Trouver la banque la « moins pire » pour y mettre son argent

Certains se demandent où déposer son argent afin que celui-ci soit à l’abri, la réponse est simple: chez soi! Le mieux reste indéniablement la débancarisation ou la conversion dans des métaux précieux, une maison avec un puits et un potager, quelques réserves et de quoi se protéger. Et pour ceux qui comme moi ne peuvent investir leurs cacahuètes intelligemment, il faut bien passer par une banque, ce n’est pas totalement indispensable, mais c’est bien pratique.

Mais alors, vers quelle banque se tourner? Nous savons que la Deutsche Bank est au plus mal, que les banques italiennes s’effondrent les unes après les autres, ING va virer 3000 personnes, c’est la catastrophe annoncée depuis longtemps, nous n’avons actuellement que des confirmations de tout ce qui s’est dit ces précédentes années.

Si vous souhaitez une banque française, Pierre Jovanovic nous indique la BNP, avis aux intéressés…

visites-mysteres-dans-les-banques-quels-resultats

Vous avez été des milliers à me demander dans quelle banque aller ? Et j’ai toujours répondu « BNP parce que c’est la moins pire« . Notre ami suisse Olivier Crottaz a publié ce graphique qui prouve que la BNP est bien la moins pire

, même si elle est la No3 des banques la plus dangereuse des banques européennes (voir plus bas ou bien la video de TV Libertés). Le classement établi cet été donnait les 3 banques les plus dangereuses: 1) Deutsche Bank, 2) Société Générale et 3) BNP.

Une chose est au moins claire: si la BNP saute, alors TOUT LE SYSTEME FINANCIER FRANCAIS saute. Le graphique ci-dessous vous montre l’étendue des dégâts… et le plus comique est que la Banque Postale ne figure même pas dans ce classement, n’étant pas considérée comme une vraie banque (note: trop vrai, c’est devenu un Mont de Piété).

Ce que vous voyez en dessous est l’évolution sur 365 jours de l’action de la banque. Regardez l’état de quasiment toutes les banques italiennes, c’est hallucinant.

banque-faillite-2016Source: Revue de presse du jour de Pierre Jovanovic

Ces informations ne sont livrées qu’à titre indicatif, c’est la banque française dont l’action en bourse a le moins fluctué sur une période de 1 an, cela ne signifie pas pour autant qu’elle est plus sûre, moins chère, ni qu’elle ne puisera pas directement sur vos compte pour tenter de se sauver un peu en cas d’effondrement puisque c’est maintenant autorisé en France depuis le 1er janvier, cela signifie juste que l’action de la banque a moins baissé que pour les autres.

N’oubliez pas qu’à l’heure actuelle, le mieux est de tout sortir des banques. Vivre sans banque rend les choses un peu plus difficiles, il faut de l’organisation, mais cela n’est pas impossible:

L'EUROPE SE PRÉPARE À RECAPITALISER SES BANQUESToucher son salaire

«Le salaire doit obligatoirement être payé par chèque ou virement bancaire ou postal lorsque son montant excède 1 500 euros net par mois. Si la somme due est inférieure ou égale à ce montant, le salarié peut demander à être payé en espèces», nous apprend le Code du Travail. Par contre, sans compte en banque, il faudra tirer un trait sur les prestations sociales. A moins de faire fonctionner le système D, comme Xulebab qui témoigne sur le forum d’Eco89.  «J’ai demandé à la CAF de verser mon APL directement au propriétaire», explique-t-elle.

Payer les factures

«Le Fournisseur met à la disposition du Client la possibilité de payer par prélèvement automatique, par TIP, par chèque, en espèces ou par carte bancaire par Interne», précisent les Conditions Générales de Vente de Gaz et/ou d’Électricité de GDF Suez. Pas d’eau dans le gaz donc. Par contre, EDF n’autorise pas les versements en liquide. Il reste possible de payer par TIP, le titre interbancaire de paiement. En clair, EDF vous adresse une facture, que vous pouvez payer à distance sans faire de chèque. N’empêche que les personnes ayants déjà clôturé leur compte préfèrent en général passer par le compte de leurs proches que d’utiliser ces TIP.  «Je paierai les factures (EDF, internet, loyer,… ) par l’intermédiaire du compte de mon fils, ou directement par versement sur leur compte», explique Inachis sur un forum où discutent des non bancarisés (Note de Benji: lien mort). «À chaque fois que l’on me fait un chèque, je le fais mettre au nom de ma fille», confirme Tricker, qui a fermé son compte en 2008.

Payer les grosses sommes

La loi fixe donc le montant maximum  d’un achat en liquide à 3000 euros. «Tout règlement d’un montant supérieur à 3 000 euros effectué par un particulier non commerçant, en paiement d’un bien ou d’un service, doit être opéré soit par chèque, (…) soit par tout autre moyen inscrivant le montant réglé au débit d’un compte tenu chez un établissement de crédit, une entreprise d’investissement ou une institution mentionnée à l’article L. 518-1». Au-delà, vous risquez d’être soupçonné de blanchiment d’argent.

