Casques blancs, humanitaires ou mercenaires ?…

C’est assez long et j’espère que vous irez au bout, pour connaître tous ceux qui œuvrent en coulisse. Devant les images de morts, de destruction en Syrie et, le « travail exceptionnel » des casques blancs, tellement impliqués, qu’ils risquent leurs vies, pour venir en aide à la population martyr syrienne. Nous nous demandons, qui sont ces individus si « charismatiques », pressentit pour le « Nobel de la Paix », que le locataire de l’Élysée à reçu, malgré la polémique sur leur statut. Une journaliste, Vanessa Beeley répond à la question:

Syrie frontière turque

RT : Les Casques blancs se disent être une «ONG neutre, impartiale et humanitaire». Est-ce vraiment le cas ?

Vanessa Beeley (V. B.) : Cette déclaration n’est aucunement légitime. Prenons l’affirmation que c’est «neutre». Ils proclament qu’ils ne reçoivent pas de financement de gouvernements ayant un intérêt direct dans le conflit syrien. En réalité, ils reçoivent des millions, selon une estimation prudente, 100 millions de dollars des Etats-Unis, 23 millions via l’USAID ; de la Grande Bretagne 65 millions environ – au début c’était 19,7 millions de livres sterling, et Boris Johnson a annoncé encore 32 millions. La France fournit les équipements. [On trouve aussi] le Danemark, les Pays-Bas et même le Japon, par l’intermédiaire de l’agence internationale au Japon.
Il y a d’innombrables preuves vidéo et photo provenant de l’intérieur de la Syrie, que les Casques blancs dirigent un groupe de soutien terroriste


Il est alors très difficile de comprendre comment cette organisation peut être décrite comme n’étant pas affiliée aux organismes gouvernementaux qui ont un intérêt, et un intérêt bien connu et déclaré, dans le changement de régime en Syrie. Ensuite, si on considère leur prétendue neutralité : ils sont entièrement incorporés dans les régions contrôlées par les terroristes, soit principalement par Al-Nosra, Daesh, ou tout autre brigade associée aux terroristes dirigés par le Front Al-Nosra. C’est là que se trouvent exclusivement les Casques blancs…/…

Lire la suite

Une vidéo de Vanessa Beeley***, est encore plus explicite:

Que se passe-t’il réellement à Alep ? Assad et Poutine massacrent-ils la population innocente par plaisir comme le clament Hollande, Ayrault et leurs collègues des pays de l’OTAN ? Les miraculeux sauveteurs aux « casques blancs » sortis de nulle part comme par magie sont-ils vraiment les héros sans peur et sans reproches que célèbrent « Le Monde », l’AFP et consorts dans leurs éditos dithyrambiques ? Les « rebelles modérés » méritent-ils le prix Nobel de la Paix ?

La journaliste britannique Vanessa Beeley, tout juste de retour d’Alep répond sans détours à toutes ces questions :
Syrie : Une journaliste britannique révèle la gigantesque intox médiatique sur Alep (Fawkes-news)

Ça décoiffe, ça interpelle et, ça donne envie d’en savoir plus.

James Le Mesurier fondateur d’Olive-Group et Christopher St.Georges co-fondateur, ( profil de Mr St.Georges sur Bloomberg) qui propose ses services et se définit comme suit (extrait: traduction Volti aidée de Google, merci de me signaler s’il y a des erreurs.)
Le rameau d’olivier est un symbole de paix, de stabilité, de compréhension culturelle et de réconciliation. Nos valeurs fondamentales sont la fourniture des meilleures pratiques internationales tout en menant toutes les activités à l’égard des personnes, des cultures et des traditions;  pour respecter les principes d’intégrité, de fiabilité et de confiance; pour renforcer les capacités par le transfert de connaissances, et pour renforcer et réhabiliter les économies locales et l’engagement envers les communautés.

Le but est de prioriser le talent et les fournisseurs locaux, de développer une compréhension profonde des situations sociales, législatives et opérationnelles «sur le terrain». Nous fournissons à nos clients, une liberté unique de mouvement et nous créons un environnement sûr et discret de manière durable . En mai 2015, Olive Group a fusionné avec Constellis Group pour former la plus grande société de gestion du risque dédié au monde, avec près de 11 000 employés répartis dans plus de 30 pays. Le Groupe Constellis des entreprises comprend Triple Canopy, Academi, Edinburgh International, social stratégique et Tidewater.

