer être indemnisés et relogés dans un environnement sain ? Et donc, en deçà de quelle valeur seront-ils condamnés à vivre en zone contaminée… ou à partir en abandonnant tous leurs biens et sans bénéficier d’aucune aide ?
…/…

Pour chacune de ces phases, les autorités françaises ont retenu la borne supérieure de l’intervalle:100mSv pour la phase d’urgence et 20 mSv pour les 12 mois suivants (et pour les années suivantes rien ne garantit que ce niveau de référence ne sera pas reconduit). Ces valeurs s’appliquent à tous, y compris les nourrissons, les enfants et les femmes enceintes!

Rappelons qu’en situation normale, la limite maximale de dose applicable au public est de1mSv/an et que cette valeur correspond déjà à un niveau de risque élevé : si 66 millions de Français recevaient une dose de 1 mSv, cette exposition provoquerait en effet, à terme,plus de 11000 cas de cancer (sur la base du facteur de risque de la CIPR) et probablement plus de 22000 cancers radio-induits(sur la base du facteur de risque non pondéré de la CIPR)1, sans compter toutes les pathologies non cancéreuses, les malformations et les maladies génétiques.

Si l’on multiplie ces chiffres par 20 ou par 100, les niveaux de risque retenus par les autorités donnent le vertige.

Et il faut ajouter que ces valeurs ne sont pas des limites de dose, c’est-à-dire des valeurs à ne pas dépasser, mais de simples références de dose, beaucoup moins contraignantes: une partie de la population pourra être exposée à des doses supérieures sans que cela constitue une infraction.

ACCÉDER AU COMMUNIQUE DE PRESSE INTÉGRAL de la CRIIRAD (pdf) :

Source Les-Brinsd’Herbe

11 commentaires

  • Le lobby de l’énergie atomique a obtenu du gouvernement Français le droit aux accidents nucléaires !
    http://www.brujitafr.fr/2015/12/le-lobby-de-l-energie-atomique-a-obtenu-du-gouvernement-francais-le-droit-aux-accidents-nucleaires.html

    Un arrêté intriguant est passé lors du réveillon de Noël, pendant que le peuple français festoyait autour du petit Jésus.

    En effet, le 24 décembre 2015, en plein état d’urgence, le lobby de l’énergie atomique a obtenu du gouvernement Français le droit aux accidents nucléaires !… l’Etat prenant toutes les responsabilités en cas d’incident (ou pire).

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • lumpenproletariat

    Cynisme !!!
    Leur connerie me dépasse !!!

    Quand vous verrez tous les guignols enguirlander leur petit pavillon rose maison Barbie pour Noël, ces crétins encouragés par le concours du maire ( ces tocards d’élus qui nous culpabilisent de ne pas fermer le robinet quand on se brosse les dents) « la maison la plus lumineuse gagnera un panier garni », pensez bien fort à la nécessité si vertueuse de nous faire courir de tels risques…

  • ROY

    En ce qui concerne le projet de décret concernant les normes retenues en cas de pollution radioactive importante liée à un accident ou à un attentat par exemple, l’Association pour la Protection contre les Rayonnements Ionisants (1) est intervenues auprès de François Hollande le 5 septembre, et auprès de la ministre dite de la santé le 12 septembre…Pas de réponse significative bien évidemment de la part du gouvernement socialiste teinté de rose et de vert et qui se moque bien de la santé des populations…
    Il y a de quoi vomir ! Surtout quand l’on connaît toutes les manipulations médiatiques utilisées par de véritables crapules…
    Dans la réalité et compte tenu qu’une enquête publique ne dure que quelque jours (1 mois sans plus) il faut maintenant faire pression auprès des députés et sénateurs et dès à présent en tant que citoyens et citoyennes qui demandent surtout que l’on s’attaque non pas aux effets mais aux causes, c’est à dire d’arrêter en totalité le fonctionnement des centrales nucléaires dans les dix années à venir comme le suggère l’APRI.
    « …nous avons des leçons à retenir de TCHERNOBYL et de FUKUSHIMA, leçons qui ne semblent pas avoir été comprises et apprises par ceux qui se prétendent être les représentants du peuple et les garants de la santé des populations contre les risques et dangers de cette énergie qui a démontrées les limites à ne pas atteindre »… (G.PIERROT PRI 1601)
    En ce qui concerne la santé publique, il y a fort à faire d’autant que les hôpitaux qui sont regroupés en GHT depuis le 1er juillet vont être encore les victimes de réductions budgétaires (selon le projet de PLSS 2017) et ce n’est pas pour rien que dans une semaine les hospitaliers manifesteront de nouveau ! On ne peut pas continuer à faire des économies qui mettent à mal les fondements même de notre système de santé et avec lui nos possibilités d’intervention en cas d’accidents graves (nucléaire ou autre) les effectifs sont de plus en plus réduits et puis il y a un ras le bol général qui fait que la société va imploser… et là même la police risque de « péter les plombs » !… On y va, vers le grand chambardement ! On y va !…

