Il faut bien faire des économies… La crise oblige l’Arabie saoudite à abandonner le calendrier musulman

Comment faire des économies et payer moins cher ses employés? L’Arabie Saoudite a trouvé le moyen, en changeant de calendrier pour adopter le calendrier grégorien qui fête justement ses 434 ans.

La crise se fait de plus en plus ressentir en Arabie saoudite au point où le royaume 2016-calendrier-des-drapeau-arabie-saoudite_1057-33troque le calendrier hégirien contre le calendrier grégorien après 86 ans d’usage, autrement dit depuis la création du royaume. C’est en tout cas ce que révèle le journal Al Quds Al Arabi citant un communiqué du Conseil des ministres.

L’Arabie saoudite commence officiellement, à compter de ce dimanche 2 octobre, à utiliser le calendrier universel au lieu du calendrier lunaire musulman, causant la perte de près de deux semaines de salaire aux employés saoudiens.

En effet, selon l’article 14 des décisions prises par le Conseil des ministres qui a eu lieu la semaine passée « le calcul des salaires, des primes et des allocations pour les fonctionnaires de l’État se fera conformément à l’exercice de l’État établi par un décret royal ».  Or, ledit décret stipule que l’exercice de l’État saoudien commencera cette année à partir du 1er octobre 2016.

D’après des experts toujours cités par Al Quds Al Arabi, le calendrier grégorien n’arrange pas les employés saoudiens en raison de la perte de 11 jours de salaire par an et 15 mois de leur âge de retraite, du fait que l’année grégorienne compte près de 11 jours de plus que l’année hégirienne.

En parallèle, d’autres mesures d’austérité ont été prises lors de ce Conseil des ministres. À ce titre, il a été décidé l’annulation, le gel et la modification de certaines allocations et primes octroyées aux fonctionnaires étatiques. Et ce n’est pas tout : le calcul des heures supplémentaires sera aussi modifié, les augmentations de salaire gelées et la prime annuelle versée chaque début d’année hégirienne a été annulée pour cette année (1438).

Par ailleurs, les salaires des ministres ont été réduits de 20% et les avantages accordés aux parlementaires de 15%.

Source: Tsa-algerie.com

4 commentaires