Nice: une information a ressurgi sur le dispositif de sécurité du 14 juillet….

Alors que le journaliste Philippe Cohen-Grillet accuse les autorités françaises de mensonges, que la policière de Nice Sandra Bertin, qui affirme avoir subi des pressions de la part de l’Intérieur pour qu’elle modifie son rapport après l’attentat du 14 juillet, va être jugée pour « diffamation ». Nous apprenons, qu’il n’y avait pas les unités de police nécessaires à la sécurité à Nice, le bataillon était en Avignon, pour assurer la sécurité du locataire de l’Élysée et de ses invités. Merci à Chat Blanc.

Nice : une information a ressurgi sur le dispositif de sécurité du 14 juillet
Alors que 30 000 personnes était attendues sur la Promenade des Anglais, le soir du 14 juillet 2016 manquait à Nice une unité de gendarmes mobiles pour sécuriser les lieux… Ce fait a été dissimulé car cette unité était à Avignon pour protéger Hollande qui y était en visite privée…


Cette information ressort d’une session de l’Assemblée Nationale du 6 septembre 2016, lors de laquelle le député Eric Ciotti interroge la dirigeante de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN), Marie-France Monéger-Guyomarc’h, sur le fait que le rapport de la police des polices ne mentionnait pas le motif du déploiement d’une unité de gendarmes mobiles à Avignon dans le cadre d’un déplacement privé de François Hollande le soir de l’attentat. Et comme vous pourrez le constater: la madame IGPN est très gênée et met vingt minutes à répondre…
Après avoir visité la collection Lambert, où était entre autres exposé Torture d’Andres Serrano, avec Audrey Azoulay, ministre de la Culture, Hollande avait convié Olivier Py, Eric Ruf et Denis Podalydès… « la culture bien-pensante »… à déguster la cuisine d’un ancien chef de l’Elysée qui avait repris les fourneaux de l’hôtel de l’Europe, un cinq étoiles d’exception, l’années précédente.
D’après ce que l’on peut savoir, se trouvaient aussi ce soir là à Avignon: Patrick Kanner, ministre de la ville, Marisol Touraine et Christiane Taubira…
Il en fallait des forces de sécurité pour protéger l’oligarchie en balade.
Quand on revoit les images du récent show hollandien sur la colline de Nice, avec Julien Clerc chantant un hymne à la résistance à Pinochet… cela provoque plus qu’un malaise. Voir l’article de Délit-d’Images

9 commentaires

Laisser un commentaire