Un droit, pas un devoir

Malgré ces contraintes, rien n’oblige à avoir un compte en banque. Ca n’est pas un devoir, mais c’est un droit. Toute personne «domiciliée en France» peut faire valoir son «droit au compte». La Banque de France cite le cas d’un particulier à qui une banque refuse l’ouverture d’un compte.  « La banque qui vous a refusé l’ouverture d’un compte peut, sur votre demande, transmettre une demande de droit au compte à la Banque de France», détaille-t-elle. La Banque de France désignera alors une banque qui sera contrainte de vous ouvrir un compte, mais «pourra limiter l’utilisation de ce compte aux services bancaires de base».

Article complet sur 20minutes

Attention tout de même car comme le rappelle le journal Rue89, les agences immobilières par exemple refusent les personnes « non-bancarisées »:

Pour louer un appartement, si rien n’oblige à posséder un compte, la pratique diffère de la théorie, selon un agent immobilier du XVIIe arrondissement de Paris :

« Dans 98% des cas, l’agence ou le propriétaire refuseront le dossier, car le fait de ne pas avoir de compte signifie que soit que le client est en interdit bancaire, soit qu’il travaille au noir. Ça veut dire quelqu’un de pas sérieux ou de non solvable. »

Sans compter toutes les dépenses où il est souvent d’usage de payer par chèque. Au-delà d’une certaine somme, il est interdit par la loi de payer certaines créances en espèces :

« Les règlements qui excèdent la somme de 1 100 euros ou qui ont pour objet le paiement par fraction d’une dette supérieure à ce montant, portant sur les loyers, les transports, les services, fournitures et travaux ou afférents à des acquisitions d’immeubles ou d’objets mobiliers ainsi que le paiement des produits de titres nominatifs et des primes ou cotisations d’assurance doivent être effectués par chèque barré, virement ou carte de paiement. »

Exceptions : les personnes incapables de s’obliger par chèques ou celles qui, ne disposant plus de compte, en ont demandé l’ouverture en application du droit au compte. Les règlements entre particuliers, ou de particuliers à commerçants ou artisans sont aussi autorisés en espèces.

Certaines personnes utilisent le compte d’un proche ou ouvrent seulement un compte d’épargne. La possession d’un compte en banque, tellement présente dans les habitudes, est quasi-indispensable.

Issu d’un article de Rue89

Publié en 2013 sur LME

 

10 commentaires

  • Le crédit coopératif, la nef. Elle ne sont pas dans ce graphique, et investissent dans des projets locaux et qui ont des chances de se développer.

  • Bonsoir Benji :)
    La Banque Postal n’est pas repris dans la liste car c’est un service publique dont l’état est actionnaire majoritaire le reste étant détenu par le groupe Dexia. Car dorénavant même un service publique doit avoir une part de autant de % en général l’état vise le chiffre mythique de 51 %. Nous avons le même cas en Belgique avec justement la banque de la Poste.

    Et quand on sais aussi que l’état belge est actionnaire de la Dexia votre Banque Postal à un peu de belge en elle ^^

    Et pour répondre à la question, les banques les moins pires ?
    Ni en France ou Belgique en tout les cas… Les taux de placement son beaucoup trop bas et fort peu sûr.

    Akasha.

  • abes

    compte nickel ?
    (ton oreiller)

  • zeus

    Bonjour,
    La BNP, nan mais vraiment n’importe quoi !!!

    Je vous conseille de lire cet article d’un type qui analyse tout les trimestre les banques systèmiques : http://chevallier.biz/2016/08/banques-et-besoins-de-recapitalisation/
    Si vous cherchez bien dans ses articles, le crédit mutuel qui est partout présent en France est la plus solide.
    Et si vous avez la chance d’habiter des grandes villes ou dans le sud de la France vous avez les excellentes banques familliales encore plus solide : http://www.agefi.fr/banque-assurance/actualites/hebdo/20151210/banques-familiales-relevent-peine-defi-comite-bale-147243

  • Alalah !!!

    Comme il est difficile d’être riche… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • Lilith Lilith

      Ne pas avoir d’argent est un problème, en avoir un peu ou beaucoup par les temps qui court est également devenu un problème ;-) Alalah quel dilemme

      le simple serait un reset complet mais qui est prêt pour ça? pas moi en tout cashttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • Bonjour Lilith,

        Nous sommes quelques uns à être prêt pour un reset.

        Cela implique de multiples choix concernant son mode de vie et de consom-action.

        Combien d’individus arrivent-ils à épargner un peu en prévision d’un « coup dur » (panne de voiture ou de machine à laver…) ?

        Combien d’individus arrivent-ils à épargner (ou s’organiser) en prévision de leur retraite et des vieux jours ?

        Bien peu me semble-t-il…

        Quand à ceux qui s’angoissent pour leur « trésor », …

        Ben, qu’ils se rappellent simplement qu’il ne leur sera d’aucune utilité dans la tombe.

        Carpe diem et bisous http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • criminalita

    Arrêtez de vous faire tout ce souci pour qlq sous.

    En cas de guerre nous n’aurons droit qu’à un bon alimentaire et tous nos comptes seront effacés.
    Les petits sous que nous aurons bien gardé sous notre matela ne serviront qu’à de petits échanges au début de la guerre mais cet argent n’aura plus court et sera sans valeur car il sera tout de suite remplacé par une autre monnaie.
    Et devinez qui deviendra riche à la fin de la guerre? Si nous survivons notre temps sera compté au cas ou nous avons des propriétés et des biens comme de l’or.

    J’ai dit en cas de guerre et celà arrive obligatoirement avec une faillite des banques.