Gels douche, dentifrices, shampooing, déodorants, tampons… Tous ces produits de salle de bains qui sont dangereux pour votre santé

Avec les produits d’hygiène, c’est l’horreur à tous les étages, très grave… Nous avons grandi dans une société qui nous a inculqué une certaine l’hygiène, dans laquelle il faut prendre soin de soin, mais trop rarement il nous est expliqué de derrière ces produits bien présentés aux vertus incroyables, le pire peut se cacher. N’oubliez pas cette enquête de UFC-Que choisir qui avait révélé que dans 185 produits cosmétiques se trouvaient des « substances préoccupantes ». Quand les produits d’hygiène nous font plus de mal que de bien, il est alors grand temps de penser aux alternatives…

Une nouvelle étude s’interroge cosmetiquessur le lien entre les sels d’aluminium des déodorants et le cancer du sein. Mais ce n’est pas le seul produit auquel vous devriez vous intéresser dans votre salle de bains.

Votre salle de bains ne vous veut pas que du bien. Une étude sur les déodorants, révélée lundi 26 septembre par Le Parisien, s’interroge sur le lien entre cancer du sein et les sels d’aluminium utilisés dans certains produits. Une étude qui, si elle ne permet pas de conclure à la dangerosité des déodorants, rappelle une nouvelle fois qu’il vaut mieux faire attention à la composition de vos produits hygiéniques et cosmétiques qui peuvent être pleins de substances indésirables.En s’appuyant sur le travail effectué par l’UFC-Que Choisir, qui liste 12 substances à éviter, franceinfo vous dresse la liste (non exhaustive) des produits dont vous devriez lire attentivement l’étiquette si vous souhaitez appliquer le principe de précaution.

Les dentifrices : attention au sodium lauryl sulfate, au propylparaben et au triclosan

Le premier risque de vous irriter la bouche, les deux autres sont des perturbateurs endocriniens. Comme l’explique l’Anses, un perturbateur endocrinien est une substance chimique naturelle ou artificielle qui interfère avec notre système hormonal. Il peut nuire à la fertilité, au métabolisme et au développement d’un individu. Les jeunes enfants et les femmes enceintes y sont particulièrement sensibles.

Selon l’UFC-Que Choisir, au moins 21 dentifrices vendus en grandes surfaces contiennent l’un de ces trois ingrédients indésirables. Les grandes marques comme Signal, Colgate et Oral-B figurent en bonne place dans cette liste. « Même les grandes marques sont à épingler », assène l’association.

Quelle alternative ? Commencez par lire attentivement les étiquettes avant de faire votre choix, à la recherche des 12 substances listées par l’UFC-Que Choisir. « Il n’y a pas de recette miracle. Il faut prendre ses lunettes et prendre la peine de lire la liste de composition, explique Olivier Audrault, de l’UFC. On a mâché le travail aux consommateurs en sélectionnant les composants les plus problématiques. »

Shampooing et colorations capillaires : des allergènes et des perturbateurs endocriniens à l’assaut de vos cheveux

Après les dentifrices, le shampooing est le type de produit le mieux représenté parmi les flacons épinglés par l’UFC-Que Choisir, avec 18 produits. On y trouve une liste impressionnante (et difficile à lire) de produits indésirables : des allergènes comme les p-phénylènediamine, methylchloroisothiazolinone et methylisothiazolinone, des substances irritantes comme le sodium lauryl sulfate ou l’ammonium lauryl sulfate, ainsi que des perturbateurs endocriniens comme le propylparaben ou l’ethylhexyl methoxycinnamate. Méfiance également si vous vous teignez les cheveux. Treize colorations capillaires présentent les mêmes ingrédients indésirables que les shampooings.

Quelle alternative ? En matière de shampooing comme de gel douche, il vaut mieux privilégier « les produits sous forme de savonnette plutôt que de gel douche : moins il y a d’ingrédients, mieux ça vaut », expliquait à Metronews Philippe Perrin, directeur de l’Institut de formation en santé environnementale. Le site spécialisé Slow Cosmétique propose des modèles de shampooing solide.

Les gels douche : gare au methylisothiazolinone et à l’ammonium lauryl sulfate

Sous la douche, vos gels proposent un éventail de produits indésirables. On peut y trouver du methylisothiazolinone et du methylchloroisothiazolinone, deux allergènes. Mais également du sodium lauryl sulfate et de l’ammonium lauryl sulfate, deux irritants, des perturbateurs endocriniens comme le sodium propylparaben. Au total, 14 gels douche contiennent l’un de ces produits. Là encore, de grandes marques comme Le Petit Marseillais figurent dans cette liste« Les perturbateurs endocriniens sont à bannir chez les tout-petits, les adolescent(e)s et les femmes enceintes », rappelle l’UFC-Que Choisir.

