Limerick de présentation.



Limericks…

 

2-limericks

 

C’est jamais que des mots tournés en écheveaux,

des embrouillaminis pour meubler le cerveau.

Mais c’est vrai ça vaut pas tripette,

ces mots tirés à l’escopette,

ce n’est pas du Verlaine et pas du Marivaux…

PACO 2016.

11 commentaires

  • Bienvenu à toi, nouveau rédacteur des moutons enragés! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Bonsoir,
    Un nouveau dans votre équipe ?
    En voilà une surprise, bienvenu et bonne chance à toi Paco.

    Orné

  • Mata Hari Mata Hari

    Bienvenue à toi Paco !
    Le jongleur des beaux mots
    Certains ne sont plus en vogue,
    mais agrémenterons le blog
    et c’est pourquoi avec insistance
    je te souhaite beaucoup d’audience
    au pays des moutons et brebis
    guidés, royalement par nos bergers
    que sont Volti et Benji,
    qu’on ne peut pas ne pas aimer !
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • gnafron

    Qu’est-ce qu’il fait, qu’est-ce qu’il a, qui c’est celui-là ?

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Bien veux nu à toit ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Chèvre intello

    Plusieurs erreurs basiques de français en 4 lignes… Pour se présenter, un quatrain et 4 erreurs, je trouve ça bof. De plus,, je n’ai encore rien trouvé sur le bonhomme excepté un autre quatrain avec tout autant d’erreurs. Néanmoins, je suppose que cela ne sera pas pire qu’avant, surtout le dimanche matin. :)
    Question: A part sa poésie de poche écrite sur le Saker, what else ?

    S’il avait écrit ça:

    POPULAIRE

    Il faudrait mettre à mort politiques, système,
    Mais le peuple n’ayant ni argent ni cerveau,
    Travaillant tout le jour, dormant sur France-Info,
    Ne possède aucun temps pour penser de lui-même,

    Penser aux vieux pavés, penser aux Invalides,
    Pour passer à l’action, s’unir et être forts,
    Et pendre au Panthéon des hommes déjà morts
    Qui gouvernent sans nous qui sommes trop stupides.

    Corrompus clairvoyants des sphères les plus hautes,
    Sachez l’homme endormi un rêveur acharné ;
    Et dans sa suffisance ou dans sa pauvreté,
    Dizaines de millions ne pardonnent vos fautes.

    Si des cordes, bien sûr, font une douce fresque
    Pour punir vos méfaits aussi dorés que rois,
    Comme l’être est un feu et vos chèques en bois
    Craignez l’apparition d’un brasier gigantesque !

    Mais bon, bienvenu