Voir l’article exclusif de Mike Stone de l’Agence Reuters sur les modalités de la vente, Exclusive: Constellis, owner of former Blackwater, up for sale – sources (anglais) et traduction Google (en français)

Img/réseau-International

Img/réseau-International

Dans ce contexte de fusion de différents groupes proposant leurs services, et créant à l’occasion, des « unités humanitaires » tels les « casques blancs » de James Le Mesurier, qui n’agissent étonnamment, que dans les zones tenues par les terroristes, les articles sont nombreux pour dénoncer cela:

Propagande américaine en Syrie : Un rapport relie les Casques Blancs à l’intervention américaine. « La fonction première des Casques Blancs est la propagande » rapporte un journaliste indépendant, qui relie le groupe à Georges Soros and la promotion controversée du groupe Avaaz.Pétition de Change.org Ne donnez pas le prix Nobel de la paix 2016 aux Casques Blancs syriens.

La pétition a recueilli à l’heure actuelle 1370 signatures. Les Casques Blancs ont reçu plus de 40 millions de dollars des USA et du Royaume-Uni malgré leur déclaration « de rester strictement indépendants et de n’accepter aucun argent des gouvernements, des corporations, ou de quiconque impliqués directement dans le conflit en Syrie.

Sputnik:  Soros finance une ONG en Syrie visant à chasser Assad du pouvoir et non pas pour aider les civils.

L’une des plus grandes organisations humanitaires opérant en Syrie, les Casques Blancs, sont accusés de mener une propagande afin d’encourager les interventions étrangères.

21st Century Wire:  Les Casques Blancs en Syrie, La guerre par la désinformation Partie 1.

Nous examinons le rôle des groupes de défenses civils en Syrie « les Casques Blancs » qui opèrent actuellement sur le terrain et nous portons notre attention sur les sources de financement et leurs partenaires médiatiques afin de déterminer s’ils sont réellement neutres et véritablement « humanitaires ».

21st Century Wire:  Partie 2. Les Casques Blancs en Syrie, « Bourreaux modérés ».

L’ONG Hydra n’a pas un pouvoir d’influence équivalent à celui que possèdent les Casques Blancs en Syrie qui, selon le chef et fondateur, James Le Mesurier, sont plus influents que DAESH ou même Al Nusra en Syrie. Cet article enquête sur les Casque Blancs et sur leur implication dans les exécutions de civils particulièrement dans la ville d’Alep.

21st Century Wire:  La guerre de propagande humanitaire menée contre la Syrie, par Avaaz et les Casques Blancs.

 « Les Casques Blancs dans leur hâte de pointer du doigt et de critiquer la Russie, ont réussi à tweeter sur les frappes aériennes russes plusieurs heures avant que le parlement russe ne les autorise en Syrie.

Edito britannique: Les Casques Blancs en Syrie.

 « Mike Robinson s’entretient avec Vanessa Beeley concernant l’ONG Casques Blancs. Sont-ils vraiment les intervenants humanitaires qu’ils prétendent être ? »


Source Reseau-International « qui sont les casques blancs? »

Un autre nom, celui de Richard Clarke PDG du groupe Goodharbor, au parcours impressionnant puisque selon la Commission nationale sur les attaques terroristes contre les États-Unis, Clarke prit la décision finale qui permit aux membres de la famille Ben Laden vivant aux États-Unis de s’envoler en Arabie saoudite le 14 septembre 2001. Clarke a initialement prétendu sous serment que quelqu’un dans l’administration Bush avait demandé ce vol et qu’il avait consulté le FBI; cependant, le FBI nia avoir eu un quelconque rôle dans le départ de la famille Ben Laden tel qu’affirmé par Clarke. Ainsi, le porte-parole du FBI John Iannarelli dit : « Je peux dire sans équivoque que le FBI n’a eu aucun rôle, n’a pas facilité ce vol. » Plus tard, Clarke admit qu’il fut le seul à autoriser ce vol. Il dit aux reporters : « Je prends la responsabilité pour cela. Je ne pense pas que ce fut une erreur, et je le referais. » (Wikipédia france) Voir, la page en anglais de Wikipédia sur Clarke, beaucoup plus détaillée.

Une recherche Wois sur Goodharbor et:

Domaine

Domain zahara18.com
Words in domainname zahara 18
IP Address 184.168.221.36
IP Geolocation US United States, Arizona, Scottsdale map

Ce que l’on peut pouvait lire sur le site d’une fondation. (la page à disparue, malgré les recherches par différents mots clés, je n’ai pu la retrouver, bizarre!) J’avais sauvegardé le paragraphe dans mon bloc-note, le voici..

