1 retraité pour 1 actif en 2060 – Le doute n’est plus permis !…

J’ai fait le ménage dans mes marque pages et, j’y ai retrouvé quelques articles qui ne doivent pas être oubliés. Ça continue d’aller très mal, le chômage est en hausse constante, le système social est à bout de souffle, on emprunte encore et encore. Donc, un petit retour et un petit bilan, sur la disparition inéluctable des retraites. Bien qu’écrit en 2014, cet article est d’actualité.

1 retraité pour 1 actif en 2060 – Un système de retraite à bout de souffle from Indépendance Financière on Vimeo.

En 2060, il y aura 1 retraité pour 1 actif !

Comment dans ces conditions les retraites pourront-elles être financées par les actifs ? impossible de demander à 1 actif de payer la retraite d’1 retraité, le chômage des chômeurs, la protection sociale de tous, le train de vie de l’état, le train de vie des collectivités locales, l’éducation des enfants et les avantages de certaines catégories non productives.

L’équation est donc insoluble et le pire dans cette histoire, c’est que personne ne voit rien venir : ni les politiques qui souhaitent se faire élire, ni les syndicats qui ne travaille pas dans l’intérêt des générations futures, ni les actifs qui préfèrent consommer et encore moins les retraités qui n’ont aucun intérêt à vouloir le changement et représentent en 2014 la plus grande masse des votants…

Tout le monde fait l’autruche en espérant le miracle ! Est-ce la bonne solution ? vous n’avez pas besoin de moi pour répondre à cette question trop longtemps laissée sans réponse.

L’objectif de cette vidéo est de vous faire prendre conscience que l’équation est insoluble, que le système de retraite actuel ne survivra pas à l’horizon 2030 et que pour les générations des 20-45 ans, il vous reste une chance unique de ne plus dépendre de ce système malade qui vit actuellement ses dernières années. Pas de catastrophisme, juste une prise de conscience et c’est bien là l’objectif de cette vidéo factuelle que je vous livre aujourd’hui.

Je vous laisse découvrir cette vidéo et n’hésitez pas à poster vos commentaires ci-dessous, même si vous n’êtes pas d’accord avec ma démarche…

Bonne journée à vous

Auteur Etienne BROIS pour Indépendance-Financière

 

La revue de presse nationale et internationale à voir sur Crashdebug

30 commentaires

  • FRANCE: Retraite : les pensions une nouvelle fois gelées cette année : Le secrétaire d’État chargé du Budget, Christian Eckert, a fait savoir que les retraites ne seraient pas revalorisées cette année. En cause : le bas niveau de l’inflation.
    http://www.brujitafr.fr/2016/09/france-retraite-les-pensions-une-nouvelle-fois-gelees-cette-annee.html

      • lumpenproletariat

        Mais on s’en fout des taux négatifs de leur connerie abstraite faite de chiffres pour ces débiles mentaux !!!
        L’économie, c’est t’as faim, t’as envie de te vétir, d’avoir une maison etc…

        Et toi Gustave tu fais quoi? Rien
        Ben alors fais nous à manger, toi paul construit nous une maison, Charlotte fait nous un tricot…

        C’est bon les gars, on a du sable, de l’argile, un sol fertile, des moutons , des légumes, de la laine???

        Ouais, ben alors on s’y met….

        Le reste c’est de la fadaise qui date de 500 ans…. et l’homme a quoi ? 1 millions d’années? 50000 ans?
        On a bien vécu pendant des milliers d’années sans Wall Street et consort, alors, un jour, il faudra songer à tirer la chasse…

        Si on reste avec nos mêmes paradigmes, on s’en sortira jamais. Le problème, c’est que tu as raison, sauf si on change de paradigme. On a en plus aujourd’hui, des robots pour bosser à notre place et produire des choses à foison.

        Pour ma part, je considère ce problème, plus comme un problème culturel qu’un problème purement comptable.

        Cordialement.

  • gnafron

    ben…faut faire cotiser les robots pour la retraite http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • lumpenproletariat

      Ben voilà… Pas plus compliqué que ça…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      Aujourd’hui un agriculteur produit ce que produisait 250 personnes ( au pif mais je suis sur que c’est au moins ça) et il a même droit à un système autonome dans son tracteur qui fait le boulot à sa place…. Bon après on peut disserter des heures sur la qualité des produits, les pesticides, la destruction des sols etc… mais c’est pas le sujet….
      Tout ça c’est un faux débat… C’est pour nous conditionner insidieusement à renoncer à la retraite…

  • blackout

    Ils ont en tête de droite comme de gauche (même si la direction n’a plus de sens) d’instaurer un revenu universel , donc plus de retraite.

    le revenu universel:
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/04/23/qu-est-ce-que-le-revenu-universel-de-base_4907543_3224.html

    • probe

      Il faudrait des réformes fiscales a la Melenchon a savoir un revenu annuel maximum de 360000 euros, ou au moins celle se trouvant dans le PP du PS sans être s’appliquée, une TVA a 30, 40 ou 50% serait a exclure. Il faudrait surtout des règles fiscales respectées, plutot qu une évasion de capitaux institutionnalisé. Car la perte estimée de 50 Milliards est en dessous de la réalité. Et en y ajoutant celle des grosses entreprises françaises, ce montant pourrait tripler. Un RBU de 1000 euros par tete de pipe au dessus de 18 ans, représente un budget de 620 Milliards

      http://www.youtube.com/watch?v=k4rgX-YAS3U

      https://simplyleft.wordpress.com/2012-comparez-les-programmes/

  • probe

    L’arnaque de la réforme des retraites expliqué ici

    http://www.youtube.com/watch?v=7Tm_TXSMRqY

  • Le veilleur

    Oui c’est pour cela que nos politiques veulent que nous voir travailler jusqu’à 72 ans mais faut-il encore qu’il y est du travail pour tous, malgré ça ils continuent de faire entrer des étrangers alors qu’il n’y a déjà plus de travail pour les Français.

    Notre modèle social doit changer, il n’est plus adapté à notre époque, de plus les machines ont remplacé la main d’œuvre dans les entreprises et les magasins.

    Il est temps d’envisager sérieusement un revenu de base universel très rapidement et c’est tout à fait possible.

    Automatiser les RSA à tous ceux qui y ont droit, soit 5,8 millions de Français, ne coûterait que 4 milliards d’euros à l’état, soit 0,2% de sont PIB, ce n’est rien ! De plus cette argent permettrait de soutenir les entreprises locales et encouragerait les activités non marchandes, artistiques, parentales ou bénévoles !

    Le revenu de base, pour arrêter de perdre sa vie à la gagner | Hugo STEPHAN |

    http://www.youtube.com/watch?v=mV-RTH8SRx0

    http://www.youtube.com/watch?v=pZOUv5QQMz0

  • Niakine Yapatchef Niakine Yapatchef

    Que les choses soient claires:

    Avant la civilisation, l’homme vivait dans la nature en cueillant et chassant à sa guise.
    D’après les plus éminents paléoanthropologues, il semble en tous cas que l’homme à cette époque vivait assez bien malgré les aléas de la vie sauvage.

    Aujourd’hui, ou le mode de vie que menaient nos heureux ancêtres n’est plus possible:
    « Selon moi, une sorte de liberté est perdue pour toujours ou pour longtemps. C’est la liberté qui vient de la capacité de posséder son propre élément. Le poisson possède le sien, de même que l’oiseau et que l’animal terrestre. Thoreau avait encore la forêt de Walden – mais où est maintenant la forêt où l’être humain puisse prouver qu’il est possible de vivre en liberté en dehors des formes figées de la société ? »*1

    Sur ce, la civilisation techno-industrielle nous a volé le droit de jouir naturellement de nos vies : soit !
    Elle devra donc, en toute logique, pouvoir à nos besoins les plus élémentaires. Voilà pourquoi, le revenu universel coule de source.

    De plus,les retraités seront légions certes, mais surtout il n’y a pas et il n’y aura pas de travail pour tout le monde, j’écrirais même plus: il y en aura de moins en moins; c’est une évidence. Par contre, les biens de consommations continuerons d’être produits. Notez bien cher moutons que si les productions ne sont plus consommées par faute de pouvoir d’achat ou autre: la civilisation s’effondrera. Face à cette fatalité, croyez-moi bien que les industriels aux commandes pousserons de toutes leurs forces pour que le revenu universel s’impose comme allant de soi.

