Vos infos, news, liens (et autres…) du 11 Octobre 2016

Quelques heures de retard pour la rubrique, mais le rythme est par moment difficile, surtout en ce moment…. Je vous met ici quelques liens glanés ici et là, et vous remercie de votre présence.

handygames-clouds-and-sheep-papercraft-hungry-sheep-650x650

  • « ING sera imitée par d’autres banques »: « La récente annonce par ING d’une vague de licenciements a été difficile à encaisser. Pourtant, selon la plateforme financière TopCompare.be, le démantèlement du réseau d’agences bancaires est déjà sur les rails depuis vingt ans ».
  • L’échec d’Assad a conduit à la mort de 300.000 personnes: « Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a accusé le président syrien Bachar al-Assad d’avoir causé la mort de 300.000 personnes en Syrie en échouant dans son rôle de leader, dans une interview à la radio allemande Deutsche Welle ». La propagande continue… Et pour les USA, combien d’échecs depuis le début de leur guerre contre le terrorisme? À moins qu’ils considèrent que 4 millions de musulmans décédés est une réussite…
  • Nouveau rebondissement dans l’affaire Omar Raddad: « Pour Omar Raddad, elles constituent un motif d’espoir: les traces d’ADN découvertes en 2015 sur des scellés ne sont pas les siennes, et la poursuite de leur exploitation pourra peut-être faire progresser l’enquête sur le meurtre de Ghislaine Marchal commis en 1991″. Peut-être un jour reconnaîtront-ils qu’il est innocent et que l’enquête est totalement magouillée…
  • Le monde est endetté comme jamais, selon le FMI: « La dette mondiale se chiffre désormais à un montant jamais atteint qui équivaut à plus du double de la valeur de l’économie mondiale (225 % exactement). Dans un récent rapport, le Fonds monétaire international (FMI) indique que la dette globale s’élève aujourd’hui à 152 000 milliards de dollars (135 700 mds EUR) ». Et vous doutez encore que l’avenir est sombre?
  • France: les frais bancaires s’envolent: « Confrontées à la faiblesse historique des taux d’intérêt, les banques tentent par tous les moyens d’alourdir notre facture. Des frais bancaires de plus en plus élevés. C’est la méthode à la mode pour vider votre compte de manière presque invisible. Et c’est votre banque qui s’en charge. Selon le journal Le Parisien, ces frais s’envolent. Une flambée des prix que les banques tentent de justifier par une perte de leurs revenus. La cause : les taux d’intérêt sont historiquement bas. En d’autres termes : vous prêter de l’argent rapporte moins qu’avant ».
  • Jacques Attali : « Expulsons la Hongrie de l’Union européenne ! »: «  »Je suis pour l’expulsion de la Hongrie de l’UE, un pays qui viole ses règles doit être tenu à l’écart », a déclaré l’invité d' »Ici l’Europe », Jacques Attali. Pour l’économiste français : « L’Europe a besoin de migrants en raison de sa démographie. Nous perdons des richesses considérables en les refusant. Pratiquons l’altruisme intéressé ! », martèle-t-il. Aux yeux de Jacques Attali, l’Italie représente également un risque majeur. « Si l’Italie vote non au référendum de décembre, on aura un nouveau gouvernement et possiblement une sortie de l’Italie de la zone euro, ironiquement l’année où l’on doit célébrer à Rome, le 60e anniversaire de l’UE.« 
  • « A long terme, l’accueil des migrants peut devenir un investissement économique »: « Le taux de croissance de la Suède a atteint 4,5% au dernier trimestre 2015, notamment grâce à l’immigration. On est loin des 1,5% de la France, dont la politique à l’égard des réfugiés diffère. Jean-Christophe Dumont, chef de la division des migrations internationales à l’OCDE, répond aux questions de LCI sur cet exemple scandinave et les leçons que pourrait en tirer l’Hexagone ».
  • Viry-Châtillon : «Il n’y a pas de zone de non-droit», affirme Valls aux policiers de l’Essonne: « Après un entretien à huis clos avec les policiers, Manuel Valls a fait savoir sa « détermination à combattre le crime, cette violence à l’état sauvage ». « Ces individus ont voulu tuer vos collègues, je vous l’atteste », a-t-il lancé, comme pour réparer l’effet délétère produit par les déclarations de son ministre. Sur RTL, en effet, Bernard Cazeneuve avait estimé que les quatre agents avaient «été confrontés à une bande de sauvageons qui ont agi avec lâcheté». «L’autorité de l’État, elle sera assurée, elle est là, a martelé Manuel Valls. Il n’y a pas de zone de non droit, il y a des territoires particulièrement difficiles», a conclu le locataire de Matignon, qui s’est rendu en fin de matinée sur les lieux de l’agression, à Viry-Châtillon, en compagnie de son ministre de l’Intérieur« .

Allez, pour en finir, cette rubrique, vous le savez, c’est la vôtre! Vous pouvez utiliser cette rubrique pour partager vos infos, vos liens, vos idées, ce que vous avez aimé ou apprécié sur internet, bref, une grande liberté vous est offerte, mais merci de respecter l’ensemble des intervenants qui souhaitent profiter du blog sans voir les commentaires saturés de contenus dispensables ou envahissants.

82 commentaires