Vous voulez faire garder gratuitement vos enfants ? voici un site de solidarité entre parents !…

Toutes les initiatives pour s’entraider sont bonnes à prendre.

Pourquoi payer pour un service qu’on peut obtenir (et offrir !) gratuitement ? De cette question est né un site qui pourrait « libérer » les parents !

À une époque pas si lointaine, quand on devait s’absenter, on confiait ses enfants aux voisins. Une sorte de solidarité parentale réciproque, spontanée et gratuite qui sonnait comme une évidence pour tout le monde. C’est cette époque bénie qu’un site internet tente de faire renaître. Une initiative vraiment géniale.

Les relations sociales ont tellement évolué ces dernières décennies qu’il est devenu quasiment inconcevable de confier ses enfants à des voisins qu’on connaît à peine. Du coup, l’habitude a été prise de payer une baby-sitter (qu’on ne connait pas forcément davantage) pour s’occuper des petits le temps d’une sortie. Mais, désormais, il existe une alternative basée sur la confiance, la gratuité et la réciprocité.

Le site à l’origine de cette révolution (ou de ce retour en arrière), c’est Parentspresdechezvous.com. Le principe ? Très simple ! On s’inscrit, on se géolocalise, on identifie les autres parents ok pour garder ou faire garder des enfants, on prend contact… et on sympathise !

BFM TV a récemment consacré un reportage à ce tout nouveau système organisé bénévolement par un couple de parents. Regardez, c’est plus que malin !

Le principe n’a que des avantages : les parents font des économies, peuvent sortir (et souffler) plus souvent et rencontrent de nouvelles personnes. Quant aux enfants, ils partagent des soirées avec d’autres enfants dans un cadre familial optimal.

En matière de convivialité, on peut difficilement faire mieux.

Tout ce qui encourage la solidarité et la coopération est à mettre en avant. Alors, en plus, si ça peut nous faire gagner de l’argent… Bien vu en tout cas !

Axel Leclercq

Source Positivr relayé par Réseau-International

Voir aussi:

2 commentaires

Laisser un commentaire