« Besoin d’un toi », quand l’ubérisation est utile aux SDF

Il n’y a pas si longtemps, tout le monde parlait d’héberger un ou des migrants, tout le monde voulait son migrant et faire bonne figure dans la presse, c’était LE geste citoyen du moment, mais qu’en était-il pour les SDF? À croire qu’ils étaient oubliés, sans réelle importance, pourtant, ils sont nombreux à vivre depuis toujours dans ce pays, à travailler, à souffrir, à être plus ou moins rejetés par le système.

Saviez-vous qu’entre Janvier 2008 et Décembre 2010, 6730 SDF sont décédés dans ce grand pays qu’est la France? En 2013, 120 000 décisions d’expulsion pour impayés ont été rendues, et en 10 ans le nombre de SDF a doublé, pire, 31 000 enfants sont SDF et vivent dans la rue.

besointoi_0Et voilà que va sortir sur smartphones « Besoin d’un toi », une appli qui s’apparente à « un système gratuit d »‘ubérisation » des initiatives citoyennes » qui va permettre d’héberger un SDF durant une nuit, car dans les faits, comme le précise l’article de RFi: « Si un tiers des Français offrait chaque année une nuitée à un sans-abri, il n’y aurait plus personne à la rue ».

Bientôt, télécharger sur son smartphone l’application « Besoin d’un toi » permettra de concrétiser un acte de solidarité envers les sans-abris. Le concept de cette application sur mobile est simple : Il s’agit de mettre en contact des SDF avec ceux qui sont prêts à les aider.

Les smartphones nous offrent enfin la possibilité de passer des promesses aux actes. L’application « Besoin d’un toi » est née d’une rencontre sur les pages Facebook du collectif « Merci pour l’invit’ ». sic…

Un Airbnb solidaire

L’application « Besoin d’un toi » sera lancée et disponible au téléchargement à la fin du mois d’octobre. Le dispositif s’inspire de la plateforme de mise en relation que tous les voyageurs connaissent, Airbnb. La différence, dans ce cas, est qu’il n’est pas question, évidement, de monétiser ses offres d’hébergement ou de soutien aux sans-abris.

Article en intégralité sur Rfi.fr

Il y a des initiatives qui méritent de ne pas passer inaperçues, reste à voir ce que cela peut donner au final, et surtout, si cela va réellement aider des SDF…

 

 

9 commentaires

  • bonjour

    que chaque ex, présidents, sinistres, sénators, députains, maires (aux multiples casquettes), banksters, pdg, marchand de mort, aux ordres des dirigeants du peuple élus montrent l’exemple…….
    J’ai hébergé et aidé des pauvres qui l’était plus que moi… pas besoin de smartphone pour cela…

  • Zeitgeist Zeitgeist

    « Si un tiers des Français offrait chaque année une nuitée à un sans-abri, il n’y aurait plus personne à la rue ».

    A quand la moitié des Français ?

    Pis après les 3/4 peut-être ?!?

    Bons réveils ;-)

    ;-)

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Bonjour,
    Quelque chose m’interpelle dans le titre apporté autant par l’article que par l’affiche FB. Selon le contenu et l’objectif « Besoin d’un toi » comporterait une faute grossière car même avec la nouvelle orthographe et jusqu’à preuve du contraire et toujours selon l’objectif, il s’agit de la couverture d’un immeuble, soit d’un « TOIT » se terminant par « T ». Sans cette lettre ou encore une virgule après « d’un », cette phrase n’a aucun sens !

    • Je pense personnellement qu’il s’agit d’un jeu de mot volontaire, besoin de quelqu’un donc d’un « toi » qu’importe qui est le toi, mais également d’un toit pour dormir. À mon avis c’est volontaire.

    • voltigeur voltigeur

      Je n’ai pas tout compris là, cette application pour aïe-phone, c’est pour les SDF? C’est connu, ils ont tous des engins de communication, haute technologie, qu’ils rechargent avec « l’air du temps » pour envoyer des SOS. Et si c’est à l’attention des possesseurs, ils passent plus de temps à chercher les pokémachins, qu’à s’occuper de ce qui les entoure. :(

  • abes

    Autant, j’héberge des gens qui sont de passage (voyageurs) via des sites sûr, où les gens peuvent laisser des appréciations etc. Comme le co-voiturage etc. Donc quelque part on sait un peu à qui on va avoir affaire.

    Mais héberger une personne à la rue… Non Je m’y refuse. Déjà c’est pas à moi de le faire. J’ai des enfants et une femme sous ma responsabilité donc hors de question que j’amène quelqu’un avec peut être des troubles psychologique, qui consomme de la drogue, qui a un manque d’hygiène grave (contagieux etc). Que le mec reviennent un soir/un jour, avec des potes pour que je le dépanne…

    Non Non et NON

    Le problème c’est que ce n’est pas une solution. C’est comme donner une petite pièce. ça sert à rien, ok. Disons que tu lui donnes 5€…Et demain ? et après demain etc.

    Il faut résoudre le problème. Et en ce moment l’état montre bien qu’elle a les moyens de le faire pour les migrants en créant des centres d’hébergement.

  • Le veilleur

    L’état de la France est devenue telle que même les gens qui louent un appartement ne peuvent plus payer leurs loyers qui souvent sont exorbitants. Combien de cas d’impayé de loyer tout les mois et le paradoxe c’est que lorsque ces propriétaires réussissent à récupérer leur appartement après des années de procédure judiciaire, ils revendent leur bien et ne veulent plus entendre parler de locataires.

    Dans mon village plus des trois quart des maisons sont inhabitées et tombent en ruine. Faute de ne pouvoir forcer les propriétaires à louer leur biens, l’état devrait donner à tout le monde la possibilité d’accéder à un logement social. Alors que le gouvernement continue d’économiser sur les logements sociaux et autres refuges pour SDF qui ont cotisé en France, ce même gouvernement trouve des finances pour l’accueil les migrants qui sont toujours plus nombreux, cherchez l’erreur ?

    L’article propose des solutions d’hébergements pour les SDF, mais SDF ou pas, il est très difficile pour la plupart des gens d’accueillir un inconnu chez soi et de toute façon hébergé des SDF pour une nuit ne règle pas le problème, la solution serait d’apporter un logement et une vie digne à ces gens pour qu’ils puissent un jour à nouveau trouver un sens à leur vie et le goût de vivre.

    La nouvelle étude de Contribuables Associés : « coût des migrations irrégulière en 2015 ».

    http://www.contribuables.org/2016/05/la-nouvelle-etude-de-contribuables-associes-les-migrations-mediterraneennes-en-2015/

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Cool, il suffira de prévoir quelques haillons dans sa valise, pour crécher gratos lors de ses voyages en villes ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif