Syrie: L’armée russe déploie des systèmes de défense antiaérienne S-300..

Après la propagande pro US d’Arte, mettant en valeur le « charisme » du zident US, sans s’étaler sur le financement, la création, l’implication des USA, sur ces mouvances terroristes, soi disant combattues, mais assistées par les US et la coalition. Un hôpital entièrement détruit à Alep a stoppé net les pourparlers entre les USA et la Russie qui considère cette rupture comme un « faux semblant ». Le tout est de se demander comment, le président d’un pays souverain, élu démocratiquement par son peuple, qui a demandé aide et assistance à la Russie, contre l’ingérence des « distributeurs de démocratie et de paix à l’aide de bombes », va sortir de cette ornière. La Russie n’ayant pas l’intention de baisser les bras, devant les provocations incessantes, tant verbales que sur le terrain, des « guerriers humanitaires » et leurs caniches. Le pire est que l’escalade est certaine et, au vu des préparatifs pour l’instant « en prévision de.. » Ça ne rassure pas. N’oublions pas qu’il y a ce que l’on sert aux moutons et, ce qui se trame en coulisse, entre les diplomaties des nations concernées. Et nous dans tout cela? On est au milieu, abreuvés de « bons sentiments » distillés par les médias, qui légitiment les tueries au nom du « sauvetage » des peuples soumis au joug de « l’abominable dictateur » Al Assad et de ses alliés, « les horribles russes, croqueurs de bébés ». Aucun mouvement international populaire, pour dire STOP à tous ces psychopathes et à leurs guerres?

Syrie frontière turque

Un déploiement de défense qui inquiète les Américains. La Russie a mis en place des systèmes antiaériens S-300 à Tartous, ville côtière du nord-ouest de la Syrie où elle possède des installations portuaires militaires, a annoncé mardi soir le ministère russe de la Défense.

Ces systèmes complètent de fait le dispositif de défense mis en place sur la base aérienne de Hmeimim (nord-ouest) avec l’arrivée en novembre 2015 de S-400 de dernière génération. Avec ses S-300 et ses S-400, la Russie s’assure une défense aérienne de ses deux points d’ancrage en Syrie, le port de Tartous et la base aérienne de Hmeimim, dans la province de Lattaquié, où l’aviation russe dispose de dizaines de bombardiers, d’avions d’attaque au sol et d’hélicoptères.

Mise en garde à Moscou

Le Pentagone a réagi à l’annonce en se demandant qui était l’adversaire que Moscou souhaite tenir à distance avec ces missiles. Les extrémistes que la Russie veut combattre en Syrie, comme Daesh ou le Front Fateh al-Cham (ex Front Al-Nosra), n’ont « pas d’aviation », a relevé Peter Cook, porte-parole du Pentagone.

>> A lire aussi : Le Pentagone aurait fait réaliser de fausses vidéos djihadistes d’Al-Qaida en Irak

Celui-ci a adressé une mise en garde voilée à Moscou contre toute utilisation de ces batteries contre les appareils américains : « Il faut que ce soit clair pour les Russes et pour tous ceux qui opèrent en Syrie que nous prenons très au sérieux la sécurité de nos aviateurs », a-t-il souligné.

Répondre à la menace de missiles tirés depuis la mer Méditerranée

« Ce système est conçu pour assurer la sécurité de la base navale de Tartous », a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. « Nous rappelons que le S-300 est un système uniquement défensif et qui ne menace personne ». Ces batteries permettent notamment de répondre à la menace de missiles tirés depuis la mer Méditerranée.

L’annonce de la Russie intervient au lendemain de la décision de Washington de suspendre ses pourparlers avec Moscou sur un cessez-le-feu en Syrie, annoncée après la destruction totale lundi du plus grand hôpital du secteur rebelle d’Alep dans un bombardement aérien. Indéfectible alliée de Damas, la Russie est accusée par les Occidentaux de bombarder les rebelles en Syrie, notamment à Alep, dans des zones peuplées de civils. De son côté, Moscou affirme ne viser que les groupes djihadistes.

Auteur M.C pour 20Minutes

Voir aussi:

VIDEO. Deux bombardiers russes interceptés au large de la Bretagne

DEFENSE Les Occidentaux parlent d’une provocation de la part de l’armée russe…

Philippines: Le président Rodrigo Duterte dit à Barack Obama «d’aller au diable

L’industrie du talc finance Daesh et les talibans

VIDEO. Égypte: Un imam frappé à coups de chaussure à la télévision

En savoir encore plus avec, la revue de presse nationale et internationale de Crashdebug

14 commentaires