Le TAFTA n’existera bientôt plus, la France et l’Autriche veulent changer le nom pour mieux nous l’imposer…

stop-tafta-280Le très décrié traité transatlantique vit peut-être ses dernières heures… sous le nom de «Tafta». Vendredi 23 septembre, les ministres du Commerce extérieur de l’UE se sont réunis à Bratislava pour débattre du traité de libre-échange transatlantique entre les États-Unis et l’Europe.

Les ministres du Commerce extérieur de l’Union européenne se sont réunis vendredi à Bratislava pour débattre du sort du TAFTA, traité de libre-échange entre les États-Unis et l’Europe, dont l’Autriche et la France proposent de changer le nom avant de relancer les négociations sur cet accord transatlantique, « mais avec des intitulés différents ». Le secrétaire national du Mouvement républicain et citoyen (MRC), Paul Zurkinden, a donné à Sputnik son avis sur ce revirement pour la France qui disait ne plus vouloir entendre parler du TAFTA. « Etant donné le soulèvement de la société civile contre ce traité, c’est un enjeu qui est devenu important pour le mettre sur le tapis pendant les élections. Et puis, il y a à mon sens également pour la France l’idée que l’accord en tant que tel ne peut pas être équitable », a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

Et d’ajouter que la France voulait repartir sur de nouvelles bases mais il reste évidemment à voir sur quelles nouvelles bases elle voudrait négocier un traité qui, dans le cadre des négociations actuelles, ne pouvait qu’être inégal. « Un nouveau nom pour une nouvelle vie? (…) A mon avis ce n’est pas tellement pour avoir de meilleurs résultats économiques mais c’est plus une question de forme, de changer ce nom-là pour pouvoir le faire passer, et ça rappelle finalement ce qui s’est passé avec le traité de Lisbonne au niveau de l’Union européenne, c’est-à-dire on a fait passer un traité qui avait été refusé par un référendum par le parlement », a relevé M. Zurkinden.
Source et suite sur Sputniknews.com

 

5 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif C’est juste la parfaite illustration du mépris qu’ils ont pour nous les sans-dents ! …ils n’ont plus que ça d’ailleurs !
    Un changement de nom pour l’enfumage (c’est tout ce que nous pourritiques sont encore capable de faire tant ils sont soumis) et un peu de vaseline pour faire passer le calibre ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif
    ***http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif***
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Bravo les merdes humaines continuez comme ça, et ce sera bientôt l’heure du lynchage et de la corde pour vos sales gueules http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • L’énergie noire qui propulse le TAFTA
      http://www.brujitafr.fr/2015/06/l-energie-noire-qui-propulse-le-tafta.html

      Derrière les traités CETA et TAFTA, il y a « les lobbies ». Bien peu ignorent leur existence, non plus que l’effet délétère qu’ils ont sur la société dans laquelle nous vivons, mais faute d’avoir une existence officielle dans le processus décisionnel ils offrent peu de prise a l’action citoyenne. Cette dernière s’oriente plus volontiers contre les structures et les responsables politiques dépositaires légaux de l’autorité publique, dont la principale préoccupation semble être de rassurer et d’apaiser les « marchés », Deus ex machina (dieu issu de la machine) au Panthéon de la religion néolibérale…

      La présente analyse n’a pas pour but de développer un argumentaire anti-lobbying – un de plus – mais tout simplement de décrire la réalité d’un lobbying organisé et structuré auquel participent des dizaines d’entreprises multinationales, au delà de leur concurrence et dans un but politique commun.

  • C’était à prévoir car on se rend bien compte qu’autant la politique que les médias jouent un jeu de « complaisance » feint. Ils donnent l’impression d’être contre le TAFTA mais sa sonne faux. Il suffit de voir le temps qu’ils leur à fallu pour en parler, ils l’ont fait à cause de la pression des médias alternatifs et des associassions anti TAFTA et les manifestation ils ont menti sur la date des, sinon ils auraient continuer à occulter. Déjà ils mentent sur la date du début des négociations qui selon eux remonterait à 2013… Or c’est plutôt 2009. Au fait ils situe la date au moment ou EUX ont décider d’en parler. Dans le milieu politique ont remarquera qu’ils y en a aucun qui sont du milieu fédéral pour la Belgique ou de la république pour la France ils sont soit de la région ou départemental ls n’ont donc aucun poids sur les décisions en court car seul les membres du gouvernement sont amené à rendre leur avis. Les communes n’ont rien à dire elles n’ont de poids que selle d’une opposition.

    Akasha.

  • Document divulgué: les USA peuvent changer les lois de l’UE s’ils ne les aiment pas ?
    http://www.brujitafr.fr/2016/03/document-divulgue-les-usa-peuvent-changer-les-lois-de-l-ue-s-ils-ne-les-aiment-pas.html

    TTIP, TAFTA ou encore Traité transatlantique: trois noms pour un même projet qui doit abolir tous les obstacles aux échanges de chaque côté de l’Atlantique. Depuis le lancement des négociations sur cet accord, une coalition d’ONG et de partis politiques européens dénonce l’opacité qui entoure l’accord sur le TTIP. Il est effectivement discuté dans le plus grand secret, loin des médias et des citoyens.

    Toutefois, le document démontre un labyrinthe de procédures qui pourraient ligoter toutes les propositions de l’UE qui vont à l’encontre des intérêts des Etats-Unis, estime le groupe d’actions.

    Selon les procédures révélées par le document, les autorités réglementaires américaines auront un « rôle discutable » dans le processus législatif de Bruxelles et affaibliront ainsi le Parlement européen.