Quelle alternative ? Là, encore, il faut lire la notice et privilégier les savons solides, qui comportent moins d’ingrédients.

Les déodorants : attention aux sels d’aluminium et au cyclopentasiloxane

Vos voisins de métro vous remercieront peut-être, mais pas votre corps. S’asperger les aisselles de déodorant tous les matins est potentiellement risqué, selon une nouvelle étude publiée dans l’International journal of cancer (en anglais) révélée par Le Parisien. L’oncologue suisse André-Pascal Sappino et son compatriote Stefano Mandriota ont étudié l’impact des sels d’aluminium, un composant que l’on retrouve dans la plupart des déodorants, sur le cancer du sein. Résultat : « Le réquisitoire contre les déodorants contenant de l’aluminium, soupçonné d’être cancérogène, s’alourdit », expliquent les deux hommes.

Menée sur des souris, l’étude « fournit des preuves expérimentales que les sels d’aluminium pourraient être cancérigènes ». Ils recommandent d’appliquer le principe de précaution : « La sagesse voudrait que l’on évite l’emploi de ces antitranspirants », estiment-ils, en citant l’exemple de l’amiante, dont on a mis cinquante ans à prouver la toxicité. Les sels d’aluminium ne sont pas les seules substances qui posent problème au rayon déodorant. En février, l’UFC-Que Choisir a relevé la présence d’un perturbateur endocrinien, le cyclopentasiloxane, dans 16 produits.

Quelle alternative ? Pas de panique. « Cette étude, c’est beaucoup de bruit pour rien. Les conditions [une expérience sur des souris] sont très éloignées de l’application d’un déodorant », estime la dermatologue Catherine Oliveres-Ghouti. D’autres études, citées par Allodocteurs.fr, n’ont pas décelé de lien entre les sels d’aluminium et le cancer du sein.

Si vous êtes cependant un adepte du principe de précaution, les déodorants sans sels d’aluminium existent.

Source et suite de l’article sur Francetvinfo.fr via Informaction.info

Le mieux reste de préparer ses produits d’hygiène et de cosmétique soi-même, ils auront l’avantage d’être bio et ne contiendront aucune substance de réellement toxique, entre autres avantages:

Quand vous réalisez vos cosmétiques maison:  » Home Made « , vous utilisez, peu de produits avec des produits de bases qualitatifs, naturels et bio. Ils sont d’ailleurs souvent mieux dosés que dans les cosmétiques conventionnels. Vous respectez votre santé et l’environnement. Faire ses cosmétiques maison ne représente pas un énorme investissement à part au démarrage pour acquérir les produits de bases. Vous avez besoin de quelques produits et d’ustensiles que vous trouverez facilement dans votre cuisine. Je vous indiquerai plus bas les bonnes adresses du Web. Évidement, vous serez tentez des choisir des contenants de plus en plus jolis et de développer, pourquoi pas, vos propres étiquettes pour embellir la déco de votre salle. Donc à chacun son budget et ses possibilités.

*** Découvrez l’article de My Cosmétik qui explique très bien « Pourquoi passer du temps à réaliser ses cosmétiques maison (bio) quand je peux déjà acheter des cosmétiques bio dans le commerce ? » . C’est tellement vrai !

Il existe toujours 2 alternatives. Fabriquer ses cosmétiques maison ou acheter des produits Slow respectueux de votre santé et de la planète. En utilisant des déos et des shampoing solides Slow et Bio :  » Ma salle de bain zéro déchets «  de Julien KAIBECK, un article très intéressant sur ces produits !

Pour débuter avec de « do it yourself » dans le domaine, je ne peux que vous conseiller de commencer par l’article dont est issu la présentation du dessus, celui-ci se trouvant sur Latelier-green.com.

6 commentaires

  • Les moutons gueulent contre l’euthanasie mais utilisent des produits toxiques sans discernement.
    Leur comportement suicidaire est leur probleme alors pour une fois que quelques uns proposent de les aider……

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Bonjour,

    Je profite de ce sujet pour pousser un peu plus loin la réflexion à propos des composants chimiques des produits dits de soins corporels.

    Il remise en question sur les effets concernant les produits chimiques contenus dans les produits de soins, s’effectue toujours au cas par cas, soit un produit isolé. Certes il y a quasi toujours une contrindication à l’emploi d’un produit à l’autre, mais personne , je dis bien, personne, ni même les laboratoires (premiers concernés en cas de), ne prennent la peines, de savoir les effets lorsqu’il y a « COMBINAISON » de plusieurs de ces produits, qui plus est très long terme.

    Ici, on ne parle que des produits cosmétiques, mais qu’advient-il du doux mélange qui compose notre existence de tout les jours, aliments et boissons, vêtements que l’on porte, objets, l’air que l’on respire, etc..

    Il est peu improbable que l’on découvrirait des effets plus que dévastateurs, de plus lors d’une utilisation quotidienne et et sur une vie !!