    Ou trouver l’argent me direz-vous ? Taxer le travail des machines me semble la meilleure des solution, mais nos politiciens dirigeants ont une imagination sans limites, je leur fait confiance sur ce point. Quant à la répartition des revenus, je pense que nous arriverons à un système ou ils seront garantis en fonction de la socialisation. Je m’explique: plus une personne sera socialisée plus elle sera récompensée, la carotte et le bâton. C’est le meilleur moyen de garantir une paix sociale dans ce bas monde. Les individus en dehors du système seront marginalisés et finirons par périr et/ou pourrir en prison. Quand on y regarde de plus près, c’est déjà le cas. La liberté*2 tel que nous l’envisageons aujourd’hui disparaitra. Notez aussi que si le principal souci de l’avenir sera de nourrir loger et soigner les inactifs, il faudra aussi les occuper !

    Sur ce, nous voyons tout doucement une autre réalité s’imposer comme coulant de source: les ressources naturelles se raréfient et l’écosystème est en péril. La réalité de la surpopulation mondiale est une autre évidence qui peut à peu fait son chemin dans les têtes de nos cher leaders en haut de la pyramide. Des ajustements quantitatifs vont donc devoir être mis en œuvre. Cela n’augure rien de bon. Cela dit, deux chemins peuvent être envisagés, la manière douce et la manière forte. A mon avis cela se fera comme toujours par une méthode mixte: d’une part: propagande dé-nataliste / limitations des naissances / euthanasie. Et d’autre part: guerres / politiques d’extermination / pandémies programmées. Toujours est il que le néomalthusianisme s’imposera aussi comme allant de soi.

    Sale temps sur la planète comme dirait l’autre. Mais bon l’alternative est l’effondrement, je suis pas persuadé que ce serait moins pire… . Une chose est sure, vous comme moi n’avons que très peu de pouvoir décisionnel. Nous serons donc comme toujours les spectateurs de leurs catastrophiques solutions appliquées.

    *1: Notre besoin de consolation est impossible à rassasier (1952) Stig DAGERMAN (1923-1954)
    *2: La liberté signifie être en mesure de contrôler (soit seul, soit au sein d’un PETIT groupe) sa propre vie jusqu’à sa mort; nourriture, habillement, gîte, et défense contre tous les dangers qui peuvent advenir dans son environnement. La liberté est synonyme de pouvoir, pas le pouvoir de contrôler les autres, mais le pouvoir de contrôler toutes les circonstances de sa propre vie. Théodore KACZYNSKI, la société industrielle et son avenir.

    • Tyr

      >Je m’explique: plus une personne sera socialisée plus elle sera récompensée, la carotte et le bâton.

      Mais bien sûr, et comme on considèrera que ceux qui ne pensent pas comme tout le monde ne sont pas assez socialisés, on leur coupera le revenu machin bidule.
      Ceux qui ont d’autres idées seront marginalisés, affamés et mis à mort socialement.
      Magnifique idée du totalitarisme 2.0

      Sans moi, merci

    • Niakine Yapatchef Niakine Yapatchef

      Je me suis peut-être mal fait comprendre, en aucun cas je ne défends ce genre système.
      Mais c’est vers ce quoi nous allons, je le crains.

  • clegiru

    Un salaire de base universel ne veut pas dire grand chose.
    C’est la garantie d’une belle inflation graduelle en quelques années et donc d’un appauvrissement de tous.
    Qui en bénéficierai sur le territoire français ? Un appel d’air supplémentaire pour l’immigration.
    De plus avec la disparition de plus en plus d’emplois, quelle proportion de la population serait virtuellement sous tutelle de l’état, seule source de revenu ? Évitons d’aborder les aspects moraux et psychologiques destructeurs d’un revenu qui s’apparente à une assistance.

    • engel

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      Oui tout a fait,
      En quelques années ce revenu serait intégré dans les prix, grace à l’inflation.
      Et si ce revenu est indexé sur le niveau de vie, il y aura obligatoirement « course à l’échalote » avec les prix et au final une déstabilisation de l’économie
      On voit parfaitement ce phénomène à chaque fois où de l’argent facile est donnée….Quelque soit la forme qu’elle prend(subvention,aide,R.U, chèque-cadeau,…et Q.E) .

      Mais cette fois-ci,…cela sera diffèrent!
      Puisque c’est pour notre bien…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • Le salaire à vie selon Bernard Friot est vus comme un droit dès la naissance il restera donc cumulable avec un salaire. Donc toutes personnes voulant vivre plus chichement où ayant simplement une vocation ou un dons artistique pourra cumulé. Pour moi cela règlerait bien des problèmes inutiles que nous connaissons à l’heure actuelle comme le stress dû à des salaires trop bas ou d’être sans emplois. Le pouvoir d’achat sera plus haut et on pourra créer plus d’emplois en réduisant les temps de travail avec salaire garanti.