The History And Formation Of White Helmets – The Founders And Directors
White Helmets was founded by James Le Mesurier, an admitted former British army officer and mercenary with the Olive Group, a private contracting organization that is now merged with Blackwater-Academi into Constellis Holdings.[1] Although White Helmets half-heartedly attempts to hide its source of funding, the organization is linked to George Soros through a PR firm named Purpose Inc., a pro-war firm that argues for Western intervention against Assad. The co-founder of Purpose is Jeremy Heimans, who also helped found Avaaz, a “pro-democracy” group connected to Soros’ Open Society Foundation, SEIU, and MoveOn.org.

Traduction Volti aidée par Google:

Les casques blancs ont été créés par James Le Mesurier, un ancien officier de l’armée britannique et mercenaire fondateur du Groupe Olive, une organisation contractante privée, qui a maintenant fusionné avec Blackwater-Academi sous le nom de Constellis Holdings. [1] Bien que des Casques blancs aient fait des tentatives sans enthousiasme pour cacher leur source de financement, l’organisation est liée à George Soros à travers un cabinet de relations publiques nommée But Inc., un cabinet pro-guerre qui plaide en faveur de l’intervention occidentale contre Assad. Le co-fondateur de But est Jeremy Heimans, qui a aidé également  Avaaz, un groupe « pro-démocratie » connecté à la Fondation Soros Open Society, SEIU et MoveOn.org.

Voir sur G.Soros

Des recherches complémentaire seraient appréciées!! merci Volti

La Russie bannit les ONG du milliardaire américain George Soros

Casques blancs de la Syrie: la guerre par Way of Deception – Partie 1

Les dessous des bombardements russes en Syrie (Voltaire.net)

Alors que la Douma délibérait de l’autorisation d’intervention aérienne russe en Syrie, le Web a été submergé par des photos et des vidéos des dégâts que l’aviation russe allait commettre contre des populations civiles.

Les bombardements n’ayant eu lieu qu’ultérieurement, ces photos et ces vidéos sont soit des éléments empruntés à d’autres contextes, soit des faux fabriqués pour l’occasion.

Cette campagne d’intoxication a été organisée par l’association Syria Civil Defense, désormais dénommée White Helmets. Basée en Turquie, elle déclare disposer d’environ 2 500 « volontaires » rémunérés, présents en Syrie aux côtés des « rebelles ». Elle tire ses revenus de dons anonymes, mais admet avoir été financée par les États-Unis, le Royaume-Uni et le « Conseil national syrien » (lui-même actuellement financé par le Qatar, la Turquie et la France). Il n’est pas possible d’identifier la ou lesquelles de ces composantes ont financé cette nouvelle opération.

Les White Helmets ont déjà produit des vidéos montrant des bombardements de l’Armée arabe syrienne avec des barils d’explosifs ; une intox largement relayée par l’OSDH et devenue parole d’Évangile malgré son absurdité : l’Armée arabe syrienne dispose de bombes russes autrement plus précises et n’a donc aucune raison de fabriquer de tels barils…/….

***Vanessa Beeley est journaliste, écrivain, photographe, militante de paix, membre du Syria Solidarity Movement et fondatrice de Sir Harold Beeley Trust et de The Wall Will Fall.

J’ai pu écrire cet article grâce à vos nombreux liens, je vous en remercie. Des recherches complémentaires, ont permis de mettre en évidence les ententes et filiations entre différents partenaires, contrôlant ces organisations, Constellis/GoodHarbor/Olive-Group.
J’espère que, ces quelques informations permettront de soutenir tous ceux qui se battent CONTRE LES GUERRES D’INGÉRENCES de l’OTAN. Il n’y a rien d’humanitaire à assassiner et tuer des gens innocents, pris en otages par des terroristes égorgeurs, bien mal combattus et, plutôt aidés par « l’alliance » otanesque. Nous devons dénoncer cette propagande guerrière et, ceux qui nous la servent à toutes les sauces. Méditez et faites vous votre opinion personnelle, ne laissez pas les « bombes démocratiques » tuer, encore et toujours sous des prétextes fallacieux. La situation que nous vivons, n’est pas de notre fait mais, si nous restons silencieux, nous nous faisons les complices des psychopathes qui initient le chaos présent et… à venir.

Voir aussi: La revue de presse nationale et internationale de Crashdebug

17 commentaires

Laisser un commentaire