    A méditer ! Bonne journée à tous !

    • Le veilleur

      Certes mais ce qui compte c’est d’éliminer petit à petit tout les produits nocifs de notre vie, nous avons baigné dedans depuis notre enfance alors il est très difficile de se débarrassé de tout en une fois.

      En nous informant nous prenons conscience et pas à pas nous pouvons éliminer quelqu’un de ces produits de notre vie ce qui est un bon début.

      Je pense que le tri devra se faire toute la vie tellement nous sommes entouré de produits dangereux pour notre santé mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais.

  • Bonjour les Blacksheep 🙂

    Ils existent pleins d’alternatives aux gels douche. Moi j’utilise des savons bio avec une éponge en crin végétal bio appelé Loofah http://www.compagnie-bicarbonate.com/loofa-20cm.html
    Comme savon bio j’aime bien notamment celui-si : http://lespenseesdemily.com/savons-vs-gel-douche-que-choisir/ . Je n’utilise plus de gel douche, même sous appellation bio car il y a toujours des vises cachés…

    Après il faut aussi bien hydrater la peau au moins une fois semaine avec de l’huile d’Argan par . Avec se produit millénaire connu en Afrique du nord et moyens orient vous donne une véritable peau soyeuse et naturellement parfumée.

    Le problème qu’il y a aussi avec les produits commerciaux c’est qu’ils sont testé sur les animaux !
    Voici une liste non exhaustive mais assez complète le poste suivant quand à lui propose des marques de produits bio non testé sur des animaux : http://www.noviorbis.net/t269-les-produits-des-societes-suivantes-sont-testes-sur-des-animaux?highlight=liste+des+produits+non+test%C3%A9+sur+les+animaux

    Ensuite pour le déo de dessous de bras et anti transpirant j’utilise un stick bio à la pierre d’Alun ensuite un bon parfum genre Chanel N°5 pour ma part 😉
    Je te donne la suite pour les cheveux dès que je reviens.

    Akasha.

    • >>>>>

      Alors pour les cheveux

      Bien, après mes petits conseils de soin visage, voici pour vos cheveux les filles. Quand on a de long cheveux on a souvent tendance à avoir des problèmes de démêlage ou de brillance, on a le cheveu terne… pale Alors au lieu de vous ruiner en après shampoing ou autre masque, essayé le vinaigre de cidre ! Alors je vous entend déjà mesdames « Aaaan ça marche pas toutes ces recettes de mère_grands pfff » Eh ben si ça marche ! essayez vous verrez de vous même, vous ne risqué rien de toutes les façons, vous n’allez pas vous retrouvez chauve Au fait pourquoi ça marche si bien ? c’est un problème de pH au fait Notre cuir_chevelu a un pH de 6, et la plupart des shampoing de 8, sauf les pH neutre qui est de 7 donc toujours de trop…les shampoing bio sont à 5.5. Donc utiliser du vinaigre de cidre, va redonner de l’acidité au cuir chevelu. tataaa !

      Il existe aussi des shampoings solides c’est trèèèès efficace et bio un exemple de bon produit : http://www.ebay.fr/itm/SHAMPOING-SOLIDE-BIOLOGIQUE-CHEVEUX-SECS-LONGS-AU-LAIT-BIERE-amp-OEUF-100-GR-/251245324265

      Attention : Ici on parle bien de rinçage, utilisez donc votre shampoing bio (de préférence), puis rincer bien avec le vinaigre, cela neutralisera aussi le calcaire de l’eau pour d’autre bienfaits encore sur vos cheveux !
      Quel est le problème pour un cuir_chevelu trop alcalin ? Les pellicules ! Et le rinçage au vinaigre de cidre est particulièrement indiqué pour le le traitement des pellicules, quand au choix de votre sgampoing, veillez bien à ce qu’il n’ait pas de sulfate de sodium, dont le pH est de 9 !

      Rincer les cheveux à l’eau froide vinaigrée permet aussi de stimuler les muscles horripilateurs qui se trouve à la base de chaque cheveu, et donc de stimuler également le cuir chevelu… De plus, le vinaigre fait briller les cheveux, les rend tout doux et légers…Sans compter qu’il facilite le démêlage ! L’odeur du vinaigre de cidre s’estompe très rapidement, une fois les cheveux secs, ça ne sent plus rien du tout. Tout de foi si l’odeur persiste, vous pouvez toujours ajouter deux ou trois gouttes d’huile essentielle de votre choix.

      La suite ici : http://lesfilsdelaloide1.actifforum.com/t599-astuce-cheveux?highlight=les+cheveux

      Hydrater votre visage avec de l’huile de chanvre bio ou de masque beauté avec du miel : http://lesfilsdelaloide1.actifforum.com/t571-faire-un-soin-hydratant-visage (post du 10 Avr – 2:33)

      Akasha.