    1) l’APRI est une association historique créée en 1962 par Jean PIGNERO et présidée actuellement au niveau international par Gérard PIERROT.

  • Liloup

    Le nucléaire comme les autres industries polluantes vont bientôt avoir tous pouvoir. Ils accélèrent.

    http://aeecppeace.eklablog.com/

  • Je ne sais même plus quoi dire… Oui, on va au clash, et c’est tant mieux, autant y aller rapidement. Il y aura bien quelque chose de positif « après », non ? Les survivants, mutants, auront à reconstruire, à se serres les coudes… ou bien à se massacrer jusqu’au dernier pour prendre le pouvoir ?
    Tout cela est franchement écœurant…Mais tout se paie !

  • Planete bleu Planete bleu

    C’est criminel, il fond ça parce qu’ils savent très bien qu’il va y avoir inévitablement un accident nucléaire car leur centrale sont pourri et qu’ils n’ont plus les moyens de les rafistoler. De plus c’est aussi pour forcer la population à rester sur des territoires extrêmement contaminée, quitte j’en suis sure à utiliser les militaires pour empêcher la population de s’échapper

    Et pas des moindres ces infractions, on ce croirait dans la centrale nucléaire d’Homer Simpson

    EDF et le directeur de la centrale nucléaire de Chinon convoquer au tribunal de Tours le 11 octobre suite à une longue série d’infraction

    https://matrice008.wordpress.com/2016/10/16/edf-et-le-directeur-de-la-centrale-nucleaire-de-chinon-convoques-au-tribunal-de-tours-le-11-octobre-suite-a-une-longue-serie-dinfractions/

  • Planete bleu Planete bleu

    Il n’y a pas que nous qui avons des soucis à ce faire avec le nucléaire

    Norvège : fuite radioactive d’un réacteur nucléaire dans le sud du pays

    https://francais.rt.com/international/28033-norvege-fuite-reacteur-nucleaire

  • Ecomotard

    Les zélus sont sélectionnés et hiérarchisés par leurs facultés à boni-mentir et leurs soumissions aux lobbies / partis. Ils agissent en totale impunité car couvert par le brouhaha ambiant qu’ils créent sans cesse en guise de pare-feux.
    Nous, moutons enragés, avons notre rôle à jouer pour qu’un minimum de mougeons se laissent encore berner aux zélections.
    Il y a un travail collectif d’investigation et d’archivage numérique à faire pour que plus aucun traître ne passe les mailles du filet zélectif.
    Dans ce cas précis, chaque parlementaire de cette commission puis chaque député et sénateur votant la loi doivent être référencés et classés par thème de trahison. Il faut donner la possibilité à chaque zélecteur-mougeons d’avoir la liste des trahisons afférentes au bulletin vote qu’il s’apprête à glisser dans l’urne.
    Cet archivage aura des effets curatifs (vengeance légitime du peuple) et préventifs (scrupules et stratégie chez des zélus).
    Aujourd’hui, ils font ce qu’ils veulent car dans 2 – 3 jours, tout est oublié par le mougeon moyen.

Laisser un commentaire