        Il ne faut pas croire la plupart des gens veulent travailler, ils en aura qui certainement ne foutront rien, mais je suis persuader qu’avec se système les gens sans activité seront moins nombreux qu(à l’heure actuelle. Ils y aura aussi de nombreuses personnes qui pourront assuré un bénévolat.

        Moi je vois ça d’un œil positif, si un jour je connais l’époque où il sera d’application je ferai partie des personnes qui continueront à travailler et Orné aussi tout comme beaucoup d’autres… Et puis se système est basé sur cotisation et non sur base de fiscalité et d’impôt sur le revenu. ..

        Akasha.

        • engel

          Tu réponds totalement à coté du problème que clegiru et moi soulevons.

          • Non c’est parce que vous parlez pas du salaire à vie mais du revenu universel ce qui est complètement différent.

            Vas-y fait plouf ^^

            Akasha.

            • engel

              Bonjour ma chère et belle Akasha,

              Je ne sais quelle différence on t’a éduquée à faire, mais vois-tu, jusqu’à ce jour, les mots on un sens.
              Et il est fort judicieux de le respecter, si on désire communiquer justement.

              Définition:
              -Salaire:
              « Toute SOMME versée en CONTREPARTIE d’un TRAVAIL effectué par une personne, dans le cadre d’un contrat de travail. » *
              * http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/salaire/

              …Alors ton histoire de salaire dés la naissance est un gros non sens…à moins de considérer que pousser très fort dans la couche est un travail. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

              Plouf plouf c’est toi qui es ^^

            • engel

              ..Cumulable ou non, ne change rien au désastre de l’argent facile distribué à tous.
              Ps: Oui,… tu as répondu à coté.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

            • Coucou Angel :)
              En tout les cas toi tu sais parler aux dames http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
              Je dois bien reconnaitre que je me suis un peu emmêler les pinceaux…. Entre la constitution des Pays-Bas qui stipule que tout citoyens dès sa naissance à droit à un revenu et… Le salaire à vie de Fiot. Donc je ne fais pas plouf, mais je patauge ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

              Mais se n’est pas de l’argent facile distribué mais bien cotisé ;)

              Akasha.

    • engel

      La force du maître moderne est sa capacité à faire adorer par l’esclave la laisse qui le tient.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • rouletabille rouletabille

    J’adore le terme INACTIF pour définir un sans emploi..
    Vous connaissez la suite ???
    « Un INUTILE »
    et et ???
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    • Tyr

      et pourtant tu as toujours le droit de spammer sur les commentaires…

      • rouletabille rouletabille

        Bonsoir TYR
        te cite
        « et pourtant tu as toujours le droit de spammer sur les commentaires… »
        Pourrais tu svp expliciter ton com ?
        amicalement
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        • Tyr

          Je répondais à ta devinette, mon cher rouletaboulette.
          Depuis ma réponse taquine, tu as envoyé sur le site combien de commentaires plus ou moins en rapport avec le sujet, plus ou moins respectueux avec les gens et plus que moins débiles les uns que les autres?
          Voilà qui explicite mon com.

  • totoche

    Le travail, disparait, c’est une tendance lourde depuis les débuts de ère industriel liée à l’augmentation de la productivité.
    Le problème n’est donc pas savoir combien d’actif, pour un retraité, mais si il faut que les vieux laissent leur emploi pour que les jeunes puissent travailler.
    La question, n’est pas non plus de savoir, si il faut partager les revenus des travailleurs actifs ou potentiel, mais s’il faut partager ‘intrégalité des richesses produites.

    Il n’y a en fait aucun problème de retraite, pas plus que d’accès au soin, il y a problème de répartition des richesses entre le capital et le travail.
    Les politicardsa travaillant pour le capital et la rente, voilà pourquoi la problématique est biaisée dès le départ, si les gains de productivité avaient été correctement répartis la question ne se poserait même pas..
    Le revenu universel est une idée venu du néolibéralisme et une nouvelle forme de rente à partager entre gens du peuple sans toucher aux richesses du capital.
    Par définition, toute rente s’oppose au revenu du travail et l’aspect cadeau est suspect, il n’y a jamais rien de gratuit et surtout pas l’argent.
    En général celui qui vous promet ce genre de chose est un escroc.
    Donc il est de bon sens de se méfier.